forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

En-quête. [chadô]
 
myosotis
myosotis
avatar
je découvre toute cette technologie :fascinated:
Messages : 202
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : Le son d'un grelot sous la pluie.
Occupation : en recherche d'emploi
Avatar(s) : Nicolas Brown (Gangsta) // Kuromitsu (Kurozuka)
Mer 5 Avr - 23:14


Retrouvons nous le 15 Mars.
RDV 14h — Café « Flower’s seed ». A.H.




Hiro renifla. Il était 13h30. Le soleil était déjà bien haut dans le ciel, et sa fenêtre grande ouverte annonçait via le vent une journée de plus agréables. Plusieurs jour de beau temps en plein mois de février ; il n’en revenait pas. Cela faisait déjà plus d’un mois que le japonais avait emménagé à Fox Glove, et le ciel semblait lui consacrer un accueil tout particulier. Il referma la baie vitrée qui donnait accès à un mince balcon, et s’empara de ses clés. Un tintement : celui du départ.

Quelques mois s’était écoulé depuis que ses recherches internet avaient débuté. Il avait surfé d’un site d’informations à l’autre en égrenant les mots qui touchaient à ses propres symptomes. Ainsi s’était profilé son propre déménagement : le nom d’une ville, celle de Foxglove. Un site en particulier avait alors retenu son attention, et constitué sa principale source de connaissance :« foxgloveeveryday.com ». Il y avait appris vaguement l’existence de « myoso… myoso quoi déjà ? », prétendus détenteurs de pouvoir dû à, il semblait, une « pré-existence ». A force de lecture Hiro avait finit par comprendre davantage, mais il ne se faisait pas à l’idée. Il ne comprenait pas bien comment ça fonctionnait. Puis il y avait des « héllébaure ». Drôle de nom d’oiseau. Vraisemblablement, des sortes de traqueurs de ces pauvres myosochoses. Hiro avait essayé de noter la chose : éviter d’en croiser avant d’en savoir davantage. Il était peut-être lui-même atteint du syndrome de la myosomie. Ou myosotisie. Ou myo — RAH. 


Avec son pauvre téléphone de l’an 2000, Hiro avait dut noter l’adresse sur un bout de papier — histoire d’être sûre de ne pas se faire enfler. Il n’avait pas accès à ses mails, aussi avait-il laissé son numéro de téléphone à V.H., le gérant du site web, qui avait accepté de le rencontrer. Hiro avait beaucoup trop de choses à lui demander, et l’écrit en anglais n’était toujours pas son fort. Ils avaient convenus de se retrouver dans un charmant café, dont le nom semblait familier et peu avenant à Hiro, qui ne parvenait plus à savoir pourquoi et avait donc accepté. Il jeta un coup d’œil à sa montre : 14h01. En retard. Il lui restait encore plus d’une quinzaine de minutes de trajet. Sa main dévala la surface de son visage dans une auto-exaspération. Bon, marcher, vite. 


Il arriva au café presque en surchauffe. Sa clope à demi consumée fut jetée dans la poubelle la plus proche. La porte teinta très faiblement quand il l’entrouvrit. Le lieu était sympathique, tout ce qu’il y a de plus respectable. Hirn s’intima de se relaxer. C’était la première fois qu’il rencontrait un individu avec lequel il avait uniquement discuté par internet. Ses yeux passèrent la salle en revue, à la recherche d’un homme « blond ». Peu d’informations de la part d’un journaliste. Il le trouva attablé calmement à une des tables, qu’il s’empressa de rejoindre.

    « Bon…jour. Je vous prie sincèrement de m’excuser de mon retard, j’ai du mal à me faire aux trajets de cette ville. »

À son habitude, il enchaina plusieurs courbettes, de tête. L’homme face à lui lui sembla étonnamment jeune. Et il se sentit tout à coup… particulièrement vieux. Première phase de déprime entamée.
Invité
 
Invité
Mer 5 Avr - 23:56
Au Flower's seed, 14h !
Hiro x Chad

Un jour spécial. Une grande première même ! Quelqu'un c'était intéressé à ton site et les informations que tu avais retranscrite sur celui-ci ! Tu en étais pour le moins surpris. Et heureux. Tu essayais depuis un moment, déjà, de faire de l'ombre à Foxglove Today. Après tout, c'était un journal très sérieux et réputé. Tu avais encore pas mal de travail à réaliser pour réussir à surpasser cet ennemi redoutable.

Cette personne s'étant d'ailleurs intéressé à ton site semblait avoir besoin de te rencontrer. Tu n'étais certainement pas craintif. Et tu savais te défendre. Bien évidemment, tu allais accepter ce petit rendez-vous. Si tu pouvais t'assurer les fidélités d'un "consommateur", tu n'allais pas reculer devant ce genre de petit détail insignifiant. Tu lui donnas donc rendez-vous au café que tu connaissais le mieux ; le Flower's seed. Le 15 mars, à 14h. Tu étais pour le moins, impatient. Tu n'avais pas donné beaucoup de détail te concernant, juste que tu étais blond, aux cheveux mi-longs. Peut-être aurait-il été plus judicieux d'en donner plus à ton sujet, mais il était trop tard, et tu n'avais pas la tête à cela.

