forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

« You don't know what life is until you die for it || Wynnona
Invité
 
Invité
Mer 6 Déc - 22:24

Tu réponds au nom de Wynnona, Wynnona Williams. Nom de famille commun en Irlande, pays d'où tu viens sans que l'on puisse facilement le deviner au vu de ta crinière blanche. Cela a même valu un surnom étrange, « La Blanche » ou plus simplement, « Wyn' » ou « Nona » pour les plus intimes. Tu en as peu, mais ils se démarquent par la manière qu'ils peuvent avoir de t'appeler. Tu pourrais faire penser à l'hiver d'ailleurs à cause de cette coloration, oui un hiver neigeux et calme, annonçant la tempête qui se prépare. Comme le jour de ta naissance, un jour de décembre. Le 23 de l'année 1990 dans la ville de Dublin. Il y a de cela presque vingt-sept années, le temps passe vite n'est-ce pas Wynnona ? Avant, tu pensais devenir vétérinaire ou encore princesse, comme tous les enfants naïfs qui découvrent à peine le monde. Maintenant, tu es loin de tous ces faux espoirs, tu es une Surveillante à la Pricefield Academy quand tu ne te défoules pas au Fight Club de la ville. (Cirilla Fiona Elen Riannon – The Witcher) (Luzerne)
Alors j'ai beaucoup de pseudo mais on va garder Wyn pour le forum héhé c'est Scylla qui m'a ramenée ici alors qu'elle était en pleine quête pour un nouvel endroit où écrire et me voilà. C'est d'ailleurs elle qui a codée cette fiche donc merci à elle ♥️ J'espère me plaire ici même si le discord est déjà prometteur et surtout accomplir ma mission qui est d'avoir du D R A M A pour ma petite Wynnona. Je viendrais tous vous voir pour ça. (sinon les émots sont géniaux ptn) the prophecy is true



wynnona

Imprévisible. Comme une pluie en plein été, comme une tempête qui change de trajet à la dernière minute. Incapable de dominer tes émotions face à cette rage qui te dévore de l'intérieur, qui te donne ce besoin de cogner quelque chose quand tu es en colère. Une envie de crier après avoir sourit, une perpétuelle bataille pour dominer cette sensibilité trop grande face au monde. Tu n'es pas mauvaise Wynnona, non tu es juste maladroite avec les mots, et cela fait longtemps que tu ne sais plus comment exprimer ce que tu ressens autrement.

Craintive. Comme un enfant qui a peur du noir, comme une biche prise en pleine chasse. Tu fuis les situations désagréable au lieu d'y faire face, tu cours pour t'éloigner des problèmes quand tu devrais les résoudre. Tu admets tes torts Wynnona, mais tu n'es pas capable de les affronter. Tu abandonnes avant d'avouer la douleur que tu as pu causer. Tu ne supportes pas cette vérité, celle qui te murmures que tu n'es bonne qu'à créer de la souffrance autour de toi.

Imprudente. Comme un motard qui conduirait sans casque, comme une femme qui s'habillerait légèrement en étant malade. Tu n'es pas du genre à réfléchir avant d'agir Wynnona, ça serait plutôt l'inverse même. Tu ne prends pas en compte les conséquences de tes actes, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Non, tu fais ce qui te semble juste sans penser aux problèmes que cela pourrait apporter. Tu t'en fiches sur le moment, mais les regrets qui viennent après ne sont pas suffisants pour t'apprendre la leçon.

Bienveillante. Comme une amie qui s'inquiète de l'état d'une autre, comme un sourire qui rassure quand on a peur. Wynnona, c'est peut-être ta plus grande qualité. Tu n'es pas sans cœur, les autres peuvent même te toucher trop facilement avec leurs airs tristes et leurs regards implorants. Et toi Wynnona, tu ne peux pas rester sans rien faire, tu essais de leur rendre un sourire même si ce n'est pas ton fort, même si tu n'y arrives pas à tous les coups. Cette part de toi montre que tu n'es pas quelqu'un d'égoïste, que tu n'es pas celle qui se détourne du malheur d'autrui. Tu cèdes à cette humanité car finalement, c'est bien l'une des seules bonnes choses qu'il y a chez toi.


A peur du noir • Dort avec un couteau sous son oreiller • Sommeil léger • Mange beaucoup • Régulière du Fight Club • Autoritaire sans être méchante à son travail • Ne supporte pas l'injustice • Personne n'a jamais vu la vraie couleur de ses cheveux • Évite de parler de son passé • Fais des cauchemars récurrents sur son ancienne vie sans savoir de quoi il s'agit • Aime beaucoup l'histoire et s'intéresse particulièrement à la mythologie grecque • Possède un tatouage sur la nuque représentant une Triquetra • Tient très bien l'alcool • N'aime pas fumer • Croit au paranormal • Porte toujours une obsidienne sur elle • Se maquille beaucoup les yeux pour cacher ses cernes.


