beyond memories
forum rpg tout public ☆ univers fantastique/paranormal ☆ aucun minimum de mots ☆ avatars illustrés 200*320px

hold // philan
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 269
Pouvoir : identification
Symbole : cadavre d'oiseau.
Occupation : fauconnière & traqueuse.
Avatar(s) : beatrice - over the garden wall // karen gillan
Lun 21 Nov - 21:21
HOLD ♪♫♪
243 MOTS
NOTES, caca bis
le froid caustique lèche lentement mon écorce de papier usé et les doutes dévorent ma confiance car je me sens bien stupide de faire ce pas à nouveau vers vous
(vous me rendez folle)
complètement stupide, à côté de la plaque ou même niaise ; vous brisez mes promesses de ne plus jamais m'attacher car oh vous me séduisez sans doute involontairement (je suis tombée sous votre charme) votre sourire cynique ou la manière qu'à votre oeil de me glisser dessus quand je passe commande au café
(il est étrange de constater que ma présence en ce lieu a drastiquement augmenté depuis ce malheureux incident et il serait mentir de prétendre que vous n'êtes pas la raison principale)
et c'est malheureux de me rendre compte à quel point je me laisse influencer par mes émotions, que la honte ne me traverse pas quand j'entends mes propres talons claqués dans l'entrée du flower's seed pour retrouver cette (illusion de) sérénité que je cherche depuis maintenant cinq ans
je me frotte les mains le sac de papier vermeil sur mon poignet et j'ai froid, j'ai si froid car mon cœur s'est éteint
(je ne sais pas si j'ai le droit d'être ici) et je me dandine d'un pied à l'autre pour patienter je me demande si mon maquillage n'est pas trop prononcé si mon écharpe n'est pas de travers (détails futiles qui transcendent mon esprit)
mon âme vagabonde jusqu'au lampadaire grésillant je fourre mon nez dans l'étoffe chaude de mon écharpe
(la porte qui s'ouvre et qui se referme)
c'est vous.
c'est vous et votre nez droit vos boucles qui retombent délicieusement sur votre front
(j'ai envie de les saisir)
c'est malvenu, comme pensée
(je me persuade de n'avoir que des idéaux amicaux à votre égard)
ilan ! (voix un peu hésitante de ces enfants qui vont faire une ridicule déclaration je vous attendais. c'est pour me faire pardonner de la dernière fois.
je tends un peu brusquement l'objet du crime n'osant pas relever mon regard par votre visage par peur sans doute d'y lire la moquerie
(qui offrirait une écharpe en guise de signe de paix ?)
moi, sûrement.
HOLD IN YOUR BREATH TILL YOU COMME BACK UP IN FULL
+ PHARAOH LEAP



la reine trône seule sur son univers en plumes,

détrônée par le temps, la voici jetée sur le bitume ;
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 74
Pouvoir : émotion
Symbole : fusil de chasse
Occupation : barman au café flower's seed
Avatar(s) : evil morty/president morty - r&m || mathias lauridsen
Mar 22 Nov - 0:28
hold (philan)


Dehors il fait nuit. Signe qu’il se fait tard et cela indique à Ilan qu’il est temps de fermer le café. De terminer d’essuyer les tasses, les verres à bières, les petites cuillères avec minutie, avec ardeur et sans jamais se plaindre de son boulot si fade quand il y réfléchis.
Pourtant depuis peu, le barman au tempérament faussement calme (car il bouillonne de mépris),
Pense de temps en temps à elle. Depuis son intervention, il se souvient de l’audace de ses doigts sur sa chevelure auburn. Il se souvient de la détresse dans son regard.
Elle lui rappelle les petits oiseaux qui sifflent tristement sur les branches d’arbres contre la fenêtre de sa chambre.
Il a tout retenu, le thé qu’elle commande, la place qu’elle a l’habitude de prendre. Ilan enregistre le moindre détail dans sa mémoire. Sans réellement comprendre les raisons de ce fort intérêt pour la demoiselle. Et ce sourire qu'il lui offre, si vrai pour lui, remplit d’un cynisme envoutant.

Peut-être que l’oiseau même libéré de sa cage,
Voudra se poser sur les bois du cerf.
(Ils lui serviront de nouvelle prison.)

