forum rpg contexte original pour tous les âges ☆ univers fantastique et paranormal ☆ aucun minimum de lignes/mots ☆ avatars illustrés 200*320px.

Lorsque le loup chasse le renard
Invité
avatar
Invité

Ven 31 Mar - 0:59
 
 |     
Lorsque le loup chasse le renard

FORÊT // LOUP

Le yeux du petit renard brillaient, reflétant les étoiles lumineuses du ciel. Ses petites pattes au chaud contre lui, son beau pelage le protégeant du froid, il se sentait parfaitement en sécurité dans le petit terrier improvisé qu'il s'était frabriqué. Le vent soufflait une berceuse qui le fit rapidement s'endormir, l'esprit léger, transporté par de grands espoirs quant à tout ce qu'il allait accomplir dans ce monde... sa mission.

Il rêva encore des étoiles. De là-haut. De son arrivée, de sa chute. De l'odeur que transportaient jusqu'à son museau l'écorce des arbres, les feuilles et les fleurs.
Il n'avait encore rien vu, il faisait si sombre la nuit ! Il imagina les couleurs que pouvait avoir ce monde, une fois le soleil levé. Les bruits, différents, de la journée... Mais il n'arrivait même pas à effleurer la réalité du bout du museau...

Les rais de lumières qui s'infiltraient sous les feuilles tapèrent contre ses paupières une fois le jour venu. Il fronça d'abord les sourcils avec agacement avant de se retourner dans un sens, puis dans l'autre, en étirant élégamment ses longues pattes et baillant, dévoilant ses crocs brillants, petits mais acérés. Il ouvrit alors un œil et sursauta en se rendant compte que le soleil était déjà haut. Il bondit sur ses pattes, lançant des regards émerveillés partout autour de lui, rumuant sa grande et soyeuse queue sous le coup de la joie. À la lumière, son pelage semblait être une flamme mouvante prête à brûler quiconque la toucherait. Le petit Magnolia en était déjà tout fier alors qu'il gambadait en sautillant, gaiement, pour s'offrir en spectacle à la forêt entière.

Le vert foisonnant lui donnait le tournis, les chants des oiseaux l'émerveilaient. Il s'amusa à essayer d'en attraper quelques un, sans jamais avoir l'intention de leur faire du mal, évidement, le petit renard n'avait pas encore faim. En traversant la forêt, il découvrit un ruisseau, dans lequel il se baigna avec délectation, nettoyant sa fourrure de toute la poussière qu'il avait accumulé en se roulant n'importe où. En en sortant, la séchant nerveusement en secouant son corps dans tout les sens, ses poils n'étaient devenus que plus beau et plus flamboyant. Qu'il était beau, ce petit animal. Mais il n'était plus tant de jouer, il était arrivé sur Terre avec une mission. Il n'arrivait plus tout à fait à mettre des mots dessus, mais les idées restaient claires dans son esprit. Il me faut trouver des humains. Se dit-il avec conviction.

Il avait l'intuition qu'il y en avait beaucoup, alors il ne sera peut-être pas si difficile de les trouver. Pourtant, la forêt semblait les garder bien cacher... La tâche semblait plus ardue, alors le renard s'enquit de demander aux habitants de la forêt, qui le fuyèrent, évidemment, il était un prédateur après tout, mais la petite bête n'en avait pas vraiment conscience. Il parvint cependant à entretenir un dialogue avec un corbeau, qui semblait le toiser avec irrévérence, perché sur son arbre. Celui-ci avait commencé par se moquer, voyant le renard lever le museau vers lui avec curiosité, en assurant qu'il ne parviendrait pas à l'attraper.

« Mais je ne veux pas t'attraper ! »

« C'est ce qu'il disent tous ! Tu ne m'auras pas, moi ! »

Cracha le corbeau avec véhémence.

« Eh bien reste là-haut ! Je veux simplement te demander une chose. »
Répondit le renard, quelque peu prit au dépourvu.

Le corbeau, surpris, serra son bec, prêt à écouter de là où il était.

« Sais-tu où je pourrais trouver des humains ? J'ai besoin de leur parler. »

À cela, le corbeau éclata de rire répondant que les humains le dépecerait bien avant qu'il ne lance un seul gémissement. Malgré tout, le corbeau, sûrement poussé par de mauvaises pensées, indiqua une direction au petit renard qui, satisfait et ne comprenant pas les menaces, remercia l'oiseau avant de s'élancer à toute vitesse.

En courant au travers des buissons, parcourant avec aisance la forêt, contournant sans s'épuiser les arbres, le petit renard sentit le vent le porter, il eut l'impression de voler. Voler, il connaissait bien ça, avant d'arriver sur terre il le faisait constamment. Cette sensation de liberté incomparable lui manquait, aucune course ne pouvait réellement s'en rapprocher... Cela le rendit légèrement triste, mais il oublia rapidement, car devant lui, semblait bel et bien apparaitre une silhouette humaine !

© ASHLING POUR EPICODE + KOLL


Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Chasse, jeune loup ; chasse... [Forêt de Belgrade, Chayana]
» Le lapinou d'une demoiselle ! (Chasse solo) (FINI)
» Chasse au renard à travers la ville! [Libre]
» [0138] Junmai D. Daiginjo ─ Lorsque le loup se cache derrière l'agneau. [VOLTALI]
» Une faim de loup - Chasse solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-