forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

Tequila frappée - Apocole
En ligne 
hellébore
hellébore
avatar
Not in the mood.
Messages : 175
Pouvoir : destruction
Occupation : Policier
Avatar(s) : Jacket - Hotline Miami
Dim 25 Juin - 2:42


Tequila frappée
Feat un verre vide


Du whisky sans coca pour le flic aux épaules carrés qui joue le temps d'une soirée au truand.
Jean est là, le sourire de requin, les clins d’œils envers les jolis paires de seins, le cul posé bien enfoncé sur son tabouret.
Sans respect aucun, sans le badge il n'est plus rien, qu'un homme sur le mauvais terrain.
T'as déjà perdu celui-ci Jean, de combat.
A ton âge tu sais bien, t'entend encore sa putain de voix
et sa putain de condescendance
affichée tout du long de son joli minois.
Aah...
Le soupir est lourd, souligné d'un raclement moins tendre lorsqu'il soupèse le verre bien vide à présent.
Encore un,
(encore un)
et puis tu rentres, c'est pas ta nuit
(de peur de finir par t'endormir contre le comptoir)
c'est pas chez toi ici, t'es pas de ceux-là.
Non ça te fait flipper rien que d'y penser, mais heureusement t'y pense pas longtemps.
(l'alcool efface ta raison)

tes coudes sans politesse sont attablés eux aussi, d'une main tu balayes en arrières ta courte crinière, étale la sueur que fait dégouliner les vieux néons le long de ton front.
Dans ton pantalon sa crie famine, mais t'y peux rien si tu te fais un petit peu vieux
un petit peu redondant
un petit peu malaisant. (t'as moins le chic, t'as pas assez de fric, t'es pas assez mastoc que tu te dis, que tu maugrée)
Et même si tu veux pas te l'avouer
t'as un peu de mal aussi
(une certaine déconcentration)
sans savoir pourquoi
Ton esprit qui divague
(le boulot, les hellébores, les magnolias, tout ça, le petit commissariat tranquille, tes collègues sympas même si c'est pas toujours une paire de manche au moins tu peux toujours compter sur le Patron pour remonter les bretelles en douceur lorsque ça va plus)
Sa main glisse de ses cheveux à ses yeux et s'y pause
Ne pense plus à rien
Ne va pas plus loin.
(on est bien là, dans le néant hein Jean ? le fond du cul d'une bouteille en image)
(on serait bien à deux aussi, on se marrerait bien)
Putain.  

codage par evil triangle.


weshwesh:
 


Barbecue city, Savage Justice

 
freesia
freesia
avatar

Messages : 111
Occupation : camboy et internet famous.
Avatar(s) : miami morty
Dim 17 Sep - 20:29

Tequila frappée
l'homme est une bête que même dieu ne peut sauver

L'histoire d'un soir, s'assoir, et déguster. Un cocktail trop alcoolisé. Je grimace quand je me brule la gorge avec mais aussi quand je l'aperçois. Oui lui. Lui je le connais, Leila en a trop parlé. Jean, Jean, Jean. De nombreuses photos échangés, illégalement il faut avouer aussi j'avoue avoir un peu craqué. Sur ce corps trop mûr, trop ferme, trop juteux. Pour ça mon père m'aurait frappé, s'extasier, fantasmer sur le corps d'un macho malmené. C'est contre-nature, mauvais. Mais qu'importe, la nuit tous les chats sont gris, et je prévois de te manger.

Car les cons comme toi, je les connais. Trop fier pour douter de leur sexualité, trop con pour pouvoir essayer de comprendre, quand bien même respecter. Oui je les connais. Tu lui ressembles trop, mais jamais plus je ne prononcerai son nom. C'est une promesse alors croix de bois, crois de fer, si je mens, je foutrai tout en l'air. Mais tu t'en fous. Les pédales comme moi ça ira pourrir en Enfer, hein? OUI je te connais. Mais l'Enfer, il est ici, il est là, et c'est toi.

tu n'es pas lui mais ça fera l'affaire.

