puissance // T. L. H. J. L-A. P. H. P. N. L. R.
avatar


Messages : 289
magnolia

Mer 1 Mar - 17:19
bienvenue chez moi
tom n'en a rien à faire des larmes des autres, si ce n'est pas léa pastel ou ou heart ou n'importe qui de sa prétendue famille en fait
et voilà, lui aussi est agacé par les cris de jaakoppi qui lui découpent douloureusement son cerveau en fines tranches
il est tout de même un peu étonné par tant de rage ça a le don de fermer son clapet le temps qu'il parle ouais il est parfaitement silencieux
il étouffe un sourire fier quand pastel parle et prend à la suite avec un agacement dédaigneux remettant sa casquette en place
putain mais calme ta joie ! je te disais juste de plus en parler arrête de t'exciter pour rien. tu défends ta mère je défends léa et pastel, c'est tout. c'est chacun notre famille. et aussi, tu me dis pas de fermer ma gueule aussi car j'ai pas peur de tes menaces. pourquoi j'aime pas lou-anne ?? car c'est encore plus un monstre que nous ! car à cause des gens comme elle on est obligés de vous fréquenter si c'est pas une putain de punition ça. alors non.
il ricane
je maintiens que c'est UNE PUTE A TRESSES et j'ai pas peur de me battre contre une mauviette qui chiale en serrant hannah.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 35
Occupation : fouineuse
magnolia

Sam 4 Mar - 12:51
putain. putain. putain.

tu vois pas qu'on est pas normaux ?

visant hannah, d'une voix évidente et méprisante, elle lâche son sourire le plus ironique, pose avec ironie sa peluche sur son épaule, s'en va et croise jaakoppi de façon à le dévisager amèrement.

sans trop d'éloigner, elle se fonde dans le décors délaissant derrière tom et sa bande de victimes afin de rejoindre pastel. à la recherche de lou-anne.

tu sais j'ai un flair moi aussi, alors ça sert à rien de t'éloigner loulou.

léa, elle ricane comme pas possible, mais nerveusement. elle a décidé d'avoir une pointe de mépris. on dirait qu'elle veut elle même se blesser.

ma pauvre.
tu trembles de tous les côtés.




Dear Prudence, greet the brand new day
The sun is up, the sky is blue
It's beautiful and so are you
Dear Prudence won't you come out and play
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 150
Pouvoir : transmission
Symbole : une main d'enfant
Occupation : écolière.
myosotis

Dim 5 Mar - 16:12
I DIDN'T COME FOR A FIGHT, BUT I WILL FIGHT 'TIL THE END AND THIS ONE MIGHT BE YOUR BATTLE, MIGHT NOT TURN OUT OKAY, I KNOW YOU THINK YOU CAN KILL ME BUT YOU'VE ALREADY LOST THE GAME. AND I LOVE THE WAY YOU HURT ME.


Les bras enlacent ton torse comme une prison mouvante. Tu ne cherches pas à bouger Hannah non pour faire quoi ? Partir à la recherche de Lou-Anne ? Pas toute seule non non pas avec Léa et Pastel et Jaakoppi semble bien occupé là maintenant.
-----Fais le vide Jaak.
Évacue tout pour ne plus penser à rien.
Ta tête contre son cœur tu l'entends qui s'affole prêt à exploser sous le trop-plein de larmes de tourments de drames quotidiens.
-----Je ne pleure plus Jaak.
Tu ne sais pas si c'est grâce à lui si ressentir sa peur de si près ça t'as donné l'envie de le réconforter le soutenir comme une maman un peu trop aimante.
-----Et les mamans ça ne pleure pas.
Tes propres bras viennent timidement enserrer sa taille -le retenir de tomber en arrière- alors que les siens se contractent un peu plus chaque seconde contre tes côtes.
-----Tu me fais mal Jaak.
Mais c'est mieux si c'est toi.

Je   te   supporterai   le temps   de tes sanglots   vas-y   vas-y   Jaak   je suis   là   pour   toi.
Après   on   gagnera   la  course.
Tu   rentreras   chez   toi.
Fais-moi   confiance   s'il-te-plaît   s'il-te-plaît   Jaak      n'écoute     pas      Tom.
Ne cède pas à ses insultes.

