beyond memories
forum rpg tout public ☆ univers fantastique/paranormal ☆ aucun minimum de mots ☆ avatars illustrés 200*320px

Un petit lapin qui s'égare en ville. [Pv James Archer]
Invité
 
Invité
avatar
Lun 31 Oct - 3:45
Image and video hosting by TinyPic

~Le lapin s'est perdu pour l'instant~


Un jeune blond courait dans les rues, détalant comme un lapin fuyant le danger. En même temps, cet imbécile s'était carrément mit les pieds dans la merde, il avait provoquer une gang de mecs louches qui lui avaient lancer une remarque. Il était rapide à répliquer, tout comme il était rapide à courir. Allant aussi vite qu'il le pouvait, il passait par les raccourcies qu'il connaissait, sautant par dessus des barrières. Un vrai petit lapin rapide et bon en saut. Il aurait pu s'investir plus en sport si il l'aurait bien voulu, mais bon, il préférait faire bien d'autre chose que du sport, même si c'est presque ce qu'il faisait à l'instant. Il filait bien vite, zigzaguant de droite à gauche pour semer ces poursuivants. Enfin, semer...

Il finit par s'arrêter, appuyant son dos contre une barrière de bois tout en reprenant son souffle. Que c'était amusant de courir. Il tendit néanmoins l'oreille, cherchant à entendre ceux qui l'avait poursuivit. Rien. Tant mieux surement ? Soufflant doucement, il leva légèrement la tête pour voir le ciel. Des nuages. Allait-il pleuvoir ? Il n'était pas certain, mais il avait tout de même la capuche de son sweat relever sur sa tête. Merde. Il n'avait pas envi de rentrer et être trempe, si il foutait de l'eau partout, il se ferait gronder, déjà qu'il n'aime pas faire le ménage. Mais il n'avait pas plus envi de devoir traverser de nouveau la ville pour rentrer et risquer de croiser les imbéciles. Réfléchissant un peu, il finit par sortir de la ruelle où il se cachait pour entrer dans une rue près, espérant ne pas y croiser...

Il avait penser trop vite, car il senti un coup derrière sa tête. Ptin. Au moins il était asses endurant qu'il se retourna avant de reculer, regardant son agresseur. Un des con. Merde.

- Alors sale petite merde, tu pensais t'enfuir tranquillement ?

- T'es tout seul et tu t'en prends à un môme, tu te crois...

Il ne pu finir sa phrase que l'homme lui mit un coup au ventre. Sur le coup, il eut le souffle coupé. Merde, c'est qu'il frappe ce con. Le blond recula encore un peu, avec misère du aux deux coups. Mais il cracha au pied de l'homme, il avait encore du cran.

- Va te faire foutre.

Aussi vite qu'une balle, il fonça vers l'avant pour donner un coup en plein dans le ventre de l'homme avec sa tête avant de reculer, vacillant un peu alors que son adversaire eut le souffle couper à son tour. Merde. Il devait fuir avant que les autres ne ce pointe. Ce qu'il fit. Se tenant le ventre, il prit la fuite pour se cacher deux rues plus loin, prenant appui contre un mur avant de s'y asseoir dos. Il était endurant, mais avait la tête qui tournait un peu... En même temps, un coup à la tête et un autre au ventre par un mec trois fois sa carrure.... C'était quand même brutal. Il tentait donc de reprendre son souffle, sortant son portable, incertain à si il devait ou non appeler son grand-frère. Il ne voulait pas lui faire de merde... Et puis dormir dehors, même sous la pluie, ne le dérangeait pas.
Invité
 
Invité
avatar
Lun 31 Oct - 15:02

James marchait tranquillement pour rentrer chez lui. Il venait de finir les cours, et à vrai dire, il était un peu fatigué. Disons que ses pensées étaient un peu plus chaotiques que d’habitude, mais sinon, rien d’anormal. Tout en marchant, il se perdait dans ses réflexions, pensant à des tas de choses comme le code pénal, les romans, Victor Hugo, les comédies musicales, Hollywood, l’Inde, le maïs etc, etc… Son cerveau pulsait d’idées qui s’enchainaient incessamment. Parfois, elles s’interrompaient sur un élément qu’il voyait autour de lui, une affiche de publicité, une dame portant son chien, puis elles reprenaient avec toujours leurs cours habituels, inlassablement.