Ilan se change dans les vestiaires, retire le tablier, la chemise blanche et le pantalon de jais. Il enfile une tenue simple et sobre qui illustre une élégance banale, une élégance presque mélancolique.
Un accoutrement à son image.
Il glisse une cigarette doucement dans sa bouche avant de prendre son sac entre ses doigts. Ses pas s’éloignent de son lieu de travail et se rapprochent de la sortie.
Il éteint les lumières, récupère la clé et en sortant une allumette de sa poche pour griller son pêché mignon, son pauvre regard se pose là, où le son d’une voix féminine, familière et incertaine, l’interpelle.
C’est rare pour le borgne.
Enfin, c’est presque nouveau.
Et c’est curieux de savoir qu’Ilan s’est persuadé de la voir elle, et pas une autre femme. Simplement elle.
Et personne d’autre.

L’ombre d’un sourire, avec cette clope entre ses lèvres. Qui lui donne ce petit air dangereux. Il la retire pour prendre parole. Mais il attend un peu. Il attend et recrache doucement la fumée.
Dehors, la froideur est agressive mais Ilan ne s’en soucie pas, il se soucie simplement de « que fait-elle là » et pourquoi ?
Mais lorsqu’il a la réponse à sa question, son souffle s’agrandit comme si monsieur n’était pas ravi, comme si monsieur allait se fâcher.
Et pourtant il prend ce que vous lui tendiez entre ses doigts – effleurant involontairement les vôtres.

- Philomène, bonsoir… dois-je vous rappelez qu’il s’agit du passé ?

Il dépose son sac pour découvrir ce qui se trouve dans le sachet en papier.
En découvrant l’écharpe, il se pose la question si c’est elle qui l’a tricoté avec soin. Si elle a perdu de son précieux temps pour ce présent.
Mais en appuyant le bout de ses doigts sur la laine, Ilan comprend vite de quelle matière il s’agit : et c’est contre son mode de vie.
Le borgne ne dit rien. Il se contente de tâter le vêtement chaud.
(Ça lui fend le cœur.)

- Merci.

Soufflé d’une façon gênée, ce genre de façon qui cache un secret. Ilan n’osera pas pour le moment. Ce serait dommage de refuser un cadeau et il le sait tellement bien, car c’est d’une rareté absolue.
Parce qu'Ilan, il ne compte pas ses amis sur ses doigts, ni dans son cœur.
Il n’en a pas.


pride
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 269
Pouvoir : identification
Symbole : cadavre d'oiseau.
Occupation : fauconnière & traqueuse.
Avatar(s) : beatrice - over the garden wall // karen gillan
Mer 23 Nov - 15:54
FONDU(E) ♪♫♪
317 MOTS
NOTES, caca n2 c encore plus court xdddddd la mort
(je me sens comme une enfant en train de me faire réprimander)
je ne dis rien, je ne rétorque pas car vous avez raison et que je n'ose pas avouer que c'était pour venir vous parler que j'ai utilisé cette excuse égoïste
(ce n'est pas mon genre de faire le premier pas)
exception à la règle qui ne se répétera pas éternellement car rien que là rien que là vous avoir tendu ce sac a été une épreuve démesurée
(pourtant)
pourtant votre merci casse encore un peu plus ma confiance l'effrite mielleusement (mon sourire s'éteint)
après tout, qu'est-ce que je m'imaginais en offrant une écharpe
je me dois de de (je ne sais pas vraiment)
je perds mes moyens face à la fragilité de notre relation inexistante et purement platonique ; désœuvrée, désorientée
(la fumée monte pour se consumer disparaître)
je me sens gamine absolument pas de poids face à votre silhouette un rien plus grande que la mienne et qui me tourmente bien plus que celle de ces géants qu'on croise régulièrement
je pense que. je pense que ce n'était pas une bonne idée au final (laissez-moi faire demi-tour je vous en prie laissez ma dignité reprendre un peu d'allure face à cette déception qui l'a crevé comme un ballon
(fade réaction de votre part)
c'était idiot de ma part de vous offrir une écharpe en prétextant m'excuser pour la fois d'avant avec... charlie. enfin. vous pouvez me la rendre s'il vous plaît ? je comprends que ça vous gêne.
(c'est difficile de l'avouer de m'incliner pour une fois moi si fière moi si méprisante)
et ce n'était pas mon intention.
je souffle sur une mèche que mon chignon a relâché comme si cela allait réellement changer quelque chose
(je suis vraiment une idiote)
une saloperie d'adolescente en manque
ALORS TON SOURIRE ENFIN S’ÉTEINDRA
+ PHARAOH LEAP



