forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

douce nuit sainte nuit // jatom | granini
Invité
 
Invité
Mar 17 Avr - 21:05

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

il pourrait pleurer taper des pieds s'énerver ou s'isoler comme la dernière fois dans la salle de bain- mais il a bien vite compris que ce serait de sa faute alors comme si c'était lui le coupable de ses émotions fragilisées
il ne sait pas trop quoi penser- tom ouvre les lèvres comme en cherchant les mots
il a trop de fois pleuré dans le vide- trop de fois et ça n'a jamais mené à rien
alors il sèche toutes ces idées nerveuses et serre plutôt les poings
comme un homme
il sourit un peu là en essuyant l'amertume aux coins de ses lèvres- toujours là et qui s'accumule quand il goutte de tes paroles, et baisse son regard vers les bandages pour commencer à les enrouler
avec l'habitude de ceux qui ont fait ça toute leur vie (car oui c'en est peut-être une nouvelle, de vie, depuis le moulin)
c'est parce que t'es chelou que tu trouves ça beau ! mais je le savais déjà. le cadeau te plaît ?
il se penche un peu et scrute tes réactions, bandages dans les mains, sans cesser d'afficher cet air qui masque son trouble
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Mar 17 Avr - 23:21

L'est-il, étrange ? Au sein de cette ville il a toujours eut l'impression d'être pile à la bonne place, de faire comme parti d'un décor déjà monté.
C'était lui le fils de, toujours lui le caïd de la recrée, lui le chef des autres cogneurs, lui l'enfant un peu de la forêt bien qu'il n'a pas pu échapper à la violence dont recèle la ville.
Il n'aime pas se définir par rapport à celle-ci, le bitume ça le rend triste
les bagarre dans les ruelles ça le fait penser aux chiens errants affamés, lui préfère jouer dans une autre cours
où la sauvagerie des coups fait parti des lois de la nature au même titre que l'amour.
C'est peut-être ça qui est étrange, être un jeune si prédisposé à la ville, modelé par les tessons de verres, qui passe son temps à la fuir.
Mais bon venant de Tom, ça ne devait pas du tout être sur la même perspective, après tout Tom (la réflexion le fait sourire) est aussi un gamin des bois, seulement d'un autre versant que le siens.

Ahah ! claironne-t-il pianissimo comme si de rien n'était, totalement passé à côté de tes sentiments, tu as raison, comparé à toi, je suis de l'autre côté !

Une fois tout le papier retiré et plié consciencieusement il le jette d'un panier bien lancé, à la poubelle.  
Comme d'habitude il n'a pas remarqué le tumulte qu'il a causé au fond de toi, puisqu'il ne te regarde pas, bien vite ses yeux ont glissé sur le carton,  le scotch,  il ne perd pas un instant et au rythme de tes mots, découvre la surprise.
Jack, n'était pas un garnement de ville, n'a jamais été plus tenté que ça par les skateboard, c'est vrai que c'est cool mais c'est pas son genre.
Il y a un instant de flottement, sur son visage figé dans un sourire confus bien que pas particulièrement déçu. Une poignée de secondes qui se perdent avant qu'il ne percute, sortant le skate de l'emballage pour le poser le long de ses cuisses.

Wow Tom c'est...Il s'empourpre, la discussion de plus tôt est complètement oublié pour lui, c'était le skate de Tom n'est-ce pas ? Il l'a déjà vu, ça doit vouloir dire qu'il en a eut un nouveau et au lieu de garder précieusement le souvenir de sa planche il a préféré lui donner.
A lui, Jack, qui n'a jamais eut de planches.
Pour qu'ils partagent quelque chose en commun
Pour que sa Tomate est de quoi lui apprendre.
Il passe sa paume le long du grain, le sourire stupide dont on n'arrive jamais à se départir lors des grandes joies flanqué contre le visage.
Un skate c'est un peu comme faire parti de la bande de Tom.

Ayant soudain conscience de ses joues ultra chaudes, il redresse verticalement la planche face à lui , plonge son visage en avant pour faire mine de l'inspecter au lieu de chercher à cacher sa joie. Pas qu'il en ait honte bien au contraire, mais s'il continue de te regarder il va vouloir te prendre dans ses bras, te serrer fort contre lui, embrasser tes cheveux en riant au final te dire Merci mais avant tout, te taquiner sur le sujet.
Alors comme ça tu souhaites lui apporter cette attention là ?

