forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

douce nuit sainte nuit // jatom | granini
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Mer 28 Mar - 1:25

Ses yeux sont rieurs face à toi qui t'esclaffe,
l'est-il ? Mignon ? En tout cas c'est la première fois qu'on lui fait la remarque.
Venant de toi il ne lit aucune moquerie, seulement un compliment bien emballé.
Après tout n'est-ce pas la nuit des cadeaux ? il suppose que quelques mots doux peuvent s'y glisser entre les plis du papier l'excuse toute trouvée.

Mais plus il y pense plus le coin de ses yeux s'assèche de cette bonne marrade.
Sûrement
parce qu'au fond
Tom ne préfères-tu pas la compagnie de ces demoiselles ?
Ta jalousie n'as pas-t-elle pointé le plus haut son nez que lorsque tu l'as surpris de long cheveux reposant sur ses épaules pour un autre que toi ?
Ta maman est-elle une maman que pour ton second papa ? Penses-tu...
penses-tu que ça serait plus facile...
même si tu as dis que ce n'était pas ça le problème que c'était lui tout entier...peux-tu jurer que ce n'est pas ça un peu aussi ?
Jack désengage son regard du tiens pour observer en ne voyant que trop ça, l'espace vide entre vous deux.

Est-ce que tu me préfères en princesse...?


mais voilà déjà qu'il enchaine, a posé la question puisqu'elle lui échappe des lèvres, mutines, sans pourtant souhaiter recevoir sa réponse.
Redresses donc ton minois de bourreau Jack, c'est qu'une bien maigre punition comparé à tout ce que ton délit d'amour t'as poussé à effectuer envers Tom.

J'aurai bien aimé aller au parc d'attraction avec toi, mais j'ai déjà voulu y aller plus tôt avec ma mère et apparemment ils ont décidés de le fermer cet hiver. Donc hmm.... Aah j'ai pas vraiment d'idée ? Un peu n'importe où m’irait...? C'est....pas si important que ça, c'est plus histoire de passer du temps à deux... c'est à son tour de hausser les épaules. Et puis si c'est un cadeau, c'est à toi d'y réfléchir, pas à moi. Les surprises c'est toujours bien mieux.

La voilà sa belle sortie, elle lui enlève un poids des épaules. Il préfère changer de sujet. Il n'y aurait rien de pire oui
rien de pire que Tom lui concède encore une réponse, comme leur baiser, uniquement parce qu'il lui fait pitié.

Est-ce que tu veux grignoter un peu ? Gelda a fait des cookies pour si on avait un peu faim le soir, je crois qu'elle les a laissé dans le four...


Et tout son corps se détourne à ses mots, pour se rasseoir d'une façons plus correcte contre le matelassé, ses deux mains de chaque côté de son corps, paume contre la douceur du sombre textile, déjà prêt à se relever pour de bon.  

Invité
 
Invité
Jeu 29 Mar - 0:03

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

pourquoi je te préférerais en princesse ? je t’ai déjà dit que je préférais juste quand tu étais toi-même.
cela sonne comme une évidence il sourit silencieux et reste immobile
il détourne doucement les yeux dans un bâillement tandis que tu parles tandis que tu dis des choses qu’il écoute
lui organiser quelque chose
c’est fin et plein d’humour comme remarque tant elle est absurde- tom n’a ni organisation ni sens de la surprise
il s’éparpille comme une tempête et ne cherche même plus les chemins tous tracés pour avancer
pourtant il s’efforce là à se centrer sur ta lumière pour pouvoir t’offrir un peu de lui et un peu de vous
n’est-ce pas là un merveilleux effort
d’accord.
il hausse un peu des épaules quand tu lui demandes son avis et ça le fait tristement tilter que tu l’appelles par son prénom
(c’est incompréhensible cette relation sans sang ni chair)
il se lève à ta suite et marche lentement derrière tes pas
et dans cette soirée qui manque de jeu à son goût dans cette soirée où vous n’avez pas encore couru vers le vide
il s’élance sans un mot bien que ses pas doivent raisonner sur l’escalier- et son rire se faire clair
pour une partie de cache-cache sans ton avis
il fait attention cette fois-ci et se dirige vers ta chambre la fouille vite du regard
pour venir se ranger dans la penderie de ton armoire et refermer derrière lui
s’enferme dans un noir bien moins angoissant
puisqu’il a le goût des enfances
sur le qui-vive et le coeur battant de s’amuser contre ton gré
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Sam 7 Avr - 20:24
A peine le dos tourné que les souris dansent déjà, mutin tes pieds dansent contre l'escalier.
Mais les chats ont l'ouïe fine Tom, et le bois couine malgré ta précaution.
C'est une petite maison, la discrétion est rarement admise.
pourquoi crois-tu que Gelda dors les oreilles couvertes ?
ça fait bien longtemps qu'elle a préféré tourner le dos aux escapades nocturnes de son troublé présupposé fils.

