forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

Sour orange lily ▬ Hellébores
Invité
 
Invité
Lun 6 Mar - 21:57



Ferme la porte. Baisse les rideaux. Le spectacle se termine. Les paupières se ferment sur une nouvelle journée. Le temps passe. Se ressemble. Souvent. Toujours. Tout le temps. Vraiment ?

Un soupir. Il fait si mal. Lui étrille la gorge. Lui glace les poumons. Lui brûle les veines. Elle fait crisser les gonds de la porte de service. Un regard qui se perd dans les ombres d'une ruelle sombre. Le silence. Les rats se cachent. Ils dorment. Ils rêvent. Ils hallucinent. Ils désespèrent. Elle rentre. Cheveux d'argent. L'air glacé ne l'enchante guère.

Les escaliers de bois. Ils crissent. Ils sanglotent. Ils pleurent sous ses escarpins noirs. Elle monte. Elle tourne. Triste escapade en colimaçon. Triste ritournelle. Là. Là-haut. Sous les combles. Leur royaume. Le royaume de ceux qui savent. Ou plutôt qui préfèrent ne pas savoir. L'empire. Celui de ceux-là, les vrais, ceux qui regardent devant eux, droit devant, vers l'avenir. Le plus beau des chemins.

Une clé. Tirée de sa poche, elle s'en va pourfendre une serrure dorée. Grincement sinistre. Comme un soupir de soulagement. Il est rassurant, cette fois. Il faut que la lumière soit. Et la voilà qui se fait illuminée. Rayonnante dans cette pièce sobre. Froide. Tables. Chaises. Bureaux. Tableaux. Fleurs. Elles sont toutes là. Elles vous regardent. Leurs pétales vous font de l'ombre. Elles se moquent. Mais elle aussi s'en moque. Tap. Tap. Elle marche. Tête haute. Pas un poids pour la forcer à la baisser. Pas un seul. Rien. Personne. Pas encore. Bientôt. Les mots vont vite. Surtout ses mots. Les oreilles s'ouvrent. On écoute. On l'écoute. On vient.

Le parquet lustré, le parquet brillant. Elle l'avale. Elle se saisit d'un vase, observe son reflet. Un sourire, peut-être ? Des ricochets, l'image disparaît. Un rêve, une illusion. Ses doigts fins. De fer. Ils se saisissent d'une maigre plante. D'une faible fleur. Elle attend, elle entend, le plancher, il prévient. La fleur, pauvre fleur, elle est fanée. Elle ressemble un peu à un magnolia. En moins triste & en plus vive.

Que décider. Que pourrait-elle bien en faire ? Une fleur n'a qu'un unique avenir. Laissons le vent l'emporter.

Confions-la aux lions.

coded by pinn @ thq

Invité
 
Invité
Mer 8 Mar - 16:46
sour orange lily
ft. emmi & hellébores
Tu te tiens immobile en haut des marches le temps d'un instant le temps probablement de te composer une contenance un air détaché que ne porterait pas quelqu'un qui se sent encore des "petits derniers" moins reconnus moins utiles – tu ignores au fond s'il y a encore une âme pour te penser à ce point moins légitime qu'un autre mais cette seule possibilité suffit à exhumer cette certitude que tu as ce besoin au fond pas très sain de prouver quelque chose de mériter ta place parmi les autres qui eux s'illustrent en filatures en traques et en exploits – tu finis par avancer par entrer dans le carré de lumière jeté par cette porte ouverte contre les murs du corridor mal éclairé qui mène aux combles et tu la trouves là altière ailleurs au milieu de ses fleurs aussi grave qu'au premier jour.

Bonsoir mademoiselle.

Le respect aux bout des lèvres – tu avances de quelques pas vers les chaises les tables posés ça et là dans la pièce et tu entends les marches de l'escalier grincer – tu te doutes non tu sais quelle est la raison derrière cette réunion de tous les membres de l'union tu sais qu'il s'agira de faire connaître à tous les moindres détails de cette curieuse rencontre nocturne au cœur de la forêt de Salem que tu n'as pas attendu pour rapporter d'abord à Philomène puis à Emmi – tu sais qu'il s'agira de discuter de la présence désormais incontestée des Magnolias au sein de Foxglove Valley et surtout surtout de définir une marche à suivre une ligne de conduite concernant King et ses suiveurs et vos convictions différentes des leurs.


hrp:
 
Invité
 
Invité
Sam 11 Mar - 0:14

Héllebore
&
Kye
Sour orange lily.