Le jour J, tu te trouvais déjà sur place, avec dix petites minutes d'avance. Tu n'aimais pas arriver à l'heure pile. Simplement parce que tu avais l'impression d'encourir le risque d'être en retard. Ponctualité, oui, ça fait partit de ton vocabulaire et de tes qualités même. Tu saluais le barman, comme toujours. Tu t'avanças à une table, prenant place à celle-ci. Un café au lait, avec deux sucres. Tu enlevas tes gants de cuir, ainsi que ta veste. Tu portais une chemise blanche, ainsi qu'un petit veston bleu.

14h05. Il était en retard. Mais ce n'était pas bien grave. Tu prenais toujours ton temps pour savourer ta dose de caféine quotidienne. Alors s'il n'arrivait pas entre temps, tu prendrais tes affaires et t'en ira, tout simplement. Mais cela ne semblait pas être le cas. Quelques petites minutes plus tard, et seulement un quart de ton café avalé, que la porte s'ouvrit subitement. Tu relevas la tête. En voilà un qui n'avait pas laissé le sport de côté. Tu souriais, et il semblait se diriger vers toi. Et bien le voilà ! Tu te relevas, lui serrant ensuite la main.

- Bonjour ! Ne vous inquiétez pas, il n'y a rien qui presse ! Installez-vous donc. Un petit café ? C'est moi qui l'offre !

Tu te montrais accueillant. Les bonnes manières, les clés du succès ! Et puis, il semblait essoufflé. Sans doute avait-il décidé de se déplacer un peu plus vite pour réduire le retard ? Pour l'instant, il devait prendre ses aises. Les questions qu'il aurait à te poser viendront par la suite.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


 
myosotis
myosotis
avatar
je découvre toute cette technologie :fascinated:
Messages : 202
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : Le son d'un grelot sous la pluie.
Occupation : en recherche d'emploi
Avatar(s) : Nicolas Brown (Gangsta) // Kuromitsu (Kurozuka)
Jeu 6 Avr - 0:17
Un garçon élancé, poli, blond, blond, blond, à n’en plus finir.

Le Flower’s Seed n’était pas bien remplit à cette heure de l’après-midi. Hiro apprécia cette constatation : ils seraient tranquilles pour discuter. Et une fois n’était pas coutume, le garçon était nerveux, et particulièrement gêné à l’idée qu’on puisse les écouter. Sans doute parce qu’il considérait que le sujet qui serait débattu le concernait spécifiquement. L’homme face à lui semblait avoir entamé un café, dont la teinte profonde n’indiquait pas la présence de lait. Hiro se fit la réflexion que l’américain en face de lui -si tant est qu’il était américain- devait posséder un palet tolérant. Oubliant que sa propre faiblesse face à l’âpreté et à l’amertume ne devait pas s’étendre au monde entier.

Poli, avenant. Il lui serra la main. Le contact fit frémir Hiro, tandis que la surprise rétrécissait ses pupilles. Il garda néanmoins la poigne fermement, achevant leur salutation avec bravour. Le mot était faible : Hiro n’était clairement pas habitué à traiter de cette façon avec autrui ; même un moi après son arrivée dans la société Etat-Unienne.

    « Je… »

Il allait s’empresser de refuser le geste, trop gêné à l’idée qu’on lui paye quoi que ce soit après dix minutes de retard ; mais la tête de Kye — encore — lui intima de ne pas refuser un présent gracieusement offert. Il soupira intérieurement, et se retint de lever les yeux au ciel de peur que l’individu face à lui l’interprète à son encontre.

    « … Vous remercie vivement de votre proposition. »

Il se racla la gorge.

    « Je m’appelle Hiro, je suis enchanté. »

Un serveur s’approcha pour prendre sa commande.

    « Un café… au lait, s’ilvouplait. »

Ce fut imperceptible, mais le haut de ses pommettes angulaires se tintèrent de rose. Il ne savait pas pourquoi, mais… Non si, en fait il savait : Ayame, sa grande soeur, s’était moqué bien trop souvent de son incapacité à boire du café sans lait. La tasse apportée, Hiro la guida jusqu’à ses lèvres et en ingéra une très légère lampée.

    « Je vous remercie d’accepter de me rencontrer. À vrai dire, j’ai lut avec beaucoup d’intérêt tous vos articles. Une franchise émane de votre travail. Et je suis préoccupé par bien des sujet auxquels il se raccorde. »

Son annuaire commença lentement à frotter le niveau de sa tempe droite. Sa respiration légèrement haletante — la course à pied — refusant de totalement s’évaporer laissait percevoir chez lui un brin de fébrilité. Il s’intimait lentement, en silence, de calmer au plus vite son émoi. Tout allait bien se passer. Mais de penser à toutes les raisons qui le poussait à rencontrer A.H. aujourd’hui le ramenait à de mauvaises sensations.
Invité
 
Invité
Jeu 6 Avr - 1:04
Au Flower's seed, 14h !
Hiro x Chad

Cet homme semblait réellement avoir couru, au final. Tu pensais qu'il n'avait fait que de la marche rapide, mais tu pouvais voir qu'il était fatigué. Voilà quelqu'un qui semblait également tenir à être présent à l'heure. Mais tu ne voyais aucun souci au fait qu'il puisse arriver en retard. Cela t'avais laissé le temps de savourer à ton aise une partie de ton café. Durant un instant, tu doutas du fait qu'il puisse accepter cette tasse si aimablement offerte. Mais tes doutes furent très rapidement chassé.

