forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

Est-ce que les hamburgers rêvent de moutons cannibales ? [with Quinn]
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 50
Occupation : Dieu.
Avatar(s) : Shishiou - Touken Ranbu
Mer 19 Avr - 1:21


Est-ce que les hamburgers rêvent de moutons cannibales ?

[with Quinn]
Cela fait maintenant des jours que je traîne en ville, on dit souvent qu'il faut aller sur le terrain, s'imprégner correctement pour en suite remodeler. Créer et modifier. Supprimer à sa guise, sans impunité.

Mais avant ça, il y a une étape importante.

Observer... admirer, contempler, épier, découvrir, examiner, regarder, voir et surveiller ... Tant d'adjectif pour définir un seul et même sens commun dont les hommes ne cessent de faire confiance, la vue. C'est bien pour ça qu'en général, les humains ne cessent de jacasser à ce sujet. Des "J'y croirai que lorsque je l'aurais vu de mes propres yeux." par ci. Des "Je te jure, que je l'ai vu, il faut me croire" par là...

Si seulement, ils savaient. Que vos fabulations, vos histoires qui vous font réveiller, qui vous font frémir, ces légendes qui vous bercent depuis votre naissance et bien au-delà dans cette région du globe. Ne sont que le fruit et le dur labeur d'une poignée de personnes non-humaines. Dont bien entendu, votre serviteur. Et peut-être même le plus malin et le plus charismatique d'entre eux. Souvent imité, jamais égalé.

Et surtout pas par des petits magnolias juste capable de se comporter comme des adolescents pré-pubère avec leur blague "Je me transforme en chaise lors d'un meeting". C'est affligeant...

Si j'avais été eux, j'aurais clairement poser un ultimatum comme quoi, la salle aurait explosé si il ne trouvait pas la chaise relié en Bluetooth à la bombe. Les voyant jouer aux chaises musicales jusqu’à la trouver. Voilà, là c'est "SEXY", là c'est "VENDEUR".

Mais revenons sur cette erreur. Si basique et primitif...

Et vous savez, pourquoi ?...

Pour une seule et même raison. Mon pouvoir divin de polymorphe.

Bon il y a aussi mon intellect' supérieur, fin stratège, mon côté mystérieux as fuck et ma beauté des plus enivrante et capable de faire plier n'importe quel homme à la façon "Mystique" dans les X-men, sauf que moi, j'ai pas cette peau dégueulasse d'un Na'avi à la James Cameron. Faut pas non plus déconner !

Mais après tout, qui suis-je pour juger à vrai dire, si l'humanité n'est composé à 99,9% d'idiots consanguins juste capable d'engraisser leur cousine affreuse pour voir leur fille se faire sauter par un pompier, alors qu'elle finira coiffeuse dans un salon miteux ... C'est leur problème.

Bref... C'est simple. Je n'ai juste qu'a trouver les 0,1% de personnes capable de mériter mon intention. C'est ce que je me répété depuis que je suis sorti de ce temple. Mais bon, je sais bien que cela serait presque se mordre la queue de penser que cela soit simple comme objectif.

Mais je fais ce que je veux et personne ne peut me contredire. Oui, même toi qui est en train d'écrire ses lignes. Narrant mon histoire et mes pensées. La machine est en marche, tu le sais. Et rien ne pourra l'arrêter.

Cela fait des semaines voir plus, que personne ne fait attention à un garçon mangeant une glace un matin ou se baladant seul en ville dans la nuit. Je suis comme invisible aux yeux des humains. Et de bien des façons, je hante leur cauchemards sous d'autres visages. J'ai ma propre vision de leur existence, de ce monde.

Je le vois différemment ... Comme si Foxglove Valley n'était que la scène d'un "spectacle pour enfants" où certains détournent les yeux de peur, ne croyant pas les mystères qui résident depuis des temps immémoriaux dans la vallée, là où les autres cherchent de manière fébrile, le moindre indice face ces fameux énigme et légendes. Mais n'est-ce pas si fabuleux de les voir se débrouiller à fouiner, espérant voir fébrilement que leur vie sera plus palpitante.

Et justement, c'est bien le mot. Palpitant. J'ai décidé aujourd'hui de me rendre dans le seul MacGronald du coin.