Jack est un peu embarrassé, même s'il ne l'a pas montré sur le coup. De tes mots si naturels à agrémenter sa personne d'agréable lorsqu'il se laisse allé au même naturel.
Tu l'apprécies pour ce qu'il est.
C'était bien plus que ce qu'il aurait osé recevoir.
Bien plus oui, parce que Tom,
ta candeur est bien trop présente pour qu'il t'avoue n'être ainsi qu'avec toi-même.

C'est avec le sourire qu'il te laisse t'évanouir du salon, lui dans la cuisine, laisse le sac de croustillants reposer sur le table, n'en pioche que deux.
C'est vrai que tu n'est pas le genre à passer une soirée au coin du feu Tom, enfin il s'en rend compte plutôt, toute cette énergie que tu développes toujours à l'école et en dehors de celle-ci, c'est pas pour des prunes c'est pas que pour impressionner les filles, pas qu'un effet boule de neige parce que tu es entouré de tes amis. C'est un peu toi tout simplement.
Il n'est pas déçu, bien au contraire, ça lui fait plaisir que tu sois aussi honnête jusque dans les autres aspects de ta personnalités.
(tu lui plais tellement, ce n'est même pas amusant, mais est-ce qu'il a besoin que ça soit amusant ? oh que non, il a d'autre source d'amusement).

A ta trace il retourne à son tour dans sa chambre. Après tout tu ne peux aller nulle part ailleurs. Sa maison est vraiment le dernier endroit pour une bonne partie de cache-cache. Peut-être que tu veux juste lui faire peur ? Pourtant cette idée s'efface bien vite lorsqu'une fois les pieds dans la fraiche pièce (fenêtre toujours ouverte) le silence l'accueil. Sans mot, il se met à genou près du lit pour vérifier dessous mais sans surprise tu n'y es point. (le dessous de lit c'est sacré aux monstres de la nuit). Ne reste qu'une place probable.
En appuie sur ses genou, il fini par se redresser et sans plus attendre, se diriger vers son armoire pour ouvrir les portes en grand.
Tom.
(ah elle est là la belle frayeur)
Mais c'est Jack qui lui bloque le passage pour s'enfuir.
dans le même mouvement il pose un des deux cookies contre sa bouche, appuie dessous pour le maintenir là.

Pas mal, pas mal du tout, le ton est sarcastique bien qu'attendris face à cette tentative bien trop attendue pour réellement fonctionner. Tu as l'air bien en forme encore, normalement j'avais prévu qu'on ouvre les cadeaux à minuit mais je suis pas sûr de pouvoir tenir le petit monstre que tu es jusqu'à là. Si tu veux on peut les ouvrir maintenant, et après aller faire du patin non ?

ça lui était venu en chemin, si Tom a du mal à se contenir, autant le faire se dépenser.
C'est un peu loin de chez lui mais ils y sont déjà allés, déjà un aller retour,
ça sera comme un déjà vu oui mais en mieux.
ça doit bien être gelé en cette période.
Un déjà vu amélioré.
ça avait été une belle soirée oui mais ternie, et Jack il donnerait beaucoup pour redorer un peu cet endroit à leurs yeux.
et puis oh ça doit être si joli ? cet écrin de verdure tuent, se mirant dans la brume opaque de la glace.
Oui, Jack n'a jamais aimé les histoires de belles princesses, mais dans les contes heureusement il n'y a pas que ceci.
Invité
 