Kye parle en #330066

HRP:
J'adore l'idée de ce rp de groupe ♥

Dès que l'information était remontée jusqu'à lui, il n'avait pas hésité une seule seconde. Devenu inséparable avec Jean, il avait pris sa voiture avec ce dernier et s'était garé dans une petite ruelle plus loin.

"La boss veut nous voir." et ça avait suffit pour sa venue. Il était un bon soldat après tout.

Il ne savait pas les raisons, mais telles qu'elle soient, il avait quelque chose à dire, une information à partager. Plus tôt dans le mois, la petite Lou-Anne l'avait prévenu que lors d'une promenade en forêt, un évènement inattendu était arrivé. Des individus plutôt. Dissimulés parmi les humains. Polymorphes qui plus est. Et Kye en était persuadé, leur arrivée soudaine n'était pas anodine et encore moins due au hasard. Il devait en informer la supérieure (avoir des ordres et obéir d o c i l e m e n t.)

Alors qu'il se tenait, devant la porte (prêt à l'ouvrir) il tourna son regard vers l'ancien dénommé "Apollyon" pour lui murmurer, tout bas (tout doux):

"Ca ne sera pas long, je te le promets."

Il enclencha la porte et marcha jusqu'à la petite réunion qui se tenait au café. Pas un sourire, simplement un regard plongé dans celui de la supérieur, plein de respect. (un chevalier s'inclinant devant sa Reine.)

"Bonjour Madame." une petite inclinaison de la tête et il alla s'installer sur une chaise, au fond de la salle, assez loin pour qu'il puisse susurrer tout doucement à l'oreille de son grand ami; "J'attends qu'il y ait plus de monde pour l'informer de cette....nouvelle race et on s'en va. Je n'aime pas être ici pour être tout à fait honnête. Je n'aime pas d u   t o u t."
 
hellébore
hellébore
avatar
Not in the mood.
Messages : 202
Pouvoir : destruction
Occupation : Policier
Avatar(s) : Jacket - Hotline Miami
Lun 13 Mar - 19:40


Sour Orange
Feat Lily(s)
Retenir un soupir.
Ce n'est pas qu'il ne les aimes pas, ses "collègues secrets"...
Jean pense à Ilan, à Arsène, à Sick, à Galathée et aussi à Philomène et Amélia...
Dire qu'il est ici depuis pas longtemps, et déjà, l'ambiance pour lui sera à couteaux tirés.
Il l'a suivi évidemment, il est homme à laisser de côté ses petits différents personnels pour une plus grande cause.
Au fond il espère juste que les trois lurons sauront se tenir de la même manière que lui se tiendra. (Il fait plutôt confiance de ce côté là aux hommes, c'est peut-être des pleutres mais ils sont loin d'être des aboyeurs en chef, contrairement à l'autre folle et la baltringue narquoise. )
Puis
Philomène et Amélia.
Jean traine les pieds.
Kye essaie de le rassurer.
L'attention lui fait plaisir, il feint un sourire, mais son esprit est loin d'être tranquille.

Honnêtement, l'une lui fait encore mal au cœur -même s'il ne l'avouera jamais- et en ce qui concerne la seconde...c'est compliqué.
La chef les attends, mais ça va ils sont loin d'être à la bourre, même pile à l'heure.

Bonsoir Madame.

Sa voix est un peu rauque de la clope qu'il a tiré un peu fort, un peu vite avant de monter dans la bagnole quelques minutes en arrière. A peine s'il jette un regard à la personne déjà présente, ne décoche de sourire aimable qu'envers la grande dame. Lorsqu'il s'installe, Jean profite que son chef lui parle pour le regarder, tourner le dos à la porte, aux entrant le temps de considérer qu'il n'est qu'un nouveau ici. Il n'a pas son mot à dire, vraiment, il le sait, ça l'énerve mais il le sait.

Sans répondre à ces paroles, son visage grave informe assez aisément son tuteur qu'en effet, le sentiment est partagé.