L'air se fait rare contre son cœur alors tu relèves la tête Hannah, doucement, tu ne veux rien brusquer.
Tu respires à petites goulées en observent les larmes qui ruissellent sur le menton de ton ami. L'une tombe dans tes cheveux
-----juste là où il t'as embrassée.
Tu as un sourire forcé mais sincère.
-----S'il-te-plait souris.

Ça va mieux ?

Une fois que tout est parti.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crève

Messages : 526
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
myosotis

Dim 5 Mar - 17:22
Mais sa rage reste sans réponse. Les bras d'Hannah font le tour de sa taille, il se sent un peu plus fort. Toujours aveugle à la force qu'il exerce sur elle, ce qu'il lui demande sans mots. S'il s'en rend compte il pense s'effondrer, lui qui a toujours voulu être le grand frère entre les deux.
Il attend, empli d’appréhension.
Les mots, et tous leurs angles tranchants, lettre par lettre. Il s'y attend.
Mais ne s'attend pas aux paroles qui surviennent.

Sa voix est morte dans un sanglot, les larmes continuent de rouler, son souffle de s’essouffler.
Pastel vibre. Il l'entend, mais n'enregistre pas. Est-ce vraiment Pastel ?
Qui est cette enfant avec une voix de grand ?
Est-ce un autre masque qui vient de tomber ? Il ne répond rien
Tom complète.

Tom c'est Tom, lorsqu'il l'ouvre il a déjà envie de lui mettre une patate. Il fronce les sourcils, hérisse le poil, aux dents qui grincent, lui jette un coup d’œil mauvais pendant qu'il vomit sa bile, mais au moins pour une fois il lui répond. Pourtant la réponse ne fait pas de sens, comme celle de Pastel, elle est pleine de trou noir et d'une rage incompréhensible, intouchable.
et Jaak, pour la première fois peut-être, a vraiment peur.

Une peur différente d'avec le loup -avant qu'il ne sache que c'est pastel. Mais il y a une différence, comme un gouffre qui le sépare du trio. Au fond de lui, il aimerait pouvoir les comprendre, être dans leurs petits papiers, devenir un animagus lui aussi. Mais tout au fond de lui, il n'a pas envie de franchir ce gouffre.

À quoi bon savoir faire de la magie si c'est pour être emplis d'une haine qui le dépasse ?
Lou-Anne un monstre ? Est-ce que c'est une farce ? Ce n'est pas qu'un masque il a envie de dire à pastel qui les a planté. C'est tout une mascarade. De la démesure à l'état pur.
Jaak est prêt à se retourner, à en découdre, à remettre Tom à sa place à nouveau.
Parce qu'il lui sort par les yeux.

Parce que Tom veut pas avouer que c'est lui qui a cherché la merde en premier.
Parce qu'il ne veut pas comprendre qu'il ne savait pas pour les animagi, que ce n'était pas une vraie insulte -contrairement aux trucs horribles qu'il dit de sa mère.
Parce qu'il en a plus rien à faire de se faire frapper pour le coup.
(et que son ego est mis à terre que se soit lui qui lui fasse remarquer qu'il se fait plus protéger par Hannah que l'inverse en vrai).


Mais Hannah c'est la voix de la sagesse, avant qu'il ne se détache d'elle et aille comme un chien sans plus de laisse, mordre, elle remonte son visage vers lui. Il abaisse le sien vers elle, encore humide.
Là, elle lui sourit.
Alors il lui sourit.
Ses mots le touchent en plein cœur. Le garçon secoue ses paupières, disperse de la pluie saline sur son amie. Il ne voit plus rien mais il n'a pas besoin de voir. Il ne fait plus de bruit mais il n'a plus besoin d'en faire.
Pour elle, pour s'excuser il veut bien mentir.

Oui... il en vaut pas la peine.

Sa cage s'ouvre, il laisse la belle Hannah libre de ses bras.
Et il ne dit rien de plus. Ne pas laisser la place à la provocation. Jaakoppi prend sur lui autant qu'il le peut, il lui faut tout son courage pour ignorer les propos injurieux de Tom. De ses 12 doigts ils essuient ses yeux, encore et encore, avant de prendre la main d'Hannah et de l'entrainer avec lui, sur les pas de Pastel et Léa.