C’est alors qu’il tourna dans une ruelle, le genre de ruelle où on ne croise pas beaucoup d’affiche de pub, ni de dame avec son chien. James avait l’habitude de prendre ce raccourci pour rentrer plus vite. Alors qu’il continuait son chemin dans le passage sombre, son regard remarqua une petite silhouette assise contre un mur. C’était un garçon qui semblait avoir plus ou moins 16 ans, et il avait l’air d’être assez mal en point. Voir sa silhouette avachie l’inquiéta un peu. James ne pouvait tout simplement pas passer son chemin et l’ignorer. Enfin, peut-être que finalement, l’adolescent n’avait pas grand-chose, mais c’était tout de même mieux de s’assurer qu’il allait bien. Il se pencha donc en face de lui pour être à sa hauteur.

« Eh, ça va ? »

James fixa intensément les yeux du garçon. Il avait décidé de chercher dans ses souvenirs ce qu’il avait pu le mettre dans cet état (et à vrai dire, il chercha bien plus que ce qui était nécessaire). Ce qu’il trouva lui fit légèrement froncer les sourcils avec une certaine exaspération et perplexité. Les informations qui affluaient dans sa tête étaient plutôt révélatrices. Fuite. Coups de pieds. Provocation. Flocon. Frère. Pourri gâté. Lapin. Feu. Mort. Certains souvenirs firent de la peine à James, alors que d’autres au contraire lui inspirèrent plus un certain mécontentement. Son sens de la morale ne pouvait pas tolérer certaines choses après tout.
Comprenant ce qu’il s’était passé, il ne put s’empêcher de le sermonner :

« Est-ce que tu te rends compte que tu joues avec le feu en faisant ce genre de chose ? Pas étonnant que ça finisse par te retomber dessus. »

Il accentua sa phrase avec un soupir. L’expression jouer avec le feu lui était venue naturellement, mais il se rendait bien compte que ces mots pouvaient avoir plus d’impact qu’il ne le pensait. Il se retourna ensuite et regarda autour de lui.

« On devrait peut-être aller autre part. Je n’aime pas avoir d’ennuis inutilement. »

Et puis, voir ce gosse déjà assez mal en point, ça l’inquiétait déjà assez. Il ne voulait pas que les choses empirent. D’un côté, James avait un peu pitié.
Invité
 
Invité
avatar
Mar 1 Nov - 1:54
Image and video hosting by TinyPic

~Le lapin blesser ce fait trouver~



Assit contre le mur, le blondinet gardait sa capuche, ayant alors le visage cacher. Il voulait simplement être invisible pour l'instant, ne voulant que se reposer avant de se relever et tenter de rentrer. Ce ne serait vraiment pas une bonne idée d'appeler son frère, qui devait surement être encore à travailler. Il n'aimait pas le déranger. Même si son frère ferait n'importe quoi pour lui. Il toucha du bout des doigts sont cellulaire qui était dans sa poche. Hm. De toute façon, il n'avait que son numéro d'enregistrer, il n'aimait pas dire qu'il avait un portable, il s'était fait dire de l'utiliser que pour les urgences. Ahlala. Que cela était chiant. Il avait mal au ventre et sa tête le faisait souffrir.

Des pas. Des bruits de pas qui ce rapprochait. Quelqu'un utilisait donc ce chemin si rarement utiliser. Un raccourcie. Surement pour cela que la personne passait par là. Snow avait bien envi que la personne passe son chemin sans le remarquer. Il n'avait pas envi de parler. Il écoutait tout de même les pas qui ce rapprochaient... Jusqu'à voir les pieds, les jambes... Enfin, la personne, devant lui. Eh merde. Un bon samaritain ? Fait chier. Il le vit ce pencher. Ah. Un peu plus vieux, mais pas un vieux con. Il l'écouta. Sa va ? Quel question stupide. Il n'allait pas super bien avec la douleur qu'il avait.