codage par evil triangle.
Invité
 
Invité
Mar 14 Mar - 22:32
les rouges sont beaux
feat des pas beaux méchants
j'étais vraiment intriguée par tout ça
car harland m'avait dit tant de choses il me les avait même criées (on ne change pas quelqu'un) et c'était vraiment bizarre vraiment étrange vraiment pas normal
alors ce soir, j'avais décidé de partir de cette caravane en lui promettant que je lui raconterai tout tout dans les limites du possible
j'étais intimidée, par ce monde de grands
ce monde d'adultes qui n'était pas vraiment le mien, et je n'avais aucune idée de si arsène allait venir de savoir si
j'allais pouvoir la coller pour ne pas être complètement perdue
et me voilà la devant cette porte, des gens rentrent déjà et je me précipite à la suite en reprenant mon souffle et je lâche un timide un discret
bonsoir madame.
et je parcours la salle d'un regard circulaire avant de m'arrêter sur vous deux là ; des visages familiers que je n'aie pas vraiment envie d'approcher non
et pourtant à grands pas je m'arrête face à vous en vous regardant uniquement vous monsieur norasingh car c'était hors de question de te regarder toi jean non non je veux plus jamais voir ta tête de ma vie et pourtant je lâche un rapide
bonsoir jean.
balbutié pas vraiment serein avant de continuer aussitôt écarquillant mes yeux maquillés
bonsoir monsieur. veuillez m'excuser je voulais savoir si vous saviez- si arsène viendrait enfin- c'est tout. désolée du dérangement.
une main dans les cheveux rapide et je tire nerveusement sur ma robe
codage par joy
Invité
 
Invité
Mer 15 Mar - 12:04











 
 
 


ça me fait chier.

oh oui arsène que ça te fait chier,
ces petits problèmes qui s’incrustent dans ton existence comme le ferait l’odeur de l’essence
effluves acres qui collent à la peau qui ne disparaissent pas
qui semblent perdurer comme ces microbes qui prolifèrent
ces mauvaises herbes qui s’étalent dans cette ville
qui te débectent qui t’insurgent
à contester votre autorité
et tu te doutes que c’est pour cela qu’elle vous appelle
cette reine qui vous gouverne
cette reine qui vous domine
et ça t’agaces
ça t’agaces parce que si elle vous convoque c’est que le virus s’est installé et qu’il est temps de le traiter
le cancer est si dangereux que vous devez vous allier

soupir lassé.

tes doigts pianotent impatiemment sur ta cuisse
ta main glisse sur le bois de l’escalier
tes pieds qui foulent ce plancher qui ne cesse de se plaindre
et puis il y a ce corridor mal éclairé un peu inquiétant au premier abord qui se projette devant toi

ça fait longtemps
longtemps que ton visage n’a pas été baigné dans la lumière de cet endroit

tu entres dans la pièce, spectrale
saluant d’un sourire respectueux, un brin insolence dans le regard
la dame posée sur son trône
trône convoité par cet autre homme
king qu’il se surnomme
tellement prétentieux que s’en est risible
elle ne doit pas s’inquiéter ;
après tout, vous êtes son armée
vaillants petits soldats
aux sourires moqueurs mais à l’aura de guerriers
vous êtes de loups
des loups affamés qui se bouffent entre eux
mais qui chassent en meute
dès lors que la proie est désignée

bonsoir, madame.
votre majesté

tes yeux divaguent sur les personnes attablées
s’échoue rapidement sur ces canidés aux crocs dévoilés, esquisse un léger rictus alors que tu comprends que beaucoup sont venus
le sourire s’élargit s’illumine quand ton regard se pose sur le brun assis un peu plus loin
puis s’assombrit lorsque tu vois cet autre homme au visage renfrogné
et instinctivement légère grimace naturelle vient gribouiller ton visage d’ange
détournant vivement le regard de cette personne provocant chez toi cette sensation d’inconfort que tu détestes tant
préférant la chaleur solaire de celui qui t’avait cueillie à demi-fanée
lumière accompagnée d’une autre présence
plus fluette plus fragile plus incertaine
des cheveux d’or coulant en cascade sur ses épaules
tu t’approches,
posant ta main sur l’épaule de la jeune fille
une main de fer dans un gant de velours
marque de stabilité un peu feinte pour ne pas l’inquiéter
car tu vois sur ses traits l’appréhension de cette rencontre
après tout c’est sa première fois
qu’aurais fait weary ?
oui mais tu n’es pas weary
tu n’es en aucun cas cette personne.

malaise.

je suis là.


goût acre dans ta bouche.
peut-être que finalement le masque que tu croyais si solide allait tomber.


469 w. | hellébores | #dea2a2
Invité
 
Invité
Mer 15 Mar - 14:44

Lou-anne toute jeune qui porte les responsabilité de grand parfois - comme aller à des réunions, des truc pas toujours passionnant mais toujours plus intéressant que les devoirs à faire à la maison. Le pas pressé un peu précipité vers la porte qui s’ouvre  qui coulisse face à elle par laquelle passent les visages presque familiers maintenant. Mine sérieuses, boudeuses ; l’air grave des adultes en temps de responsabilité. Ils ont juste l’air heureux de se voir (pour la plupart), Lou est heureuse tout court. sourire au lèvres elle tend un bonsoir, madame et part s'asseoir en direction des chaises dans un coin de la pièce. Elle salue Kye avec ses yeux complice. Elle se pose. Elle observe.  
Elle écoute attentive les discussions qu'elle peut entendre, en attendant d'entendre
la nouvelle qu'elle connaît déjà.