la reine trône seule sur son univers en plumes,

détrônée par le temps, la voici jetée sur le bitume ;
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 74
Pouvoir : émotion
Symbole : fusil de chasse
Occupation : barman au café flower's seed
Avatar(s) : evil morty/president morty - r&m || mathias lauridsen
Sam 26 Nov - 18:39
hold (philan)


Philomène,
Sa maturité, Ilan la reconnait, mais il reconnait aussi un brin de jeunesse, un côté enfantin immaculé. Elle est ce genre de demoiselle qu’il voudrait protéger malgré sa haine de l’humanité.
Philomène,
C’est encore un mystère pour lui, celle qui attire son attention mais malgré ce léger intérêt, il ne lui offre aucun traitement de faveur.
Parce qu’Ilan reste enfermé dans sa bulle haineuse, dans sa prison du mépris.
Et même si vous, Philomène, vous détenez la clé qui peut le libérer, Ilan restera ainsi. Sourire faux, le jour. Teint pâle, la nuit.
(Faut-il aussi le protéger ?)

Entre vous et lui, pas de grandes différences, peut-être quelques incompréhensions, parce la vie sans conflit n’est pas savoureuse, elle est vide.
Sans intérêt.
Le bonheur, Ilan croit qu’il ne peut que le mériter au détriment de sa haine.
Et quand il vous voit ainsi, Philomène, Ilan se sent si fautif de ce malaise, de l’embarras causé, de votre soupire perdue dans l’air glacial.
Il tend l’écharpe, pas pour que vous vous en alliez, non, il la tend pour vous dire la vérité, l’unique raison de cette gêne obscure.

- À vrai dire, je ne reçois jamais de cadeau, peu importe l’occasion,
Je suis un peu coupé du monde.
Un peu différent.


Rire forcé.

- Un peu (beaucoup) détestable aussi, je veux bien l’admettre.
Mais avant de le dire, je suis touché par votre geste, c’est bien la première fois…


Les ricanements s’accentuent un peu.
Ilan se moque certes.
Mais de lui-même.

- Quoi qu’il arrive ce n’est pas votre faute. Vous n’étiez pas au courant.

Les mains du borgne déposent lentement le présent autour de votre cou, déjà orné d’une autre écharpe. Cela vous sied si bien, pourtant il garde cette pensée pour lui et avec un doux sourire il annonce :

- Je suis vegan.

Pardonnez son insolence,
(Peut-être bien qu’il vous ouvrira une porte.)


pride
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 269
Pouvoir : identification
Symbole : cadavre d'oiseau.
Occupation : fauconnière & traqueuse.
Avatar(s) : beatrice - over the garden wall // karen gillan
Sam 26 Nov - 23:51
VOLER ♪♫♪
290 MOTS
NOTES, xdddddd
je ne sais pas comment vous faites ilan, pour dire des mots aussi creux en étant doux
je ne sais pas comment vous faites pour être aussi sombre, et à la fois me parler comme une enfant
vous êtes horriblement humain
mais vous refusez de le voir
et je me plonge dans un liquide amer, qui brûle ma gorge sensible dès que j'ose en boire une gorgée
(je sens la révolte)
car c'est une injustice que vous vous infligiez ça
je ne suis pas gentille, vous savez
je suis humaine
((vous savez))
et j'ai l'impression de ressentir pour vous, que ce qui devrait vous tirailler ce qui vous indiffère m'agace plus que de raison
je tente beaucoup de chose à vrai dire
d'attraper à la volée une de vos mains quand vous disposez l'écharpe, de capter votre regard ainsi que votre attention
(sans doute que j'espère trop)
excusez mon insolence, mais ce n'est pas un peu idiot ce que vous dites ? n'y'a-t-il rien qui vous fait sourire ? c'est tellement niais ce que je raconte, et ça me paraît stupide tant que c'est évident mais le cadeau n'est pas forcément humain, vous savez. de toute manière, ils ont plus rien à nous offrir eux. mais dire que vous ne recevez plus de cadeaux c'est... dramatique ? on dirait ces adolescents en manque, sans vouloir vous offenser et sans rancune hein. j'apprécie toute fois d'être unique à vos yeux, ça fait plaisir à mes chevilles qui venaient juste de dégonfler
(j'en ai eu assez de fuir la vie)
sans doute qu'en vous affrontant ainsi, je cherche à me prouver quelque chose
J'AI TENTÉ DE VOLER LOIN DE TOI
+ PHARAOH LEAP



