puissance // T. L. H. J. L-A. P. H. P. N. L. R.
avatar
Crève

Messages : 526
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
myosotis

Sam 25 Mar - 22:07
La carte entre ses doigts, les arbres, la boue, la forêt. Il n'est pas seul il y a les trois filles avec lui.
Alors,
Pourquoi,
Toujours cet air renfrogné ?
Colle contre sa trogne.
Lui aussi a envie de grogner.

Pastel répond plus vite que lui;
Pastel qui se croit (toujours) tout permis.

La gamine lui passe devant et fait comme si elle avait inventé l'eau chaude. Oui sauf que c'est exactement ce qu'il vient de dire un instant plus tôt, et en étant en prime polie. C'est vraiment n'importe quoi ce qu'elle fait et dit, lui continue de marcher à son rythme, lui balance juste un regard de l'air de dire "ouaiouai on a compris mais tu es juste une pale copie".

Au fond de lui ça le fait doucement rire Pastel qui joue à la plus belle, tout le monde sait qui est le numéro un dans le cœur de Tom, et c'est certainement pas elle. (Jaak lui il se réconforte en marchant sur les autres, dans son esprit, il a cette envie de méchanceté du mauvais perdant, ce n'est pas dans sa nature sa maman vous dira.)
Mais Jaak
Il n'est même plus sûr de sa nature.

Sans prêter attention à Hannah ni Lou-Anne, coincé dans son tunnel, renfrogné même lorsqu'ils arrivent à l'arbre, il ne lève même pas un regard sur les deux zouaves.
Ils peuvent bien rire d'eux, pleurer, faire genre ils sont envers et contre tous, lui il s'en fiche. L'enfant est juste fatigué.

Devant la pancarte, il s'arrête et regarde sa carte. C'était un peu bizarre, mais rien que de penser qu'il va devoir se chamailler avec les autres pour savoir quoi faire (puis que Tom et les deux vont en faire qu'à leur tête de toute manière) ça le rend déjà patraque.

Au fond, il a vraiment toujours envie de jouer au leader lui aussi, mais l'intervention de Pastel plus tôt, la manière dont Hannah a suivi sans rien dire, sans même faire remarquer de sa voix sassy que c'est juste ce que venait de dire Jaak l'a mis à mal.

En fait, il en a juste marre.
D'un côté on le rabaisse,
De l'autre on le rabaisse sous couvert de protection, sans rien dire, avec des grands sourires.
Et au fond de lui, il sait que ce n'est pas ça, qu'Hannah n'est pas comme ça, que Lou-Anne est proche de lui.
Au fond oui,
Mais là maintenant, c'est sa surface qui bout.

Jaak il se dit il va juste faire un tour puis si c'est pas bon au pire il reviendra et suivra la carte comme il le pensait, tant pis qu'il arrive dernier, de toutes façons il n'a plus envie d'être ici, l'école le saoul de plus en plus, et avec l'autre "gang" c'est pire. (il a l'impression que ça empire chaque jour).

Alors sans un mot, pendant qu'il y a cette petite "réunion" dont certains se délectent plus que d'autres, lui plie sa carte et s'en va suivre le chemin qu'indique la flèche (et cette fois-ci, il n'a pas spécialement envie d'être suivi.)


Un deux trois Jaques à dit.
[...]les larmes se sèchent,
les rires s’essoufflent,
les sourires se fadent...
sous les roues,
dans les rivières,
les pieds flottant dans les airs.


Vos avatar ♥♥♥♥ MERCI:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 50
Pouvoir : vision
Symbole : feuilles mortes
Occupation : petite fille ; stalkeuse et écolière de temps à autre
hellébore