Il a juste envie d'être avec Lou-Anne et perdre ses pensés dans sa chevelure folle soigneusement arrangée.

hrp:
 


Un deux trois Jaques à dit.
[...]les larmes se sèchent,
les rires s’essoufflent,
les sourires se fadent...
sous les roues,
dans les rivières,
les pieds flottant dans les airs.


Vos avatar ♥♥♥♥ MERCI:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 50
Pouvoir : vision
Symbole : feuilles mortes
Occupation : petite fille ; stalkeuse et écolière de temps à autre
hellébore

Lun 6 Mar - 19:54

Je me sens bizarre au fil de mes pas, je sens que je perds et pourtant j’entend vos voix.  La bête elle n’est plus là, je crois.
Peut être bien que la bête c’est moi.
Je pars, tout disparaît, je ne comprends rien à cette forêt. Le décor tourne autour de moi et je tourne en rond.
La carte dans ma main je la chiffonne je la froisse ; je perds le nord et je vois,
les points les lignes qui se confondent, se déforment dans l’horizon.
Mes jambes tremblent comme les feuilles - c’est le cas de le dire - je m’écroule encore loin d’eux ; la fatigue qui me guette. A quelques mètres mais je n’entend plus rien. pas un son pas une voix.
Dos à un arbre je commence à me sentir seule.
Je suis désorienté, paumée (venez me chercher)
AHOUUUUUU
je brise le silence de la forêt dans un cris aussi instinctif que perçant
je suis folle
je suis étrange
je ne sais pas si je pleure ou si je ris maintenant que mes épaules tremblent
j’espère seulement que ma voix peut me porter
(loin d’ici)  
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 51
Occupation : s'incruste de partout, à l'école, dans la forêt, dans le manoir, dans l'observatoire, observe les gens et les embête très souvent.
magnolia

Mer 8 Mar - 19:31
Pastel observe ta silhouette,
Petite lou(p)-anne.
Tes jambes te lâchent, tu es perdu dans ce labyrinthe spirituel. Et pastel se dirige vers toi,
Alors que tu as brisé le silence de la forêt avec un hurlement de bête,
Elle n’a pas encore fait le lien entre vous deux, non, car pastel a ressentit la sensation chaude d’une fourrure, l’étrangeté de se tenir sur ses quatre pattes et de humer sans difficulté les odeurs,
Maintenant elle connait tout cela.
Et même si cela a duré quelques instants, elle le sait mais ignore tout de toi, et du monde qui l’entoure.
Les pas rapides de pastel s’approchent,
Et tout en te tendant la main elle souffle sans le moindre sourire.

- tu veux te prendre pour un loup toi aussi ?

Quand elle croise ton regard,
Elle aimerait te remercier, parce que tu es la seule parmi le groupe qui a eu l’audace de se retourner,
Et de la chercher.
Tu t’es inquiétée pour elle et même si la peste ne dira jamais merci par fierté elle payera sa dette par n’importe quel moyen.
Pastel ne racontera rien de son secret, peut-être que c’est Jaakoppi qui ouvrira sa bouche pour se venger de Tom mais peu importe pour elle,
Tout ceci fait désormais parti du passé et un jour où l’autre tout le monde comprendra.
Et saura.

- je crois que tu inquiètes les autres… enfin. Une partie du groupe. Pas moi non,  je m’en fiche, t’es là et on continue la course maintenant ! Bouge-toi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 289
magnolia

Dim 12 Mar - 19:25
bienvenue chez moi
tom a besoin des regards, de la haine et qu'on lui accord de l'attention
il n'y'a plus de tom si on ne répond plus à ses provocations ; si on se contente de détourner le regard en roulant des yeux
tom cherche
la réaction
tom cherche
le défi qu'on l'insulte et tom n'est vraiment plus rien non ; tom n'est plus rien s'il n'a plus ses planètes qui tournent autour de lui, soleil
alors quand jaakoppi dit qu'il n'est rien qu'il n'en vaut pas la peine il y'a un rien qui se casse en lui ; il y'a tout ce qui lui restait qui disparaît ouais et ça lui fait un peu mal au coeur mais au lieu de s'excuser il reste dans sa fierté déplacée
il
suffirait
juste
de dire pardon
les enfants sont satisfaits pour des simples excuses mais au fond tom est trop adulte rien n'a la même valeur pour lui que pour eux
c'est trop dur ; alors il ne dit rien, il soupire en voyant les autres chercher lou-anne en voyant les autres à le remettre à sa place en simple élément du décor
regarde la carte tracée par la maîtresse, la croix rouge placée sur le grand chêne qu'il connaît si bien et s'en va se fondant parmi la verdure sans un mot
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 35
Occupation : fouineuse
magnolia