Après avoir repris place, face à ton "client" si l'on pouvait l'appeler ainsi, tu pris une rapide gorgée de ton café, toujours aussi chaud. Lui aussi, semblait poli. Tu souriais toujours, bienveillant comme à l'accoutumé. Tu pouvais cependant distingué un soupçon de gêne. Tu ne savais trop dire si c'était le fait qu'il n'était pas encore totalement habitué à la vie en ces lieux, ou bien s'il était simplement gêné d'avoir eu quelques petites minutes de retard.

- Enchanté ! Vous pouvez m'appeler Chad. Bien moins barbare que mon pseudonyme.

Avais-tu ironisé. Tu observais le serveur qui venait prendre commande auprès du dénommé Hiro, pour finalement le voir partir préparé la boisson chaude de l'homme se trouvant face à toi. Tu n'avais pas fait attention à ce qu'il avait pris, après tout, tu n'étais pas aussi curieux. Mais tu étais cependant très observateur. D'un simple regard, tu pouvais déjà estimer l'âge de ton interlocuteur ; la trentaine, asiatique, assez logique au vu de ses traits du visage. Et il semblait pas mal musclé. Sportif sans doute.

- Vous n'avez pas besoin de me remercier ! Si je peux me rendre utile, je le fais ! Et ce serait plutôt à moi de vous remercier pour ces compliments. J'imagine que si vous avez décidé de prendre contact avec moi, ce n'est pas pour simplement discuter. Alors... Tu déposas les avant-bras sur la table, avant d'observer le brun droit dans les yeux. Que voulez-vous savoir ?

Tu ne faisais que ton travail. Apporter des informations provenant de tes recherches sur les événements de cette région, c'était ton boulot. Et tu aimais faire cela. Et tu savais pertinemment, sans avoir à chercher plus loin, qu'il avait besoin de tes connaissances. Tu savais quelque chose qu'il ne comprenait sans doute pas encore. Et il avait besoin de toi pour en savoir davantage. Tiré profit de la situation ? Tu pourrais le faire ; si tu étais une belle raclure. Là, tu étais un journaliste des plus honnête.

-Et ne vous stressez pas ; tout ce dont vous me parlerez ne sortira pas de cet établissement, vous en avez ma parole.

Un sourire se dessina sur tes lèvres. Chaleureux, rassurant. Tu n'avais plus qu'à attendre, et fournir des réponses.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


 
myosotis
myosotis
avatar
je découvre toute cette technologie :fascinated:
Messages : 202
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : Le son d'un grelot sous la pluie.
Occupation : en recherche d'emploi
Avatar(s) : Nicolas Brown (Gangsta) // Kuromitsu (Kurozuka)
Jeu 6 Avr - 15:29

Deepening

Chad. Hiro aquiesce d’un vif mouvement de tête. Il se sent un peu comme un enfant. Son correspondant parle vite et bien ; son accent est parfait. Hiro se concentre un maximum pour ne pas perdre une seule syllabe de ce qu’il entends ; et assigner les mots aux sens qu’ils transportent. Que voulez-vous savoir ? La phrase se fixe dans sa tête comme un panneau de signalisation lumineux. Qu’est-ce que je veux savoir ? La question est juste ; mais la réponse est beaucoup moins évidente. Il y a un tas de choses que je veux savoir. Quand à ce que vous pouvez m’apprendre, c’est une autre histoire. Rassemble tes idées, Hiro. Rassemble tes idées. « Et ne vous stressez pas ; ». Hiro a un mouvement imperceptible de recul ; un sursaut invisible : Chad sait. Son stress se sent. Hiro déteste ça. D’être aussi transparent. Il acquiesce néanmoins de la tête. Et souffle un petit coup. Sa respiration est redevenue régulière, l’occasion de reprendre une gorgée de breuvage cafeiné.


    « En fait… Il y a pas mal de choses que je ne suis pas sûre de comprendre actuellement. »

Il se racle la gorge, pas très sûre de la façon dont il doit amener ses problèmes. Faire attention à ne pas dénigrer le travail de l’homme en face de lui ; tout en exprimant le mal qu’il a a comprendre ce qu’il a put lire.


