carton d'émotion [KYE]
avatar


Messages : 395
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : canabis
Occupation : serveur dans un café lambda
myosotis

Mar 14 Fév - 21:07
. . . ?
vingt-deux heures, le ciel comblé d'étoiles dissimulés parmi les nuages, des nuées de fumées au plafond du bar, du monde condensé à une heure si tardive et un trentenaire paumé, qui n'a plus un sous dans la poche. journée fastidieuse comme les autres, je passe mon temps à penser, pénuter, routiner et périmer au fond de ma tête. mécaniquement vivant, mais aussi vide que moi même. il n'y a pas d'autre mot de décrire cela...

c'est pas comme ça qu'on paye, hein...

je me crame les poumons au point où l'argent m'en brûle les doigts. plus d'cash. je reçois ma paye demain. pas moyen de rembourser comme il se doit.

excuses moi.
vas te faire foutre.

cela fait pourtant longtemps que je maîtrise l'art du ça pourrait être pire. mais à vrai dire, tout est faux. alors je n'ai plus rien à faire ici. je sors du bar, mes yeux rivés sur ce carton vide en boite fume tue. mon briquet de l'autre main qui la touche de façon sinueuse et constante, je lève furtivement mon regard sur le côté, et un homme, d'une grande silhouette, tenue à quelques pas de moi,

m'observe.

ET VOILA (bon mtn j'vais jouer à la roulette russe pour la saint-valentin)


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 209
Pouvoir : manipulation
Symbole : forget-me-not
Occupation : Chef de la Police
hellébore

Dim 26 Fév - 19:47

Esteban
&
Kye
Carton d'émotion

Kye parle en #330066

HRP:
mdr j'espère que ça te plait vu l'attente MDR MDR MDR pardon.
En vrai j'ai dû faire cette rep en genre 20 minutes j'ai trop de mal à m'y mettre mais franchement jtm, jem trop comment t'écris et wala
J'espère que ça va, tu arrives à supporter la mienne :)))))

Ce soir, il voulait tout oublier. Les conseils de son psychiatre, cette dispute avec Grace ou encore cette affaire foireuse de meurtre qu'on lui avait mis sur le dos. Alors quoi de mieux qu'un bar un peu paumé pour effacer le temps d'une cuite ses douloureuses pensées dans de l'alcool et noyer ses larmes dans son verre plein. Après trois bons verres de whisky commandés au bar, le ventre rempli par surtout et seulement la boisson, il savait que ça aurait l'effet de l’émécher plus vite et assez pour le rendre joyeux mais pas assez pour lui faire perdre la raison.

C'était la soirée parfaite pour un gars au cœur déchiré par la rupture amoureuse et l'instabilité mentale dangereuse.

Mais de toute manière, qui à part son psychiatre irait lui dire quoique ce soit? Aux yeux de tous il était le beau, le grand, le talentueux, l'héroïque chef de la police. Et pas qu'il comptait ce soir en prouver le contraire.

Alors qu'il était sorti prendre l'air, adossé à ce mur, il était romantiquement occupé à regarder les étoiles. Il se rappelait des jolis soirs, de leur balcon où lui et Grace se mettaient à regarder les étoiles, sans un mot. Oh si parfois ils se moquaient de la niaiserie de leur activité mais pas que cela avait l'air de les déranger au contraire; peut-être même qu'ils s'en fichaient au fond.

Oui. Mais ce n'était que du passé tout ça, du fichu passé qui le hantait et lui pourrissait la vie. Parfois, il espérait même pouvoir effacer ses propres souvenirs d'elle de sa tête. Mais de un, il ne savait pas si c'était possible et encore moins si en était psychologiquement capable de le faire. Ça aurait affecté trop de choses. Après tout elle était la mère de sa fille, sa petite princesse, sa Molly d'amour.

