forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

{ bord d'aile } — platane
 
myosotis
myosotis
avatar
peppa pig sur papa pig
Messages : 28
Pouvoir : sensation
Symbole : clope
Occupation : vendeuse
Avatar(s) : mel tow
Jeu 4 Jan - 18:28
millie kun
Avatar oc de mel tow.
Surnom mouche, millounette
Âge trente-et-une années.
Date de naissance beau dix février.
Lieu de naissance séoul, corée du sud.
Nationalité coréenne.
Occupation vendeuse dans une petite boutique multimédia.
Pouvoir réinitialisation.
Symbole clope
caractère
tu as toujours appris de tes conneries;
toujours;
de tes nuits passées sous les étoiles ou de tes fugues plus ou moins longues
de tes délits faits sur un coup de tête; tu es méfiante de tout et tu donnes difficilement ta confiance, mais une fois qu'on la détient, on est sûr de t'avoir sous la main jusqu'à la mort. madame est une solitaire, mais pas forcément sans amis. tu es distante, froide et nonchalante aux premiers abords pis tu as de ces airs inaccessibles
c'est ta haine envers la vie en général - le fait que ce soit sans raison en fait une raison - qui fait que tu n'as pas l'air commode au début
aussi, tu n'es pas du genre à retenir les gens; ton côté bizarre plait beaucoup
à vrai dire, tu n'arrives pas à croire que tu as déjà passé la trentaine
toujours enfant, toujours douze ans ((dans la tête)) tu es comme un bébé dans une garderie
tu comptes beaucoup sur le monde, les gens
inconsciente, irréaliste
limite peur de rien, ni même de la mort
femme qui essaye tout, femme qui se doit de connaître toutes les attractions de la vie. presque une pile électrique qui a soif d'amusement.
I - pierre
viens ici ! je te jure que je vais te- !
ses mots claquent dans sa bouche, comme sa main qui s'abat sur ta joue sans aucun scrupule. elle t'aurait presque fait saigner. l'un de ses multiples visages apparaît, tandis que sa colère déforme sa bouche. sa figure devient monstrueuse, comme son expression. elle ne te touche jamais, sauf quand tu dépasses les bornes comme aujourd'hui. elle ne parle jamais dans sa langue maternelle, sauf quand tu pousses le bouchon un peu trop loin comme aujourd'hui. quand elle a trop honte de ses mots, trop honte de toi, trop honte d'elle-même pour avoir donné naissance à une gamine comme toi.
la honte.
que de la honte.
elle se détruit devant toi,
mais toi, tu ne comprends pas.
l'argent. seul l'argent la console.
tu veux jouer à chat, maman ?
tu as déjà filé par peur de recevoir de nouveau sa main en plein visage. tes rires étouffés s’échappent dans le long couloir pour la narguer et narguer sa colère déjà bien trop pesante. elle répète, jure presque sur la route de la vulgarité et a déjà renoncé à te suivre, te poursuivre, préférant sombrer sous le flot de larmes de son désespoir. elle porte trop mal le deuil de sa vie. tu n’as que faire de ses remontrances, de sa rancœur, de son amertume. du haut de tes six petites années, tu cherches désespérément à fuir son regard qui te reproche depuis le premier jour, la misère de sa triste vie. Tu as peur d'elle finalement. Tu l'aimes finalement.
Comme si tu étais la seule responsable.
Elle ne t'a jamais aimée, et tu lui as toujours rendu.
C'est comme si le jour de ta naissance, elle avait vu dans tes yeux tous les vices dont tu serais emplie en grandissant. Le bonheur avait dû faire place à la terreur qui ne l'a jamais abandonnée. Une peur invisible qui ne cessera jamais de grandir.
mimi ... essayes de la comprendre ...
il a pris la peine de venir le soir même. dans un moment privilégié entre un père et sa fille après une énième crise de ta génitrice. il a toujours été plus doux, histoire de se donner bonne conscience après tout ce qu'il a fait. c’était une façon de se dire qu’il avait essayé de prendre soin de sa famille, pour que vous n’ayez jamais à lui reprocher quoi que ce soit. essayé. tu n’as même pas pris la peine d’écouter ce qu’il avait à dire, préférant sombrer dans ton sommeil.
c’est comme ça que ton enfance s’est déroulée. entre un père n'ayant aucune idée de la signification de l'amour et une mère bien trop mal qui n’a jamais trouvé la force de remonter la pente. le combo parfait, un couple un peu trop opposé à ton avis. à vrai dire, ils ne se complètent même pas. ton adolescence ne s'est pas passée dans de meilleures conditions. c'est ce qu'on peut appeler une adolescence catastrophique. ils ont essayé de te comprendre, de jouer la carte des parents ouverts et compréhensifs.
mais sans succès.
II - feuille
le soleil qui perce à travers les rideaux virevoltants, caressant ta peau avec douceur. Le sommeil qui tire sa révérence après une nuit de déchéance. le bruit délicat d'un appartement qui prend vie. tu sursautes, constatant avec stupeur que tu t'es laissée aller aux bras de morphée plus longtemps que tu ne l'aurais imaginé. il est presque trop tard, même si c'est toujours trop tôt à ton goût. trop tard pour se lever finalement. c'est ce qu'on appelle la vie d'adulte ? tu ne sais pas. premier reflex, prendre son téléphone. tu t'engouffres encore plus dans les couvertures et t'enroules. un message de ton père. tu ne sais pas si tu dois t'en réjouir, étant donné qu'il t'écris tout les trente-deux du mois.
bonjour ma fille
les pères trop distants on toujours cette manie d'écrire beaucoup trop pro à leur gosses. c'est lourd.
rendez-vous à l'hopital d'à côté, c'est ta mère
tu relis ses mots, c'est une enigme du père fouras ou quoi ? mais tu comprends, t'as compris, c'est toujours comme ça. avec une mère suicidaire, on ne pas en attendre moins. perte de connaissance ? t'es toujours surprise, aucune réaction, aucune-
tu te lèves, t'habilles avec les trois premières fringues que tu trouves et prends ta voiture.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
finalement
ta mère n'a pas tenu le coup
c'était bien plus grave que tu ne le croyais
toi, tu sais comment réagir face à la mort de ta mère quand t'as vingt-quatre piges ?
III - ciseaux
pourquoi t'es aussi banale ? passionnée par rien, tu vis que pour la petite boutique. c'est sympa, un peu. pis la nuit, le rêve s'installe ou plutôt le cauchemard ? toujours ce gars qui se fait agresser par un groupe de viking. tu trouves ça drôle, t'es ignoble.