...tu veux m'apprendre à faire du skate si je comprend bien...? C'est vraiment un super cadeau Tomtom merci beaucoup, je compte sur toi du coup...

Il en oubli totalement qu'il lui en a fait, lui aussi un, de cadeau, obnubilé pour l'instant par le fait que Tom lui prête cette attention toute particulière. Ça veut dire plus d'après-midi passés ensemble, avec le fait qu'ils vont aussi se balader dans un coin que Tom aime bien... ses doigts se resserrent contre la planche. Il se sent tellement victorieux en cet instant dans votre relation. Quand bien même tu dis ne rien éprouver pour lui, tu dois bien...bien un tout petit peu non ? Pour prêter plus que de la compassion à ton bourreau d’antan (même si toujours un peu présent).

Invité
 
Invité
Ven 20 Avr - 23:53

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

il ne sait que penser quand tu parles d'autre côté- après tout il y'en a tellement qui vous sépare
((d'autres côtés il veut dire))
il y'a votre amour pour la forêt qui diffère votre manière de diriger vos troupes votre manière de sourire votre manière de parler votre manière d'aimer
c'est étrange qu'à cet instant ce soit ton amour jack qui vous réunisse en cette chambre car il n'y'aurait aucune autre raison
((et tu lui as bien dit que ton amour n'avait aucunes faiblesses à part d'être trop plein d'intentions il l'a bien compris cela))
il n'y'a pas à s'en faire quand tu souris ainsi il sait que le fil de ton affection est bien assez solide pour deux
tom qui s'allonge en travers du lit ventre en contact avec l'épaisse couette hivernale laisse échapper un petit rire entremêlé de secret : peut-être bien que c'est pour ça
mais ça ne serait pas assez honnête d'affirmer que c'est la seule raison qui l'a poussé à ce choix de cadeau
sur la planche bien customisée- de stickers à moitié arrachés et d'amoures d'enfance (entends par là des petits dessins ou des t o m de différentes calligraphies esquissés tous deux par ses compagnons de jeux)
il appuie en se rapprochant un peu ses doigts retourne la planche à travers tes genoux et caresse son prénom et son nom écrits au marqueur indélébile (s'il le fait c'est pour faire durer le temps des réponses)
faudra que tu barres ça pour mettre ton propre prénom, pour pas te la faire voler.
(qui irait te voler ta planche qui serait assez fou il se le demande bien)
et sinon maintenant les bras ballants dans le vide et la tête pendante il répond enfin à ta question avec une prétendue grande sagesse
mh tu sais la planche ça s'apprend en autodidacte car chuter devant les copains c'est un peu la honte. après ça me dérange pas de t'apprendre mais quand tu montreras tes figures aux gars t'auras pas intérêt à te rater sinon ça sera moi aussi qui me tapera la honte.
il conclue en riant
c'est un peu un concours de qui a le plus gros zizi tu vois.
il cherche à te regarder dans les yeux voir si tu as bien compris
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Lun 23 Avr - 1:09
Un clignement de paupières, puis, ses iris noirs s'élèvent pour venir se planter dans les tiens.
(comme tu sembles rechercher leurs compagnie il te l'offre de bonne grâce, une expression sérieuse peinte sur le visage tandis que la pigmentation rosée de celui-ci se flétrit)

Je vois. Le temps est à la réflexion et aux petites déceptions.
Adieu, journées volées passés à tes côtés.

Il ne rayera pas ton nom Tom, il écrira le sien conjointement au tiens.
La décision s'est prise au même moment où tu l'as surligné de tes doigts.  
(en effet le fait que Tom pense qu'on puisse lui voler lui tire un sourire qui étouffe une douce certitude.
Qu'ils essayent donc pour voir, ils pourront pas dire qu'ils les auront pas vu venir : les jolis bleuets fleuris)

Jack recouche la planche sur ses jambes, fait deux percussions dessus avant de laisser s'échapper d'entre ses lèvres un bruit de poisson en guise de transition de
toi
à
lui
et sa propre vision de vos vies de garçon.