Lun 13 Mar - 23:17
tout ne s'est pas passé comme elle souhaitait.
rien de tout ça.
elle suit pastel comme point de repère, n'arrivant plus à se guider et retrouva cette louve éperdue. elle la fixe d'un regard, silencieux. et méprisant.
mais d'un regard qui se retourne brutalement,
aux pupilles anormalement incarnates.
aspect melliflue d'une petite fillette vue de dos,
mais monstre aberrant qui se voile derrière cette face qui n'est pas sûr d'être la sienne.
elle avance, lentement, sur ses pas.
j'en ai marre d'une voix cassante,
pathétique.
les autres sont saufs, mais tom n'est plus.
léa s'acharne. contre sa tête
court à l'adrénaline, apeurée, trébuchant les feuilles et les racines des arbres de cette forêt qui ne faisait pas de cadeau.

T O O O O M !!!!!!!

hurlait-elle.



Dear Prudence, greet the brand new day
The sun is up, the sky is blue
It's beautiful and so are you
Dear Prudence won't you come out and play
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 150
Pouvoir : transmission
Symbole : une main d'enfant
Occupation : écolière.
myosotis

Sam 18 Mar - 18:34
J'ME TIRE, M'DEMANDE PAS POURQUOI J'SUIS PARTI SANS MOTIF, PARFOIS J'SENS MON CŒUR QUI S'ENDURCIT, C'EST TRISTE À DIRE MAIS PLUS RIEN N'M'ATTRISTE, LAISSE MOI PARTIR LOIN D'ICI.


Je fais trois petits pas en dehors de tes bras Jaak
et j'essuie lentement les larmes qui roulent sous mes yeux.
En espérant que tu fasse de même.
Mon corps suit instinctivement le tien et quand tu hurles Lou je sens comme un  f r i s s o n  dans ma nuque.
------Est-ce que les loups aussi ont peur des enfants.
Je m'abaisse à ta hauteur et mes genoux se collent au tien et je crois que Dieu de là où il est ou qu'au moins les oiseaux dans les branches
peuvent voir à quel point nous nous ressemblons.

Lou-Anne.

Ma voix est rauque je crois et je tends les mains je m'accroche à tes bras et je me relève pour te tirer vers le haut.

Si même toi tu pleures on va pas s'en sortir.

Je suis un peu brusque peut-être mais je sais que Lou-Anne n'est pas ce genre de fille à s'offusquer pour ce genre de choses et
je lui souris
en bonne amie.

Et quand tu détales comme un animal Léa en criant le nom de ton frère? je me retourne lentement les doigts tirant toujours sur la manche de Lou-Anne.

Un regard à Jaakoppi.

Ils vont revenir.

Les criminels le font toujours.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crève

Messages : 526
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
myosotis

Sam 18 Mar - 19:54
La main dans la main, l'enfant reprend contenance. Il veut oui, être lui aussi un leader comme Tom l'est.
Pouvoir guider, pouvoir réconforter.
Ne plus être celui dont on essuie les pleurs.
Alors lorsqu'il entend le hurlement de Lou-Anne, Jaak qui n'a déjà plus peur, cours jusqu'à Elle, Hannah derrière lui. Pendant un instant ses pensées se sont stoppées, le cœur battant la chamade.
Et si...
Lui aurait-elle caché ?
Mais Jaak doit être fort.
Alors il oublie et pose son regard, enfin arrivé, dénué de jugement sur la fillette à nattes.
Il connaît :
les mots les gestes les sourires la compassion.
Mais,
Le visage de
Tom.
Dans sa mémoire.
face à une telle haine face à une telle assurance, son corps se bloque un instant.
Il n'est plus sûr.