    « Foxglove… Est une ville qui habite des habitants…. particuliers ? On parle de « vie antérieur », de « réincarnés »… Mais comment ces gens savent-ils qu’ils le sont ? Et… et comment être sûre que tout ces trucs-là, ce ne sont pas des racontars ? »

Il croise les mains au niveau de sa bouche. Ses yeux soutiennent le regard que Chad y a plongé quelques instants plus tôt. Hiro frémis. Quelque chose s’est mis en marche ; quelque chose qu’il réalise à présent. Maintenant qu’il est lancé, il ne pourra plus vraiment faire marche arrière. Feindre d’ignorer. Mais après tout, n’est-ce pas la raison originale de son arrivée ici ? Faire face ; comprendre, sortir la tête…
h o r s     d e      l ' e a u.
Invité
 
Invité
Ven 7 Avr - 14:16
Au Flower's seed, 14h !
Hiro x Chad

Il est vrai que tu en sais pas mal, des choses sur cette ville. Tu es né ici, tu as grandis ici, bref, cela fait vingt-cinq années que tu côtoies cette région pour le moins étrange. Des rumeurs, tu en avais entendu beaucoup. Mais aucunes ne semblaient tenir la route, du moins, avant que tu ne cherches à en savoir davantage. C'était d'ailleurs ce qui t'avais poussé à créer ton propre journal sur le web. Et grâce à cela, tu te retrouvais aujourd'hui face à Hiro, un homme qui semblait perdu, à la recherche de réponses. Pas mal de choses ? Et bien tu n'attendais qu'une seule chose ; pouvoir répondre à ses interrogations ! Si tu en avais les réponses, pourquoi ne les garder que pour toi ? Ce serait bien dommage n'est-ce pas ?

Tu ne savais pas encore ce qu'il ne comprenait pas ; mais de ce que tu pouvais constater, c'était qu'il ne vivait pas en ces lieux depuis assez longtemps que pour comprendre la signification de tout ce que tu avais écris. Il est vrai, à la base, que ton journal cible principalement les habitants locaux. Pour lui qui ne devait pas être là depuis bien longtemps, cela devait être... Sensiblement complexe.

- Foxglove est un endroit réellement intéressant. Il existe plusieurs rumeurs. Encore à l'heure où je vous parle, certaines personnes s'amusent à raconter des histoires à dormir debout.

Tu marquais une pause, avant de prendre un peu plus tes aises sur ta chaise, et finalement boire une nouvelle gorgée de ta boisson chaude. Il est vrai que tu en entendais souvent, des mensonges. Ou même des rumeurs inventés de toute pièce, juste pour attirer l'attention des gens, ou simplement pour créer la polémique.

- Tous les habitants ne sont pas concernés par cette situation de "vie antérieur", ou de "réincarnation". Et croyez-moi, ce ne sont pas des racontars. Des souvenirs qui vous reviennent subitement, accompagné de nausées. Il se peut que vous en ayez un, ou même deux. Parfois plus. Ces souvenirs sont toujours flous. De simples détails, mais rien de plus. Vous pouvez peut-être vous souvenir de l'endroit où vous étiez, ou bien d'un simple événement, mais rien ne sera jamais clair. Des souvenirs mystérieux, qui ont tendances à vous ennuyer parfois.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


 
myosotis
myosotis
avatar
je découvre toute cette technologie :fascinated:
Messages : 202
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : Le son d'un grelot sous la pluie.
Occupation : en recherche d'emploi
Avatar(s) : Nicolas Brown (Gangsta) // Kuromitsu (Kurozuka)
Ven 7 Avr - 14:38


Cursed

J’ai l’impression que la pièce rétrécie quand Chad commence à me répondre. Je sent que mes jambes deviennent comme du coton ; mes mains sont moites. Je gronde de l’intérieur. Je ne me décompose pas face à lui ; mais je sent bien que ça ne va pas. Mon coeur s’est emballé de nouveau. Je me sent à un pied d’entrer dans quelque chose de sinueux. Une étendue vaseuse. « Des souvenirs qui vous reviennent subitement, accompagné de nausées. ». Des souvenirs ? Des souvenirs… Ce ne sont pas des flashs ; ce ne sont pas des visions ; ce ne sont pas des délires. Ce sont des souvenirs ? Un flot de question défile dans ma tête ; et un peu d’incompréhension. Du refus. Je me sent comme face à un diagnostique que je préfèrerai rejeter en bloc. Et en même temps ; je sent poindre une libération, une ouverture : l’éclaircie. Ce garçon en face de moi possède des réponses que je n’ai pas. Il y voit clair au milieu des eaux qui me troublent.

    « Je… vois. »

Sa voix n’est pas tout à fait assurée quand Hiro répond au jeune homme.

    « Mais… »

Elle se brise de façon imperceptible. Hiro a le crâne qui commence à fondre. Il se saisit de sa tasse qu’il porte à sa bouche : pour se donner une raison de déglutir. D’extérieur son visage impassible se tari peu à peu de signaux de détresse.