la reine trône seule sur son univers en plumes,

détrônée par le temps, la voici jetée sur le bitume ;
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 74
Pouvoir : émotion
Symbole : fusil de chasse
Occupation : barman au café flower's seed
Avatar(s) : evil morty/president morty - r&m || mathias lauridsen
Mer 30 Nov - 16:06
hold (philan)


Ilan pince le bout de la clope avec ses lèvres. Beaucoup trop préoccupé à imaginer la réaction de la chère Philomène,
Il en oublie la cendre de sa cigarette sur le point de s’effondrer et qui ne demande qu’à être secoué d’un mouvement bref de l’index.
Alors, au moment où votre main rattrape la sienne, son regard s’attire comme un aimant au votre, en remarquant enfin les résidus de tabac carbonisés se courber et s’écouler.
Vos yeux, plutôt intimidants pour le jeune borgne un peu dépassé par sa pensée qui sort de l’ordinaire,
(Il les a trouvé magnifique à la fois, trop humains au final.)
Mais il s’oblige à garder tous cela pour lui.

Il libère enfin sa bouche de son rouleau de tabac additif, recrache la fumée en tournant la tête pour éviter de vous étouffer et c’est d’ailleurs à cet instant qu’il se pose la question, si l’odeur vous dérange, ou simplement le geste vous contrarie.
Alors il la jette, l’écrase et recroise votre regard.
Sans un sourire.

- Idiot vous dites ?
Parfois je me demande si tout ce que je fais ou j’ai fait n’est pas idiot.


Vivre seul, c’est idiot.
Manger anormalement, c’est idiot.
Se vêtir de cotons, de synthétiques, c’est idiot.
S’inquiéter pour n’importe quelles bêtes en détresse, c’est idiot.
Parler de problèmes personnels de façon dramatique, c’est idiot.
Intervenir entre Wolf et vous, c’est idiot.
Penser à vous, sourire ironiquement à vos côtés, s’intéresser à vous, vous observer, retenir votre nom, votre parfum et le thé que vous prenez quotidiennement.
Il est possible que cela n’a aucun sens, et que lui, après y avoir réfléchi.
Se sent profondément idiot.

Tout en serrant votre main, Ilan ne quitte pas vos yeux étonnamment clairs à l’œil nu,
(Mais sombres en vérité.)

- Et c’est peut-être aussi idiot de vous parler.
Je m’en voudrais que vos chevilles gonflent davantage et que vous ne puissiez plus marcher après ça.


Son visage toujours dépourvu d’expres​sion(faussement) positive.
Parce qu’il admet silencieusement que vous n’avez pas tord.
Mais il ne veut pas vous donnez raison.