Jeu 30 Mar - 20:52

Les regards se crispent se concentrent sur l’horizon sur des intentions plus où moins bonnes, et je regrette déjà mon retour. Au final c’est comme ci aucun événement précédent ma fuite, ou celle de pastel ne s’était produit,
ou alors j’y pense trop. j’ai du mal à m’en remettre je crois que je prend les choses trop à coeur parfois,
j’aimerai oublier juste arrêter d’y penser.
J’aimerai faire comme Pastel sans être cassante : juste aller de l’avant.
J’aimerai faire comme Hannah, la force de leur dire ce que je pense mais je reste en retrait
en silence.
Je jette à regard à Hannah,
puis Jaak qui est derrière m
Jaak ?
ma voix s’échappe je me retourne et il n’est plus là.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 51
Occupation : s'incruste de partout, à l'école, dans la forêt, dans le manoir, dans l'observatoire, observe les gens et les embête très souvent.
magnolia

Mer 5 Avr - 0:17
ah, vous étiez ici, pastel s'en doutait tellement,
que c'est ennuyant, elle vous regarde, tom, léa, vos yeux ricanent, quelle farce encore avez-vous,
planifiée ?
elle vous comprend, mais si seulement, elle avait envie de vous suivre dans votre diabolique idée.
elle baille là, tellement épuisée,
par vous tous, les enfants c'est peut-être amusant,
pourtant fatiguant.
ses yeux se closent, elle s’effondre par terre contre le tronc du chêne millénaire,
pastel n'a plus envie.
d'être ici.

- continuez votre chemin sans moi,
après tout avez-vous vraiment besoin de moi.


puis, jaakoppi, tu as disparu de leur vision, d'un seul coup, pastel entend ta petite voix lou-anne,
qui s'envole derrière toi,
est-ce que tu t'inquiètes pour lui peut-être ?
pastel sourit parce qu'elle sait que de toute façon,
le groupe n'existera plus, il est éphémère. au final, elle préfère être,
seule.
voilà qu'elle s'endort au milieu des fleurs.
vous n'existez plus pour elle,
pour la petite peste.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 289
magnolia

Mer 5 Avr - 0:52
bienvenue chez moi
le retour de tout ses petits soldats
tom est satisfait
mais voir jaak partir non ça ne lui va pas il ne le dira jamais mais il a besoin de lui besoin de l'enfoncer pour se sentir bien pour se sentir bonhomme
alors il soupire laisse pastel partir il ira la chercher de toute manière
se relève et retire son sac à dos aux milles conneries dedans se saisit d'une bouteille d'eau dans laquelle il boit à moitié déjà vide même maintenant complètement vide
la referme et la positionne au sol avec un immense sourire fier
installez-vous en cercle, je reviens.
il part en courant suivant les pas de pastel d'avant
elle doit
être
fatiguée usée complètement vidée il le sait c'est éprouvant tout ça
sa petite grande soeur
un morceau de son coeur
(au fond)
il la découvre là tapie parmi les fleurs il vient la soulever sans gêne enroule ses jambes autour de lui pour qu'elle se maintienne une main sous le postérieur pour ne pas la faire tomber
reviens quelques mètres en arrière
((il a trop peur des loups qui rôdent))
elle pourrait se faire manger tout cru après tout ou se faire réprimander par d'autres magnolias qui sortent du temple attirés par le bruit
elle la repose dans l'herbe sans retirer son sourire près de ses faux vrais amis
veillez sur elle, je reviens je vais chercher jaak. promis sans violence.
il élargit son sourire pour léa et repart en courant s'enfonce parmi les arbres
jaak ! jaak reviens.
voit la silhouette du petit garçon pas vraiment petit déterminé
ça sert à rien , reviens y'a lou-anne qui t'appelle.
curieusement gentil tom essaye de l'amadouer le faire revenir il veut juste après tout que le groupe reste au complet qu'il ne se sépare pas
l'enfant arrive à l'hauteur de l'autre et il tente de déposer sa propre casquette sur le crâne de jaak jaak
on va jouer à un jeu ensemble. et ça serait nul pour hannah et lou-anne,
tout le monde va vouloir venir te chercher.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 35
Occupation : fouineuse
magnolia

Ven 14 Avr - 14:04
cette course n'avait donc plus de valeur pour toi. après tout, c'est là la volonté de tom, et son problème à gérer tant de colère qui sommeillent en lui. ne soit pas déçu petit tom si tu pers cette partie...

enfin tous réunis.

tu t'installes près de pastel, comme une fille modèle. mais plusieurs idées te trottaient la tête. tu avais les yeux fermés qui cachaient ta malice, tu en ouvre une, pupille dirigée vers pastel au regard assez complice. et tu finis par ouvrir les deux, écartés d'impatience par ce semblait l'attendre.

cool ! on va voir tom et jaak' s'embrasser !!