    « Pourquoi ? (Un arrêt silencieux) Pourquoi…. pourquoi une vie antérieur ? Qu’est-ce que ça peut signifier ? Que les gens qui ont ces souvenirs n’ont jamais vraiment été eux-même ? On leur a effacé à la mémoire ? Ils sont revenus d’entre les morts ? »

Hiro se stop net. Ça ne va pas. Il ne doit pas s’emporter, acculer Chad de questions. Il plonge son regard d’encre dans celui du garçon. A l’intérieur de sa carcasse, quelque chose hurle à la mort. Hiro sent perler sur sa nuque sa propre détresse. Il voulait des informations.

La fuite était bien plus facile, mais il était temps que tu arrêtes de courir au loin de ta propre vie.


Invité
 
Invité
Sam 8 Avr - 2:00
Au Flower's seed, 14h !
Hiro x Chad

Tout ce que tu étais en train de raconté, devait sans aucun doute lui sembler bien trop suréaliste que pour être vrai. Mais tu ne mentais pas. C'était la vérité, des faits que tu avais toi-même vécu. Et que tu avais préféré oublier. Tu n'avais pas du tout aimé ce genre de souvenirs, ou de "retour en arrière" que tu vivais. Tout ce que cela faisait, c'était te privé de ta liberté, aussi faible soit-elle. Et ce n'était pas ce dont tu avais besoin après avoir perdu tout ce qui t'étais cher. Mais soit. Tu te demandais ce que pensais Hiro, de ce que tu venais de lui dévoiler. Sa réaction était d'ailleurs celle à laquelle tu t'attendais. Du moins, aussi légère soit-elle. Comprendre directement ce que tu venais de raconter, semblait impossible. Surtout lorsque l'on n'était pas originaire de Foxglove. C'était d'ailleurs pour cette raison que tu n'avais pas peur de prendre ton temps, pour bien lui faire comprendre ce qu'il se passe ici, ou même ce qu'il pourrait justement traverser comme expérience.

D'ailleurs, de nouvelles questions t'étais posées. Il est vrai que tu n'avais jamais cherché à te pencher sur ce sujet dans tes écrits, mais comme tu avais ciblé un public bien précis, tu n'avais pas pensé que cela pourrait un jour, t'être demandé.

- Plutôt que de ne pas être "soi-même", on peut considérer qu'on leur offre une seconde chance. Par exemple, un être réincarné est une personne ayant eu une vie antérieur triste, ou qui semblait injuste. Alors on leur offre une nouvelle chance. Une possibilité de vivre une nouvelle vie, en tant qu'un être totalement différent, dans un environnement totalement différent.

Tu marquas une pause, et attrapas lentement ton café, pour finalement le terminé. Tu déposas la tasse, vide, sur sa petite assiette, avant de sortir lentement de la poche de ta chemise un stylo, ainsi qu'un morceau de papier, sur lequel tu commençais à écrire des mots.

- La mémoire n'est pas effacée. Du moins, je ne vois pas la chose ainsi. J'aime à penser que l'âme de l'ancienne vie, aurait été transférer dans un nouvel être. Il est également possible que cette âme devienne visible. On parle de "fantôme mémoriel". Mais vu qu'il n'y en a pas dans cette pièce, ce sujet n'est pas vraiment intéressant je pense.

Tu laissas le bout de papier sur lequel tu avais "exemplifier" tes paroles. Tu croisais ensuite les bras, l'air sérieux, mais tout en gardant toujours ce même sourire. Calme, rassurant. Pourtant, ce sujet pouvait parfois être lourd, difficile à accepter. Rare serait les personnes qui aborderaient ces théories en souriant de la sorte.

- De toute façon, il existe plusieurs théorie sur la réincarnations. Mais rien n'est encore certain. C'est un sujet sur lequel beaucoup de mystères persistent.

Certes, mais Foxglove reste malgré tout l'endroit le plus mystérieux qu'il puisse exister, du moins, à tes yeux.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


 
myosotis
myosotis
avatar
je découvre toute cette technologie :fascinated:
Messages : 202
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : Le son d'un grelot sous la pluie.
Occupation : en recherche d'emploi
Avatar(s) : Nicolas Brown (Gangsta) // Kuromitsu (Kurozuka)
Mer 12 Avr - 22:47


Mauvaise Idée

Ce n’est pas ça

Un bruit diffus
celui d’une porte qui s’ouvre

Mais je ne dois pas écouter
les murmures qui s’échouent à mon oreille

Je ne dois pas prêter attention
à cette colère qui gronde
mes ongles contre le mur
j’ai rapé mes sentiments contre l’âpreté du bitume
le mur de crépi
ma peau décrépie
je me souviens
je crois
de quelque chose

qui brule encore

Ce n’est pas ça
Je ne dois pas
Je ne dois pas

Fermer cette porte
(pas maintenant)



Le bruit de la tasse vide tinte sur la coupelle qui l’accueille. Chad vient de finir sa première réponse à cette série de questions paniquées. Hiro a le regard qui s’épuise : l’irisé de ses prunelles d’encre se fait mat ; le reflet de cette belle journée fuit ces yeux qui se plissent. Le stylo du journaliste cours sur le dessin, et nourri ses paroles qui viennent s’échouer aux oreilles du garçon acculé. D’extérieur, Hiro a juste l’air hagard. C’est pourtant une tempête qui gronde depuis les tréfonds de son ventre. Une douleur endormie qui semble peu à peu ressurgir ; la cacophonie d’une foule censurée. 