Alors,
La chasse commence, je m'élance. A pas de loup, la bête s'éveille. Un, deux, trois, tu me casseras les doigts. Quatre, cinq, six, autour de tes fesses, mes doigts se glissent. Alors je m'arrête sans rompre le contact et je te regarde, je te fixe, avec un sourire espiègle. Je n'ai pas peur, pas encore. Alors je tente, sans avoir rien à perdre:

"Bas alors, la police s'est perdue~? Elle a besoin qu'on lui tienne la main pour le ramener au poste?"

Sourire carnassier, qui de nous deux, des deux prédateurs, se fera bouffer?

© Nightmare sur Épicode.
En ligne 
hellébore
hellébore
avatar
Not in the mood.
Messages : 175
Pouvoir : destruction
Occupation : Policier
Avatar(s) : Jacket - Hotline Miami
Dim 17 Sep - 23:08


Tequila frappée
Feat un verre plein et pfff


En une menotte il vient fermer l'un de tes poignets dans sa paluche, te tire sans ménagement de derrière lui, sur le côté.
Il demande de l'autre une nouvelle rasade avant d'enfin te regarder dans les yeux.
Tu sais, il sait qui tu es, fin tout du moins il se souvient.
C'est qu'il y en pas des masses non plus des baltringues avec ton style dans le coin.
et ta voix qui lui casse les burnes
et ta gueule sur laquelle on aurait tiré du maquillage à la Tex Avery.
Tu te crois malin s'est ça aller... viens te foutre bien correctement de sa tronche.
Jean qui a enfin détourné l'attention de son verre pour fustiger du regard ta tenue :  lorsqu'il relâche sa prise, secoue sa main en l'air
l'air de dire oui que c'était pas mal sale, rien que de t'avoir touché.
(il s’essuie la paume contre son jean, aurait bien craché un mollard pour faire passer le message à trois cent pourcent mais il a plus de respect pour le carrelage collant de ce trou que pour ta tignasse de cagole alors il se retient qu'il se dit.)  

C'est ça oui
C'est pas ce qu'il attendait non
Mais c'est exactement ce dont il a besoin
tandis que vrombissent en boucle les insultes toutes plus moches les unes que les autre dans sa caboche de cabot mal léché, trop dressé, qui a grand besoin de se défouler.
Rien qu'un homme
sans son badge
Rien qu'un moins que rien
qui joue au truand.
(il les a tellement suivi à la trace qu'il se dit que, ça devait bien arriver un jour,
un jour on retrouve pas la ligne blanche, un jour on se met à la tracer au jour le jour.)
Lorsqu'il boit
ce n'est finalement plus qu'un hamster qui tourne en rond.

Qu'est-ce que tu veux ? Me parle pas de tes mauvais plans gamin, il tapote sa poitrine, délaissée sans son faire falloir. Tu le vois le badge là ? Moi non plus, donc va te trouver un autre garde du corps pour la soirée, c'est pas mon tour aujourd'hui de m'occuper des attention whore dans ton genre.

Sans plus tarder te fais le gros dos, reprend le nouveau verre fraichement rempli qu'il rêve déjà de dégommer.
Il est content hein le Jean,
Il t'a bien baffé poliment t'as vu
il espère bien,
y en avait pas mal d'autres mots à utiliser à la place de gamin pourtant.
Mais tu vois ce soir c'est peut-être pas sa soirée mais il a décidé à la place de payer sa tournée qu'il serait sympa si tu veux bien le lâcher.
Jean il veut déglutir tout au long puis même lorsque ça sera plus l'heure, sans être saoulé par autre chose que le nombres de degrés qui s'accumuleront jusqu'à plus soif.
codage par evil triangle.


Barbecue city, Savage Justice

 
freesia
freesia
avatar

Messages : 111
Occupation : camboy et internet famous.
Avatar(s) : miami morty
Lun 29 Jan - 12:47

Tequila frappée
l'homme est une bête que même dieu ne peut sauver

La provocation n'a pas eu l'effet escompté. Et pourtant je sais que ses muscles là ne marchent qu'à l'adrénaline de la colère. T'es qu'un sale flic, comme les autres, qu'on jamais su comment aider, le pauvre gosse qui se faisait frapper. Alors ce soir, laisse-moi te frapper en plein cœur, me venger des pédales qui savent pas s'assumer et des gens qui ont pas su m'aider et encore aujourd'hui ne savent pas m'aimer.