Hannah dans sa bienveillance innée le dépasse, tend la main à l'enfant perdue, les deux ignorent Pastel, les deux ignorent Léa qui s'enfuit à son tour.
Ah.
Jaak se mord l'intérieur de la joue.
S'ils pouvaient tous disparaitre en cet instant.
Le laisser avec Lou-Anne.
S'il pouvait retirer se doute en lui.
Dégoutant.
Jaak continue de sourire.
Tellement immonde.
Il n'en a pas envie mais préfère faire plaisir.
Être un bon garçon.
Ah.
Pourquoi personne ne veut le laisser être un enfant ?

Le gamin se détourne, sort sa carte, la tourne dans le bon sens avant de prendre le temps de lire. Il a besoin de s'occuper pour penser à autre chose. Le chemin, la croix, l'arbre, la course.

...Maintenant qu'on est tous là il faut penser à faire la course.

Sa voix tremble.
Mettons tout ça de côté pour l'instant, on pourra en parler au pire plus tard.
Sans même un regard pour les sentiments de Pastel en cet instant.

Parce qu'elle n'est pas l'un des leurs dans le fond.
Rien à voir avec le fait que ce soit une Animagus, non c'est pas ça c'est
Pastel qui joue à l'enfant que quand ça lui chante.
C'est blessant quelque part. Soit elle en est une, soit elle en est pas une.
Soit elle prend son propre jeu au sérieux
Soit elle sort de la cour de récré.

(Désolé) En ce moment, Jaak préfère sauver sa peau et faire comme si. Parce qu'il n'a pas la maturité d'Hannah, parce qu'il a encore l'ego d'un petit, parce qu'il estime en avoir déjà trop sur les bras.
Il commence à partir pour suivre le fil du crayon rouge, et qu'il soit suivi ou non, au fond ça lui ferait mal, mais il ne s'arrêterait pas. C'est un choix entre jouer à comme si de rien n'était, et s'arrêter pour en parler et grandir un peu.
Jaak n'est pas encore prêt à marcher dans ce sens là.


Un deux trois Jaques à dit.
[...]les larmes se sèchent,
les rires s’essoufflent,
les sourires se fadent...
sous les roues,
dans les rivières,
les pieds flottant dans les airs.


Vos avatar ♥♥♥♥ MERCI:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 50
Pouvoir : vision
Symbole : feuilles mortes
Occupation : petite fille ; stalkeuse et écolière de temps à autre
hellébore

Mer 22 Mar - 19:23

les paroles de pastel qui m’écorchent vif comme ci ce lieu n'était pas déjà douloureux (sans que je sache)
je suis malade.
c’est ça oui, sûrement ça. c’est pour ça que j’inquiète les autres moi et ma fièvre mes impulsions.
Mais je l’oublie, je passe outre comme le font certains (et je vois Tom défiler devant mes yeux suivit de Léa) mes larmes sèchent et je me demande juste
pourquoi moi aussi je suis un loup.  Depuis quand pastel est revenue ?
je ne dois plus pleurer.
Hannah a raison,
Jaakopi a raison aussi.
et je suis éveillée à leur côté de nouveau lucide avec tout de même cette impression qu’il me manque quelque chose. Je comble le vide par une question : pastel… est revenue depuis longtemps ? je demande à Jaak mais je suppose que j’ai parlé assez fort.
Et je dois l’avouer je suis perdue. Personne ne peut compter sur mon sens de l’orientation à l’heure actuelle je me contente de suivre tête relevée qui fixe les têtes devant moi
vous êtes si étranges,
mais moi je suis malade.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 51
Occupation : s'incruste de partout, à l'école, dans la forêt, dans le manoir, dans l'observatoire, observe les gens et les embête très souvent.
magnolia

Mer 22 Mar - 19:42
elle commence à bailler,
pastel,
complètement fatiguée de tout cela, de tout ce que vous pouvez déclencher,
de la colère pour elle,
pour son frère et sa sœur,
elle voudrait courir vers eux mais la petite peste se dit qu'au final, le trio des idiots finiront par se perdre sans elle.
puis toi, lou-anne,
tu brises le silence avec ta question totalement futile selon pastel alors elle ricane, forcée à se sentir amusée.

- j'me suis pas vraiment barrée lou-anne, tu as juste loupé quelque chose en voulant me retrouver.

un peu agacé, elle s'avance, elle sais où vous êtes tom, léa, où vous allez,
et pour le moment le plus important c'est de terminé le but de cette promenade, vous ne croyez pas jeunes sots ?