Je veux pas t'inquiéter, je me débrouillerai. Même si je t'avoue que dans mon gang on joue pas à qui a la plus grosse.

Il rit.
Ils savent tous que c'est la sienne.
C'est pour ça qu'il rit, c'est haut, c'est clair, ça semble innocent, se rire concis qui en dit pourtant long.
S'ils se moquent alors rira bien qui rira le dernier et ça aussi
Ils savent.
Alors ils ne se moqueront pas.

Mais Jack ne force pas pour l'apprentissage car il a compris que ce n'était pas tant ses amis à lui qui importe ici, mais plus ceux de Tom,
alors il ne veut pas l’embarrasser
et puis en soit relever le défis dans son coin ça lui plait.
Jack n'a pas de fidèle destrier sur lequel venir te kidnapper, t'emporter aux loin des griffes de ces rapaces dont tu t'es pris d'affection mais
pourquoi pas,
un skate c'est tout aussi bien qu'un cheval, plus économique même.
Gonflé à bloc par son imagination il repose son cadeau au sol et le fait glisser sous le lit, c'est suffisant comme rangement pour le moment.

Là, allongé sur son lit ton visage est à sa merci le temps que tu te relèves alors il avoue, il en profite pour t'embêter exprès : d'une mine ingénue il se tourne pour poser son dos contre l'infrastructure boisée, puis, vif et les joues rebondies par un sourire taquin, il passe un bras autour de ton cou pour bloquer ta tête dans l’équerre qu'il fait avec, contracte ses muscles de gamins bien battis pour te bloquer là et de sa main libre, venir frotter ton cuir chevelu sans considération pour celui-ci.
De toute façons, tu avais déjà les cheveux en l'air à la sortie du canapé.

Mais dit donc je savais pas que tu essayais de garder une certaine image auprès de tes amis ! Je pensais que vous étiez pas trop dans ces délires là !

Au fond, n'êtes vous sur ce point pas un peu pareil aussi ?  
l'un à l'endroit, l'autre à l'envers.
Il te libère, c'est de bonne guère pour son nez.
Et, comme dans une mimique de plus tôt, juste légèrement modifiée
juste un peu inversée,
il laisse reposer son crâne en arrière le sourire toujours satisfait de s'être défoulé un peu contre toi.
Toujours de peu.
(mais toujours avec Amour)

Invité
 
Invité
Ven 27 Avr - 1:06

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

yeux dans les yeux tu lui dis cela et il est presque étonné oui de tes mots
vous ne jouez pas à qui a la plus grosse vraiment
c'est à cet instant qu'il se rend compte qu'il ne connaît pas et ne comprend pas vraiment ce qu'il se passe sous les sapins entre ce cercle privé- pour les plus téméraires de votre âge
ça le rend curieux tout cela et bien pensif pour un enfant qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez et de ce qu'il a déjà vu : il peine à imaginer autre que sûrement le peu de la classe de neige quand il traînait vaguement avant vous (avant que tu l'éloignes le gamin resté en primaire a toujours du mal à comprendre)
ce n'est pas grave c'est du passé hein et donc il sourit
car c'est ce qu'il sait bien faire tom sourire de toutes ses dents (avec l'âge vient la fausseté il apprend lui aussi à faire des jolies risettes quand il n'en faut pas il prend sûrement un peu de toi en restant à tes côtés un peu trop longtemps)
bien vite tu rebondis et ça lui arrache un petit cri surpris mais surtout réellement amusé quand il tente de se retirer de ton emprise sans y réussir
(et cette cage ne le dérange pas il se tord en continuant de laisser des éclats s'échapper de son gosier coincé)
il rougit un peu face à la remarque et il pense immédiatement à ce qui le tracasse
quand tu le relâches il se redresse enfin avec un bout de taquinerie (il fait le choix de s'appuyer sur ton crâne plutôt que le lit pour s'asseoir en tailleur)
et prend ton bras pour que tu viennes à ses côtés
il ne sait pas si c'est vraiment l'heure des confessions mais il pense que toi jack tu n'auras pas de jugement comparé aux autres
tu as le cœur d'une mère oui comme si tu étais de sa famille
alors là il regarde un peu ses mains et il répond un peu sérieusement en espérant que tu t'énerves pas comme au café
non il ne vaut mieux pas penser à ça
oui c'est un peu vrai je pense ! mais tu vois j'aurais un peu peur qu'ils m'abandonnent car je ne suis pas humain car j'y arrive pas king l'a bien fait enfin tu vois j'ai peur d'être tout seul à cause de mes faiblesses. je pense que ça vient de ma famille tu vois, on a tous tellement peur d'être tout seul qu'on ne voit plus les autres. ou sinon ils font semblant de pas voir les gens qui sont tristes car c'est plus simple. du coup les gens tristes ils sont nuls à leurs propres yeux. et j'ai pas envie que ça m'arrive, j'ai pas envie qu'on me trouve nul aussi à l'école !
il lève ses lippes dans une commissure sincère comme soulagé de se libérer de ce poids auprès de toi
et conclut en se raclant la gorge
j'aimerais bien que tu me parles de ta bande un jour.
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Ven 27 Avr - 1:07
L'enfant de la lune rayonne sous tes rires, ton visage qui prend sa couleur fétiche. Lui même continue de te suivre dans cette bonne humeur de soirée, échappe une exclamation faussement outrée de te voir user de sa tête comme d'un accoudoir, et, le rire ayant du mal à s'éteindre, il continue de ricaner jusqu'à ce que Tom le hisse à moitié sur le lit, alors il suis le plis
s'assoit dans un gloussement idiot de la même façon que toi en face à face.
Il ne comprend pas encore où Tom va en venir, ses yeux à lui se repose sur les petits paquets et il pense que c'est son heure de gloire à leur sujet.
Pourtant lorsqu'il redresse son nez fier il ne croise pas ton regard non, celui-ci est rivé sur tes mains.
Jack n'a pas le temps de s'inquiéter, pas le temps de froncer les sourcils pas le temps et c'est temps mieux.