Il observa alors le regard de son aîné.... Jusqu'à alors l'entendre parler de nouveau. Étrange. Comment pouvait-il oser lui parler ainsi... Mais il y pensa un court instant. Mais... Mais.... Rha. Il fronça alors les sourcils. Ce mec était un réincarné et osait avoir lu ces souvenirs ? Il en était à moitié certain. Il était légèrement de mauvaise humeur, mais leva la tête pour le voir agir.

Snow se força alors à se relever, prenant appuie sur le mur, ne le regardant plus, agacé, insulter et encore de mauvaise humeur. Une fois debout, il regarda un instant ces pieds avant de soupirer, ayant encore mal, mais tourna alors la tête vers l'homme présent.

-.... Crétin. Lit pas dans ma tête si je te l'autorise pas... c'est chiant... Et j'ai pas besoin d'aide...

Il était encore fâché. Mais ne le regarda plus, regardant devant lui, se décidant à avancer en longeant le mur, y prenant encore appui. Le coup qu'il avait eut en plein ventre avait été bien viser. Il se retenait de tousser. Eh merde, il allait devoir le dire à son frère et aller ce faire soigner alors qu'il avait horreur des médecins. Enfin.... Il y pensa un instant... Mais fut dans ces courtes penser qu'il ne remarqua pas une saleté au sol.... Et il trébucha à cause de la dite saleté qui était un débris quelconque. Il se retrouva donc au sol et en grogna un peu, fatiguer. Il n'aurait pas du ce lever, aurait du rester assit, il ne serait pas tomber. Fait chier.
Invité
 
Invité
avatar
Mar 1 Nov - 12:20

James ne réagit pas au fait de se faire appeler « crétin ». D’un côté, ça pouvait se comprendre, tout le monde n’appréciait pas forcément qu’on lise dans ses souvenirs. C’était un peu la mauvaise habitude de James, de chercher à découvrir le passé des autres à tout va. Mais il ne se rendait pas compte que ça pouvait être quelque chose de mal. Après tout, il n’utilisait jamais les informations qu’il trouvait à mauvais escient. C’était même plutôt le contraire. D’un côté, même si certaines personnes étaient réticentes à se faire fouiller la tête, ça permettait à James de mieux comprendre, et donc de mieux agir en conséquence. Il pensait donc que ce qu’il faisait était juste.

Il se redressa pour regarder la silhouette titubante du garçon marcher contre le mur. Il faisait de la peine à voir, avec sa démarche toute faible et maladroite. Sans bouger et d’une voix calme, James l’interpella encore une fois, espérant que le lapin l’écoute au moins :

« Ne sois pas idiot. T’as vu ton état ? Ils doivent toujours te chercher, et s’ils te trouvent, je ne suis pas sûr que tu réussisses encore à leur tenir tête. »

Ce n’était pas son genre d’insister, mais là, il était bien conscient que laisser ce lycéen tout seul reviendrait plus à le laisser en danger qu’autre chose. Son sens moral ne pouvait pas simplement l’abandonner. Et puis, James se savait capable de protéger ce garçon si jamais il arrivait quoi que ce soit. James savait très bien se battre après tout. Et puis, il avait connu la guerre et des batailles sanglantes dans son ancienne vie. Ce n’était pas quelques gros bras qui allaient l’intimider.
Enfin, le problème, c’était qu’il avait vexé le gamin. James n’aimait pas les conflits, surtout quand on pouvait les éviter. Il soupira profondément et ajouta toujours avec calme :

« Désolé pour les souvenirs… Si ça peut compenser, je te dirai tout ce que tu veux sur moi. »

James espérait que l’excuse le calmerait, peut-être même qu’il le pardonnerait, mais bon, les choses n’étaient pas si simples. Et puis de toute façon, James n’avait pas grand-chose à cacher, donc faire ce genre de proposition ne le dérangeait pas du tout. Par contre, se disputer avec un lapin ne l’enchantait pas. Après tout, c’était mignon les lapins. Ce serait dommage de commencer une mauvaise relation comme ça avec lui. Et puis, il devait bien reconnaître que certains ne pouvait pas apprécier qu’on connaisse leur passé. Ces excuses étaient donc sincères et légitimes.
Invité
 
Invité
avatar
Mer 2 Nov - 2:38
Image and video hosting by TinyPic

~Le lapin décide de faire confiance~


Le blond, encore étendu au sol après avoir trébucher, écoutait l'autre jeune homme parler. Hm. Il était certain que si il retombait sur la bande de plus tôt avec son état, il ne demandait pas cher de sa peau. Il n'avait pas franchement plus envi de se réincarner une autre fois. Il aimait bien sa vie présente. Pourtant, il resta de silence.