Invité
Sam 14 Avr - 23:13

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

tom s'est promis sur l'instant que ce serait lui la source d'effroi et non pas l'inverse- les muscles tendus dans un effort de silence
il attend ton heure emmitouflé entre les vêtements de cette armoire
sur le parquet il entend un léger craquement qui annonce et qui dévoile : la maison parle et lui confie que le loup est là
d'un coup sa cachette semble à découvert dans cette petite chambre
il est à ça de se laisser exploser et de ne pas tenir de s'enfuir à l'extérieur et de te faire
ahah j'étais là !
mais tu ne lui laisses pas l'occasion de tergiverser car dans un grand mouvement- leste et agile
tu ouvres les portes et l'empêches de passer
tu le fais taire et il te regarde avec des grands yeux il dessine tout doucement l'ombre découpée créé par les lueurs de la fenêtre
il n'y a pas de fureur mais au final c'est un peu lui qui a sursauté
tu le fais taire et il sait bien que tu le taquines quand tu dis que c'est bien (même lui trouve que la qualité de la cachette était douteuse)
dans une provocation insolente il dégage un peu son menton pour venir croquer dans le biscuit (regarde comme il te mange dans la main avec facilité c'est presque que tu pourrais lui tapoter le crâne- mais tu n'oserais pas)
il sourit un peu sans jamais se décrocher de tes yeux et mâche paisiblement les bouchées volées sans jamais saisir entre ses mains la nourriture
et puis tu proposes sans l'onde d'un doute du patin
du patin aussi tard- ça lui fait tout bizarre
dans la forêt il présume alors
ça ne lui plaît pas au fond cette dangerosité cette façon de traiter avec enfance ce sujet
il hausse un peu les épaules
on verra si on est encore fatigués..? au pire on fera des bonhommes de neige.
il ne fait même pas mine de se relever qu'il tend ses bras vers tes côtes pour tenter de te chatouiller avec vigueur
et ensuite seulement se remettre debout sans arrêter
il profite que ta défense soit basse pour combattre le feu par le feu : des enfants sur un terrain d'enfants
le premier qui met l'autre au sol ouvre son cadeau en premier ! peu importe les moyens utilisés.
tu peux te relâcher jack tom a l'esprit ici et aucune ombre ne pourra lui fait peur
laisse-toi aussi te battre avec des armes de garnement
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Dim 15 Avr - 4:16
Tu lui manges dans la main et il n'en pense rien, il ne te regarde pas vraiment parce que sinon il risquerait d'être embarrassé de la situation. A la place il pense à la forêt et aux sons qui habite celle-ci lorsqu'elle est parée de sa fourrure de nuit.
Ta contre-proposition est plus terre à terre mais il a bien le goût de te voir galérer à faire un bonhomme de neige donc il acquiesce en silence
(n'oublions pas qui ne dit mot consent)
Lorsque tu tends tes bras il a un léger mouvement de recul plus par gène qu'autre chose, prends-tu ceci comme un facteur avéré de sa sensibilité ? Celui-ci est trompeur mais ça te suffit pour tenter de le faire se plier de rire.

C'est taquin ça Tom dit donc,
pour le coup il joue le jeu bien que ça ne l'affecte pas plus que ça juste parce que oui, l'intention lui fait plaisir (le fait que tu inities le contact lui plaît même s'il préfère bougonner au fond de lui que ça le perturbe ses dernières semaines, même un simple contact).
Ainsi, c'est tes défenses qui sont basses Tom, pas l'inverse.

Peu importe les moyens utilisés hm ? Mais Jack ne pense pas avoir besoin de moyens, il a déjà la force pure pour lui. Son visage une seconde plus tôt faussement rieur s'arme d'un sourire carnassier (ce n'est plus une surprise pour toi que Jack aime gagner)

Il te laisse à peine le temps de finir que le voilà déjà se jeter contre toi sans chichis, attraper tes poignets pour les croiser sur ton poitrail et s'écraser contre toi, faire taper ton dos contre le bois du fond de l'armoire, entre les frottis des vestes et des pantalons épinglés qui se froissent, se bousculent et s'empêtre autour de ton corps. Il ne perd pas de temps à la tache et une jambe entre les tiennes, se démène pour taper dans une de tes chevilles et ainsi finir de te faire glisser au sol.

Tout se passe si bien, ce n'est qu'un éclair, quelques secondes, le visage de Jack toujours peint de cette soif outrancière cette fois-ci de gagner, cette fois-ci être premier, et, en même temps, cette assurance assez hautaine dans son sourire qu'au vue des règles, la victoire en elle-même est une certitude.
(Les jeux de mains sont des jeux de vilains mais Jack est un expert à ceux-ci ni plus ni moins)

Évidemment dans ce genre de situation bonne enfant, la prudence n'est pas de mise, et lorsque celle-ci se fait la malle, l'imprévu ce fait une joie de remettre les pendules à l'heure.
A bourlinguer dans cette penderie une des vestes glisse d'un cintre et le fait remonter sèchement en la direction du visage de Jack, taper juste en dessous de l'une de ses arcades sourcilière assez fort pour qu'il lâche prise sur Tom dans un fou rire compulsif, reculant de deux pas en arrière une main contre la zone douloureuse plus par réflexe que par mal.
Invité
 