Dear Prudence, greet the brand new day
The sun is up, the sky is blue
It's beautiful and so are you
Dear Prudence won't you come out and play
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 150
Pouvoir : transmission
Symbole : une main d'enfant
Occupation : écolière.
myosotis

Sam 15 Avr - 12:04
NOW I'M THE KING OF THE SWINGERS OH, THE JUNGLE VIP, I REACH THE TOP AND HAD TO STOP ET THAT'S WHAT BOTHERING ME. I WANNA BE A MAN MANCUB, AND STROLL RIGHT INTO TOWN, AND BE JUST LIKE THE OTHER MEN, I'M TIRED OF MONKEYIN' AROUND.


J'ai comme le sentiment que le plus gros est passé
(le beau temps après la pluie comme on dit)
et que ce doux mois d'avril nous couvre de ses rayons jaunis par les feuilles.

J'ai la tête qui tourne
ce que je pensais être une simple sortie s'était révélée être un champ de bataille
où la forêt se tâche des pleurs des enfants.

(Mais c'est fini c'est fini)
j'ai plus envie de me battre
et juste de suivre Tom dans ses bêtises qui ne sont pas de mon âge
alors je m'assois
la jupe contre l'herbe
(rouge contre vert)
et l'espace d'un instant je ferme les yeux je voudrai m'affaler contre Lou-Anne (à ma gauche)
et dieu-sait qui sera à ma droite
reviens Jaak s'il-te-plait car
pour une fois
Tom a raison.

Cool ! On va voir Tom et Jaak s'embrasser !!

Et je soupire
face à cette gaminerie dans laquelle vous
les enfants loups
plongez la tête la première.

Mon regard fond sur la bouteille mais je ne dis rien
car pour le moment
j'ai juste envie
pour une fois
de faire l'enfant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crève

Messages : 526
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
myosotis

Lun 17 Avr - 3:45

Pas à pas
les baskets qui l'éloignent du bon chemin.
L'enfant abaisse son visage et regarde la boue qu'il foule.
Sa frange voile d'un doigt son regard.
noir.
Jaloux quelque part.

Crac
de plus en plus proche de lui, derrière.
Il voûte ses épaules car la démarche
est lourde
puissante, pleine d'entrain
Un sol foulé à toute vitesse tel un
conquérant.
Il sait à qui cela appartiens (ce bruit-là)
Ton bruit à toi.

Avant même que tu n'ouvres tes lèvres
Il pince les siennes (pourquoi toi ? de tous)
Il n'en veut aucun.

Tous les deux dans les bois.
Il s'attend à une indélicatesse de ta part
Parce que tu es ainsi Tom
À parler fort
À parler haut
De ton petit ton cruel et tranchant. (usuellement)

Toi tu continues d'avancer fait la sourde oreille face à cet appel.
C'est évident tu penses ce qu'il essaie de faire.
De son petit a i r.
Tu entends son sourire
Triomphant
De sa voix.
Ton nom qui résonne
dans le bois.
Tu n'apprécies pas sa sonorité dans son palais.
Cette familiarité enfantine. C'est vrai que vous n'êtes que des enfants.
Mais tu n'as pas envie de lui permettre.
L'aisance juvénile qui claque de sa langue est bien trop à double tranchant.