Un soupir, un peu long et le son d'une porte lui fit tourner le regard vers l'individu qui venait de sortir. Il le regarda, un peu longuement là aussi et quand son regard croisa le sien, il s'obligea à lui sourire, de la manière si charmeuse dont il avait l'habitude. Car oui Maman, la beauté ne fait pas tout, mais elle aide quand même énormément à gâcher les pires tares derrière de beaux sourires et un minois d'ange.

Il le détailla et en quelques secondes à peine, il avait compris le problème. Un fumeur sans clopes, ça peut devenir pire des connards. Comment savait-il? Grace. C'est d'ailleurs de sa poche qu'il sortit un paquet de cigarettes, et lui tendit:

-"Tiens t'en aurais plus besoin qu'à moi. Je les ai piqué à ma...mon ex. J'aime pas qu'elle fume près de la petite alors tu sais..." un petit rire de sa voix suave et grave comme pour détendre le tout, perdre le sérieux.

Sa voix sonnait presque trop naturelle, presque trop chaleureuse mais pas assez pour qu'il n'ait l'air pas net. Juste un gars sympa. Qui plus est, si Esteban le reconnaissait, chef de la police. Donc quelqu'un de réglo. D'apparence et de réputation du moins.

Ce sont les serpents aux plus jolies couleurs qui sont les plus venimeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 395
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : canabis
Occupation : serveur dans un café lambda
myosotis

Sam 11 Mar - 23:50
fraicheur nocturne
et me tend ce ce que diable moi avait besoin.
son visage se dévoile quand une pointe de lumière se décidait de l'éclairer. je ne suis pas sûr de l'avoir déjà causé... mais l'avoir croisé, si ? pourquoi pas. tenue droite ; patrouille de nuit et cigarettes aux bouts des doigts. je croise son regard samaritain et les prend en pouffant de rire, légèrement ivre.

je sais...

une clope se coince entre deux dents. le briquet y brûle le bout sous une main courbée autour. je suis si fatigué, mais pourtant soulagé. à l'entendre avec ses histoires de couples... rien d'emmerdant, ça va. je l'observe dans ce silence de rue. brise qui frissonne ma nuque et mes joues, je me pose des questions. pourquoi tant de générosité ? de la part d'un agent déguisé. je ne m'empêche pourtant pas de poser cette question presque idiote, histoire de meubler cette ambiance feutrée de voix sourds et de tendres souffles.

vous êtes de la police ?

un vieux chien peut encore avoir bon flair.

ta rep est très bien ok ?? moi je met en moyenne 1h pour écrire mais tema le § que je viens de pondre mdr


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 209
Pouvoir : manipulation
Symbole : forget-me-not
Occupation : Chef de la Police
hellébore

Mar 14 Mar - 20:09

Esteban
&
Kye
Carton d'émotion

Kye parle en #330066

HRP:
Oui mais tes rep bbchat c'est de l'or pour les yeux et du baume pour le coeur donc keep it up, j'en ai besoin comme patch pour mon kokoro brokoro.

L'entente était commune et la voix, le souffle et le visage d'Esteban confirmaient à son cerveau engourdi par l'alcool, la possibilité d'une discussion, et peut-être aussi une amitié. Il n'en savait rien et pour tout avouer il ne voulait pas vraiment y réfléchir. Mais il le fixait, le protégeait d'un regard doux, sans trop se demander si il avait l'air louche ou pas. Il l'écoutait, comme rassuré par ses paroles, bien qu'elles n'aient aucune importance, seule leur douceur comptait.

Cette rencontre était belle, était douce, était pleine d'une convivialité que Kye aimait. Peut-être que la boisson avait sa part de responsabilités mais pourquoi réfléchir plus loin que la simple simplicité de cette rencontre. Alors même à sa question, il ne se braqua pas, ne faisant même plus attention à la mauvaise réputation de son métier:

"Exactement. Je suis le chef de la police plus exactement. Mais je suis pas de service là, je reste humain, j'aime passer du bon temps, comme tout le monde. J'aime les jolies femmes, l'alcool et de la bonne compagnie."