Invité
Dim 15 Avr - 4:55

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

bien vite tu te transformes en bête et
c'est étrange
mais il n'a plus vraiment peur
de la bestialité et de cette violence- non son esprit à l'instant même est joueur
même quand tu le pousses avec véhémence (ça lui arrache un petit cri de surprise pour la forme) et que tu le maintiens là- il ne voit plus grand chose avec tous ces tissus qui obstruent votre curieux tête-à-tête dans cette armoire
il se laisse retomber dans un rire entrecoupé par le manque de souffle et la vitesse des événements- son cou est plié et sa tête contre le fond de l'armoire
il ne pensait pas trouver des alliées parmi tes propres soldates
cette veste qui tombe vient sonner le glas- ça l'aveugle car ça lui recouvre le minois
il t'entend rire et se retirer vivement de son corps
tom qui se bat avec les vêtements pour sortir
il frappe dans tout ce qui le gêne pour au moins s'asseoir
il jette la veste par terre sans ménagement
((rien ne peut obstruer l'amusement- vous songerez au rangement))
quand vous n'aurez plus de force pour rien il suppose
il rit à son tour victorieux d'une bataille qu'il n'a pas mené et se relève en se dégageant
reprenant son souffle
il a seulement
quelques secondes
pour profiter de cette nouvelle faille cette faiblesse créée par ton empressement
il panique un peu sur l'instant (jambes ? visage ? épaules ? cou ?)
recule d'un pas vers le bureau et
saisit les cahiers
pour te les lancer dessus- sans vraiment bien viser (il aimerait toucher le visage)
juste avec la force de la hargne du jeu
yeux plissés par peur de l'impact
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Dim 15 Avr - 5:28
Jack qui reprend son souffle arrête de se masser et retire sa main après t'avoir entendu bougé, à peine a-t-il le temps de lever son poignet comme protection face à ton lancée pourtant manque de bol, les cahiers qui cognent contre celui-ci partent en biais pour mieux de la tranche lui taper dans le nez et à moitié une joue avant de ricocher contre une épaule pour mieux s'affaler pêle-mêle à moitié ouvert et à moitié clos contre sol.
Jack a mal mais Jack continue de sourire, épris du jeu il échappe au milieu de son rire qui perd de sa grandeur pour ne plus être qu'un ricanement pernicieux.

Oh-oh ! Bah quoi Tomtom, tu veux pas venir au corps à corps ? tu as peur de le faire à la loyal ? Trop mignon...

Puisqu'il veut jouer de cette façon là il va pas se gêner.
Ses yeux se mettent eux même à sourire plus que de coutume pour suivre la tendance.
Du dessus de son lit il tire le plaid pour les pieds et le tient tel un filet en s'avançant vers Tom, toujours amusé par la situation. Il le tique vocalement comme pour attirer un chat dans la maille de ce que l'on ne peut même pas appeler un piège tellement il est évident.
Mais Jack n'a pas fini de taquiner il ne fait que commencer.
Il n'y a pas de temps mort entre sa première phrase énoncée en même temps que ses gestes, et la suivante tandis qu'il s'approche doucement de Tom, qui a pris songe d'une nuit d'été au poing comme épée qu'il brandit dans l'espoir il suppose de le dissuader de s'approcher.
(mais ça ne lui fait même pas peur d'esquinter les précieuses tirades)

...c'est pas grave je sais capturer les garçons encore un peu sauvage.

Le vilain agite le plaid devant lui avant de s'élancer sur toi d'un coup,
ça ne t'empêche pas de riposter et de lui mettre un bon coup de bouquin au dessus de l'arcade déjà esquintée ce qui lui fait échappe un "AH!" sous la surprise de la nouvelle rapide douleur qui ravive la première.
ça ne l'empêche pas de continuer son geste, déjà bien partie dans sa lancée qu'il est, et il t'entoure de la douce synthétique pelisse.
Mais te maintenir emmitouflé dans celle-ci est plus difficile que prévu.
Comme on le dit, il faut toujours faire attention à l'antilope acculée, c'est là qu'elle est la plus dangereuse et imprévisible.
Mais Jack s'amuse un peu trop pour prendre tout ça au sérieux, et il est heureux de se prendre quelques coups si ça lui permet de voir ton visage rouge se débattre entre les plis de l'étoffe.
Invité
 
Invité
Lun 16 Avr - 3:07

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

tom n'hurle pas de tes taquineries
il est bien trop occupé à essayer de t'achever
mais tu es comme ces boss finaux- quand y'en a plus y'en a encore on pense les avoir vaincus mais ils déploient leur dernière arme qui s'avère bien plus redoutable que toutes celles déployées auparavant
tom tourne le nez vers toi quand il lui semble ne plus avoir de munitions et que tu l'appelles
il lève les yeux et les sourcils comme un petit animal intrigué par le bruit
il est là coincé- il ne peut pas vraiment fuir
alors il se saisit du premier livre et bat dans le vide avec en espérant t'atteindre
quand tu t'élances il entend le choc et il lâche alors le bouquin pour reculer un peu
mais bien vite le voilà restreint par ses mouvements
mais toi aussi puisque tes bras sont bien trop occupés à maintenir ce sauvageon plutôt qu'à protéger ton minois
qui pourrait bien être la cible de ses futures attaques
pendant que tu t'affaires à bien l'enrouler il tente un coup de tête hargneux (épris du jeu) dans ta face- dans ton nez mutin qui renforce ton côté pernicieux
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Lun 16 Avr - 4:07
Le coup ne fait pas mouche à moitié, pour le coup il lui vole pour la route même un râle qui se tord et glapit en dehors de ses lèvres tandis qu'un filet carmin s'échappe d'une de ses narines. Surpris par une telle véhémence contre son carcan il se prend à en rire quelques peu, ça doit être le sang qui monte trop vite à la tête et s'égoutte à présent contre le plaid.