En fait, il était dans sa tête, réfléchissant au pour et au contre. Allait-il suivre cet inconnue qui avait oser fouiller ses souvenirs sans sa permissions ou alors rester ici, espérant comme il le pouvait que personne ne l'emmerde. En même temps, il aurait bien envi d'être aider en fait. Car il allait commencer bientôt à pleuvoir et attraper la crève ce n'était pas l'idéal.

La pluie ? Ah. Regardant le sol, il commença à en apercevoir des micro gouttelettes qui tombaient doucement au sol. Eh merde. Se forçant alors, il prit appuie pour se relever tranquillement et lentement. Il n'allait tout de même pas se presser. Réfléchissant encore un peu, il finit par quitter le soutien du mur pour approcher de cet inconnue et se tenir à son bras sans ce gêner. Pourquoi ce gêner si l'autre ne l'avait pas été. Il releva alors la tête pour observer le regard de son supposé "sauveur".

-....Je vais te suivre.... Mais j'aimerais bien savoir comment tu t'appel.... Sinon c'est pas juste..

Il avait dit sa dernière phrase en détournant alors la tête, ayant une légère moue boudeuse. Mais il continuait de se tenir à son bras avant de décider de changer de position et plutôt se coller à son bras, baissant légèrement la tête pour avoir le visage caché. Il était boudeur et collant. Ce n'était pas juste que quelqu'un soit aller dans sa tête... Alors il fit une mini vengeance. Ce concentrant, il fit apparaître un faux souvenir parmi ceux de son aîné. Le souvenir d'un mignon petit lapin bélier blanc, il ne faisait rien de précis, simplement que le plus vieux s'en occupait.

-... Fouille pas dans les souvenirs des gens comme si c'était rien... La vie privé ça existe pas pour rien...peuh...
Invité
 
Invité
avatar
Jeu 3 Nov - 0:21

Lorsque le garçon attrapa son bras pour prendre appui sur lui, James ne l’en empêcha pas. Après tout, ce serait cruel de sa part de ne pas aider quelqu’un de blessé. Il le soutint même du mieux qu’il le pouvait. De plus, James était à vrai dire plutôt soulagé que l’adolescent accepte de se faire aider. Le contraire l’aurait vraiment ennuyé. D’un côté c’était aussi une très bonne chose qu’il soit passé ce jour-là, à cette heure, dans cette ruelle pour croiser ce garçon. Qui sait ce qui aurait pu lui arriver s’il n’avait pas été là… Comme quoi, la Voix semblait toujours bien guider ses pas, là où on aurait besoin de son aide.
Le blond leva d’ailleurs les yeux vers lui pour lui demander son nom. Il était tout à fait normal que l’adolescent puisse le connaître alors que James connaissait déjà le sien après tout.

« Je m’appelle James Archer. Enchanté, Snow Blair, répondit-il machinalement. »

La mine du lapin était boudeuse. Apparemment, il n’avait toujours pas tout à fait pardonné James d’avoir lu dans ses souvenirs, ce que le jeune homme pouvait comprendre. Il se sentait même de plus en plus coupable. Oh bon, il ne faut pas exagérer la chose, il ne se sentait qu’un peu coupable. Mais pour un James qui aimait la Justice, c’était déjà de trop. Il espérait bien se laver de tout regret et racheter sa faute.

Snow changea alors de position et se colla à son bras, sûrement pour être plus confortable ? James n’avait pas vraiment l’habitude qu’on soit collé à lui, mais il ne vit pas d’inconvénient à cette proximité. Pourquoi ça le dérangerait après tout ? Il n’y avait aucune raison. Et puis, il pouvait bien faire preuve d’indulgence pour un lapin blessé. Ce-dernier, toujours boudeur, était d’ailleurs en train de lui grommeler de ne pas fouiller dans la mémoire des autres.