C'est vrai, il est tard, la nuit est propice aux secrets, aux allègements du cœur. C'est toujours un peu le soir que vous avez eut de grandes discussions n'est-ce pas ? Il s'en souvient comme ça en tout cas.
Il ne pensait pas avoir à endosser ce rôle là en cette soirée. Mais c'est tout de même très à cœur qu'il prend en charge la tâche que tu lui confies avec précaution entre les doigts. Jack étend ses mains pour les entrelacer avec les tiennes, pousse sur le côté du lit les paquets sur le chemin.

Si c'est vraiment tes amis ils t'abandonneront pas, parce qu'ils te connaissent, et donc, il connaissent aussi déjà tes plus grosses faiblesses. Parce que c'est celles qu'on a du mal à cacher. C'est vraiment chelou que vous ayez tous le même soucis dans votre famille quand même... il agrippe plus fermement tes mains, s'amuse à les tâter, ses yeux dérivant dessus. Et puis tu sais, si tu avais pas de faiblesses, tu serai super irritant, personne a envie de traîner avec quelqu'un de parfait, quelqu'un de parfait c'est frustrant je trouve, peu importe le genre de perfection.

ça donne envie de salir casser souiller, ça donne envie de leur faire manger de la terre et de les faire hurler, ça donne envie de les humaniser et être humain c'est avant tout être plein de failles oui. C'est ce qu'il pense.
Il n'a pas envie que Tom se mette en tête cette idée de perfection ou d'essayer de plaire à tout le monde,
Gelda essayait toujours de plaire à tout le monde, et au final elle a fait du mal un peu à tout le monde à la place sa maman, même si maintenant il lui a pardonné, ça n'a pas toujours été le cas.
Mais il sait que Tom n'est pas comme ça, Tom à trop de feu et d’honnêteté en lui pour plaire à tout le monde de toute façons, ça aussi, ça fait parti de ce qu'il aime chez lui. Alors il ne lui fait pas la leçon sur le sujet.
Dans l'instant de flottement Jack se rapproche de lui pour faire toucher leur genoux entre eux, il n'a pas de raison particulière, il aime juste se sentir connecté sans réellement l'être en même temps. Oui Il aime cet effet miroir.

...tu as même l'air de devenir de plus en plus populaire si tu veux mon avis...il le regarde droit dans les yeux, si tu veux que je parle de mes potes je peux, mais avant ça, tu ne te forces pas à agir de certaine façons pour leur plaire n'est-ce pas, au tiens, ce n'est pas une question puisqu'il pense déjà connaître la réponse, tu as vraiment aucun soucis à te faire de toute façon, même les filles t'adorent !