Flûte alors Tom regarde le bordel que tu fiches un peu !
Ses sourcils froncés s'insurgent et t'insultes tout de même en silence de petit monstre des bois sous la douleur sonnante. Mais la plainte ne dépasse pas la barrière vocale, il l'a bien cherché après tout ce coup franc au milieu de sa trogne rieuse.

Embarqué dans le momentum de ta joueuse rage il vient essuyer non s'en peine et douleur son nez contre l'une de tes joues, serrant sa prise d'autant plus contre ton corps. Il ne se préoccupe pas de s'il te fait manger de ses cheveux lorsqu'il repose son front contre l'une de tes épaules après sa petite goujaterie, et même laisse le poids de son corps contre le tiens en te poussant sur le côté pour te faire reculer contre un nouveau mur (et surtout te sortir de devant la fenêtre), c'est que sa tête tourne un peu du sacré coup il veut bien l'avouer.

D'un soupire il fait mine de relâcher sa pression, transformer sa cage en étreinte. Juste mine néanmoins, car son visage dissimulé contre les plis d'étoffes n'attend que ta tentative d'escapade pour grâce à ton élan mieux te mettre à terre.

ok j'ai jamais fais de rp aussi court je suis confus:
 
Invité
 
Invité
Lun 16 Avr - 4:48

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

il admire ta capacité à rire sous la douleur- c'est donc comme ça que se comportent les guerriers
et il voit la marée rouge qui le surprend et l'assiège d'une culpabilité en-dehors du jeu
mais peut-être pourra-t-il gagner ainsi
tu ne sembles toutefois pas enclin à la défaite et à abandonner l'amusement quand tu l'étales contre sa joue ce beau carmin
dieu comme ça tâche le sang- il espère que ça s'arrêtera bientôt
que tout ne soit pas recouvert d'un bordeaux encombrant pour ta prétendue mère
il pense à la victoire il pense à toi au sol (ça lui semble si près quand tu as ta joue là sur le plaid qui arrondit son épaule) mais
il ne veut pas bouger
il tend la langue là pour sentir le goût du sang et ainsi constater qu'il est bien présent sur sa joue- au moins un peu
grimacer un peu à la saveur âcre que n'apprécie point les enfants
et il tente dans un dernier mouvement de te pousser pour te faire tomber c'est un peu désespéré mais tu peux peut-être noter cette dernière tentative
et visiblement tu avais tout prévu puisqu'il s'étale à moitié sur le lit entre le sol et ce premier
en un équilibre fébrile
il se laisse retomber à genoux- vaincu- joue propre sur le lit et l'autre bien rougie par la honte et la fatigue de cette ivresse à l'adrénaline
je crois que j'ai perdu... je suis super désolé pour ton nez tu veux que je t'aide à le nettoyer..?
puisqu'on leur apprend à aider les autres il peut bien faire
dit-il sans bouger comme une larve toujours enroulée
te regardant du coin de ses yeux noirs
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Lun 16 Avr - 20:00
Tu le pousses mais entre vous deux tu es celui avec les mouvements les plus restreints.
Il est facile de se raccrocher à ton ennemie douce-armure et de la retourner contre toi pour d'un mouvement de bascule plus croche patte, te faire mordre sans rancune la poussière.
Sans aucune rancune oui.
le goutte à goutte contre le parquet ne l'interpelle pas, ni la ligne toute brouillée qui du bout de son nez, est venu glissée contre ses lèvres puis son menton.
J'ai gagné.
Cette fois-ci oui, j'ai gagné.
et la victoire possède la vertu d'adoucir l’âpreté de son sang versé.
et d'une fierté tout à fait ridicule il énonce du haut de son mettre cinquante-cinq, les iris sombres plantées dans les tiennes.

À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.


Le ton, la pose, son expression, tout perle comme son nez dans la théâtralité. Est-ce dû au manque ? Ou au tournis ? il s'en fiche, prêt déjà à refuser de bonne grâce ton aide dans la continuité de ce qu'il vient de dire, puisqu'il peut s'en occuper tout seule sans soucis (et que ça fait plus puissant ainsi). Mais Jack a aussi cette faiblesse qui possède ton nom et redouble lorsque ta bénévolence naturelle scintille dans la nuit.
Jack est, après tout un enfant des rivières et de ce fait, un amoureux des cailloux ternes sous le soleil qui pourtant brillent de mille lumière sous l'eau claire.
Il pose donc ses genoux à terre à tes côtés, dépose son visage en bordure du lit sans te quitter du regard.