« Pardon, je pensais vraiment pas à mal… s’excusa James encore une fois. J’y penserai la prochaine fois. »

Soudain, une image fit irruption dans sa tête, comme un souvenir qui avait été complètement délaissé jusque-là, et qui refaisait subitement surface. James cligna plusieurs fois des yeux, surpris. Cette image… Elle venait de loin, très loin. Comment expliquer le fait qu’elle ait mis autant de temps à revenir dans sa tête sinon ? Le cerveau de James pulsait toujours de pensées (parfois incohérentes), et il était même très étrange pour lui de ne pas y avoir songé plus tôt. Il y avait décidément quelque chose de bizarre avec ce souvenir… Son esprit se posait même énormément de questions qu’il énonçait partiellement à voix haute (les autres parties restant dans sa tête).

« Je me souviens… Mais où ? Quand... Pourquoi est-ce que je ne m’en souviens pas… »

L’esprit de James était réellement confus. Il se tourna vers Snow, le regard perplexe et dubitatif, puis s’adressa à lui.

« Est-ce que c’est possible… que je t’ai déjà rencontré avant ? Pourtant la Voix dit que non. C’est vraiment bizarre… Je suis pourtant sûr de m’être déjà occupé d’un lapin blanc, comme toi… »

En effet, quelque chose dans sa tête criait à l’incohérence. Pourtant, il ne trouva absolument rien. C’était comme si l’image de ce lapin blanc avait toujours été là, comme s’il avait toujours connu ce pelage duveteux et soyeux. Alors pourquoi avait-il autant de mal à accepter ce souvenir ? Il n’en avait aucune idée.

Le jeune homme secoua vigoureusement la tête pour remettre ses idées en place. Bien que cette histoire de lapin le perturbait réellement, il préférait se concentrer pour l’instant sur la situation actuelle. De petites gouttelettes de pluie commençaient à tomber du ciel. James n’avait pas de parapluie, donc il espérait trouver un abri rapidement, si c’était possible. Et surtout, il fallait mettre Snow en sécurité et l’amener à un endroit où il pourrait se faire soigner. Il demanda donc à l’adolescent :

« Est-ce que tu penses que ton frère est chez toi ? »

James eut un léger pincement de lèvres. La question était peut-être un peu délicate. Mais il ne pouvait pas se risquer de l’amener chez lui et de le laisser seul là-bas. James n'avait pas un bon pressentiment s'il faisait cela.
Invité
 
Invité
avatar
Ven 4 Nov - 2:19
Le lapin fait confiance
feat James Archer

James Archer ? Un beau nom. Il le retiendrait, c'était certain. Il l'écouta aussi s'excuser. Ouais, il devrait y penser avant de fouiller les souvenirs... Ou si il le faisait.. Au moins ne pas le montrer. On ne sait jamais, si il tombait sur de mauvaise personne, ce James pourrait risquer de perdre la mémoire pour une bêtise aussi bête que de gronder quelqu'un. Il allait très surement lui faire remarquer. Le lapin n'était pas bien méchant, pas envers ceux qui semblait gentil.

Puis, il l'entendit parler. Cela le fit bien sourire. Un sourire moqueur. Relevant alors la tête pour voir le regard de son aîné, il l'écouta attentivement le questionner. C'était amusant. Très amusant. Normal qu'il semblait perplexe.

- Normal. C'est moi qui t'es fait ce mignon faux petit souvenir. J'étais mignon, nan ? Toi, tu fouille la mémoire des gens, moi je peux fabriquer de faux souvenirs... Mais je suis pas bien méchant, c'est qu'un souvenir de moi en lapin..~

Il était bien content de sa mini vengeance, mais il remarqua également les gouttes. Il avait donc vu juste. De la pluie. Super. Il n'aimait pas tant que ça les journées pluvieuses, mais bon. Entendant alors la question, il perdit son sourire. Il détourna alors un peu la tête, semblant il réfléchir. Si son frère était à la maison. Quasiment jamais. C'était chiant. Il en soupira un peu.

- Il ne sera pas là, il est rarement là.