- tom et léa continuent la course eux, alors maintenant on va les suivre, c'est bien compris ??

pastel passe devant,
marche d'un pas sûr, sans regarder derrière, elle considère juste qu'ils doivent la suivre,
elle se sent comme la nouvelle chef du groupe maintenant que tom à décider de disparaitre tout cela à cause d'un simple,
ras le bol,
et c'est uniquement de votre faute.
pastel s'ennuie elle veut rentrer.
alors il va falloir vite se dépêcher...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 289
magnolia

Mer 22 Mar - 20:07
bienvenue chez moi
je m'enfonce et j'entends des pas derrière moi
ma léa jolie léa
léa.
alors j'affiche un léger sourire et j'accélère la cadence pour qu'on ait de l'avance sachant pertinemment que tu arriveras à suivre
et voilà le grand chêne
un carton en forme de flèche est posé au sol au pied de ce dernier indiquant la position alors là je ricane (amusons-nous)
je viens cocher la feuille à côté pour dire que notre groupe est passé par là et visiblement tous les autres ont déjà atteint le premier pallier ils sont sûrement au deuxième ou au troisième
regarde léa. apprenons-leur, qui sont réellement les rois de la forêt.
je retourne la flèche vers l'autre côté la mauvaise direction donc
je m'éloigne et me pose sur un rocher t'invitant à faire la même
je murmure attendant qu'ils arrivent
maintenant attendons-les, tire la gueule c'est plus crédible.
je renfrogne une moue agacée, croisant les bras faisant mine de les attendre
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 35
Occupation : fouineuse
magnolia

Mer 22 Mar - 20:44
tu es essoufflée à courir comme ça.
il était là, juste devant toi.
tu avais envie de le frapper.
mais putain mais tom t'es c-
"de me faire peur comme ça ?"
le ton de sa voix t'interpelle.
celui du ton malicieux que tu aimes entendre.
de ces coups qui ne vous échappent à rien.
tu le regardes faire, tu réponds par un sourire.
qui dit oui.
te décales près de l'arbre, pas loin de tom.
tirant la tronche de fatigue,
mais faussée par un coup de malhonnêteté.
en attendant les autres, comme des proies dans la cible.



Dear Prudence, greet the brand new day
The sun is up, the sky is blue
It's beautiful and so are you
Dear Prudence won't you come out and play
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 150
Pouvoir : transmission
Symbole : une main d'enfant
Occupation : écolière.
myosotis

Sam 25 Mar - 17:44
HERE'S A LITTLE LESSON IN TRICKERY, THIS IS GOING DOWN IN HISTORY. IF YOU WANT TO BE A VILLAIN NUMBER ONE, YOU HAVE TO CHASE A SUPERHERO ON THE RUN. JUST FOLLOW MY MOVES, AND SNEAK AROUND - BE CAREFUL NOT TO MAKE A SOUND. WE ARE NUMBER ONE !


Pastel Pastel petite tyranne louve guidant la meute. Je t'offre un regard gris pas tout-à-fait noir (au fond je ne te hais pas Pastel) et je me relève à mon tour, j'époussette ma jupe parsemée de petits bouts de terre et de forêt, de larmes et de poussière.

Et je vous rattrape tous les trois je me mets à côté de Jaakoppi tout devant
car j'ai le sentiment
de devoir protéger Lou-Anne - fragile Lou-Anne.
------Et je ne laisserai pas Pastel nous devancer
------pour rejoindre les deux  m o n s t r e s.

Je me baisse j'évite les branches je suis le chemin imaginaire tracé par la carte. Tap tap tap mes semelles rencontre la terre molle alors que je lève les yeux du sol pour vous revoir
le roi et la reine du royaume de la forêt.

Et je croise vos regards renfrognés vos bras croisés je serai tentée de vous imiter
mais à la place je vous offre ce regard froid qui m'est si familier.

Qu'est-ce qu'il y a maintenant.

Un sourire m'échappe et je balade mon regard sur les branches les plus hautes; pour ne pas avoir à affronter le vôtre.

Je reste toujours proche de Jaak.
Je crois me sens plus forte avec lui.

Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-