...ouai je veux bien...y a tout ce qu'il faut dans la salle de bain.

D'une main il vient attraper ta tendre carapace pour essayer de t'aider à t'en dépatouiller bien qu'il ne met pas beaucoup d'effort à la tâche. Il est bien juste là, auprès de toi, concentré sur vos respirations. Il ne pense même plus au cadeau sur le coup juste au fait qu'il est si heureux que tu ais accepté de venir passer la soirée chez lui.
Malgré tout.
Invité
 
Invité
Lun 16 Avr - 20:58

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

il sourit un peu à ta réplique digne d'un film de western (vous n'êtes que des enfants qui jouent à faire semblant après tout) et s'étonne que tu le rejoignes dans sa position
yeux dans yeux il opine un peu quand tu acceptes son aide qui n'a rien de professionnel- il a juste une mère à qui il semble important que les sales garnements savent soigner les bases
il s'écarte un peu du lit pour se défaire avec ton aide de la couverture qui jusque là le tenait prisonnier
l'était-il vraiment au fond- non c'était confortable et il n'y'avait pas de barreaux ni vraiment de restrictions
juste pour faire semblant
tom qui n'a pas l'habitude d'être autorisé de jouer à des jeux où il faut mêler de la théâtralité (tu en es le maître alors c'est logique oui que tu en inclues dans vos activités)
il laisse retomber le plaid et constate le désastre ensanglanté qui le fait tout doucement étirer une risette- il ne dit toutefois rien pour l'instant
à l'aide du lit il s'élève et s'étire un coup- t'observant de son hauteur factice
faut que tu te redresses genre dos au lit je crois et- il s'arrête et se tourne pour récupérer un mouchoir tu te mouches un peu pis tu pinces ton nez.
il te tend le mouchoir et t'enjambe sans un mot pour se diriger vers la salle de bain- ce qui est bien avec les saignements dans ce genre c'est qu'il n'y'a qu'à nettoyer et attendre que ça arrête de couler une fois le nez bouché
dans la salle de bain il allume la lumière et récupère un gant de toilette qu'il mouille précautionneusement et qu'il savonne un peu ainsi qu'une serviette- tout ça pour que tu sois bien propre
il revient sur ses pas avec tout ça dans les mains et se repositionne devant toi avec un grand sérieux (il veut bien jouer à l'infirmière mais jusqu'au bout si c'est le cas)
enfile le gant de toilette
et commence à retirer le surplus (décalant ton bras sûrement vers le bas en angle droit pour lui laisser champ libre) qui goutte encore
ensuite vient le moment où il faut frotter- tom n'a pas une grande délicatesse et il est un peu bourrin peut-être un peu trop vif dans ses mouvements
il commence par ton cou et soulève légèrement ton col pour essuyer le carmin qui a pu quelque peu se balader ici
ensuite il remonte jusqu'à ton menton et tes lèvres- il retourne le gant sur sa main maladroitement et sans agilité pour utiliser la partie non-tâchée
il frotte frotte avec grande attention muet et concentré- sourcils un peu froncés
je nettoierai le nez et la main après- ok attends juste je vais euh remouiller le gant !
il se redresse retourne dans la salle d'eau et déboule pour reprendre sa tâche en repassant par toutes les zones explorées jusque là
rincer le savon et s'assurer que tout soit bien propre
prend la serviette et essuie pour faire genre et t'étouffe un peu dans un rire en même temps- juste pour t'embêter
il sourit avec ses risettes (dont une toujours tâchée)
voilà normalement tu peux lâcher maintenant ! le sang a pu euh coagu-euh enfin tu m'as compris quoi. je préfère attendre un peu avant de toucher ton nez car il est peut-être encore un peu sensible tu vois ?? je sais pas trop en vrai. mais donne tes mains ! encore désolé hein je voulais pas te faire saigner pour de vrai.
il se met en tailleur et reprend en silence sa tâche- frotte tes doigts tes paumes avec le gant en tenant ton poignet un à un entre ses phalanges à lui
sans réellement se soucier de sa joue toujours rougie des ébats
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Lun 16 Avr - 22:35
Il y a combien de temps qu'on n'avait plus effectué ses gestes envers lui ? Très longtemps sûrement,
oui il fut un temps où c'était de mise dans la maison mais les doigts dans ses souvenirs qui le parcourent lui semblent bien froid comparé aux tiens.
Peut-être plus doux, mais sans aucune saveur d'affection, imprégnés par la honte et les tentatives de faire comme si.
Comme si tout ça ce n'était rien.
Mais c'était pas un jeu c'était pas comme vous c'était pas un enfant contre un autre.
pas des enfants qui rient et, et finissent par tomber dans les bras de l'un et de l'autre.