Je grimace, ma main claque quand tu la maintiens. Ne me touche pas, pour la peine, prends-toi ça:

-"Me touche pas avec tes mains, je sais pas même pas si elles sont encore remplis des MST de ton chef. C'est que tu dois branler bien pour qu'il te garde au poste."

Je souris, tout fier du poison que je viens de t'envoyer en plein dans la visage, flèche en plein cœur. Vide-toi de ta haine au défaut de ton sang, tu sais t'es pas le seul qui carbure à l'alcool ce soir. Si on est ici ce soir, c'est un peu pour vider, tous les mauvais souvenirs qui nous hantent la journée.

Coup de grâce, je prends ton verre entre mes doigts manucurés, et je me délecte de ton propre breuvage jusqu'à le terminer. Devant tes yeux, j'accomplis, le dernier travail avant de m'en aller.

-"T'en fais pas, je crois qu'un comité LGBT va être mis en place. Pour les pd comme toi, qu'arrivent pas à s'assumer. Tu pourras y inviter ton boss avec."

C'est l'extase, je prend mon pied, je ricane une dernière fois, l’œil avide pour finalement faire demi-tour après une claque bien placée sur ton boule trop bien moulé. Attrape-moi si tu peux, sale chien de garde. Je n'ai pas peur car la laisse à ton cou est fortement attaché. Mais je sais que si elle casse, c'est moi qui y passe. Alors malgré mes pas lents et nonchalants, je fuis vers la porte. Je sors des Enfers pour retourner dans mon paradis doré. Sans plus me soucier de toi et de ce que j'ai fait.

Si seulement c'était si facile.

©️ Nightmare sur Épicode.
En ligne 
hellébore
hellébore
avatar
Not in the mood.
Messages : 175
Pouvoir : destruction
Occupation : Policier
Avatar(s) : Jacket - Hotline Miami
Lun 29 Jan - 22:45


Tequila frappée
Feat un verre vide un verre plein puis de nouveau vide euh hein ? Ah oui et l'autre aussi (tous les autres)

Siffle dans sa tête ton impertinence, tes mots, tes actions, son verre vide à nouveau mais pas de son fait.
(tu sais pas ce que tu fais gamin la boisson c'est sacré et il est pas prêt de te la payer)
ça te fait chier hein qu'il te tourne le dos c'est toujours la même chose avec les cas dans ton genre, on se retiens on essaie d'être sympa et ça se sent plus ça transpire le manque de reconnaissance c'est pour ça votre parade de pédale chaque année ? Vous en pouvez plus que le monde tourne pas autour de vous et votre petit lobby qui aime casser les couilles des gens bien qui ont rien demandés. Pourquoi toujours vouloir vous mettre en avant ? Il s'en fout fout fout si vous pouviez disparaitre il pleurerait même pas c'est la même pour lui pourquoi tout d'un coup ça devrait être important ?

Jean qui continue en lui de s'énerver se chauffer tout seul sur le sujet c'est ce que tu veux n'est-ce pas ? qu'il pense avec colère devant son verre vide devant ton rire qui vrille encore ses oreilles. Tu vie pour ça non ? Venir au comptoir faire grogner les cabots mal aimé, dire haut et fort des insinuations douteuses pour lui flanquer une étiquette et tu es de ses grandes gueules pareilles à celle des pouffiasses qui une fois qu’elles l'ouvre ne la ferme plus jamais.
Aller va, jacasse donc,
t'aimerais bien hein ? Qu'il soit comme toi à aimer jouer à un autre jeu que celui du chien de garde du poste,
toi et tes putain de daddy issue sûrement, mais lui c'est pas un papa pour les petites poules en votre genre, non il est pas de ces coqs là lui c'est peut-être on dira un poulet mais ça n'a rien à voir, c'est pas parce que tu as des fantasmes chelou que ça te donne le droit d'embarquer sa réputation dans ton caniveau.
Il sort son porte-monnaie, quelques billets et demande un autre verre rapide, plus pour la route qu'autre chose, étale encore de la monnaie alors que d'une traite il vide le contenu sans plus réfléchir.