t'as pas versé une seule larme pour ta mère, princesse.
boîte à souvenirs
les cliquetis sourds qui sonne à son oreille;
une forte odeur de clope trop insupportable à son goût.

hey gamin !
il se retourne un instant pour découvrir un groupe de mecs un peu trop éméché
il fronce les sourcils avant d’augmenter l’allure
sale merde, sale femmelette ! hey ! part pas pd !
les dents serrés, il tente de trouver une sortie; partir; recommencer; tout recommencer
il accélèrent encore un peu
peine perdue, les hommes ne tardent à l'encercler
il faut ... garder son sang-froid
bande de merde, cassez vous il a rien trouvé de mieux
un des hommes s'approche, il recule doucement tout en le fixant avec un regard noir, si noir
son dos rencontre le mur
on a perdu ses couilles petiot ? rends nous notre fric. c'est pas une proposition, c'est une affirmation.
son ton est sec, il aurait jamais dû divaguer autant

((le seul souvenir))
Avatar oc de mel tow.
Prénom jeong.
Nom hyunk ki .
Âge vingt-deux années.
Nationalité coréenne & laotienne .
Occupation dealer de drogue.
algue provocatrice
pour noël j'ai eu un stabilo violet, j'suis genre charmée c: j'aime ma vie c:
caveman  caveman
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 137
Occupation : Policier.
Avatar(s) : le batteur / la reine - OFF | baptiste radufe (irl)
Jeu 4 Jan - 18:32
MEL TOW
BIENVENUE
EXCELLENT CHOIX D'AVATAR
Excellent personnage !!!!!!
ça fleure déjà fort le talent par ici
 
myosotis
myosotis
avatar
peppa pig sur papa pig
Messages : 28
Pouvoir : sensation
Symbole : clope
Occupation : vendeuse
Avatar(s) : mel tow
Sam 6 Jan - 21:16
bb cecil
gros bisou kiss kiss kiss
mrc bcp jtm
 
luzerne
luzerne
avatar

Messages : 145
Symbole : nombreux.
Occupation : serrurier et emmerdeur à plein temps.
Avatar(s) : pipou min yoongi (bts).
Dim 7 Jan - 13:37
Validation

omg, platane (ton pseudo colle super bien avec le new design en plus est-ce que c'est fait exprès jsp).
je suis tellement fan de l'artiste que tu as choisi pour ton visu !!
ta plume est ultra agréable à lire, tu décris super bien les expressions, puis tu utilises la deuxième personne, un de mes kink irp jpp (moi je galère trop avec le tu dfgfdgxh. je t'admire).
quand j'ai lu le cara de platane j'ai eu l'impression de me voir irl à 30 ans je pleure quelle est cette divination ??
le fait d'être encore enfant dans sa tête, je trouve ça méga attachant. ♥️
et my god l'histoire m'a particulièrement touché, surtout pour son enfance, je trouve ça horrible, des parents si irresponsables. ;; et puis le suicide de sa mère qui ne l’affecte même pas, c'est compréhensible omg.
j'adore aussi sa vie antérieure, j'ai hâte de voir plus de souvenirs en rp.
bref tout est good !!



Tu peux faire ta fiche de lien, ton portable pour spamme tes potes et même un petit journal pour te faire plaisir. Pas besoin de recenser ton ou tes avatar(s) mais si tu le souhaites, tu peux te choisir un (ou deux) visuel réel et le rajouter dans le bottin irl. Si tu recherches des partenaires de rp, n'hésite pas à faire une demande.

Et pour conclure, amuse-toi bien sur le forum !  poce en l'air


locked
Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» bord d'aile.
» Un certain bord de mer...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» A bord du Goeland
» Ma présentation --> Aile de Mésange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-