Un rire haut et fort accompagna la fin de sa phrase, presque trop fier.

La remarque était simple, peut-être un peu banale et de mauvais goût mais qui irait les juger si ce n'était la lune et les néons du bar qui éclairaient les deux bons samaritains d'une douce lumière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 395
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : canabis
Occupation : serveur dans un café lambda
myosotis

Dim 9 Avr - 14:32
fraicheur nocturne
se laisser emporter par ces mots qui rassurent. assumer d'avoir une vie comme un autre, comme la mienne. assumer ses désirs et loisirs, quand un poste important étouffe ta réputation, faut le dire. c'est comme une branche qui enseigne à ses élèves, et danse le country lors d'une fête d'accos' de collecte sans faire gaffe au personnes du cadre scolaire. je trouve ça courageux. mais ne pers-tu pas tes habitudes quand il faut gérer ce qui tombe sous nos pattes... sans cri égard ?

je délaisse un regard aussi tendre que le sien.
mes yeux brillent, je ricane, mais c'est l'alcool.
j'essaie de prendre un ton bienveillant, d'être aussi rassurant et de chasser la dépression qui habituellement me parle chaque soir.

et moi je ne suis qu'un simple serveur. la routine m'accompagne ici chaque nuit.
avec vous, cette fois ci.
sans elle...
(la dépression)


je suis à bout de cigarette, je l'oppresse contre ma semelle et la jette à la poubelle proche, tombant discrètement sur le côté, sans vouloir se faire remarquer. les gens sortent petit à petit de ce bar coloré, jusqu'à n'apercevoir le bar man et quelques ivres morts achevés sur leur table de nuit.

quand à moi, raconter n'importe quoi avec une pointe de sous entendu, c'est presque inné.

parfois j'apprécie ce qui ne demande pas à être remarqué... mais parfois quand on observe les gens, vous voyez tout ce qui n'est pas dit.
...
j'aime pas les chats....
... désolé....
j'ai... un peu la tête qui tourne.
esteb il en peut plus


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 209
Pouvoir : manipulation
Symbole : forget-me-not
Occupation : Chef de la Police
hellébore

Jeu 1 Juin - 22:33

Esteban
&
Kye
Carton d'émotion

Kye parle en #330066

HRP:
woof

C'étaient des paroles entremêlées, des paroles qui ne veulent plus rien dire aux yeux de Kye mais quelque part, il s'amusait. Parler pour rien dit, ou plutôt pour ne dire que des mots sans nature, mais tellement sucré, bonbon dans la bouche. Un régal. Il y a ce sourire sur la tête de cet homme qui ce soir n'est pas, plus, chef de la police. Éternel sourire chaleureux, à en brûler. Car il y a un feu qui flamme dans le cœur de Kye et il faut bien le partager, car sinon il va déborder. Tout feu tout flamme, il suit chacun de ses mouvements des yeux, attentif, bon toutou attendant des ordres, mais rien? Rien.

Ce soir, Médor est libre et il est content. Il soutient son nouveau maitre de la soirée en passant sa main autour de ses hanches, comme pour s'assurer qu'il reste debout. Car même si le beau toutou est un peu shooté ce soir, il le reste visiblement moins que le Capitaine. Au feu les pompiers, la maison qui brûle;

"Eh t'es sûr que ça va? Tu veux que je te ramène?" un peu comme un murmure, tout bas, comme un secret, et pourtant il savait qu'il allait forcément le répéter. Le sourire disparu, devenu triste, à en entendre les couinements, d'un chien aimant de son maitre souffrant.
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Carton rouge...
» Mon Leman Russ Démolisseur volé (en carton)
» [17/06/11] The Old Republic a fait un carton à l'E3
» Maison en ruine en carton et bois
» Connexion Internet en carton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-