Je n'avais pas spécialement faim. Juste mes yeux était attiré par la bâtisse, comme si quelque chose me disait de rentrer. Un monde pas possible, prêt à vendre leur mère pour s'acheter, ce qu'il appelle un "Hamburger". C'est sûr, ça a pas l'air très vegan, leur truc. Et pourtant, des pires atrocités que le monde a vu naître, le fast-food, l'hygiène des produits, la publicité mensongère, c'est bien l'un des pires trucs sur Terre. Alors quoi de mieux comme endroit pour être en premier lieu de la dépravation de l'homme. Se gavant comme des porcs qu'on aurait jeûner depuis 2 jours.

Je souriais, comme jamais. L'humanité était si drôle. Si ... Grotesque, en vrai.

Mais une voix me sortit de mes douces pensées. Un jeune homme, habillé d'un grotesque accoutrement, pour s'en doute se payer ses études ou simplement gagner sa vie à coup de lance-pierre. Il me fit son speech pour savoir ce que je voulais manger, me parlant comme si j'étais un gosse.

Mais intérieurement, je me sentais mal à l'aise, face à lui. Une sensation très étrange. Semblable une simple baisse de tension. Mais je comprenais qu'il semblait différent des autres humains. Peut-être est-il ... Celui que je cherchais. Mon visage se déforma alors, je me sentais légèrement sué. Mais je devais rester naturel, je devais pas trop être aussi précipité dans mon raisonnement. Je vais devoir l'examiner.

Alors je jouais le jeu du gamin avec une imagination débordante, pointant du doigt ce que je voulais. Reprenant un sourire lui semblant sans doute mignonne pour mon apparence.

- Ouiiiii ! Je voudrais ça, ça et ça !

- Oui. C'est bien ça. Tu sais, si la nuit, il y a des superheros qui viennent pour affronter les méchants, ils vont venir faire la bagarre ici. Et cela fera boom brack wouffff.

Agitant mes bras, donnant plus de crédit aux conneries que je débitais.

- Même que ma maman, elle m'a dit que j'étais spécial. Et qu'on a tous quelque chose à accomplir sur Terre. Même toi.

Je me trouvais absolument désopilant ainsi. Mais je devais jouer mon rôle.
Il me remit mon plateau-repas, me laissant m'installer. Je le remerciais, lui souriant une dernière fois, reprenant doucement ma vraie personnalité, lorsque je m'éloignais de plus en plus de lui.

Je comptais rester jusqu’à la fermeture. La patience était de mise. Mais pour le moment, cet hamburger même minuscule semblait très gras, bizarre ... Comment les humains peuvent-ils manger ça ...

hrp : C'est méga long, désolé.
codage par evil triangle.
 
myosotis
myosotis
avatar

Messages : 203
Pouvoir : évolution
Symbole : Camélia en pot.
Occupation : Chômeur, ex vendeur à macdo
Avatar(s) : Kashuu Kiyomitsu - Touken Ranbu
Dim 23 Avr - 19:58
Adam Kadmon
(ft Lucifer)
Un deux trois
Les masques hideux qui se succèdent
quatre cinq six
claquements de langues baisers venimeux la petite mort des spectres automatiques
sept huit neuf – on recommence
Ne jamais arriver à dix – zéro sur le cadran c’est l’heure de l’explosion
Une douloureuse bombe trépidante gonflée à la sueur, aux lourdes et grasses odeurs, à ces insupportables, éreintantes rumeurs
Un deux trois toujours les mêmes gestes, frite coca ? ketchup avec vos frites ? blablabla
La vie qui tourne à vide
Claquement de langues œillades empoisonnées contacts inconsistants – faut supporter
empêcher la bombe d’exploser  
l’existence qui s’épuise – mangée goulûment par ces foules affamées rictus sans pitié entre lesquels s’écoulent dégoûtants des rivières de jouissance poisseuse – répugnants Styx épais rougeoyants ça colle aux doigts
Compter pour pas vomir
Compter pour pas hurler
Compter pour pas exploser – c’est l’impitoyable jeu des machines infernales.

