forum rpg fantastique
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 your lips my lips, apocalypse ‒

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam
hellébore
hellébore
Adam

your lips my lips, apocalypse ‒ D853fb10c42413dbaf8a2d1d64adf357
Messages : 26
Pouvoir : détection
Symbole : Barre de pole dance
Occupation : Policier
Avatar(s) : Kwon Eungi - Fools

your lips my lips, apocalypse ‒ Empty
MessageSujet: your lips my lips, apocalypse ‒   your lips my lips, apocalypse ‒ EmptyDim 4 Mar - 22:41

,


Dernière édition par Adam le Jeu 30 Aoû - 19:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adam
hellébore
hellébore
Adam

your lips my lips, apocalypse ‒ D853fb10c42413dbaf8a2d1d64adf357
Messages : 26
Pouvoir : détection
Symbole : Barre de pole dance
Occupation : Policier
Avatar(s) : Kwon Eungi - Fools

your lips my lips, apocalypse ‒ Empty
MessageSujet: Re: your lips my lips, apocalypse ‒   your lips my lips, apocalypse ‒ EmptyDim 4 Mar - 22:49





Lullaby — Son nom est suspendu au bout de ses lèvres - c'est la berceuse de ses poings (é)clos tard dans la nuit, elle est le visible et le secret : Lullaby renferme sur son cœur des sutures amoureuses, il faut se taire, et il faut être bien. Elle est toujours bien pour lui (ELLE N'EST JAMAIS ASSEZ BIEN POUR LES AUTRES), et son sourire juvénile est brodé en co de rêveries. Dans le visible comme aux secrets violets : elle ne peut pas mentir qu'elle aime toujours les monstres.
Monsieur — Vous ne lui inspirez rien Monsieur, si ce n'est le respect délavé envers les hommes de votre genre, l'honneur dans les yeux et l'humilité broché au cœur ; enfin : votre ignorance lui donne la pitié attendrissante que même les plus grands ont des épines juchées dans le cœur (méconnaissant bien les ronces qu'il a lui-même). Il ignore encore qu'il faut se méfier de vous John, de vos yeux plus bleus que les siens, jusqu'à votre souffle bleu de France.
Madame — Quelle honte MADAME de prétendre être vous lorsque vous n'êtes rien, il a vu les fleurs du mensonge dans votre jolie comptine. Votre cœur terne est bleu couleur cœurs brisés, il se fiche bien du mépris des moins que rien, et apprend aux filles de mauvaise vertu à tenir leurs langues.
Cosmo Müller — C'était il y a vraiment longtemps, les genoux écorchés et les sourires accrochés sur des échardes interdites, à cet âge l'insouciance était encore quelque chose de tendre et doré. Mais il n'y a aucune fierté à tirer maintenant de la voix torve de Cosmo qui serpente sur les ondes, et il y a bien longtemps que l'ère des mains tendues est révolue. Après tout : cet enfant gâté-là aussi est trouble menteur.
Vito — Il y a encore de l'innocence dans la voix benoîte de Vito, préservée du revers cruel des paradis par l'aménité de ses sourires, et qui rappelle la bonhomie chantante des jours passés. On sait bien la tiède exaltation sur les iris de Vito lorsqu'il faut contempler sa fière stature d'adulte, et il est rassurant de voir encore ce genre de lueur briller.
La Fraude — L'homme est fort et a une dignité antique épinglée sur le cœur, il parle sans détour et ses paroles à lui ne sont jamais mal ornées - alors, alors l'infinie raison d'Erik est reposante pour les doutes noirs, et soulage le tumulte des jeunesses égarées (peut-être), sans savoir qu'on sacrifie là des innocences sur l'autel de sa naïveté.
Apollyon — Ils éclatent d'un rire iridescent comme le font les hommes de leur rang, à leur âge on sait encore faire la fête et on sait déjà donner les leçons. Il n'y a plus beaucoup d'alliés sur le territoire du commissariat, mais Jean comme à son habitude, reste quelqu'un sur qui l'on peut compter. Il faut simplement guetter les marais qu'il cache parfois sur sa bouche.
Philomène — On ne demande pas l'avis des sorcières depuis que leurs regards rossignols sont devenus chiens de faïence ; elles se contentent du silence, alors du silence on se contentera.
Echo — Ce qui est péché c'est de faire fleurir des petites filles au cœur prêcheur, et de doter leurs sourires MENTEURS de la férocité des dieux : mais rien de divin dans les fleurs de souvenir, et aucune prière pour les cœurs exhumés donc donc DONC, les petites moires des mauvaises sources n'ont pas leur mot à dire sur les tombes retournées.
Amélia — Ça a encore l'air de l'enfance avec Amélia, toutes ses paroles éclosent en violettes jamais assez infusées de sagesse, mais il demeure sur sa figure angélique un sourire espiègle d'entre deux âges, car elle ne sait pas trop se faire haïr, et sans doute est-ce plus agréable comme ça.
©️️️cecil/nationofulysses

Revenir en haut Aller en bas
 
your lips my lips, apocalypse ‒
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aux étranges accords sous d'étranges latitudes qui te révèlent les Fastes de la Solitude. [PV Teo]
» Apocalypse miniature [Ronron]
» Il y a 100 ans, la grande guerre
» Apocalypse Time
» L'Avion de l'Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Création de personnages :: Gestion :: Fiches de liens-
Sauter vers: