forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

douce nuit sainte nuit // jatom | granini
Invité
 
Invité
Jeu 25 Jan - 1:36

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

pour toi
il était parti il avait abandonné la belle sans se retourner il ne sait pas trop s'il a eu des regrets mais ça lui colle à la peau maintenant cette réputation un peu de gars qui lâche pour un oui ou pour un non
qui lâche pour une tension
entre un garçon qui n'est même pas son ami et sa (mal)aimée
il est resté silencieux et il a exécuté ce que tu voulais- il ne t'ignorait pas mais n'instaurait pas le contact
il savait plus trop où danser où poser les pieds- car il ne sait pas où tu en es et où il en est lui
il est perdu et s'emmêle les pinceaux, il traîne un peu moins avec les nanas qui étaient dans sa bande de base
c'est vrai que ça laisse des dommages collatéraux ce genre de rupture- même à cet âge
et il a fallu sans que cela panse les blessures qu'un de ses amis -benji- tombe sur toi au noël surprise dans la classe
il a fallu qu'il tire ton prénom et qu'il veuille échanger
soit
il n'est plus à ça près et puis comme il lui a dit entre tous ses amis c'est lui tom la tomate qui semble le mieux te connaître
alors il a médité longuement sur le sujet sur ce qui était trop osé ou pas assez
alors il a récupéré un fragment de lui de son passé de cette part que tu connais pas vraiment
il a récupéré la boîte d'emballage d'origine puisque cecil est de ces personnes qui conservent toutes ces choses par prévention
et il a fait un papier cadeau pas vraiment digne de ce nom (un peu froissé un peu déchiré rattrapé par des petits morceaux collés avec du scotch au-dessus) mais qui vient un peu du coeur
il a fait tout ça assez rapidement bien avant noël bien avant les vacances
sans savoir comment t'aborder pour te l'offrir
alors il a attendu
une
deux
semaines
jusqu'à ce que tu lui proposes de toi-même de venir chez lui pour une soirée et une nuit- ça l'a presque étonné mais il s'est empressé d'accepter
et puis il a encore fallu attendre
pendant les vacances vous vous êtes pas vus du tout ça sera la première fois depuis quelques jours- il veut savoir ce que tu deviens au fond
et ce soir-là puisque cecil est de garde il a marché de chez lui à chez toi cadeau sous le bras et sac à dos à l'arrière
ses pieds crissant dans la neige et le nez enfoui dans son écharpe
il se fera bientôt posé des prothèses qu'on lui a dit pour ses ongles- pour l'instant on en est toujours aux bandages sous les gants que tu lui as offerts
la nuit prend déjà son ampleur sur la ville, c'est le charme de l'hiver
il arrive sur le perron sans l'impatience de croise ta "mère" (puisque ce n'est pas vraiment elle) car il a un peu de jalousie et de rancœur envers elle
il prend une grande inspiration et appuie sur le bouton piétinant sur place et attendant son heure le regard toujours un peu triste- encore bercé par la culpabilité
((il faut croire que tant que toi aussi jack tu ne sois pas revigoré de ton toi habituel il ne saura pas être éclatant complètement))
la porte s'ouvre et il sourit pour l'idée et pour la chaleur qui l'engouffre déjà à cet instant alors qu'il n'a pas franchi le seuil- il lâche un
salut jack, presque joyeuses fêtes.
étouffé par la laine autour de son cou et de ses lippes- de son museau pour ne pas qu'il tombe malade

BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Sam 27 Jan - 3:26

pour lui
sans rose aux joues les jours suivant s'étaient déroulés comme dans un mauvais rêve qui n'en fini jamais.
Jouer au somnambule sentimentale pour laisser défiler sous ses pieds les heures de vos journées
matin
midi et l'échange de bon procédé
l'après midi
le soir
la nuit (bonne nuit) et on recommence
le joyeux manège qui tourne en rond.
Jack a vidé ses poches dans le compteur il ne sait pas combien il lui reste encore de tourni tournicoti, tourni tournicoton avant qu'enfin le silence de l'arrivée du deuil de son amour résonne, d'ailleurs
lorsqu'il y pense ça lui semble évident qu'avec beaucoup de malheur ça n'arrivera pas avant sa dernière tournée
(sonne l'heure, sans lui rendre la monnaie)

Les premiers flocons tombent mais meurent directement, laissent place à la gadoue et vos bottes paré entre hiver et pluie de celles que l'on aime dans la bande parce qu'un coup avec dans les tibia ça fait encore moins du bien que d'usage.
mais il n'est pas d'humeur il le fait parfois à contre-cœur, essaie de s'arracher des sourires d'ors et déjà dérobés par
toi
pourquoi Dayana traine toujours avec toi ? Il pensait que quitter c'était comme jeter au ruisseau et laisser couler mais dans tes pas elle marche toujours, il admet avec la tête plus penchée et les épaules rentrées qu'avant mais tout de même tu peux encore
rire
discuter
dire n'importe quoi et partager ta petite vie
(quand lui a du bannir Scylla loin de son royaume)
lorsqu'il y pense, ça lui fait se mordre les lèvres de déception.
(plus qu'amer c'est boire la tasse en pleine mer)

toujours, pas d'humeur quand on lui demande de piocher un petit papier, il espère au fond tomber sur Tom parce que ça lui donnerait une excuse mais le sort décide qu'il n'en a pas besoin hein au contraire ce dont il a besoin qu'on essaie de lui faire comprendre il faut croire, c'est d'un nouvel allié
ou d'une nouvelle
(entre ses doigts sur le papiers écrasé est inscrit Camille mais lui le lit à présent comme Mercredi,
après tout Camille ça rime avec gentille fille et il préfère lui associer les R agressifs à la petite française sans délicatesse)
Y a toujours de l'agitation dans ces moments, des marchandages, il n'y prête pas attention (pour une fois qu'il aurait dû pourtant)
préfère même être une sourde oreille et juste penser au fait que Jack
rime avec tchak-tchak-tchak
contre toute attente, ça décroche un sourire attendri à sa trogne tandis qu'il perd son regard par la fenêtre adjacente à sa chaise.  

Sonne l'heure (de la fin du cours, de la récrée, de la fin de la journée, des jours qui passent, de la passation déjà de certain cadeau et toujours rien pour lui, lui qui évite le contact de toute façons)
jusqu'à ce qu'il prenne son courage à deux mains pour t'inviter à nouveau en sa maisonnée (pas une super bonne idée mais la seule qu'il ait)
La dernière fois c'était un reboot de enfer et damnation ou un truc approchant, il a aucune idée de ce dont il s'agit ça sonne juste bien en lui lorsqu'il y repense (mais vous aviez quand même eut de bons moment non ? .... non ? )

A vitesse grand V le jour s'est éteint et déjà, les lampadaires sont allumés sur la route au loin. Gelda a fait des cookies d'avance pour le goûter secret de la nuit. Affalé tout le long du canapé il aime se dire que tu lui manques d'autant plus depuis les vacances et il aime employer des jolis mots comme de ceux qu'il avait le droit de dire avant lors des représentations.
Je me languis de toi.
(et pourtant le fantasme de votre soirée, quelques part il a peur de le voir teinté, ça ne se fini jamais bien
toujours un peu mal, chacun blessé de votre côté pas vrai ?)
(à quoi bon ? mais l'amour est idiot et préfère demander encore une fois
encore encore une fois Tomtom)
Non pour de vrai ça lui a réchauffé son système frigorifié par ces derniers temps de t'entendre accepter avec une telle facilité son invitation.
(est-ce que tu l'attendais ?)
Avec beaucoup de chance la sonnerie retenti dans toute la maison et signe l'arrête de sa divagation.
Jack bondit sur ses pieds et accourt à la porte pour l'ouvrir à la volé d'un grand geste qui ne s'arrête qu'une fois ton corps emmitouflé présent tout entier dans son champ de vision.
De tes yeux ripent les siens directement sur ce que tu tiens entre ton manteau et un bras.
(il espère que ce n'est pas une obligation mais cette idée est vite chassée par celle pessimiste qui dit que, ça en est bien une,
alors c'était toi hein son secret santa)
Son regard rebondit dans le tiens directement, désintéressé de ce qu'il a vu.

Salut Tom...-tom

Lui aussi a un cadeau mais il est bien caché comme pour un vrai noël.
Il se pousse pour le laisser rentrer et le laisse planté là le temps d'aller prévenir sa maman qui dans la cuisine s'affaire encore pour le dîner pour la prévenir même si elle l'a sûrement entendu, il est juste, un peu tendu, il ne sait pas quoi lui dire, c'est stupide mais pour une fois il n'a pas spécialement envie de rester longtemps seul avec Tom. Une fois prévenu il sort à peine du cadre de l'entrée de la cuisine pour baragouiner une nouvelle excuse.

fais comme chez toi, je mets la table.


Il se détourne aussi sec pour retourner aux couverts, assiettes, verres, sel poivre, bouteille d'eau poser des questions inutiles à Gelda qui essaie de le rassurer d'un sourire mais déjà il ne la regarde plus, sort l'entrée du frigo, les jus de fruits, des chips, normalement c'est pas dans les habitudes mais il a prévenu Maman que Tom, c'est un peu un enfant difficile qu'il faut appâter avec un chouilla de malbouffe.
Invité
 
Invité
Lun 29 Jan - 0:34

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

il rentre dans la maison car tu l'y invites c'est familier mais pas habituel- c'est étrange de se sentir dans un lieu connu mais pas possédé
non ici il n'est pas roi il est déjà à peine prince peut-être invité d'honneur à la limite
très vite tu l'abandonnes et il se sent perdu et clairement pas à sa place
où est-ce qu'il doit poser tout son bordel où est-ce qu'il doit poser son corps même jack c'est pas très gentil de pas l'informer de toutes ces choses évidentes à dire quand on reçoit un invité
il dépose le cadeau et son sac à côté des escaliers- met ses chaussures là où il voit les vôtres
retire son manteau et se contente de le plier vaguement à côté de ses affaires comme si son habit avait pas la place parmi ceux des ederns
il récupère la boîte toute en longueur sous le bras pour te la donner et apparaît dans le cadran de la porte un mince sourire sur le minois
bonsoir madame !
ses yeux la regardent de haut en bas à la recherche du moindre détail qui lui permettrait de te prouver que ce n'est pas ta mère mais très vite il se ressaisit
il s'était promis de pas parler de ça car tu ne le crois pas
tiens cadeau jack, désolé pour le retard- désolé si tu aurais préféré quelqu'un d'autre mais on a échangé nos papiers avec benji enfin bref.
il s'excuse car
lui du moins préfère quelqu'un d'inconnu pour ce genre d'événements- c'est plus drôle plus inattendu et si tu es déçu c'est plus facile de mentir à quelqu'un que tu connais pas bien
il attend les bras tendus que tu saisisses le paquet pour s'asseoir à table là où tu lui indiqueras
(sinon il restera planté là)
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Mer 31 Jan - 14:47

Bonjour Tom !

La voix claire et pleine d'amour de Gelda embaume la pièce et permet à Jack de se faire un peu plus petit. Comprend-elle ou non son regard ? Jack lui-même n'y prête pas attention, passé à autre chose depuis la dernière fois que Tom a fait référence à ses théories bizarres.
Elle, elle se contente de sourire comme si de rien n'était,
avec un peu de chance depuis toutes ses années, elle a peut-être réussit à se convaincre elle même de ce que sont réellement ses devoirs.

Il tire une chaise pour Tom, et va pour lui prendre le cadeau des mains sans grand sourire ni rien, au contraire, son air semble s'être rembrunit d'autant plus, même s'il fait de son mieux pour paraitre placide et neutre.
Comme c'est chevaleresque, échanger ta place avec ton ami, parce que sûrement qu'aucun d'entre eux ne peuvent le piffer intérieurement d'avoir une connexion avec le délégué.
Bande de jaloux va !
(gare à vous ils doivent bien savoir pourtant que c'est Jack le plus jaloux et surtout le plus vilain en jalousie)
Benji c'est qu'un pleutre voilà tout et il a le culot d'user de Tom pour éviter d'avoir à servir Jack.
(Il ne sait pas ce qu'il déteste le plus dans tout ce qui se bouscule sous sa chevelure savamment décoiffée par son glandage plutôt sur le canapé)
il ronchonne en lui tout en sortant de la pièce avec le paquet sans un mot, pour le monter dans sa chambre, abandonnant Tom et Gelda seul à seule dans la même pièce.

Au fond,
Il ne sait même pas ce qu'il aurait aimé comme situation.
Enfin si, il sait, mais plus il y pense plus ça lui parait idyllique, plus ça en deviens ridicule, plus ça le dégoute, et arrivé en haut des escaliers il n'en a même plus envie du tout du coup retour à la case départ.
C'est le stress mêlé au dépit qui le rend irritable, mais il n'a pas la clarté de s'en apercevoir.

Une fois dans sa chambre il ferme la porte et s'adosse dans un soupir contre celle-ci, tourne et retourne avec attention le cadeau dans ses mains munit de la plus grande des précautions.
C'est cracra un peu, cette façons d'avoir mis le papier et les bouts de scotch...
ça fait même masse scotch...assez pour le faire ricaner, mais les surfaces sont quand même jolies, bien tendues, et bon c'est pas encore ça mais il a essayé pour les coins...
Jack serre le paquet contre lui, une dizaine de secondes au moins, il ne réfléchit pas à son contenue,
simplement à la vue de personne il se permet d'être touché d'avoir reçu un cadeau de la part de Tom pour Noël.
Pour l'instant c'est un secret, alors il ne doit pas prendre trop de temps non plus. Il fait filer le précieux sous son lit puis redescend en trombe.

S'il se passe quelque chose en son absence, il n'en a aucune idée lors de son retour,
Gelda a une maitrise absolu du "comme si de rien n'était" et Jack hésite encore un peu à affronter Tom du regard,
il va avoir besoin de beaucoup de jus de fruits et donc de sucre dans le sang avant de réussir à se détendre.
Il s'attable et commence à piocher dans les entrées, servant un grand verre de jus à Tom et aussi à lui-même pour le coup, avant de servir à Gelda un grand verre d'eau sans lui demander si elle en a envie.
Mine de rien, il pousse un peu le bol rempli de chips vers son amour, mais sans rien dire, parce qu'il ne veut rien insinuer, mais ça le turlupine vraiment que Tom ne puisse peut-être rien aimer du repas et de ce fait ne mange pas assez.
Invité
 
Invité
Jeu 1 Fév - 0:13

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

il a envie de lui demander de lui hurler- est-ce que j'ai fait tout ça pour rien ?
puisque tu ne souris pas il n'y'a pas d'intérêt c'est un peu triste de s'en aller comme ça sans un mot de le laisser là
il est pas venu pour parler avec gelda ça lui fait un peu de mal à lui avouer mais
c'est pour toi qu'il a accepté de passer la nuit ici
alors ça lui tire une moue et il te regarde partir
tom pensait que tu allais l'ouvrir maintenant ça aurait peut-être détendu toute cette atmosphère un peu effrayante
il s'assied et observe gelda- répond à ses questions sans réfléchir par des phrases aussi concises que les interrogations
dévale de son regard scrutateur la blondeur- les rondeurs et la candeur
il trouve ça drôle un instant, ça lui rappelle cecil
cette manie aux magnolias qui se prétendent mère, de se faire d'or et de peau laiteuse
ça cache des choses et il se demande si elle aussi, elle a connu un tyran dans sa vie
de ce que tu lui as dit- oui en quelque sorte
mais encore une fois tu es bien mystérieux jack ça le peine de pas pouvoir te connaître car tu te caches
c'est ce qu'il te reproche depuis le temps de dissimuler histoire et sentiments par d'autres
tu redescends et tu reviens tu reprends place dans l'équilibre et il regarde son assiette vide
lui non plus ne dit pas grand chose il te remercie vaguement d'un demi-mot haché pour le verre
il se sent pas à sa place dans toute cette fausseté avec gelda la menteuse jack le menteur à moitié aussi- oui il faut croire que tu as un peu récupérer de ça, de cette fausse maman
ça lui coupe l'appétit l'impatience que tu puisses voir ce qu'il t'a mis dans ce papier cadeau, l'impatience que vous soyez que tous les deux (ça lui fait pas peur les disputes il préfère ça que ce trio infernal)
il boit un peu de son jus, lève ses fesses de sa chaise pour se pencher et attraper au vol quelques radis
et puis une chips juste comme ça
qu'il mange doucement et sans appétit
il se décide enfin à prendre la parole exposer ce qui le turlupine et encore une fois ça l'embête qu'elle soit-là gelda
tu comptes l'ouvrir quand ton cadeau..?
il ne te regarde même pas puisque toi aussi tu sembles t’obstiner à ne pas le faire
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Jeu 1 Fév - 11:24

Avec la plus grande des attentions il récupère son artichaut et verse un bon tiers de la sauce dans son plat, puis dépiaute les feuilles sans plus attendre, faisant de petits tas avec. Il retient un sourire lorsque d'un coup d’œil il t'aperçoit prendre des radis. Pour une fois il est très fier que tu le fasses mentir devant une autre personne. Lui qui n'avait pas arrêté de bassiner sa mère qu'il fallait pas faire quelque chose de trop compliqué de toute manière... D'ailleurs elle lui jette un regard complice devant cette heureuse pioche, Jack lui rend son sourire, ça remplume un peu sa confiance.

Si ça se trouve tu n'aimes pas, si ça se trouve tu fais ça juste pour être poli ou sympa, puisque tu n'aimes que les légumes de ta mère, mais que parfois tu veux bien faire un effort. Dans tous les cas ça lui fait plaisir, et le reste, ça ne compte pas.

Mais Tom toi tu es ailleurs, encore une fois vous êtes loin d'être sur la même longueur d'onde, Jack a tendance à vite oublier qu'il faut toujours tout mettre en avant en ce qui te concerne, il n'est pas habitué à trainer avec des jeunes extérieurs à son groupe, et avec eux, s'il dit qui m'aime me suive, tous le suive sans y repenser à deux fois, mais toi, tu n'es pas de ceux-là.
Il est un peu surpris que ça t'embête autant, mais au fond, pas tant que ça.

Avec Toi à minuit, comme pour Noël, j'ouvrirai ton cadeau et tu ouvriras le miens.


Il met une feuille assaisonnée en bouche et te regarde les sourcils relevés de ce faux air étonné car c'est un peu la révélation du repas, et oui ! lui aussi en a un pour toi. Même si ça coule de source dans sa caboche apparemment ça a pas l'air d'être le cas dans la tienne. Tom sait déjà qu'il n'est pas son père noël secret sûrement, enfin, il n'est pas sûr, il pense tout du moins...? La majorité des personnes en classe ont déjà offert leur cadeau avant les vacances, lui de même. Après avoir bien raclé tout ce qu'il y a de possible à manger sur il la jette dans le pot central ou quelques unes de Gelda gisent déjà, quand bien même elle se lève toutes les deux secondes pour vérifier la cuisson du chapon ou préparer la salade. Jack reprend :

C'est quoi, c'est une baguette magique ? C'est super long.

En effet ils sont après tout, toujours en plein dans la période des films Harry Potter, Jack n'a pas les bouquins et ne les a jamais lu d'ailleurs, ni vu les films, mais il sait de quoi ça parle, à Halloween, certain de leur camarades étaient déguisés en sorcier pour cette exacte raison. Et puis un peu tout est un bon sujet de discussion pour détendre l'atmosphère, il est toujours un peu à côté de la plaque concernant Tom, mais il souhaite qu'il passe un bon moment de bout en bout, pour une fois, juste une fois au moins ?  
Invité
 
Invité
Mer 21 Fév - 0:37

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

c'est donc un peu noël ? tom n'aime pas trop noël chez lui, ça implique de voir king
ça implique de faire bonne figure
mais chez toi c'est différent non
ça le rassure au fond et il sourit de se voir aussi impliqué dans la réception de cadeaux
il ne dit rien et continue de manger insouciant à vos regards complices face à son acceptation du saint légume- et pouffe un peu en secouant sa tête de droite à gauche
pff t'es super froid, t'en es loin ! tu verras.
il a pas été touché par cet effet de mode et il pense que toi non plus- c'est pas trop ton style toutes ces histoires il pense
non non- il ne te voit pas t'intéresser à un univers comme celui-ci
la suite du repas vient vite et se termine toute aussi vite sous l'oeil bienveillant de la mère mer (sans vagues ni sel sur les plaies cette fois-ci)
il se lève remercie vaguement gelda pour le repas et va s'installer sur le canapé puisque tu veux voir un film jack (tes désirs sont des ordres ça ne le dérange pas de répondre à ceux de ce genre)
tu lui présentes les deux boîtiers et il choisit sans hésitation avec un sourire un peu crispé les films d'horreurs où les morts reviennent à la vie (la douceur de la réincarnation) hurlent et sont de sang
il se met bien et l'obscurité donne des airs de cinéma, ça ne le dérange pas avec l'écran qui illumine d'une lumière vive vos minois
le regard fermement rivé vers l'écran il ne cesse toutefois de bouger de se remettre en place pour s'arrêter et reprendre- c'est quand l'action centrale prend place qu'il arrive à se concentrer complètement
absorbé par la scène
mais peu à peu retombent les paupières sur le regard, voile les derniers instants d'un rideau de velours nommé morphée
il se laisse se pencher vers sa droite loin de ton épaule- le tom apaisé ne s'écrasera pas sur toi pour l'instant
tom est de ces enfants au trop plein d'énergie et qui ont besoin de passer beaucoup de temps dans les bras de l'amant sommeil- besoin de beaucoup de ses baisers
peu importe tes essais sur lui
et c'est des instants (indéfinis intemporels) après qu'il se réveille sans avoir l'impression de l'être
c'est
si noir
c'est si pas chez lui
il met du temps à comprendre et il sent compressé sans repères, il se sent perdu et tanguer alors qu'il n'a pas bougé
c'est oppressant le noir un peu trop silencieux, le noir un peu trop seul
il se lève d'abord dans un réflexe de protection désorienté
commence d'abord bas
jack..?
fébrile toujours debout comme un piquet
un peu plus fort tandis qu'il avance se prend les jambes dans un truc sans tomber
il est juste complètement crispé les sourcils froncés par l'angoisse
JACK ? JACK ?
il reprend plus fort la gorge serrée en espérant que tu reviennes vite
car tom est une flamme qui n'aime pas se faire étouffer entre deux paumes d'ombre
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Mer 21 Fév - 1:16
Une fois au moins.
Le film est fini, Gelda dort, Tom aussi.
Jack l'a laissé s'échouer dans le canapé, pas sans essayer de le réveiller mais ses essaies, peuvent-ils être nommés tels quels ?
Il lui a laissé une tasse de chocolat chaud, sûrement froid maintenant, sur la table basse.
Le couteau accroche le bois, plus il y pense, moins il n'arrive à faire sens.
Son esprit semble vouloir passer du temps auprès de lui et tout à la fois, le délaisser comme pour prendre le temps de soigner une plaie invisible.
Mais s'il le délaisse, Tom risque de se détourner entièrement de lui, alors, tout ce qu'il aura fait jusqu'à présent partira au dessus d'un ravin sans fond.
C'est pour ça, assurément, qu'il a essayé oui, de le réveiller, mais pas trop non plus.
Si tu dors Tom c'est tout aussi bien tu sais, tu as un air paisible engoncé entre le moelleux du faux cuir, et la couette cotonneuse qu'il a étendu sur toi en te bordant avec précaution.
Tant pis au pire pour les cadeaux, ça sera demain matin, ça lui fait une raison de te garder un peu plus longtemps auprès de lui.

Il ne réagit pas au premier appel, bien que ça porte ne soit pas complètement close, il est trop perdu dans sa morosité pour y prêter attention, mais pour sûr, la seconde salve d'appel le fait sursauter hors de son état. Jack pose ses ustensiles sur le rebord de la fenêtre et l'enjambe dans l'autre sens avec une fluidité qui veut bien dire qu'il a l'habitude de jouer au passe-fenêtres. Lorsqu'il déboule dans le couloir, il allume la lumière des escaliers et commence à descendre, pour arriver au milieu, trouver Tom raide comme un piquet au milieu du salon, dans la semi-pénombre rompu par la lumière qui vient de derrière Jack.

...ça va ? tu as fais un cauchemar ?...

Lorsque ses lèvres se closent à nouveau il réalise que c'est présomptueux, que la première personne que Tom puisse appeler après un cauchemar soit Jack. Il descend les marches restantes dans l'embarras et allume les lumières du salon à leur tour.
Au jugé, Tom à l'air assez secoué. Néanmoins, Jack ne s'approche pas plus.
Il ne s'approche pas plus parce qu'il faudrait qu'il te prenne dans ses bras pour te rassurer, c'est comme ça que Jack procède, mais les contact physique avec toi le perturbe à présent, il a envie sans le vouloir. A son plus grand damne, Jack est beaucoup moins efficient dans le réconfort à distance, il a toujours été un garçon plus versé dans le tactile après tout. Pour éviter que vous passiez le reste des minutes à vous regarder dans le blanc des yeux, il fini par s'avancer, mais c'est pour récupérer ta tasse.

... je te fais un nouveau chocolat si tu veux, vu que lui il est froid là...je voulais pas te réveiller tu dormais tellement bien.

Demi-mensonge, demi-vérité. Il se saisit de la porcelaine et gobe d'une traite le lait chocolaté. Toutes les excuses sont bonnes n'est-ce pas ? pour éviter d'avoir à mener la danse pour une fois.
Invité
 
Invité
Lun 19 Mar - 0:15

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

il fait un peu moins froid quand le roi soleil daigne de descendre couvrir de sa lumière son sujet
son invité d’honneur dira-t-on
il reprend sa respiration comme libéré d’un étau étouffant sous ta voix douce d’interrogation
il entrouvre les lèvres dans une hésitation qui dure quelques secondes et son regard se dérobe
tom qui possède un peu de fierté de garçon et d’enfant des bois tout de même peine à prononcer ces mots à ses yeux embarrassants
j’ai un peu peur du noir quand je connais pas l’endroit et que je suis tout seul…
oui il a une fragilité qu’il pense que tu as déjà saisi pour qu’elle soit complètement surprenante qui l’attire vers les bras même des monstres
la peur du vent froid qui s’étale sur une peau dénudée un épiderme chair de poule qui a besoin de la main des protecteurs
le gosse dont la peur s’atténue peu à peu à envie d’être mordant
((après tout il est facile de t’en vouloir de l’avoir abandonné))
mais fébrile et les jambes branlantes il ne veut pas des courroux et surtout pas des tiens qui le terrifient et qui prédisent que s’ils arrivent il sera à nouveau abandonné dans cette obscurité singulière
((et si tu ne t’énerves pas tu le prendras avec ton petit air avec tes petits rires qui vont encore plus le mettre sur les nerfs))
et puis comme tu le dis c’était par gentillesse que tu l’as laissé dormir en paix (c’est bien égoïste d’espérer que tu restes à ses côtés sans rien faire)
alors il énonce dans la continuité de ce qu’il disait avec une voix sans crachat
tu m’avais promis que tu me protégerais des monstres de sous le lit hein…
non tu ne lui avais pas promis mais son imaginaire de gamin a (voulu c’est plus simple plus fort la promesse) transformé ça en promesse comme tu l’avais fait pour la patinoire
et non reste !-
il laisse en suspens là réfléchit et
parle-moi de toi plutôt, je connais rien de toi.
mis à part des (horreurs) erreurs et de l’amoureux-
non il ne connaît rien
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Lun 19 Mar - 0:26
ah oui ?
ses doigts s'entrelacent pour maintenir la tasse, son index gauche frottant son droit, distrait, embarrassé ?
ah oui...
Définitivement embrasé.
il regarde le fond de la porcelaine, un cercle de chocolat s'est formé, parfait, tout le long du fond.
il t'a promis sans promettre, c'était une proposition plus qu'autre chose de tous les dévorer oui
n'en faire qu'une bouchée.
(et où est-ce que ça vous a amenés ?)
Si sur le moment il a proposé c'était pour mieux t'enfermer Tom, mais on ne peut pas évoluer sans affronter soit même
ses propres ombres.
(mais si tu lui redemandes...tu le prends par les sentiments là...)
C'est fou tu dois même pas t'en rendre compte il pense à quel point, tu le pousses toujours à la déraison.
Alors il reste (déraisonné).

Jack qui a déjà commencé à s'éloigner du canapé reviens sur ces pas pour mieux cette fois-ci s'échouer sur celui-ci.
Il a hésité un instant, à venir te prendre par la main, dans ses bras, flatter ta nuque, mais ça serait plus qu'il ne peut supporter.
(ton visage proche du sien même un instant c'est la honte d'instinct qui prend le dessus et reviens s'échouer dans ses pensés)
et donc
tu veux en apprendre plus sur lui que tu ne le sais déjà.
ça aussi, où est-ce que ça vous a amenés hein dit ?
C'est l'occasion c'est le serpent qui s’apprête à se mordre la queue alors il faut apprendre, cette fois-ci Jack, à dériver.
Il n'arrive pas à se réjouir de cette soudaine lumière que tu lui prêtes, ça fait longtemps qu'il ne l'a pas connu, ça devrait le satisfaire mais non Tom.
Il ne voit plus que le verre renversée. (ni plein ni vide, mais le contenue qui s'étale et s'enfuit, s'enfuit....se tarit.)
Tu veux juste te changer les idées, c'est très humain, après un mauvais rêve ou une frayeur comme celle que tu t'es faite, c'est humain.
Il ne sait pas de quoi il essaie de se convaincre exactement, et repose la tasse sur la table basse histoire d'avoir la place de se tourner les pouces correctement.

tu viens t'asseoir ?

Sa voix posée, calme, subterfuge à peine la distance qu'il s'est permit de reprendre avec Tomtom ces derniers temps, elle se fait d'autant plus sentir dans ces present mots. Il reste composé mais clairement ce genre de questions, ça n'annonce jamais de bonnes nouvelles, et que dire de lui si Tom sort des chemins battus ? Il espère au fond que les questions soient du genre "c'est quoi ton gel douche favoris ?" "c'est qui ton super héros favoris ?", innocentes, intemporelles, ignorant superbement tout de leur situation respective et le plus important laissant en paix ce que Jack ne veux pas remuer.
Ce jour-là, il se souvient, alors qu'il croise ses doigts contre ses cuisses :  
T'étais outragé qu'il t'ait menti, que ses ombres à lui étaient encore bien en vie sous son lit.
Mais non Tom, elle ne sont pas sous son lit, il n'a pas menti sur le sujet il les a bien toutes englouties
c'est en lui à présent qu'elles livrent bataillent et poissent sa digestion.
(Il faut bien se lancer, tendre la perche même si c'est pour se faire battre, il déteste ça mais il veut peut faire une exception en ce qui te concerne)

... c'est un peu vague comme question....tu veux savoir quoi ?

Voilà c'est ça,
Jack n'a jamais digéré les deux autres hommes du même nom le précédant.
(entre autres infortunes de passages qu'il ne veut même pas nommé en lui et surtout une plus que d’autre par pure superstition)
Il parait que si l'on invoque le nom d'un démon cinq fois devant un reflet alors il apparaît pour venir nous achever,
il préfère que ce Lucifer là reste dans son ciel, il ne l'a toujours pas recroisé depuis le coma et ça ne lui manque pas.
(enfin ça fait longtemps qu'il ne lui manque plus, s'il y repense c'est plus...ah...il ne sait pas lui-même...il ne devrait penser qu'à Tom...mais c'est sûrement encore cette fichue peur qui le ramène à ce moment ; non décidément, il ne peut juste pas lâcher l'affaire, quand bien même ça le blesse plus qu'autre chose, il ne veut pas revivre ça, il t'aime trop pour.)
Il t'aime trop.
(alors il peint un sourire tiré au cordeau, qu'aucun gramme de sa peine ne s'en échappe pour essayer de te rassurer à lui demander tout
tout ce que tu voudras)
Invité
 
Invité
Lun 19 Mar - 17:54

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

oh- oui !
il s’empresse tant qu’il est encore temps de venir se percher à tes côtés quand tu lui proposes et que tu es toi-même posé pas tout à fait paisible mais à sa disposition
pour ses questions de fouineur
il entrouvre ses lèvres car il n’y’a pas pensé à l’éventualité que tu lui demandes ce qu’il veut savoir- tom est avide de tout
tom aime qu’on prenne le temps de lui expliquer
il se sent fatigué même s’il vient de se réveiller c’est vrai qu’il est tard et que les soleils n’aiment pas les nuitées sans étoiles
mais pour la lune il pourrait bien faire un effort hein
c’est vrai qu’est-ce que tu veux savoir tom tom tom qu’est-ce que tu veux savoir de l’arrache-coeur
l’enfant réfléchit il pose une main à son menton comme dans une grande réflexion
une grande épopée mentale pour s’arracher quelques mots pertinents
il t’observe sans gêne aucune te dévisage à l’ouest il se concentre sur les détails de ton minois et déclare
qu’est-ce que tu aimes ? qu’est-ce que tu aimes pas ?
c’est simple mais il est assujetti au vice de tout savoir de comprendre peut-être là où il n’y’a pas de logique ou de réponse
là où il y’a un peu d’humanité
mais c’est triste oui car il te considère toujours un peu comme une énigme
il balaye d’une main sa dernière phrase au final il a mieux il a beaucoup mieux il pense et d’un sourire un peu mutin un peu fatigué (lui il ressent un peu moins cette gêne il est moins conscient ou alors peut-être qu’il fait en sorte de ne pas voir)
en plein déni
ou sinon plutôt, qu’est-ce que tu voudrais que je sache ?
c’est vrai c’est plus intéressant comme question il se sent presque intelligent et plein de justesse
il est pas peu fier de cette interrogation
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Dim 25 Mar - 8:21
Posé à tes côtés Tom, il se souvient, face à ton enthousiasme, ce qui le charme plus que tout au monde chez toi.
ça le frappe comme une évidence, même s'il l'a déjà compris dès le début. C'est tout ce que tu représentes, tout ce que tu es, tout ce qui le fait rêver. Jack le chef, Jack l'alpha de sa propre meute, Jack le terrible, n'a jamais rêvé que de cette insouciance, cette beauté de la simplicité, n'a jamais souhaité que de se baigner dans une source non polluée par la difficulté des complexes relations.
C'est si pur d'être enfant à ses yeux, loin du monde adulte, loin du monde adolescent aussi, loin de tout loin de la ville et son brouhaha.
Comme un retour à la nature, à la sauvagerie, à l'instinct animale qui est tout aussi cruel que dénué de moral que
habité par le plus grand et vrai des amours.

J'aime la forêt
qu'il s’apprête à dire tout de go mais tu fais mine de plus y réfléchir alors il ne pipe mot et te laisse penser, repenser tes questions.
Il ne sait même pas pourquoi il a eut peur que tu poses les questions tabous
tu n'es pas lui Tom
tu n'es teinté que par l'unique perfidie qu'il a disséminé lui même en toi mais en dehors de ça Tom tu es
son opposé (si peu teinté)

Comment as-t-il pu un instant l'oublier ? Est-il aussi pitoyable qu'une simple histoire de quiproquo en embrassade le désarçonne assez pour douter de toute ta personne ? Il sait pourtant que ce n'était pas voulu, cette terrible blessure que tu lui as infligée.
Il serre ses poings. Il essaie Tom il jure au fond de lui...tandis que d'un ton léger tu reformules ton questionnement.
Il essaie vraiment de passer outre, de soigner la plaie comme il l'a déjà fait précédemment, à d'autres occasions.

Il peut soigner des mots Tom, il peut soigner des tournures de phrases il peut soigner des expressions de visages avec un peu d'effort, troubler la surface de ses souvenirs pour mieux lui convenir. Mais lorsqu'il repense à ce moment il ne peut pas effacer de sa mémoire ton regard, tes lèvres, et surtout les siennes, qui se sont raccrochées aux tiennent si pitoyablement, affamées, à chaque fois qu'il y repense il ne voit pas comment tourner la table, il a tellement honte, tellement, tellement honte oui autant que s'il s'était d'un seul coup dénudé entièrement en plein milieu de la cour de récré, et encore, il pense qu'il aurait eut moins honte d'une telle action.

Je voudrai que tu saches....
et cette honte n'est pas que le reflet d'avoir sans concession démontré l'étendu de sa soif, mais surtout la honte d'avoir pu croire un instant qu'il ait enfin le droit de s'abreuver à la source sacrée, fantasmée, de ton amour Tom.

...que je ne te mérites pas Tomate, vraiment, je mérite pas ton pardon, je mérite pas ta pitié, je mérite pas ton amitié, encore moins ton amour, je mérite pas ton sourire, ta joie, et lorsque j'ai voulu partir je pensais que c'était pas grave, de pas mériter, d'être dans tes yeux le méchant de l'histoire, si ça pouvait pour la suite t'aider. Je pensais que c'était pas grave d'être celui qui a la difficile tache de casser, parce que je n'aurai pas à porter le poids du jugement de ton regard, je n'aurai pas à vivre en sachant que je ne mérite pas ton amour et ne le mériterai jamais. Mais je suis pas mort et vraiment je, je ne peux pas vivre avec le poids de ne pas mériter, alors c'est plus facile d'essayer de te montrer à quel point je t'aime, et que parfois quand on aime beaucoup on peut faire du mal, par amour tu sais, par amour on peut même tuer. Je ne te mériterai jamais mais je peux pas me passer de toi, qu'est-ce que je fais alors lorsque tu me traites comme si j'avais une chance de te mériter ? Dès la rentrée tu as pleurés dans mes bras et qu'est-ce que je pouvais faire à part espérer et alimenter cet espoir ? Je pourrai brûler la forêt toute entière pour garder ce feu là vivace Tom. Parfois je...lorsque j'ai l'impression que tu m'échappes je...je deviens furieux si furieux et j'ai peur de te faire mal encore et encore j'ai peur de te faire mal comme lui ferait mal, j'ai peur de marcher dans ses pas alors j'essaie de contrôler, déverser ailleurs cette envie de contrôle mais tu sais depuis que tu m'as embrassé je me suis rendu compte que c'est bien pire que ne pas te mériter Tom, bien pire que le fait que je ne te mériterai jamais, c'est que je ne pouvais jamais te mériter pour commencer. Ah c'est étrange, on est tous les deux des enfants de la forêt et pourtant elles sont si différentes l'une de l'autre c'est comme regarder une image dans un miroir. Depuis que je l'ai contemplé je veux être de l'autre côté.

Mais Jack est interdit de théâtralité.
De longues secondes se sont écoulées avant qu'il reprenne, il a sérieusement pensé déballer tout ceci, mais ça serait un aveu si fort de faiblesse, ça serait comme rendre les armes. Peut-être que c'est ce que Tom attend, qu'il tende de lui-même la nuque et courbe l'échine,
mais il l'a déjà fait une fois et ça ne s'est pas bien fini non plus.
Jack est fatigué de ne pas avoir une seule, rien qu'une seule bonne journée passé en ta compagnie sans pleurs ni regrets.
Alors pardon Tomtom, mais les confessions seront pour un autre temps.

...que tu es vraiment sympa et patient avec moi, même si parfois, il repense au baiser, à tes yeux brillants, et détourne son visage empourpré, v-voilà on se comprend pas trop, merci Tom. Son rire nerveux empli la pièce tandis qu'il fait craquer ses doigts sous la pression, l'aveu est terrible bien que très dilué comparé à l'initial qu'il aurait aimé effectuer. Ça lui a tout de même demandé beaucoup de courage alors il s'empresse de le noyer. Oups désolé, c'est pas vraiment une info sur moi, hmmm...ce que je voudrais que tu saches de moi hu ? Je préfère vraiment lorsque tes cheveux sentent le sous-bois, ou une odeur sympa de frais, ça serait trop cool si tu pouvais avoir le même shampoing que le miens parce que le tiens fin, celui que tu utilises...il est pas super...c'est pas qu'il est nul mais il est super chimique et je sais pas je trouve l'odeur agressive. Ses yeux croisent les tiens un instant sur ses mots, puis dérapent et s'échappent à nouveau sur la table basse. Ok c'est pas vraiment une info sur moi non plus... ok attend ... il prend quelques secondes pour réfléchir, se racler la gorge avant de reprendre. Ok genre, j'adore la pistache, mais tu vois, j'adore vraiment la pistache, plus jeune j'en ai mangé un paquet entier super rapidement et après j'ai passé la soirée à être dans le mal et j'ai même vomis et tu sais quoi ? Le lendemain j'en remangeai comme si de rien n'était. Il hausse un sourcil triomphale, ses doigts cessent de trembler, il a réussit à embrayer sur un sujet facile, pas prise de tête, un peu ridicule, qui ne le stress pas et qui ne risque pas d'apporter le conflit, il se permet même d'en rire. Je sais pas c'est juste un goût si particulier ? entre salé et sucré... C'est ridicule mais c'est un peu un péché-mignon en soit... ...autre chose ?

et, bien qu'il ne tente pas de passer comme avant un bras autour de tes épaules,
d'apposer comme avant une main contre tes joues ou sur ton crâne,
il y a ce sourire détendu qui reviens en cet instant, de celui qui a l'impression d'enfin appréhender correctement une tâche pour la toute première fois, et fièrement ose rayonner d'un doux contentement du moment présent.

tbh écrire sur la soundtrack d'hollow knight c'est tellement reposant j'ai pas vu le temps passé même si j'ai mis trois plomb littéralement:
 
Invité
 
Invité
Lun 26 Mar - 0:19

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

sa tête se penche avec une drôle d’indulgence et beaucoup d’impatience à la fois de savoir ce que tu as à lui dire tout simplement- ce qui te semble important à tes yeux
il trépigne mais reste silencieux te laisse le temps de réfléchir à cette question d’enfant sans arrière-pensée
il sait que ces trois petits points ne vont pas durer car tu lui as dit que tu allais répondre et ne pas te taire oui- que tu étais d’accord de lui accorder ces petits caprices qui n’ont rien de vilains qu’il pense
et à la première information au premier point de cette liste il ne peut pas s’empêcher de rougir en choeur avec toi
il ne se rappelle pas d’instants aussi paisibles entre vous deux- avec vos mains respectives en coupelle
et entre vos doigts une bienveillance sans colère sans tristesse sans trahison ni attente
il espère en tout cas- hein jack
il ne dit rien mais il a déjà des mots qui veulent s’échapper pour s’échouer près de toi mais il ne veut ni t’interrompre ni te brusquer alors il hoche docilement de la tête
pour t’écouter
le deuxième tiret le fait doucement rire
il n’avait jamais vraiment remarqué car c’est habituel cette odeur de société cette odeur banalisée alors qu’elle agresse les narines de son produit qui n’a rien des pinèdes
il opine pour approuver t’invite à continuer
et pour finir il pouffe un peu en regardant ailleurs à son tour comme pour ne pas faire trop de bruit (bien paradoxal vu ses cris précédents) et préserver ainsi les mères des amusements enfantins
il prend une inspiration tourne trois fois sa langue dans sa bouche et s’embarque enfin pour ses réactions sans toutefois réellement les soupeser- tom ne prend jamais le temps pour mes petites manières de ce genre
c’est gentil de me dire ça tu sais, surtout qu’on me l’a jamais dit et- et on trouvera bien des moyens pour mieux se comprendre non ? c’est aussi pour ça que je te pose ces questions.
il ne rougit pas à cet aveu qui lui paraît banal et de bon sens mais bon à préciser
pour le savon si tu veux je m’en fiche un peu en vrai je prends juste celui dans la douche ! tu me diras lequel tu as.
et son sourire s’agrandit il te taquine ainsi avec ses yeux rieurs mais toujours un peu endormis
est-ce que tu es sensible au chantage ?? car je pourrais te donner des pistaches si tu vois j’ai besoin d’un de tes services, genre un paquet de pistaches pour mes devoirs…
bien sûr que ce n’est pas vrai mais il rentre facilement dans le jeu tom
je viens de me rendre compte d’un truc, je trouve que tu parles bien tu vois je sais pas comment dire car je parle pas bien mais ? genre y’a des gens qui diraient “j’aime les pistaches” et toi t’es capable de faire un exposé sur “j’aime les pistaches”.
il papillonne des cils se rendant compte que ça n’a sûrement plus de sens et soupire un peu
désolé je parle beaucoup alors qu’on parlait de toi- c’est quand ton anniversaire d’ailleurs ? comme ça je saurais quand acheter des pistaches.
BY MITZI
 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 800
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Lun 26 Mar - 1:15
ça me dérange pas du tout que tu parles beaucoup.

Il préfère t'entendre parler Tom que ton silence.
Il s'affaisse un peu plus dans le canapé et laisse sa tête aller à l'arrière, échappe une franche expiration avant d'enchainer celle-ci par un rire léger.
Ce n'est pas drôle ce que tu dis non, ça détend voilà tout.
C'est léger comme ton ton, ça l'aide à faire comme si au final
rien de tout ça, tout ce qui s'est passé déjà, n'est vraiment aussi important.
aussi par plaisir il suppose, oui, l'ont rit avec une telle gaité que lorsqu'on est heureux n'est-ce pas, lorsque tout se déroule sans accrocs.
Il a l'impression, d'être avec ses gars dans la cabane, sans prise de tête.

Hmmm....

il fait mine, mine seulement de réfléchir, déguste en réalité le fait que tu acceptes d'effectuer de faciles compromis, le shampoing, c'est déjà un bon point.

Je pense que tu parles bien Tom t'en fais pas sur le sujet. C'est plus hmm.... il clos ses paupières, le visage serein mais ses commissures relevées, taquines lorsqu'il reprend. Personnellement je trouve que c'est plus intéressant d'apprendre des infos croustillantes des autres. Son rire reprend en se rendant compte de ce qu'il admet. J'en ai pas l'air mais oui je suis une vraie commère !

Et puis c'est toujours utile, certain sage disent que moins on en sait mieux on se porte, mais Jack n'est pas un sage, plus un tacticien, et en tant que tacticien il n'en sait jamais assez. Il pointe le bout de son nez dans ta direction, croise ses mains entre ses cuisses et rouvres ses paupières pour essayer de lire tes intentions.

ça dépend, mais en général, c'est plutôt moi qui fais du chantage et pas l'inverse, mais tu sais pour tes devoirs t'as pas besoin de me faire du chantage, t'as pas besoin de me faire du chantage tout court Tomtom. Puis des pistaches contre des devoirs c'est pas du chantage, dans le chantage il y a une inégalité entre les deux personnes dont l'une d'elle profite, ce dont tu parles c'est un échange de bon procédé, et ça, je suis toujours pour. Mais vraiment tu serai bien la dernière personne qui aurait besoin de faire ça, sauf cas particulier. Oh aussi, pour s'exprimer, le théâtre ça aide.

Il ne sait pas quel cas particulier mais il suppose qu'il y en a. Il ne peut plus faire du théâtre malheureusement mais maintenant qu'il y pense, ça lui plairait de voir Tom sur scène, son esprit divague quelques secondes, le temps de s'imaginer piquer la caméra familiale pour filmer Tom en se marrant. Oh punaise il est sûr qu'il serait le genre à oublier son texte en plein milieu et improviser un truc rien à voir, ça lui fait faire quelques risettes silencieuses.

Mon anniversaire c'est le deux Janvier, bientôt du coup, mais te sens pas obliger de m'offrir un cadeau, fin, si tu m'offres... ah, pourquoi pas oser quand on est dans une ambiance aussi décontractée ? Si tu m'offres un date par contre, c'est d'autant plus intéressant. et les pommettes qui n'en démordent pas de leur couleur.

il éclate d'un rire clair qui se veut blagueur, se veut seulement, au fond, Jack est toujours sérieux sur le sujet.


j'avais oublié un dialogue mais on a rien vu shht:
 
Invité
 
Invité
Mar 27 Mar - 23:33

Parlons de ta future vengeance que t'auras toi sur moi

il ne voit plus de roi entre lui et toi
deux confidents peut-être
deux amis sans doute
il sourit quand sur tes lèvres (il a oublié à quel point elles sont démentes et inhumaines- l’instant est si léger il a baissé ses poings de carton puisqu’il ne voit plus les lames qui aiguisent tes mains à toi) naissent de pareils mots
il peut parler tu l’écouteras
et cette fois-ci tu sembles bien enclin à répondre à toutes ses questions indiscrètes et sans retenue
car il est intrépide et tu lui laisses la porte ouverte à ses éclats- il ne tient déjà plus en place face à cette désinvolture
il ricane plus qu’il rit (il y’a peut-être un tout petit peu de moquerie quand il t’entend parler mais c’est bon enfant c’est pour te taquiner)
mais t’es une fille en fait !
il agite son doigt comme s’il avait tout compris tapote aussi son crâne
t’es une commère, t’es bon en cours, t’aimes le théâtre et tu aimes bien les dates aussi !
il pouffe ensuite sans s’arrêter te fixant droit dans les yeux
c’est presque mignon.
mais jack tu n’es pas mignon alors cela restera un presque il tord une moue qui veut dire why not et hausse les épaules- tout ça est d’un naturel soudain incompréhensible
(votre relation l’est il n’y’a aucun sens les agissements ne coïncident pas tout en étant logiques à la fois)
si ça te fait plaisir. tu aimes quoi comme date ? un de princesse ?
reste dans cette plaisanterie un peu lourde qu’apprécie tant les gamins- il s’appuie à l’accoudoir du canapé en mettant son coude dessus
petit sourire aux lèvres qui ne se décroche pas
BY MITZI
Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» Douce pluie, tombe comme un rêve. Bruit de coeur en évaporation. [PV Fye-le-doudou]
» Douce nuit, belle nuit. [FB-PV-Hakon]
» Drryz, demi elfe mercenaire
» Nous on vit la vie, on fait l'amour, nuit après nuit, jour après jour.
» Belle nuit, ô nuit d'amour [Thiziri]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-