La mémoire n’est pas effacée. Effacée. Effacée. Effacée. Hiro se mord brusquement la lèvre. Déglutit. Mais il tente de retenir ses mains qui veulent courir jusqu’aux abords de son crâne. Il veut garder contenance. Tout ce que Chad lui dit ne le concerne pas — sans doute pas. Il ne veut pas ; que Chad s’en doute ; que ce soit le cas. Une âme, transférée dans un nouvel être.


Il n’y a pas de place
pour deux
si tu es toi
alors qui suis-je ?
Où est
la place
où est
l’espace
Je ne suis pas
Je n’ai jamais été
Est-ce que
Pourquoi ?



Hiro s’aggripe à son café. Il ne lui reste plus que quelques gouttes à présent, de ce breuvage toujours brulant. Il n’a pas remarqué sa propre manie ; d’aspirer machinalement des micro-gorgée tout au long des explications de son correspondant. Une dernière goutte roule sur l’étendue blanche. Dehors ; le monde est si calme ; qu’on pourrait croire que la quiétude se veut insultante. Une aura paisible qui me fait terriblement peur.


    

« Beaucoup… »

Sa voix est ferme. Elle revient de loin. On la dirait extirpée d’une caverne.

    « Excusez-moi… Je ne suis pas sûre… De tout saisir en effet. Même si votre témoignage… est très utile. »

Un témoignage ?

    « Si… Si cette théorie est la bonne… Je ne vois pas comment… le réincarné peut… être lui-même. N’est-il pas… un mensonge, qui attends… »

Hiro se tais.
La mémoire n’est pas effacée.
La mémoire, n’est pas, effacée.


Nous nous rencontrerons encore ;
Et moi je veillerais sur toi ;
Parce qu’il n’y a que toi
qui puisses
faire quelque chose
pour nous.

Je suis
là.


    « Je veux dire… Les réincarnés… n’ont pas directement souvenir de ce qu’ils étaient avant… et au final ils sont cette même âme, à qui on a offert une seconde chance… Mais… cette même âme, n’est pas la leur. Ils sont… deux ? Comment un seul corps pourrait-il héberger deux âmes… A qui… appartiendrais le corps ? »

je crois que je sent
comme une irrémédiable envie de pleurer
je me sent
comme un enfant
j’aimerai que ces bras encore
me serrent
mais
quelque chose manque
il y a quelque chose
qui je sais
je ne sais
ne reviendra
on ne peut pas courir après le temps passé
car lui aussi
court à en perdre haleine
dans le sens
où il nous a dépassé.


Invité
 
Invité
Jeu 13 Avr - 0:47
Au Flower's seed, 14h !
Hiro x Chad

Tes paroles semblaient avoir une certaine importance. Tu ne t'en rendais pas encore compte, mais cela semblait réellement toucher ton interlocuteur. Cet homme voulait en savoir plus, et ça, c'était un désire que tu comprenais. Toi, qui avait toujours soif de connaissance. Et cette fois, tu pouvais te faire le plaisir de partager ce savoir avec autrui. Autant dire que cela te faisait réellement plaisir. Car, en effet, rare étaient les occasions identiques à celle-ci.

Les bras croisé, le regard posé sur ta tasse vide, tu attendais une réaction. Ou que le dénommé Hiro prenne la parole. Tu n'entendis qu'un bref mot, hésitant presque. Tu relevas le regard vers cette personne, fronçant sensiblement les sourcils. Ses réactions te semblaient de plus en plus étrange, en fait. Tu étais malgré tout intelligent et perspicace. Réussir à te berner était sans doute une des choses les plus difficiles à réaliser. Digne d'un véritable exploit. Il ne semblait pas comprendre ce que tu avançais. Logique en même temps.

Ces mots qu'ils prononçaient, tu avais la vague impression d'avoir entendu quelqu'un te dire la même chose, il y a longtemps. Enfin, pas si longtemps que ça. C'était elle, qui avait lancé se sujet. Un sujet auquel tu n'avais pas trouvé de réponse à l'époque. Des réponses que tu n'avais guère réussi à lui fournir. Lentement, tu passais ta main sur ta cicatrice à l’œil, fortement visible, avant de fermer les yeux. Chasses ces pensées de ta tête, Chad. N'y pense pas. Inspirant profondément, tu prenais à nouveau la parole. Et cette fois, tu donneras les réponses que tu aurais dû donner par le passé.

- Cette seconde chance est une façon de donner au réincarné, l'opportunité de ne pas répéter les mêmes erreurs et, pourquoi pas, vivre une vie plus appréciable. Certains cas... Tu marquais une pause avant de soupirer. Tu n'arrivais pas à changer tes pensées... Ont eu une ancienne vie pénible. Voir même désastreuse. Parfois à cause de leurs choix.