Il était légèrement mécontent d'en parler, mais bon. Ce tenant contre son bras, il resserra légèrement sa prise, relevant alors la tête vers lui.

-.... J'aurais bien dit que l'on ne se connaît pas.. Mais c'est surtout uniquement moi qui ne te connaît pas... Mais t'as l'air d'un mec bien... Je pourrais squatter chez toi.. ? Je serais sage..

Il était sincère, c'était rare. Il pouvait bien lui faire confiance, ce James avait l'air de quelqu'un de bien.
codage par joy
Invité
 
Invité
avatar
Dim 6 Nov - 23:00

Après l’explication de Snow sur le souvenir de ce lapin blanc, l’esprit en ébullition de James se calma. Alors, c’était lui qui avait créé ce souvenir ? Bien sûr, en y réfléchissant, tout devenait plus logique, beaucoup plus limpide et compréhensible. Pour James, trop d’éléments manquaient à ce souvenir, comme le lieu et le moment où il s’était déroulé. C’était ça qu’il trouvait le plus étrange d’ailleurs, qu’il ne se rappelle pas de ces choses. Et puis, James était au courant que Snow pouvait fabriquer des souvenirs aux autres. Donc oui, maintenant que l’adolescent le disait, c’était beaucoup plus logique de penser qu’il avait créé et implanté cette image de lapin blanc dans sa tête. Et même s’il savait ça, James avait toujours l’impression de l’avoir déjà rencontrer. Ca restait assez perturbant.

« Mh… fit James avec un air pensif. T’étais assez mignon, c’est vrai. J’aimais bien ton pelage. »

Il se remémora ces poils blancs, tout duveteux et doux. En fait, même s’il était faux, c’était un souvenir assez agréable. Donc bon, il pouvait bien vivre avec sans trop de problème.
Dans sa tête, les petites gouttelettes de pluie qui tombaient et le blanc de ce pelage firent une association des plus logiques : de la neige. Ses pensées repartirent un petit moment dans des réflexions désorganisées  commençant par les montagnes, les Alpes et l’Autriche, en passant par Vienne et la musique classique, donc Mozart. Ne demandez pas comment, mais James était passé de lapin blanc à Requiem. Et maintenant qu’il l’avait en tête, il se retenait de le chanter à tue-tête. Surtout que ce n’était pas vraiment le moment. En plus, il ne connaissait pas les paroles.

James remarqua alors que le visage de Snow se renfrogna lorsqu’il parla de l’absence de son frère. Bien sûr, il devait s’y attendre. Le jeune homme savait que ça avait l’air d’être un sujet assez délicat et qu’il risquait de toucher une corde sensible. Il sentit même son bras être resserré sous l’emprise de Snow. Le mécontentement du lapin le peina un peu à vrai dire. Et il le fut encore plus lorsque Snow lui demanda s’il pouvait rester chez lui.

James se mit à réfléchir. Accueillir quelqu’un chez lui ne le dérangeait pas vraiment. En plus, il habitait seul, il risquait de ne déranger personne. Mais c’était d’autres choses qui l’inquiétaient, comme le fait que son frère ne soit pas au courant de l’endroit où il était, ou alors que Snow soit blessé. Après tout, James n’était pas médecin. Il ne savait pas s’il serait capable de le soigner correctement. Toutefois, une chose était sûre, James ne pouvait pas laisser Snow tout seul.

« Il faudrait te faire soigner… Si ça se trouve, tu t’es fêlé une côte. Peut-être qu’on devrait plutôt aller à l’hôpital. Je ne veux pas que ton état s’aggrave. »

Sans demander son avis, il se mit à marcher pour sortir de la ruelle, fredonnant au passage une partie du Requiem de Mozart. Le lapin pouvait bien lui répondre pendant qu’ils marchaient après tout. Et puis, James ne voulait pas rester longtemps sous la pluie. Autant optimiser le temps et chercher un abri. Ce serait déjà ça.

 Sujets similaires

-
» Un petit lapin bloqué dans un terrier...[Pv Mihawk]
» Un petit lapin gambadant sur les routes de la vie ~
» Shaa', le gentil petit vampire... Ou pas?
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-