C'est toi Tom le premier à décocher.
Toi
Toi
Toujours toi à venir l'embêter.
Laisse le tranquille il a envie de te
Repousser de toutes ses forces au loin
(mais Jaak serre juste les poings)

Tu oses utiliser son amour contre lui
Il ne s'y attend pas
Confus il ralentit la cadence de ses pas.
Jaakoppi est un enfant en pâmoison après tout
devant les jolies tresses d'une certaine enfant.
(est-ce que c'est vrai qu'elle l'appelle ? recherche sa présence ?)
C'est vrai qu'il a dit qu'il n'en avait plus rien à faire mais
au fond
il sait que c'est loin d'être vrai.
(un gamin impuissant face à ses sentiments)

Grimace
Tape dans un caillou
Les épaules sur la même ligne à présent
que les siennes.
Pfff...
Le voilà qui appose sa casquette sur ton crâne
L'enfant boudeur ne dit toujours rien, il le laisse faire.
Encore une fois.
Par surprise sûrement. (et aussi parce que ça lui réchauffe le cœur)
(c'est la camaraderie qu'il a toujours recherchée à tes côtés Tom si tu savais)

Jaak est un enfant inspiré qui n'ose l'avouer.
Ce gage... il attrape d'une main le rebord pour l'enfoncer sur sa tête.
Cette belle parure qui d'habitude te reviens Tom, elle lui va bien.
Vous devez avoir la même taille.


Il relève enfin les yeux et découvre le chemin sombre en face de lui, puis, la terreur à côté de lui rayonnant.
Il sait qu'il n'est que poison, mais pour une fois il a envie Jaakoppi de croire oui en cette fausse trêve.
Cette amitié désarçonnée.
Ses pommettes sont chaudes même sans soleil.
L'attention lui plaît.

..Ok....pour les filles...

D'un ton bourru loin de convaincre, il ne possède pas le timbre pour après tout.
En plus,
Qu'est-ce que ça ferait de lui ? Lorsque son ennemi s'abaisse pour lui tendre une perche;
De la refuser sous son nez et de jouer à l'obtus ?
Alors qu'il sait pertinemment qu'il a envie d'être entre les jolis cheveux longs.
À rigoler et les voir sourire, sentir l'appréciation, s'amuser, être bien tout en
Simplicité.
Comme des enfants qui n'ont rien vu.
De tout ça des trucs magiques qui pour l'instant sont un peu dur à digérer.
Et puis Jaak a aussi envie d'oublier le doute lorsqu'il fait demi-tour et remonte jusqu'au groupe en suivant Tom.
Le doute qu'ils ont instillé en lui sur Lou-Anne et qui sait au fond ne peut pas être vrai.
Ne veut pas.

Mais une fois sous le ramage du grand arbre, là devant le groupe enfin au complet.
La bouteille trône silencieuse.
Euh.
(les fille sont d'accord pour jouer à...ça ???? mais...il n'y a que deux garçons ici....)
et tout d'un coup
Jaakoppi a
le
cœur
qui
bat
si
vite
vitevitevite
Parce qu'il imagine.
Les cheveux de Lou-anne qui chatouillent ses joues. (lorsqu'elle se penche vers lui).
Et avant même d'avoir pris le temps de réfléchir à tout ce que ça implique ou veut dire ;
il s'installe sans un mot les yeux rivés, efflanqué d'un sourire un peu paumé pas du tout décontracté.
Les mains moites bloquées contre son jean délavé grippent le tissu.
Après tout Jaakoppi n'est qu'un gamin avec des rêves enfantins.



Un deux trois Jaques à dit.
[...]les larmes se sèchent,
les rires s’essoufflent,
les sourires se fadent...
sous les roues,
dans les rivières,
les pieds flottant dans les airs.


Vos avatar ♥♥♥♥ MERCI:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 50
Pouvoir : vision
Symbole : feuilles mortes
Occupation : petite fille ; stalkeuse et écolière de temps à autre
hellébore

Dim 21 Mai - 17:34

on tourne en rond dans la forêt,
on s’écarte on s’échappe mais on revient toujours sur nos pas pris par la pression du groupe et on s’installe en cercle sans rien dire. Sans un mot en cercle les yeux rivés au centre ; en silence.
On entend le vent souffler entre les soupirs et rare sont ceux qui rient ; il n’y en a que deux qui vont passer un bon moment, Lou-anne s’en doute et elle redoute leur attitude
leurs complots
leur comportement
n’est pas digne d’enfant
qu’importe. Elle en a assez de placer des mots déplacés, parsemer des phrases dans le vide
à quoi ça sert
puisqu’au final,
on revient sur nos pas. Et on s’installe en cercle.
sans un mot Jaakopi s’installe à côté d’elle. Soulagée sans un regard elle prend sa main et celle d’Hannah d’un autre côté elle peut enfin souffler.
gênée par son propre geste cela dit elle ne les retient pas plus longtemps
elle voulait juste leur dire
de ne plus partir (mais sans les mots)