hrp:
 
Invité
 
Invité
Mer 15 Mar - 17:58
Si votre vie manque de couleur Si quotidien rime avec douleur
Approchez tous, n’ayez pas peur Entrez dans la Secte
il me semble que, je ne suis pas vraiment aimée dans la confrérie
mais qu'importe qu'importe, je ne suis pas née pour être l'amie de tous et n'importe qui
si vous saviez, vous tous, à quel point j'en ai rien à foutre de votre avis qu'il soit positif ou négatif
alors aujourd'hui, je t'ai traîné ilan ici car je pense avoir des obligations envers galathée en tant que mentor et puis et puis il n'y'a pas de raison que je vive cet enfer toute seule
je te regarde un instant et on s'avance, je remets correctement mon manteau et je vous affiche un immense sourire à vous emmi venant serrer votre main
bonsoir emmi.
et je viens murmurer dans ton oreille ilan
je dois aller parler avec galathée, je suppose que tu dois toucher deux mots à emmi ? va, cours, vole. tu nous rejoins après, ok ?
j'hausse deux sourcils et je m'éloigne à pas moyens, passant devant le petit groupe parfaitement exécrable d'individus (que vous êtes) qui s'est formé
j'arme mon plus hypocrite des sourires, m'arrête un instant (un mouvement de menton)
jean, kye, arsène, amélia.
puis je reprends ma route m'asseyant à côté de toi, galathée
bonsoir toi. comment vas-tu ? pas trop nerveux de parler devant tout le monde pour expliquer ce qui t'est arrivé ?
aujourd'hui j'ai décidé d'être gentille avec toi
je retirer mon manteau et le met sur le dos de ma chaise
((c'est pas tous les jours que mon disciple toi passe devant tous))
+ tag ilan
+ notes zizi
BY MITZI
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 81
Pouvoir : émotion
Symbole : fusil de chasse
Occupation : barman au café flower's seed
Avatar(s) : evil morty/president morty - r&m || mathias lauridsen
Dim 19 Mar - 15:01
Sour orange lily
(hellébore)

Ilan, lui, ne voulait pas venir et même par respect pour vous votre majesté,
Il y a trop de personnes présentes ici dont il aimerait à jamais évité,
Pourtant, il a cédé grâce à tes beaux yeux,
Ma douce.
Il le voilà condamné, il reste calme, docile, le semi-regard perdu dans le vide. Et pour faire bonne impression, monsieur a apporté le thé et le café,
Pour une réunion de (fausse) famille, peut-être que cela lui permettrait de se sentir mieux dans sa peau et plus apprécié.
Il t’écoute, belle Philomène lorsque tu chuchotes dans son oreille, mais il reste silencieux et s’approche de vous, Emmi, en vous tendant sa main afin de vous saluer.

- Bonsoir mademoiselle,
J’ai pensé que ce serait plus agréable de discuter tous ensemble autour d’une bonne tasse de thé ou de café.


Il sort le service avec grâce, l’argenterie et les accessoires en porcelaine.
C’est vrai, Ilan n’a pas envie de conflit dans la confrérie, il préfère reste polie alors d’une voix calme il demande à tous :

- Qu’est-ce que vous désirez ?

il vous regarde un par un,
Avec l'effort de retirer la haine de sa seule prunelle visible.


pride
Invité
 
Invité
Mer 5 Avr - 16:53


chaise
feat hellébores
c'était d'une simplicité. il avait fallu nous infiltrer dans les cinq millimètres entre le sol et la porte en petite fourmi et prendre l'apparence de chaise pour être parmi vous
vous
vous
les monstres les rouges
se transformer en chaise parmi les chaises ni vu connu et assister au meeting qui était prévu
(on sait tout, vous savez)
se faire discret le temps d'un instant
et foutre la merde peut-être, après
comprendre vos plans et prévenir les nôtres
tout était prévu tout devait se passer comme prévu
((ou pas))
sous les fesses du policier désagréable sensation
être une chaise vous savez
c'est pas vraiment facile tous les jours
codage par joy
Invité
 
Invité
Mer 5 Avr - 19:28
vous êtes si,
insignifiants, les réincarnés qui veulent s'oublier, enfin,
les hellébores que le monde vous appelle,
pastel n'a rien contre vous,
du moment que vous ne touchez pas à sa famille,
pourtant c'était prédit votre petit complot contre eux.
tom, léa, pastel.
le trio,
(de rigolos.)
vous guète.
alors, la petite peste vous espionne, c'était trop tentant,
après tout, vous n'y voyez que du feu.
et ce type assis confortablement sur elle,
qu'il est lourd, bon sang !
pastel n'a qu'une envie,
se reculer et le laisser tomber.
pourquoi pas après tout ?
elle ne perd rien,
et personne se rendra compte qu'elle est présente avec vous.
mais encore,
elle attend juste le moment propice.
Invité
 