Croisant de nouveau les bras, tu tapotais doucement ton index sur ton bras. Tu observais la table, comme pour éviter de croiser le regard de ton interlocuteur. Pour une fois, c'était toi qui fuyait. Non pas par peur, mais bien pour éviter qu'on ne découvre certaines choses te concernant. Personne ne doit savoir. Personne.

- En ce qui concerne les "deux âmes", je ne vois pas les choses ainsi. Bien évidemment, certaines personnes peuvent penser de cette façon, après tout, rien n'est clair. Mais je pense que les deux âmes sont identiques. Et donc, comme la mémoire ne serait pas effacée, je pense que la nouvelle âme décide volontairement d'oublier les moments du passé, pour repartir du néant. Et s'il y a conflit, ou bien des souvenirs quelconques, alors à ce moment, c'est à la personne concernée de s'imposer. "Tu as eu ta chance. Laisse-moi la mienne". Ou quelque chose dans le genre.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


 
myosotis
myosotis
avatar
je découvre toute cette technologie :fascinated:
Messages : 202
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : Le son d'un grelot sous la pluie.
Occupation : en recherche d'emploi
Avatar(s) : Nicolas Brown (Gangsta) // Kuromitsu (Kurozuka)
Jeu 13 Avr - 2:06

Angst


Un garçon qui erre, dans les rues de Tokyo
Le souvenir d’une promesse
quelque chose qui se fend
une trahison, un regret
un cœur qui hurle
à mes dépends.




    « Hiro ? » 
    « Hiro ! »

Ayame est suspendue au dessus de moi. Sa poitrine généreuse s’agite sous les remous de sa respiration. Son visage est rouge, ses yeux troubles. Je crois qu’elle a pleuré.
J’entrouvre les yeux avec difficulté ; je sent qu’ils collent, qu’ils sont gonflés. Ses sourcils se froncent brutalement. Et mon corps endoloris entre en contact avec sa chair arrondie.

    « Hiro ! ABRUTI ! »

Je ne comprends pas tout. Où est-ce que je suis ? Pourquoi est-ce que mes bras ressemblent à un amas de chiffons papier ?
Pourquoi est-ce que je me sens engourdi ?
Il fait lumineux, ici.

J’ai du mal à tout percevoir. 

Je me sent fatigué, je voudrais continuer à dormir, encore un peu.

    « Et papa… Et maman ? »

Pourquoi est-ce que ces mots me font si mal ?
Pourquoi est-ce que je sent qu’ils sont risibles ?
Pourquoi est-ce que Ayame étouffe ses sanglots à la moindre de mes phrases ?
Pourquoi est-ce que j’ai l’impression que son étreinte, si maternelle, se fait plus ferme à chacun de mes mots ?

Et papa…Et maman ?



Un garçon se terre, dans la cohue de Tokyo
Les murmures d’une promesse
quelque chose s’évapore
un serment, une distance
un corps qui brule
jusqu’à la mort.






Hiro écoute chacun de ses mots. Il les boit comme l’eau au milieu du désert. Il s’y raccroche ; s’y maintiens, se noue les poignets avec chacune de ces phrases qui ricochent et ruissèlent tout autour de lui. Comme une pluie, un lavement. C’est à peine s’il perçoit cette infime variation chez Chad. Ce minuscule indice d’une partie de lui ; si semblable à ce qui l’agite pourtant. Ne pas répéter les mêmes erreurs. Hiro ne comprends pas pourquoi certains des termes qu’emploi le jeune homme le transpercent comme des lances. Ces mystères font écho à ses crises, à ces instants de traitrise ou sa propre raison ne le concerne plus lui-même. Ces paniques se sont pourtant estompées peu à peu depuis son arrivée à Foxglove. La chaleur de quelques individus, l’amitié, des relations ; des liens tissés. Kye. Pourquoi est-ce que l’image de Kye dans son esprit n’a plus l’effet tampon qui lui est habituellement associé ? Pourquoi est-ce que le visage de l’asiatique, accompagné d’un puissant apaisement, semble tout à coup le déranger profondément ? Il fronce les sourcils, un court instant. Balaye son image de son esprit. Hiro a toujours fait ainsi. 



Tu as toujours balayé ce qui te dérangeait.

    Enfoui tes problèmes sous une nappe d’eau croupie
    Assez trouble pour ne plus rien voir à travers
    t’assurer de noyer le poisson en emportant avec
    les questions, les réponses, l’essence même de toute déraison.


Hiro essaye de garder consistance en harponant le regard de Chad. Et il s’aperçoit furtivement que ce n’est plus lui, qui fuit le regard de l’autre, assommé par ses démons. Mais il ne s’y attarde pas. Il ne faut pas. Il ne doit pas. Il se contente à son tour de regarder la table. Pourtant… Il connait ces choses là. Ces reflexes instinctifs, presque mécaniques, ces stratagèmes de défense. L’évitement. 



    « N’est-ce pas… Une façon de voir les choses qui se veut rassurante ? »

La voix d’Hiro est redevenue claire. Mais quelque chose de ferme a teinté la timidité fébrile du Japonais. Une assurance qui ne lui ressemble pas.