Non il pense plus il en a marre tu crois qu'il a pas vu après ton intervention tandis que tu claques la porte telle une diva, qu'on lui a jeté quelques regards en biais, on le surveille, on se demande ce qu'il va faire,
bah alors tu mords pas Jean ?
Pas de badge, pas de PV pour outrage à agent ?
Est-ce qu'il a raison dans le fond est-ce que tu fais parti de ces gens-là ?
De ces chiens qui salivent rien qu'à l'idée...
Il n'a pas de badge non, rien qui l'oblige à ce moment...rien si ce n'est la moral mais qu'est-ce qu'on s'en branle de celle-là,
il pense savoir tracer encore droit mais la ligne part elle aussi de côté, c'est dommage il ne s'en aperçoit pas trop buté dans sa déraison.
Si c'est pas sa soirée pour vider ses couilles ça sera celle pour dégueuler sa frustration c'est ce que sa raison noyée impose en sa triste forme brouillée.

Lorsqu'il se redresse son corps chancèle un instant, avant de se reprendre, demi-tour toute, refermer son blouson de ses doigts tremblant alors qu'il sort en trombe du bar, aller à la revoyure qu'il ne dit pas peu pressé de s'enfuir des étouffant regards.
Tu n'es pas loin (tout ça c'est si rapide, dans sa tête tout semble beaucoup plus lent)
L'air de cette nuit de juin est un peu plus chargée qu'une autre il faut croire, lorsque d'un pas rapide il le rattrape, c'est l’électricité qu'il dira, c'est la pleine lune sûrement et son histoire de marée transformée en sa rage et désolation le tout est un roulé boulé paf en raz-de-marée lorsque sa poigne se referme sur le bras pour apostropher le bougre, à le secouer sèchement pour être sûr d'avoir son attention.

De quoi tu l'ouvres la petite tapette ?! Tu te sens plus dès que t'as un peu bu hein ? sache qu'on attouche pas les gens sans leur consentement petite conne, où ça fait parti des trucs qui passe dans une de tes oreilles de pd et ressort par l'autre sans pouvoir s'y instaurer HEIN ?

Il le relâche que pour mieux le pousser dans l'ouverture un peu en impasse du parking tout aussi miteux que la bar où il a ses habitudes.
Il le pointe du doigt les yeux furieux et le nez plus rouge qu'il n'aimerait l'admettre, c'est que ça fait depuis une plomb qu'il était attablé au bar, assez longtemps pour qu'il pense n'y avoir été que peu de temps.

C'est pas parce que t'es frustré que tu peux insulter le premier mec que tu vois ! ça vous fait chier à vous hein qu'il puisse y avoir des amitiés totalement platonique entre deux hommes et j'dis bien hommes parce que putain c'est pas comme ça qu'on peut vous considérer mais putain regardes-toi de toute façons à vouloir donner les l'çons quand tu pue le sida avec tes....tes... ses mains gesticulent de haut en bas pour inclure toute sa tenue. tu fais pitié.....pitié...

et d'un regard désapprobateur a son cerveau qui sèche un instant à nouveau sur la tenue qu'il juge hautement inappropriée pour une personne de son genre
et de se dire :
ah oui, pour ça tout va bien, il est pas comme ça non...pas comme ça du tout...il le sera jamais...oui lui et Kye juste amis...
(il a encore envie de boire pour s'endormir plus profondément dans son bocal où il tourne en rond)
codage par evil triangle.


Barbecue city, Savage Justice

Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
» [PV Kana Suu] Des nouvelles de Tequila Wolf.
» [Solo] Il faut sauver la navigatrice Tiersson. [East Blue, Tequila Wolf, Rang A, Civil, Recrutement]
» Mon ami la tequila... [30/11 à 23h44]
» Terminée || « Ne gagne pas après avoir frappé, mais frappe après avoir gagné.» || Takeshi Fujita

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-