en cercle,
on se retrouve
et même si Lou-anne n'a pas la tête à jouer elle se dit que tant qu'on est ensemble, ça devrait aller
ensemble on se sert en cercle dans une ambiance enfantine aussi fausse que toute cette course,
cette promenade en forêt qui n'en finit pas
on revient toujours sur nos pas.
Même en voulant nous échapper mais quite à vouloir jouer (à se piéger) autant le faire à s i x
Pastel ne joue pas ? elle lance faussement intriguée même si elle veut des réponses. Lou-anne n'est pas rassurée mais sa peur lui est passé il faut croire. c'est dommage. dans un soupir.
Puis elle regarde ces mains qu'elle ne sait où placer avant que le jeu ne commence, elle n'est pas vraiment
préparée.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
up to no good

Messages : 58
Occupation : écolière et danseuse
freesia

Lun 22 Mai - 0:14
les poètes de sept ans


les genoux déjà écorchés d'aventures enfantines
nala plume hermine
les trois jolies gamines
dévorées par la forêt de Salem
elle pensait tout savoir hermi(o)ne tout connaitre un peu mieux que vous
intrépide enfant
elle avait pris la tête du groupe des gentilles filles de sa voix forte de son accent français
(maman déteste quand tu ris trop fort hermine quand tu t'écorches les genoux quand tu t'emmêle les cheveux)

courant en tête du groupe elle abîmait ses jambes de ballerine
nala plume hermine
les trois jolies gamines
perdues dans la forêt de Salem
(on est déjà passées par là je le sais)
elle aurait dû les écouter hermine
au lieu de jouer au chef de les guider hors des sentiers
(je suis sûre que c'est un raccourci elle avait dit)
je suis désolée, plume, nala, je crois qu'on est perdues...
elle voulait avoir raison hermine
ne pas les écouter
jouer à la grande
(alors qu'elle n'est rien sans plume et nala pour lui tenir les mains)

la tête basse elle saisit la main de plume
(pour ne pas se perdre elle dit hermine)
rebrousse chemin
pour retrouver la piste pour ne pas s'enfoncer encore plus dans la forêt
pleine de mythes tapis dans les fourrés
(elle se souvient des histoires d'hannah petite hermine et elle n'en mène pas large)
en revenant en arrière elle retrouve les six enfants
assis en cercle assis en ronde
tom léa pastel hannah jaakoppi lou-anne
groupe égaré oublié qui a laissé tomber

vous faites quoi ? un jeu ? vous avez abandonné la course ?
parce qu'il y a tom qu'il y a pastel
elle fronce les sourcils
petite hermine
(elle ne veut pas entrainer plume et nala dans des problèmes)

ft. la puissance

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 48
Occupation : Ange gardienne fact(r)ice
magnolia

Lun 22 Mai - 2:00
P9
Discret menuet du bois
A son rythme effeuillé elles dansent à petits pas
Sous la nue, trois mazurkas
C’est Hermine qui (em)mène la cadence
Grande Hermine qui n’a peur de rien malgré les loups qui rôdent
Petite Plume qui a peur de tout – surtout des loups qui rôdent
Suit sans chanter son héroïne – se glisse dans son sillage comme ces mélodies dociles hypnotisées par la baguette des chefs d’orchestres
Elle nous protégera
C’est pour ça qu’elle n’a rien dit, cette Plume, lorsque Hermine les a fait virevolter par ci, par-là, avec Nala
(les instruments n’ont pas de voix)

« C’est pas grave Hermine… Si on revient sur nos pas, on retrouvera forcément notre chemin. Grâce à toi, on doit être très en avance… »

Elle accueille entre ses doigts la main de son amie
Sa paume tremble assurée contre la sienne – ne t’en fais pas Hermine, on ne va pas se perdre
tant que l’on reste à trois

Elle balance doucement le bras – les chefs d’orchestres aussi ont besoin d’être bercé, parfois
De son autre main, elle attire gentiment Nala – dans un discret menuet des bois
on n’est plus forte que les loups, tant que l’on reste à trois
N’est-ce pas ?