pride
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 269
Pouvoir : identification
Symbole : cadavre d'oiseau.
Occupation : fauconnière & traqueuse.
Avatar(s) : beatrice - over the garden wall // karen gillan
Dim 18 Déc - 18:35
I KNOW♪♫♪
243 MOTS
NOTES, xdddddd
vous êtes effrayant
dangereux impressionnant à la limite de la silhouette auguste
je regrette un peu d'avoir attrapé votre main
car je me sens prise dans un étau inquiétant quand vous serrez vos doigts à votre tour autour des miens sans l'once d'un sourire
mon souffle se coupe et je vous écoute parler les orbites sans doute écarquillées tandis que votre question sonne faux et vos réponses à vous-même encore plus
j'ai peur de faire une terrible erreur
car les gens comme vous ne tolèrent pas les faux pas, non
me trompe-je en pensant cela
faites-moi espérer que vous pouvez être plus qu'une neutralité blessante et des dires amers
ma respiration se fait plus grande
((inspire expire))
vous me rendez nerveuse
est-ce que c'est ça l'amour
je cherche un temps une répartie
quelque chose pour faire fermer votre clapet
car je doute qu'un jour notre relation ne soit autre chose que ça
cela fait parfois du bien de se contenter des choses idiotes et de ne pas réfléchir. eh bien ! osez, je pense que mon prince charmant surnommé taxi se fera un plaisir de me déposer devant chez moi. vous rentrez à pieds, malgré ce froid et l'heure ? on dit aux demoiselle qu'il n'est pas prudent de se balader seule la nuit, vous devriez sans doute écouter ces conseils si vous voulez faire quelque chose qui ne soit pas idiot.

YOU MAY BE THINKING I'M A FOOL
+ PHARAOH LEAP



la reine trône seule sur son univers en plumes,

détrônée par le temps, la voici jetée sur le bitume ;
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 74
Pouvoir : émotion
Symbole : fusil de chasse
Occupation : barman au café flower's seed
Avatar(s) : evil morty/president morty - r&m || mathias lauridsen
Mar 20 Déc - 2:43
hold (philan)


Il la sent, Ilan, votre nervosité, il la hume d'une simple inspiration et ainsi vous trouve,
Si humaine, mais.
Il oublie, devant vous, sa haine, son mépris.
Qu'est-ce que dans le fond, vous l'attendrissez,
Ilan veut,
un peu plus de votre regard, de vos mèches orangés, de vos lèvres,
Qu'il aperçoit au coin de l’œil,
Qui lui force à serrer un peu plus votre main contre la sienne et puis finalement elle disparaît de votre champ de vision, retourne se réchauffer dans la poche de sa veste, un court instant.
Il se dit que tout est peut-être un peu idiot, et même de laisser une jeune femme, seule ainsi, ignorant les transports en commun, la marche à pied, préférant donner sa confiance à un conducteur charmant dans son taxi blanc.
Il refuse et...
Saisis la perche que vous lui avez si bien tendue.

- Je vois.
Ce serait peut-être moins idiot...


Il ressort de sa poche, sa main, là, devant vos yeux,
Accompagnée entre le pouce et l'index d'une clé de voiture.

- ...De vous proposer un chauffeur gratuit ?

Ilan sourit un peu, pas trop, doucement, sur la commissure de ses lèvres. Il range sa clé au chaud et enlève avec l'aide d'un seul doigt le bandeau contre son œil inutile.
L'iris vide, vous pouvez le voir, soyez l'heureuse élue, celle qui a eu la chance un soir.
Vous, la seule – exception pour ses géniteurs mais ils ne comptent plus pour lui.
La seule à qui Ilan, décide de mettre à nu l'obstacle de sa vie.
Cet œil grisâtre, sans vie, sans beauté.
Il le ferme d'un air un peu prétentieux, un peu provocateur, une seule de ses paupières, juste un dixième de seconde, un seul clin d’œil.
Toute cette histoire pour un clin d’œil.
Une simple volonté, pour avoir enfin l'air irrésistible à vos yeux.
Ilan est fourbe.