Jack s'est exécuté, laissé faire, en silence, observe tes gestes et ne se plaint pas de tes maladresses ou du manque de rondeur dans tes gestes.
Au moins peut-il percevoir l'affection qui transpire de tes frottements. Le reste est futile en soit.
Il reste sage comme une image et ne rit même pas de tes efforts,
comme une éponge les yeux grands ouvert il les absorbes dans sa mémoire pour les sceller dans cet endroit que l'on parcourt lorsqu'on en a besoin.
L'humidité du gant, ton petit air concentré, les feux si faibles que cause le frottement contre sa peau, et même la serviette contre son visage qui lui arrache un sourire face à la taquinerie.

il lâche prise
(le mouchoir glisse sur ses cuisses)
c'est vrai que plus rien ne s'échappe.
(ni cet instant)
Tout est tellement sous contrôle
qu'il n'a plus rien besoin de contrôler
(ça fait tellement de bien, ses épaules sont détendues, les mains dans les tiennes il se sent juste bien, l'humeur d'autant plus ravivée par votre joute amicale)

c'est étrange quand tu frottes ses mains, ses doigts, il n'a pas l'habitude du passage sur le dos de sa peau effectué par d'autre que lui, toute cette attention est rare. Il n'a pas l'habitude que d'autres frottent, touchent, extensivement cette zone ; plus qu'une main dans la main, plus que la fraction de seconde que ça prend de donner un coup de poing, attraper un poignet, frapper, gifler, tenir, pousser, appuyer. Plus qu'une seconde ou même plusieurs secondes mais c'est jamais,
il n'a jamais eut à se concentrer sur la sensation en elle-même
il n'a jamais eut l'occasion au calme sans penser à autre chose,
juste au fait qu'on nettoie ses mains et de prendre le temps de les regarder calmement
de contempler en silence toutes les cicatrices qui les parcourent, des cicatrices en opposition à tes bandages.
Les deux en grande majorité causé par ses propres injonctions.
et malgré tout oui
malgré tout.

Une fois ses mains propres il les glissent hors de ton emprise et en profite en même temps pour te retirer le gant de la tienne.
Sans perdre un instant il prend appuie sur un genou et se redresse, c'est à son tour de te regarder de haut, mais avec une tendresse bien embarrassée à l'idée d’appuyer son envie.

Merci Tom ! installes toi sur le lit, tu as du sang partout sur ta joue toi aussi du coup je vais te retirer tout ça !

A son tour il s’éclipse dans la salle de bain pour laver le gant, remettre un petit peu de savon sur une face, et son regard croisant les rouleaux de bandages, n'hésite qu'une seconde avant d'en mettre un combo dans sa poche et de revenir dans la chambre comme si de rien n'était.
Sans s'asseoir il se met face à toi et attrape de sa main libre ton menton pour le relever vers lui.
Il lave avec minutie la trainée qu'il t'a précédemment badigeonné. Quelques mouvement circulaire du côté savonneux, quelques mouvement du côté imbibé tout juste d'eau. Puis il inspecte son travail en prenant son temps, vérifie aussi dans ton cou mais tu as été épargné Tom, le plaid a tout ramassé à ta place tel un bouclier. Il laisse alors son ustensile se chiffonner au sol sur la serviette. Pas besoin de t'en tamponner le visage il pense, sa sèchera bien vite ce n'est qu'une joue (et puis il repense au caillou).

Sans un mot il s'agenouille face à toi, abaisse son regard sur tes doigts et vient prendre un de tes poignets en main et le tirer sans forcer, avec précaution, à lui.
Ses bandages ont pris l'eau. Il n'y avait pas pensé sur le coup même si c'est l'évidence même.
Il se demande si c'est toujours sensible même si tout lui indique le contraire, mais peut-être que c'est pour ça que Tom ne voulait pas vraiment se bagarrer avec ses poings.
Est-ce que c'est toujours sensible ? Ce jour là il n'y avait pas pensé, aux dégâts sur le long terme. Jack n'est pas très doué de toute façons pour réfléchir sur le long.
Il sort de sa poche les deux cylindres, le bandage simple comme celui collant qu'il pose à côté de ses jambes. Il glisse sa poigne de ton poignet a ta paume et de deux doigts parcourt le bout de ton index en cherchant le début de ton capuchon.