Perdu –
Tout le monde est là, Lou-Anne, Jaakopi, Hannah – Pastel, Tom, Léa
Quatre pétales pour un secret
Les loups, c’est nous

« Hermine » elle n’a pas lâché la main de son héroïne «Hermine. Peut-être… Qu’on devrait continuer la course, nous… »

Elle chuchote – la nature pourrait l’entendre
Elle voudrait bien l’éviter, cette valse-là

On va se faire manger toute crue, toutes les trois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 26
Symbole : sa main lachée
Occupation : cache-cache
myosotis

Mar 30 Mai - 17:35
les poètes de sept ans


Les pieds qui dansent,
Marchent dans les pas d’Hermine ;
Le vent porte une fragrance,
Ils suivent l’héroïne.

Ca l’empêche de réfléchir, Nala. Elle laisse sa main glisser dans celle de Plume, qui l’a glissé dans celle d’Hermine, et la chaleur éloigne les frissons. Elle fait semblant d’être forte, relève la tête. Les arbres se suivent, ils défilent.
(Te voilà de nouveau perdue)
Elle secoue la tête, sourit un peu.
« Plume a raison, on n’est jamais perdus ici. »
Et le vent qui agite les feuilles devient l’écho d’un rire, au loin.

Nala promène ses yeux, croise ceux des six ; d’abord de la surprise, puis Hannah et Jaakoppi, un sourire, et Tom, un grand sourire.
La voix de Plume, aussi douce que légère, qui lui caresse l’oreille. Ses lèvres se rabaissent un peu, elle essaye de rassurer son amie d’une faible poignée.
« On peut peut-être finir tous ensemble ? Ca ira plus vite ? »

Mais elle remarque enfin la bouteille, et l’anxiété meurt sous les coups de la curiosité.
(Encore et toujours jouer)
Ses pieds ont cessés de danser.
(Nala – Estelle va pleurer)


ft. la puissance

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 25
Occupation : gardien du cimetière, corneille curieuse et créature sans-visage dont parlent les rumeurs
magnolia

Ven 23 Juin - 22:35

puissance
Et on se prend la main comme des enfants Le bonheur aux lèvres un peu naivement
lénore c'est le genre d'enfant un peu inquiétant
pas très grand
pâle et maigrelet
le visage et les mains constamment tachés
le genre de victime-née qu'on n'ose finalement pas trop approcher par crainte de représailles de la part des roitelets de la cour de récré
(se ranger derrière les plus grands les plus fort les plus bruyants
particulièrement dans le monde des enfants
c'est en vérité acheter sa sécurité)
par peur aussi de cet air à la fois absent et présent
de cette drôle de façon de s'exprimer
(coups de grâce dans la témérité des autres)
qui donnent l'inexplicable certitude qu'en cas de danger la réaction sera imprévisible
i m m e s u r é e
de celles qu'on ne veut pas expérimenter
alors lénore a la paix des enfants
mais pas celle des adultes
et surtout pas celle de l'institutrice qui s'inquiète constamment avec son air mi-agacé mi-compatissant de l'enfant chétif qu'il a l'air d'être
elle n'est pas tranquille dit-elle à l'idée de le laisser participer à la course avec les autres et préfère le garder auprès d'elle
lénore n'a pas envie
lénore sait qu'il va être questionné
(sur son drôle de comportement
sur sa drôle de façon de parler)
mais par-dessus tout lénore voit tom et sa bande s'éloigner et s'enfoncer dans la forêt
il lui est presque douloureux de voir une telle source de distraction lui échapper
alors
le moment opportun venu c'est lui qui s'échappe
qui se soustrait à la vigilance des adultes et file à son tour dans la forêt
(terrain connu
foyer perdu)
les pas l'ont peut-être dépassé mais les éclats de voix le guident
désormais certain d'être sur le bon chemin
(la bonne piste)
il fait ce qu'il fait de mieux
il suit
file
observe
spectateur se repaissant des pleurs et des disputes sans en faire partie
et puis soudain
les choses deviennent encore plus intéressantes
(plus amusantes)
alors sans préméditation sans prévention
(imprévisiblement)
lénore sort de sa cachette et approche le cercle comme s'il en avait toujours fait partie
avec son regard fou et son inconscience des convenances
et s'exprime le plus naturellement du monde
lénore a envie de jouer, lui aussi.
(grésil d'incompréhension sur brume de folie
qui même en la martelant n'obtient que son mépris)
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 289
magnolia