Ses yeux se plissent et il pince sans s'en rendre compte un peu tes mains toujours dans les siennes, à ces derniers mots, sûrement parce que ça, c'est une popularité dont il se serait bien passé chez toi. Ça le vexe, mais c'est pas une raison pour te le retirer, et si tu ne t'en rend pas compte, alors il a envie que tu le vois. Il n'y a pas de plus belle Tomate à ses yeux que celle qui irradie de confiance.


Invité
 
Invité
Ven 27 Avr - 1:08

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

tom sans violence décide lui aussi de serrer un peu tes mains dans les siennes quand avec ta confiance avisée tu viens aiguiser ses pensées
mais c'est en retard
toutefois
qu'il s'est rendu compte qu'il t'avait donné les mauvaises lames à affiner quand il t'a demandé de l'aide pour qu'il soit davantage armé contre le monde
regarde donc ce chevalier jack qui n'arrive pas à tenir excalibur- du moins pas cette épée légendaire ci
puisque ce n'est pas la sienne.
alors que tu lui as tout donné pour qu'il remonte en selle (même un peu de ta force par le dernier point) il n'arrive pas à tenir le manche et laisse tomber la pointe dans la terre boueuse de son mauvais esprit
il n'arrive pas à te regarder dans les yeux quand son visage se tend et que dans sa gorge se forme une boule
tom a l'impression que s'il se met à parler tout va exploser et c'est bon il n'a pas honte devant toi
et peut-être que c'est aussi ça le courage c'est de pouvoir te dire qu'il s'est trompé au final
tu es aussi un enfant des mêmes racines il suppose il le sent mais déjà depuis plus longtemps- voilà tu es un combattant aguerri tandis que ce n'est qu'un apprenti de cette nouvelle vie avec moins de chaînes
c'est pas étrange qu'ils se ressemblent tous dans la forêt : on leur oblige à chacun d'avoir les yeux braqués constamment sur l'élite parfaite de leur communauté
en fait
sa voix tremble un peu
je me suis un peu trompé je crois
il ne relève pas ses yeux et il serre fort fort tes doigts dans les siens
je m'en fiche au fond que les filles m'aiment bien, d'être populaire ou j'en sais rien- je m'en fiche mais tu vois ça me donne l'impression que c'est moins vide ! vu que j'ai l'impression que jamais personne est fier de moi, que j'ai envie de les égaler les surpasser ces gens pour
respire
qu'ils comprennent que je suis pas nul et qu'ils me disent que c'est bien
c'est un peu pour ça qu'il veut toujours se battre avec toi
il veut rester le numéro un de ton cœur
qu'ils arrêtent de toujours pointer ce qui va pas surtout quand c'est ce que j'essaye d'améliorer
r e s p i r e
j'en ai marre de tout ça alors si les gens à l'école arrêtent de m'aimer comment je vais faire ? je m'en fous d'eux mais je peux pas faire sans eux. je suis désolé je ruine encore l'ambiance.
il ne se rappellera pas de ce souvenir comme un mauvais souvenir même s'il pleure un peu- il ouvre un peu son cœur d'enfant à ta personne car il pense que tu peux comprendre cette douleur que c'était aussi pour ça le moulin
il récupère une de ses mains pour essuyer ses yeux qui ne ruissellent pas mais qui ont laissé entrouverts leurs barrages
et renifle un bon coup sans se soucier de prendre un mouchoir
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Lun 30 Avr - 1:18
Même si tu ne te sens pas d'élever ton regard en cet instant pour croiser le siens ce n'est pas si important.
Après tout ça lui permet de divaguer à son tour, sur tes cils, tes sourcils,
les plis délicat de ta peau sous la pression des soucis.
En fait, dit tu
il s'attend à pire selon son point de vue.
(mais ce n'est pas si grave Tom, ce ne sont que des chaînes, vouloir plaire aux adultes,
vouloir valoir leur fierté c'est surfait qu'il pense Jack, et il le pense quand bien même c'est un peu ce qui l'a sauvé
qui pour avouer avoir été sauvé par une femme comme Gelda ?
Pas Jack non, il y a quelque chose de faible en cette pensée, alors il la rejette et préfère s’octroyer la belle âme de lui avoir pardonné en premier.
Après tout, c'est aussi ce qui l'a noyé en premier)