Invité
 
Invité
Mar 17 Avr - 4:28

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

il acquiesce doucement du crâne avec contentement quand tu le remercies- ça remplit au moins un peu son cœur d'une joie nouvelle
quand tu es parti il en profite pour bien s'installer sur le bord du lit- songe à quel point c'est étrange au fond
qu'il soit toujours là à tes côtés
quelques mois auparavant il n'aurait jamais pensé pouvoir approcher ledit monstre d'aussi près
toucher ses mains et nettoyer son sang (causé par lui-même) sans gêne
jamais
il ne réfléchit pas trop sur l'instant si c'est bien ou pas- si c'est une bonne nouvelle où si ça fait un moment qu'il aurait dû fuir
oui il ne sait pas trop
peut-être qu'il le saura un jour mais tu reviens bien vite pour t'adonner à la tâche faite précédemment par lui-même sur ton épiderme
il te laisse essuyer consciencieusement les méfaits
ce n'est pas grave vous n'avez pas besoin de ces démonstrations comme des peintures sur les joues pour être des vrais guerriers
il a un temps d'incompréhension quand tu t'abaisses et que tu retires les capuchons sur ses deux doigts
avant qu'il retire un peu hâtivement sa main
il est un peu gêné et pudique de te montrer des plaies qu'il trouve laides (ce sont juste des doigts sans ongle mais lui il trouve ça si moche si honteux)
ce genre de plaies sont intimes
il serre ses phalanges en poing pour éviter que tu vois- il regarde ailleurs son but n'est pas de refroidir l'atmosphère
je préfère les changer moi-même car c'est pas super joli, j'ai bientôt ma pause de prothèses car les rendez-vous étaient longs à avoir et loin de la maison. désolé... tu peux ouvrir ton cadeau sinon pendant que je les refais !
il sourit un peu en essayant de détourner ton attention par un passe-passe plus que grossier- en espérant bien entendu que tu saisisses cette perche sans faire d'histoires
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Mar 17 Avr - 5:01
La latence lui permet de voir plus en détail, d'aussi prêt, les dégâts.
ça ne repousse vraiment pas ici hm. C'est si lisse qu'il pense.
Bien vite Tom retire sa main, Jack, à deux doigts de resserrer par habitude sa prise, le laisse au final filer. Non il ne doit pas se comporter ainsi avec lui.
Lève son minois pas si étonné que ça pour observer sa réaction. Est-ce que c'était trop ?
Jack avait juste envie...
juste envie de prendre soin de tes blessures, il se sent responsable pour elles, envers toi.
Tu les caches comme une honte il ne comprend pas vraiment, tes mots confirme d'autant plus ce qu'il voit.
Jack reste silencieux une bonne dizaine de secondes sans bouger, les mains reposant contre ses genoux
une frotte le dos de l'autre, il préfère ne pas prêter attention à sa nervosité.

Tu sais...

est-ce qu'il ferait mieux de se taire ? Honnêtement il ne sait pas, il sait juste que cette façons que tu as de les retirer à sa vue le dérange.

...
Il n'est pas là pour te faire la morale, d'autant plus que la sienne lui est propre, il est juste là pour t'offrir un peu de ce qu'il pense être de l'amour.
...Je comprend c'est pas facile d'aimer une blessure liée à une grande douleur, j'espère juste qu'un jour tu arriveras à voir tout ce qu'elle t'a offert. Je les trouvent très beau moi tes doigts, mais des prothèses c'est bien aussi, c'est un peu comme une armure mais en plus discret. Je suis sûr que ça t'ira bien.

Il suppose au fond que ça le blesse un peu même si dans son ton ne résonne que la tendresse et aucune amertume n'y est dissimulée.
Jack aime ses cicatrices, il est ce qu'il est un peu grâce à elle, elles lui rappel son chemin parcouru, il espère en avoir beaucoup d'autre, ça lui rappel qu'il a survécu, qu'il est allé au delà. Une blessure ça se soigne puis ça cicatrise n'est-ce pas, ça ne disparait jamais vraiment.
Les prothèses ne vont pas la faire disparaître Tom.
Mais ça il le garde pour lui.

Il se penche en avant et passe sous le lit pour rattraper les deux paquets. Il pose le siens beaucoup plus petit que le tiens mais plus compact aussi, sur le lit à tes côtés, et sans plus attendre, s'assit en tailleur et commence le cœur battant, les pommettes saillantes d'un mutin sourire, à déchirer le papier.



la réaction de coquillette en un gif ptdr:
 
Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» Douce pluie, tombe comme un rêve. Bruit de coeur en évaporation. [PV Fye-le-doudou]
» Douce nuit, belle nuit. [FB-PV-Hakon]
» Drryz, demi elfe mercenaire
» Nous on vit la vie, on fait l'amour, nuit après nuit, jour après jour.
» Belle nuit, ô nuit d'amour [Thiziri]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-