pride
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 269
Pouvoir : identification
Symbole : cadavre d'oiseau.
Occupation : fauconnière & traqueuse.
Avatar(s) : beatrice - over the garden wall // karen gillan
Jeu 22 Déc - 19:34
TA VOIX♪♫♪
350 MOTS
NOTES, philo 14 ans devant son crush
enfin votre main me lâche
car je pense que sinon, mon souffle se serait éteint
et j'en profite pour la loger directement dans la poche de mon manteau, car j'ai peur excessivement peur que vous profitiez de ma lenteur habituelle pour reprendre ce
(qu'il vous appartient)
ce que vous teniez il y'a à peine quelques secondes
et j'observe le moindre de vos gestes ; je les scrute avec l'attention des gens qui sont prêts à s'enfuir à la moindre bassesse
((peut-être qu'après tout je suis comme eux))
ou plus précisément une de ces lâches
et vous vous sortez cette clef
je papillonne des cils comme une idiote, sûrement
un temps, silencieuse
réfléchissant à vos dires
(serait-ce correct de faire ça, cette folie que vous me proposez)
et pendant que je réfléchis je vous bouffe du regard toujours encore sans discrétion
vos lèvres, qui se remontent doucement et curieusement
((sont-elles indépendantes de votre volonté))
et à peine ai-je le temps de remarquer que vous souriez
j'ai le souffle coupé
par cet oeil vide, sans vie qui se dévoile
(apprenez-moi à me servir de mes poumons je vous en vie)
je crois que les miennes, de prunelles sont écarquillées par cette soudaine décision que vous avez exécuté
un clin d'oeil
je retiens un rire nerveux
((pourquoi ilan pourquoi))
me troubler ainsi ?
c'est un peu cruel
vous voulez ma mort, c'est cela
et je la préparais, ma réponse bien sentie
cependant
je crois que j'ai perdu mes mots
j'en ai assez d'être l'idiote dans cette histoire
alors je murmure sans conviction
il en faudra plus pour me charmer, ilan.
je dégage de deux doigts tremblants à nouveau une mèche qui ne me gênait absolument pas pour me donner de la contenance
ma mère m'a toujours dit de ne pas monter dans la voiture d'un inconnu... mais je déteste les ordres.
je remets en place mon écharpe baissant les yeux en m'éclaircissant la gorge (et surtout pour dissimuler mon intérêt flagrant)
je vous suis.

TA VOIX FINE ET LONGUE SE FAUFILE LE LONG DE MES DRAMES AU CREUX DU CALME DE MES LARMES
+ PHARAOH LEAP



la reine trône seule sur son univers en plumes,

détrônée par le temps, la voici jetée sur le bitume ;
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 74
Pouvoir : émotion
Symbole : fusil de chasse
Occupation : barman au café flower's seed
Avatar(s) : evil morty/president morty - r&m || mathias lauridsen
Lun 16 Jan - 1:13
hold (philan)


Les doigts fins et forts repassent le bandeau sombre sur l’œil mort, les doigts agiles qui nouent derrière son crane, la ficelle noire.
Ilan garde un peu de son sourire sur ses lèvres, pas trop non plus, même s’il voudrait (un jour) pour vous,
L’agrandir un peu plus pourtant il n’y arrivera pas, ilan a peur de se sentir pas assez,
Sincère.
Il a l’air un peu perdu Ilan, parce qu’il ne pensait pas qu’un jour quelqu’un, dans une situation,
Si banale, si délicate,
Lui ferait confiance, malgré les avertissements de votre mère.
(Vous devriez peut-être bien l’écouter.)
Ilan est un peu fier, un peu satisfait que vous compreniez son but précis, son objectif presque atteint, celui de vous charmer, mais il est encore persuadé que ce ne sont pas des choses qu’il doit faire,
Il est persuadé que ce ne sont pas des choses faites pour lui.
Mais pour vous, Ilan fera l’effort,
Et il a encore du mal à comprendre la raison de pourquoi il veut s’épuiser à cela mais il ne se pose pas la question de pourquoi,
Vous l’attirez autant, Philomène.

- C’est vrai, je vous charme ? Étrange, je n’ai rien remarqué.

Mensonge volontairement trop facile à,
Desceller pour vous, Philomène.

- Je suis peut-être un inconnu, mais pour régler ce problème, la solution c’est d’apprendre à nous connaître.

Sa main effleure votre dos, pour vous diriger vers le chemin à prendre,
Il vous guide d’un pas lent et certain à vos côtés,
Le genre de pas à faire lorsqu’il n’y a personne de pressé.
Car ilan, il aimerait un peu profiter du doux début de ce face à face inattendu.

- La voiture n’est pas garée trop loin.