« Bonjour. Vous voulez quoi ? »

La tirade habituelle – difficile à prononcer si facile à jouer il attend qu’on lui donne la réplique

- Oui. C'est bien ça. Tu sais, si la nuit, il y a des superheros qui viennent pour affronter les méchants, ils vont venir faire la bagarre ici. Et cela fera boom brack wouffff.

- … Hein

L’horloge cruelle qui ralentit ça le tire de sa torpeur
il se réveille, un peu – entre les courants emportés de hurlements autoritaires et de fumets sirupeux pâteux salement suicidaires
Qui est ce petit grain de poussière  et pourquoi se prend-t ’il avec joie au jeu de l’engrenage ?

- Même que ma maman, elle m'a dit que j'étais spécial. Et qu'on a tous quelque chose à accomplir sur Terre. Même toi.

C’était un drame – c’est une comédie
C’était sérieusement sale, tout bien écrit – scripte suintant obscène des ordres généreusement obscènes – les lignes droites et vides se désagrègent – Quin sais-tu improviser ?
Ca te plait, ces petites déflagrations là.

- Ooookaaaay. Si vous le dites.

Des choses à accomplir sur terre ? Comme quoi ? Un menu big mac – frites – coca – sauce barbecue – svp ? Ca ne me fait pas rire
Derrière ça s’impatiente – il rigole doucement

« Bon appétit monsieur je-suis-spécial. »

Et ainsi la vie reprend son cours – le compte à rebours du jour – un hamburger deux sourires trois hésitations quatre bonjours dans le vide cinq coups de ricanements six séries d’hésitations sept accrochages huit insultes neuf plaintes et dix c’est déjà la nuit qui tombe et les rideaux qui se meurent sur sa mascarade

C’est lui l’acteur trompeur trompé – il fait la fermeture
Distrait il essuie les tables – effacer les traces de l’abjecte orgie
Cette sournoise débauche que l’orgueil ne trompe plus depuis bien longtemps

« Tiens, tu es encore là, toi ? – monsieur je-suis-spécial. »

On est plus sur scène – j’en finis ici et maintenant avec le vernis des planches et la polissure moite des costumes – jusqu’à demain
laissez l’horloge dormir
(laissez-moi tranquille).

codage par joy
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 50
Occupation : Dieu.
Avatar(s) : Shishiou - Touken Ranbu
Jeu 8 Juin - 18:37


Est-ce que les hamburgers rêvent de moutons cannibales ?

[with Quinn]
Toujours là. Toujours assis à cette même place que la banquette allait encore avoir la forme de mon postérieur en sortant d'ici. Dans l'attente, bien loin du froid de l'extérieur, je voyais un peu plus loin que le soleil s'était bien couché. La salle était déserte. Il ne restait que moi. Unique survivant de cet endroit. Non, il restait toujours ce type, que je surveillais du coin de l’œil.

il faisait bien la fermeture aujourd'hui, quel veine je peux avoir. Houra, devrais-je peut-être crier ? Non, ce n'est pas trés conforme et pas très respectueux d'être aussi ... Cynique.
Bref, je le voyais essuyer ces tables, une à une, avec ce même regard de poisson mort.
En s'approchant de là où j'étais, il s'était enfin rendu compte de ma présence. Pour finalement afficher subitement un sourire forcé, faisant opposition au faciès précédent. Il continuait à m’appeler par ce surnom débile émanant de mon personnage des plus loufoques.

Devrais-je répondre : Oui, c'est moi.
Avec ce même rire de nigaud étonné.

Non. Soyons plus "vrai". Tout en étant affalé sur la table.

- Tu devrais pas gâcher ta vie à travailler ici, tu le sais ça ? Je vois bien que cette vie ne te plaît pas, cela se lit sur ce masque qui te sert de visage. Bref, il faut que tu saches que j'ai de grands projets pour toi."

Alors va-t-il être épater ou simplement indifférent à ce flegme que je possède et à cette magnifique carrure de meneur ?

Tout dépendra de ça, ceci est ma première épreuve. Vas-tu réussir ce test, humain prometteur ?

hrp : C'est méga court maintenant. ♥
codage par evil triangle.
Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Allez viens j't'emmène au vent || Brooke ♣
» vent malin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-