Qui es-tu ?


    « Peut-être que les Dieux sont plus fourbes. Peut-être les réincarnés sont-ils des prisonniers à perpétuité, des coupables éternels, qui se réincarnes pour revivre sous différentes coutures les échecs que leur propre culpabilité à construit ? »

Hiro se stop. Quelque chose en lui n’est pas d’accord. Il se sent en conflit avec sa propre personne. Être son propre étranger. 
J’ai pourtant déménagé ici pour arrêter ces fantaisies.

    « Alors nous choisissons plus ou moins consciemment d’entrer dans un déni dès notre naissance… Pour qu’au final cette âme originelle se manifeste mal gré bon gré… Et que nous nous confrontions à une évidence : nous sommes nous, elle est elle, deux parties d’un même être, mais sur deux plans de l’univers ? »

Une hésitation. Il s’exprime à tord et à travers. Mal. Chad risque de tout comprendre, ou de ne rien comprendre.

    « Je veux dire. L’âme des réincarnés décide de tout oublier à sa venue sur terre. Puis des souvenirs lui reviennent. Pourquoi ? Et tout ça pour au final, se confronter à son ancienne vie, et tenter de lui expliquer qu’on est là, que c’est notre place, et plus la sienne ? »

Je pense vraiment
que les Dieux ne nous aiment pas.


Invité
 
Invité
Ven 14 Avr - 2:07
Au Flower's seed, 14h !
Hiro x Chad

Si seulement ce sujet n'avait pas réveillé un soupçon de nostalgie chez toi, si seulement... Mais tu en étais toujours victime, au jour le jour. Tu étais coupable. C'était de ta faute, uniquement, et celle de personne d'autre. Mais pour l'instant, tu devais songer à autre chose. Répondre aux questions de cet homme était plus important. C'était la raison pour laquelle tu te trouvais dans ce café, en cette belle journée. Tu inspirais longuement, comme pour reprendre une bonne bouchée d'air frais. Tu relevais la tête, faisant preuve d'un peu plus de dignité et de respect envers toi.

La vision des choses de l'homme face à toi était... Pour le moins intrigante. On pourrait presque croire qu'il cherchait à renier ce que tu venais d'avancer. Dans un premier temps, cela t'avais surpris, mais en même temps tu aurais dû t'attendre à des propos de ce genre. Tu tenais lentement ton menton entre ton index et ton pouce, la mine songeuse. Dans ton cas précis, sa version des choses ne te convenaient pas. Pour deux raisons bien précises. Tu n'es pas croyant, et tu n'acceptes que ce que tu peux "voir". Et sachant que tu as vécu cette expérience fortement désagréable, tu ne peux pas réellement te raccrocher à ces explications.

- Une façon de voir les choses intéressantes. De mon point de vue, je ne suis pas tout à fait d'accord. Mais encore une fois, chacun possède son propre opinion.

Tu passais une main dans tes cheveux blonds, repassant quelques mèches correctement, celles-ci étant tombé devant tes yeux. Ce qui était dérangeant d'ailleurs. Mais tu n'avais pas l'intention de laisser ce petit détail insignifiant te déranger. Tu avais une affaire bien plus importante à régler.

- Les souvenirs ne reviennent pas sans raison. Quelque chose est là pour les déclencher. Quelque chose pouvant se rapprocher à un événement du passé. Cela peut-être un animal, un morceau de papier, un bruit... Enfin, on pourrait plutôt parler d'un "symbole".

Une nouvelle pause. Tu avais l'impression que Hiro avait presque réussi à t'embrouiller. Ou du moins, il t'avais forcé à réfléchir. De manière à pouvoir offrir une réponse concrète. Ce n'était pas souvent le cas, mais quand cela t'arrivais, autant dire que cela te prenais souvent au dépourvu. Comme cette fois. Mais fort heureusement, tu avais réussi à rester composer, et en mesure de rétorquer.

- Aussi... Il faut savoir qu'une vie antérieur n'est pas là pour nous guider, et encore moins pour se confronter à nous. Elle est là pour prendre possession de ce nouveau corps, en faire le sien. Cette âme peut également se "matérialiser" sous la forme d'un esprit mémoriel. Ils sont visibles par tous. Aussi bien ceux n'étant pas réincarné, que ceux l'étant. On ne peut cependant pas les toucher, et l'inverse s'applique pour eux.

Tu soupirais longuement, en fermant ensuite les yeux. Tu prenais machinalement ta tasse de café, la portant à tes lèvres. Tu avais oublié que ton café était vide ; tu en profitais donc pour en commander un second.

- D'ailleurs, je ne suis pas croyant. Pour moi, les dieux n'existent pas. S'ils étaient réellement présent ; ne seraient-ils pas un peu plus aimable ? Tu souriais. Oui, les dieux, s'ils avaient toujours été là, ils auraient fait quelque chose, à cette époque. Mais rien. Absolument rien. Ils ne méritaient pas un soupçon d'intérêt provenant de toi.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Contenu sponsorisé
 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-