Souffle-t-il, le visage tourné vers le votre, doucement incliné,
Légèrement apaisé, sans expressions habituellement crispés, car avec vous Philomène,
La haine est (presque) oubliée.


pride
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 269
Pouvoir : identification
Symbole : cadavre d'oiseau.
Occupation : fauconnière & traqueuse.
Avatar(s) : beatrice - over the garden wall // karen gillan
Ven 20 Jan - 23:29
EET♪♫♪
279 MOTS
NOTES, philo 14 ans tjrs devant son crush
un sourire perle sur le coin de mes lèvres à votre stupide question qui ne mérite point de réponse tant elle est stupide
(bien sûr, vous me charmez)
et comme seule réponse j'émets un léger rire
vous continuez et j'ai l'impression de
de découvrir une nouvelle facette de vous
qui me fait sans doute tomber un peu plus amoureuse
qui m'éprend de toutes ces surprises que vous devez cacher
((et pourtant))
est-ce ça que vous voulez vraiment ?
ne désirez-pas qu'une unique nuit me raccompagner n'était-elle pas une excuse
((pour que je vous invite à boire un dernier verre))
mes sans doutes illusions se débrident et je ne faiblis pas je reste droite j'espère naturelle un tant soi peu tenue
vos doigts s'imposent sur mon échine de fer et je m'avance
et je mordille un peu ma lèvre comme une adolescente
je continue à laisser mes commissures relevées
((un clin d’œil))
vous êtes surprenant, ilan. j'aime ça, pour ne pas vous mentir.
un silence et vous m'indiquez le positionnement de la voiture comme pour me rassurer
((mes chaussures claquent dans la rue vide illuminée par les lampadaires))
pour une fois, je ne me sens pas seule
car vous êtes là, sûrement
car la pulpe de vos doigts m'est rassurante
car je suis quiète en votre compagnie sans raison particulière
car je suis une femme stupide
un peu trop curieuse
i n c e r t a i n e
dans un murmure, comme pour ne pas réveiller la lune je vous demande joignant mon regard à votre prunelle unique
et de quelle manière souhaitez-vous me connaître ?

IT'S LIKE FORGETTING THE WORDS TO YOUR FAVORITE SONG
+ PHARAOH LEAP



la reine trône seule sur son univers en plumes,

détrônée par le temps, la voici jetée sur le bitume ;
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 74
Pouvoir : émotion
Symbole : fusil de chasse
Occupation : barman au café flower's seed
Avatar(s) : evil morty/president morty - r&m || mathias lauridsen
Ven 27 Jan - 15:37
hold (philan)


Ilan apprécie la lenteur,
De vos pas, des siens, qui se dirigent vers le moyen de locomotion, il apprécie la lenteur à laquelle cette relation,
Se développe.
Lenteur c’est un mot un peu menteur, quand Ilan y réfléchit, il a envie que cela s’avance plus vite, plus précipitamment, mais il n’avouera jamais, jamais il ne voudra jamais ressembler au reste des hommes,
Toujours aussi impatients ces hommes,
Il refuse catégoriquement d’être si banal que ces hommes.
C’est une généralité, un stéréotype, pour Ilan qui méprise tellement.
Pourtant Philomène vous semblez si impressionné par lui et cela le rend plus nerveux mais plus confiant,
(Rien que.)
Pour vous,
Ilan restera le plus naturel possible, apparemment, c’est ce qui fonctionne si bien.
(C’est ce qui vous fera le plus craquer.)
Alors il se donne l’objectif de continuer ainsi à vous surprendre. Son seul œil et votre regard se croisent,
Votre question tique un nouveau sourire sur sa commissure,
Il plonge la tête la première dans vos yeux clairs, avant de remarquer l’arrivé à destination.

- Hm… d’une manière que vous connaissiez très bien.

Son visage se tourne et il ouvre la porte de son véhicule pour vous laisser entrer,
Ilan veut se montrer si gentleman,
Ou juste, il connait trop bien la politesse ?

- Mais tout dépend de vous,
Si cela ne vous dérange pas que je continue à vous charmer ?