Il ne comprend pas tout mais lorsque tu parles lorsque tu es secoué par ta propre enfance ça il comprend. Il comprend l'aveuglement ; les sommets montagneux, impassibles, qui nous prennent de haut, qui ne disent rien, et quand on essaie de les faire parler de hurler à les en secouer c'est l'avalanche qui s'abat et tue toute rébellion.
que ça soit des cries d'horreur
comme d'amour
et même ceux de pardon
Les montagnes ont ça de fâcheux qu'elles ont la tête dans les cieux, sourdes aux plaintes de ceux qui tentent d'arpenter leur flanc.

Tom reprend son inspiration puis éteint sa complainte dans la confusion et une excuse toute aussi vidée de sens.
Quel genre d'amoureux serait-il Tom, s'il ne t'autorisait pas à pleurer tes peines contre ses épaules ?

Cinq doigts s'échappent, les siens sont rouge suite à cette étreinte renforcée. Il n'y prête pas attention.
Là est une ouverture.
Tu sais Tom, il t'en veut tout de même toujours un peu après tout pour la cafétéria, mais pas assez il faut croire pour ne pas vouloir te réconforter.
(c'est vrai que tu t'es bien rattrapé tout du long de la soirée, à lui faire des sourires, à échapper des rires, à lui faire plaisir)
En réalité Tom ne ruine rien évidemment, si ce n'est les barrières qui les séparent.
(même s'il y en a beaucoup, même s'il y en aura toujours mille et une toujours debout)

Tes doigts toujours prisonniers, il les masse entre les cinq siens.
... (il a de la peine)
Avant de les emprisonner sur l'un de tes genoux.
Tomate...(dit-il en se penchant en avant,
sa main libre vient s'apposer contre ta joue déjà essuyée)
c'est pour mieux pencher ton visage en avant et déposer contre ton front un baiser de protection.
(il n'y a pas d'arrière pensées, c'est ainsi qu'il a toujours fait : offrir un charme contre les mauvaises pensées qui gangrènent l'esprit des vifs enfants, quand bien même ceux-ci ont déjà quelque peu grandit)

Les avalanches ça peut aussi être dans l'autre sens s'imagine Jack, alors qu'il ramène ses bras à lui te libère du maigre carcan pour mieux venir t'imposer celui de son embrassade. Ses bras autour de toi, son visage au dessus du tiens, visage penché, joue perchée contre tes cheveux il te maintient là et se fiche que ton nez coule ou quoi. Tu t'es bien déjà mouché contre son épaule une fois alors deux.

Lorsqu'il reprend l'amertume est encore absente de son ton.
Ici bas, la douceur est reine pour consoler nos peurs les plus anciennes.

Je suis pas sûr de tout comprendre mais ça à l'air vraiment pesant pour toi comme situation Tomtom, je suis content que tu m'en parles tu sais, c'est important de parler de tout ça. Et tu sais je comprend au moins le fait d'être jamais assez bien, de vouloir réussir à voler des compliments. Mais je te le dis pour ton bien, tu vois Tom, ceux qui ne sont jamais satisfait ne le seront jamais. C'est pas facile à accepter mais c'est comme ça, les adultes sont bloqués dans leur propre monde, ils portent des œillères et si ton toi admirable est un peu trop sur le côté alors ils ne le verront jamais. Jack remonte l'une de ses mains pour venir caresser tes cheveux. Mais ça ne veut pas dire que ton toi admirable n'existe pas Tom tu vois il existe mais ils ne peuvent pas, ne veulent pas le voir, mais d'autres peuvent, d'autre veulent. C'est sur ces gens là qu'il faut se concentrer Tom c'est eux qui donnent ce que l'on cherche. Les adultes impartiaux ne font que nous trainer de déceptions en déceptions. C'est difficile mais il faut leur barricader notre cœur.