Dim 25 Juin - 2:49
bienvenue chez moi
heureux de revenir avec lui
il se précipite, forme le cercle avec les autres
installe pastel à ses côtés et la veille fraternellement
((elle jouera au jeu endormie ce n'est pas grave))
et puis il voit- il voit le trio de filles arriver
s'enthousiasme pour une seule- il élargit un immense sourire ravi les joues rosies de voir sa princesse
nala !
se relève et se précipite pour l'arracher à ses deux protectrices, l'entoure de ses bras- sans un regard pour le duo de gamines à ses côtés
je suis trop content que tu sois là-
tom n'est pas amoureux mais
il est si cher pour elle
il n'a pas trop envie qu'elle joue toutefois- après tout personne ne la touche
ok si la bouteille tombe sur nala, je vous jure que c'est moi qui prend à sa place !
l'entraîne à ses côtés et attend sans discussion que les deux suivent
tourne la tête pour lénore
vraiment ravi oh oui
toute sa compagnie à lui est présente
léa pastel nala lénore-
le voilà comblé
il passe une main dans ses cheveux et rit, attend que lénore vienne dans le cercle qui s'agrandit au fur et à mesure
lénore ! c'est trop cool, viens jouer aussi. bon je commence à faire tourner la bouteille, ok les gens ?
s'exécute immédiatement impatient et fébrile de voler un baiser (c'est qu'un gosse)
elle tombe sur nala
sa belle
aucune crainte, il s'en fiche
mais il ne veut pas la forcer non plus
alors il tourne un regard tendre vers elle- tout inspire douceur et candeur
((il veut être son prince oh))
nala, ça ne te dérange pas ?
une main sur son épaule il se penche déjà pour déposer un smack
sourire en coin- plus de casquette depuis qu'il l'a donné à jaakoppi

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 228
Occupation : compte fondateur
pnj

http://beyondmemories.forumactif.org
Dim 25 Juin - 2:49
Le membre 'Tom' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Puissance ; jeu' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 150
Pouvoir : transmission
Symbole : une main d'enfant
Occupation : écolière.
myosotis

Dim 23 Juil - 19:58

puissance

quarante douze



c'est une farandole sans musique
un spectacle sans artistes
rien que des dizaines de garnements qui défilent sous ses yeux
rien que des rires et des mots qui coulent sur ses lèvres - elle n'a rien de mieux
(à dire)
la muette spectatrice
adresse un sourire par-ci
à une hermine qu'elle connaît bien
un regard plein de crainte par-là
à un lénore; ami qui n'a jamais été le sien
(triste numéro)
que celui des enfants sans héros
des désillusions d'un jeu sans enjeu
si ce n'est celui
(de perdre un peu de dignité)
hannah en a trop alors elle est prête à jouer
à la bouteille; idiotie sans pareil.

couve les nouveaux amoureux d'un regard indifférent
tom
nala
un hasard sans précédent
(que celui des enfants sans amants)

et non ça ne la dérange pas
tu le sais bien toi la terreur
qui se meurt fais place au prince en sa présence
(battez vous)
dépêchez vous
les yeux qui roulent sous les paupières; closes à cause de la lumière
battez vous
(trompez vous)
nala tom faites déraper vos lèvres
embrassez hannah à la place
car les princesses comme elle ont besoin d'amour
au-delà de n'importe quel palace.

- .. tu te sens bien jaak ?

un regard à droite
hannah frôle une main moite
(drôle de spectacle)
que celui d'un enfant qui boîte.
la puissance gros c'est la puissance
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-