Ilan serein, garde ce visage à la fois sérieux, à la fois sympathique, une sympathie qu’il n’a pas l’habitude d’avoir,
Il faut (encore) le préciser.


pride
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 269
Pouvoir : identification
Symbole : cadavre d'oiseau.
Occupation : fauconnière & traqueuse.
Avatar(s) : beatrice - over the garden wall // karen gillan
Jeu 2 Fév - 22:35
EET♪♫♪
245 MOTS
NOTES, <333
je connais tant de manières de faire connaissance, vous savez
et ne pas savoir comment me comporter me perturbe je ne sais pas sur quel pied danser c'est vraiment vraiment étrange
je rentre dans la voiture et vous remercie d'un sourire pour la portière tenue et écoute attentivement ce que vous avez à me dire oui
et aussitôt les yeux ronds je secoue ma tête de droite à gauche comme une gamine
ah non non ! ça ne me dérange pas du tout c'est même- plutôt plaisant.
ce doux aveu était resté depuis le début sur le bout de ma langue et j'ose j'ose enfin j'espère que ça ne sera pas déplacé ou je ne sais pas mais
voilà je crois que je suis un peu nerveuse
alors je m'installe correctement mets ma ceinture avec un peu d'empressement et couvre du regard l'habitacle
je souffle un peu intimidée le dos enfoncé dans le siège les mains remettant ces écharpes qui me tiennent si chaud
((quoique ce n'est peut-être pas que les écharpes))
j'habite dans l'immeuble en face du traiteur. si vous voulez- si- il est pas trop tard pour vous, vous pourriez venir prendre un dernier verre dans mon appartement en guise de remerciement.
plus subtil, cela n'existe pas et j'espère que vous ne me prendriez pas pour une de ces chaudasses qu'on trouve dans le coin dans la rue

IT'S LIKE FORGETTING THE WORDS TO YOUR FAVORITE SONG
+ PHARAOH LEAP



la reine trône seule sur son univers en plumes,

détrônée par le temps, la voici jetée sur le bitume ;
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 74
Pouvoir : émotion
Symbole : fusil de chasse
Occupation : barman au café flower's seed
Avatar(s) : evil morty/president morty - r&m || mathias lauridsen
Ven 24 Fév - 16:10
hold (philan)


Le bruit de la porte qui claque, résonne dans le quartier que vous et Ilan allez enfin quitter.
Et en regardant le sol glacé, il commence à comprendre, à se réveiller,
Il y a une chose certaine qui vient d’être accomplie.
Ou qui vient simplement de débuter et en touchant le volant, Ilan réalise sa chance. Une toute nouvelle,
Qui serre une partie de son âme.
Il tourne son visage vers vous,
Une esquisse rieuse sur ses lèvres.

- Et bien, je continuerai.

Elle démarre, la voiture garée dans ce coin de rue, elle démarre peut-être pour continuer,
Un récit fait de mots doux-amers, de paroles imprévisible, d’un avenir trop lointain pour deviner. Ilan se concentre un peu pour rouler dans une destination inconnue mais votre douce proposition, Philomène, l’interpelle,
Il regarde la route devant lui, un silence un peu long.
Et ne vous inquiétez pas chère demoiselle, Ilan n’a aucune raison de vous prendre pour une fille facile,
Vous êtes juste,
Une audacieuse à ses yeux à moitié vivants.
Il en a vu des comme vous, mais vous faites parties de ces perles un peu trop curieuses, trop rares, que beaucoup aimerait garder près de soi.
Ilan aussi.
Il pense fort à ce sentiment de réconfort, ce sentiment libérateur. Il y en a qui pourrait certainement penser l’inverse.

Perdu dans cette confusion, il remarque une grossière erreur, celle de ne pas avoir attaché sa ceinture avant d’avoir pris la route.
Un peu honteux, il tourne la tête une seule seconde vers vous.

- Je ne voudrais pas déranger… mais ça serait avec plaisir.

Ses paroles sonnent comme une caresse, sincère et hésitante à la fois.
Il redevient par la suite muet, pas du tout pressé dans son véhicule, car il est conscient que le temps passe et qu’il est facilement oubliable.  
Il profitera des secondes pour vous.


hrp:
 


pride
Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe
» L'écureuil par Hold'up - Pas d'allemand pour Milram, Pas de Russe pour Katusha
» WrestleMania : The Final Countdown !
» AARON TYLER ϟ Are you telling me to hold on ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-