Invité
Mer 5 Avr - 19:40
ça sent mauvais.
l'horreur des rouges quand on les sent de près.
nauséabond.
... mais quelle idée
nous sommes des chaises parmi tant d'autre.
moi je dis ça pue du cul.
on pouvait pas se transformer en tableau comme tout le monde ?
t'as pas fini de faire ton anti-conformiste tom.
merci tom.

que personne ne pose son cul de mon dossier.
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 21
Pouvoir : identification
Symbole : polyommatus icarus.
Occupation : dirigeante de l'union hellébore + gérante du café flower's seed.
Avatar(s) : dolia (rinny) + taylor lashae.
Lun 1 Mai - 13:21
une sonnerie qui retentit,
qui brise un peu le long silence de cette pauvre réunion.
alors j'attends un peu et cela continue, cela recommence, cela semble urgent,
pour finalement me lever de ma chaise, droite, je vous regarde en douceur et je fais signe au barman,
de servir ses camarades généreusement.

- bon... je vous laisse ensemble, débattre sur le sujet des magnolias.
prenez des notes.


les talons se tournent, les cheveux bleuets voltigent sous l'élan,
et je m'enfuis comme vous pouvez le croire, le penser à voix haute, lâche,
que j'oublie toutes mes responsabilités.
je descends un à un doucement les marches de l'escalier et m'approche du téléphone qui sonne,
encore et encore,
jusqu'à ce que je me décide de décrocher.




hrp : svp vous pouvez éditer vos posts pour changer le "madame ellsworth" en "madame" ou juste "mademoiselle" ou "miss emmi". jsp comme vous voulez. mais ellsworth c'est plus d'actu.


bloom
Invité
 
Invité
Mar 16 Mai - 15:12

Héllebore
&
Kye
Sour orange lily.


Kye parle en #330066

HRP:
Je me permets de faire avancer un peu ♥

Kye avait toujours eu ce besoin de devoir prendre les rênes. Et cette fois-ci encore, il n'allait pas faire d'exception. Emmi, la chef des hellébores, commandante de leur sainte mission s'en était allé pour une affaire qui ne le concernait pas. Et il était trop poli pour vouloir s'immiscer dans la nature de cet appel. Et puis il y avait plus grave;

Les magnolias.

Ces êtres auto-proclamés protecteurs des réincarnés alors qu'ils insistaient et menaçaient les hellébores, véritables protecteurs de ses odeurs, de ses sons, de ses images venues de nulle part qui ne devraient exister, dont ils ne devraient avoir la connaissance. Mais les hellébores, Kye en tout cas, n'allaient pas les laisser faire. Pour le bien. Pour la justice. Pour tous.

Il se releva pour aller se positionner face (et contre) tous, le regard à la fois dur, plein de sérieux, mais ouvert à ses collègues. Avec une éloquence qui l'avait trôné chef de la police, il commença à s'exprimer:

-"Mes très chers hellébores. L'heure est grave. Je me permets de prendre la parole car c'est le bien de tout Foxglove Valley qui est en péril et attendre les bras croisés serait une futile solution, indigne de nous, qui plus est." Le temps d'une pause, le temps que les gens se concentrent, le temps d'un soupir et il était reparti. "Les magnolias sont un véritable fléau. Nous savons encore très peu de choses sur eux...et pour vaincre un ennemi, il faut en faire son ami. Ce qui veut dire que nous avons grandement besoin d'informations sur eux, besoin de s'infiltrer peut-être. Si vous savez quoique ce soit, un léger doute, même non-confirmé, n'importe quoi, nous sommes tous preneurs. Car derrière chaque indice, chaque élément, se cache quelque chose de plus terrible. Je compte sur vous, pour une fois encore, faire le bien."

Petit discours fini, mains dans le dos, il croisa le regard de l'assemblée toute entière, dans la pénible attente de réponse.
avatar

Messages : 60
Mar 16 Mai - 15:29
Après avoir prononcé son discours,
Kye perd son pantalon.
Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Haïti : 26 enfants morts de malnutrition à Baie d’orange
» Petit job, grosse galére [Orange Town, Rang D, Civil, Livraison]
» Alvéole De Lily-Miel...
» Vodka orange && Jimmy Choo. {Eden <3 }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-