Parce que même, même si tu fais tout comme il faut Tom
même si tu marches dans leurs pas et t'enracines comme la montagne ce n'est jamais assez,
jamais assez car la montagne demande à ce que tu sois à son niveau avant de daigner ne serait-ce qu'un regard en ta direction, et ça Tom, c'est se bannir à des dizaines et des dizaines d'années de pénitence et pour quoi ?
Pour un regard plus doux qu'un autre ?
Est-ce que ça en vaut la peine Tom ?
Jack te dit que non.
Ne les regarde plus
Tu n'as pas besoin d'eux
Tu n'as besoin que de gens comme lui.
(tu n'as besoin que de lui)
Invité
 
Invité
Lun 14 Mai - 1:41

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

c'est à chaque fois que tu esquisses ce genre de moment dessines ce genre d'instant qu'il te désignerait bien mère- tu as une maturité toute autre des sales garnements quand il suffit de consoler
ça te fait un atout en plus qui doit bien plaire aux frustrés comme lui qu'il pense
(est-ce ainsi que tu as formé ta bande ? en leur offrant des mains pour ne pas oublier de se retrouver ?)
il ne faut pas faire tourner le cerveau à cette heure-ci il se dit à chaque fois sinon il finit toujours par pleurer sur l'oreiller
mais ce soir il est avec toi et c'est bien pour cela
que cette fois il a échoué dans tes bras
après que tes lèvres aient rencontré son front tu parles beaucoup et il écoute tout comme une berceuse- comme un chant venu des outremers (tu es un peu ces sirènes là qui attirent avec leurs belles notes et qui finissent par dévorer les damoiseaux)
ça fait si mal mais ça lui sonne si réel tout ce que tu lui dis
alors c'est ça ?
il ne rendra jamais cecil fier ?
ni king ?
alors vers qui doit-il se tourner jack
c'est ça qu'il a envie de demander mais sa bouche lui semble si lourde à cet instant et le silence bien confortable
c'est à son tour de t'entourer de ses bras pour conforter cette position sans rien dire sans chercher à se détacher
il ferme les yeux là pour ne plus rien avoir à songer et se laisse basculer avec toi sur le lit
je suis fatigué...
au sens littéral- au sens qu'il a envie de dormir là de ne plus bouger
au sens que c'en est assez de tous ces adultes, qu'il est exténué de se battre contre l'ignorance
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Mar 10 Juil - 3:25
Viens
dans l'antre de ses bois

Son coeur bat à tout rompre

Viens
te perdre entre ses bras

Il clos ses paupières et un sourire, mutin mais avant tout conquérant, pare son visage.

Bizarrement il l'était mais là ne l'est plus du tout :
de fatigué.
Allongé à tes côtés :

son coeur bat à tout rompre

combien de barricades sont tombées aujourd'hui ?
sa silencieuse révolution dans ton coeur
il espère qu'elle prend de l'ampleur.

Sa serre, l'emprise
celle aussi de sa main contre ton crâne
ses doigts s'emmêlent dans tes cheveux et il ne veut
plus s'en défaire.

et bien qu'il en hait l'odeur
celle si plastique qui imbibe l'or noir qui te coiffe
il se délecte tout de même de savoir que c'est bien la dernière fois
qu'il sentira pareil ignominie recouvrir ton noir sur noir

Demain il respirera l'odeur de votre contrée (celle où il a décidé de finir de t'emprisonner)

Sans mots, Jack te laisse panser les tiens dans le sommeil.
Bonne nuit Tomate
dit son minois rieur
Rêve de lui de lui et encore de lui, ne rêve plus de ces grands dadais qui te font miroiter leur palais, lui te l'offre Tom
Lui t'offre même le trône.

Et que tu règnes en paix ou en martyr, tant que tu sièges à ses côtés Jack peux lui même dormir sans ne plus rêver
à ces grands dadais qu'il hait et souhaite voir tous enterrés.
(en ronde autour de sa perdue princesse)


Même si tu sais l'idée le soulage.
(enfin elle ne sera plus seule)
(comme lui ne l'était à présent plus)
Bonne nuit à toi aussi, Estelle.

I'm back:
 
Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» Douce pluie, tombe comme un rêve. Bruit de coeur en évaporation. [PV Fye-le-doudou]
» Douce nuit, belle nuit. [FB-PV-Hakon]
» Drryz, demi elfe mercenaire
» Nous on vit la vie, on fait l'amour, nuit après nuit, jour après jour.
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-