« -Mademoiselle Williams... C'est la première fois que vous venez ici n'est-ce pas ?

Tu hoches la tête, pas très à l'aise. Les doigts croisés, le regard fuyard, la lèvre inférieur pincée. Les raisons qui t'ont poussés à venir sont encore un peu floue dans ton esprit Wynnona, mais tu sais que tu en as besoin.

- Pouvez-vous me parler de vous pour commencer ? Qu'est-ce qui vous amène à me voir ?
- Je... J'ai besoin de parler. Sans me sentir jugée.

Sentiment désagréable, celui d'avoir l'impression d'être une égoïste pour le simple fait de raconter sa vie. Alors que cette personne en face de toi, cet homme qui te regarde avec une bienveillance presque factice tellement cela te rassure, est là pour ça. Pour écouter.

- Très bien, je vous écoute... Wynnona ? Je peux vous appeller par votre prénom ?
- Oui oui... Parler de moi c'est un peu flou... enfin... Je sais pas trop quoi dire.
- Dites ce qui vous viens à l'esprit. Ne forcez pas des barrières que vous ne pouvez pas encore franchir.

Tu restes pensive. Des barrières que tu ne peux pas encore franchir... Tu as un pauvre sourire pendant un instant, tu le vois noter sur son carnet mais tu ne fais pas attention. Tu soupires légèrement, tu passes une mains dans tes cheveux blancs avant de prendre la parole, un peu plus confiante.

- Je viens d'Irlande. J'ai un petit frère qui vient d'entrer à l'Université, il fait des études d'arts... Il a toujours bien dessiné... Mes parents sont fiers de lui, il a su rapidement trouver sa voie et il est motivé à réussir. Alors que moi...

Un silence.

- Je ne suis pas comme lui. J'ai fais des études dans plusieurs domaines sans vraiment... Sans vraiment me sentir bien. Je veux dire, je ne me sentais pas à l'aise, pas... Ce n'était pas pour moi. À cause de ça, mes parents sont inquiets pour mon avenir. Je sais qu'ils ne pensent pas me faire du mal quand ils me poussent à trouver quelque chose mais... Je ne veux pas faire quelque chose qui ne me plaît pas.

Il prend des notes, il prend la parole ensuite.

- C'est normal. Vous voulez réussir dans un domaine que vous aimez.
- Mais je ne sais pas quel genre de domaine j'aime justement... J'enchaîne les petits boulots depuis un moment maintenant mais je ne pourrais pas faire ça toute ma vie. Dernièrement j'ai décrochée un poste dans une espèce d'académie pas très loin... Peut-être que ça m'aidera de travailler avec des enfants, je n'ai encore jamais essayée.
- C'est déjà encourageant que vous expérimentiez plusieurs domaines. Vous faites des efforts, ce n'est pas rien.
- Oui... Mais des fois...

J'ai l'impression que ce n'est pas moi. Que je ne suis pas moi. Tu tais cette pensée. Tu tais ces images dans ta tête qui te hantent la nuit dans des cauchemars, qui te font crier avant de te faire fondre en larme. Qui suis-je ?

- J'ai eu une enfance normale... J'ai toujours beaucoup aimée mon frère malgré la différence d'âge. Il est plus... Doux. Que je ne le suis. Et plus sage certainement. Quand je pense à régler les problèmes avec la violence, lui pense à la diplomatie. C'est quelqu'un qui va réussir.
- Et vous ? Vous pensez réussir ?
- … Je n'en sais rien. J'aimerais le croire mais c'est dur... Je veux dire, c'est toujours compliquée de penser positif quand on ne voit que le négatif.
- C'est une question de point de vue. Se dire que tout va s'arranger est un moyen de garder espoir. Et y croire peut être une motivation.
- Vous pensez que je manque de motivation ?
- Je ne vous juge pas Wynnona. Mais vous êtes pessimiste, vous devriez ouvrir vos yeux pour ne pas tout voir du mauvais côté. La vie n'est pas un poids que l'on doit subir...
- C'est une question de point de vue.

Brutale, tes mots tranchent l'air en reprenant sa phrase. Il a peut-être raison Wynnona, peut-être que tu devrais être moins pragmatique. Ses sourcils se froncent sous ton regard durci.

- Bien...

Il attend que tu reprennes la parole et tu soupires de nouveau.

- Je me bats... battais. Souvent avant. Des fois ça tournait mal d'où la cicatrice sur mon visage, mais j'avais... ce besoin. D'extérioriser tout ça.
- Tout ça ?
- Oui. Je ne sais pas comment l'expliquer mais... Quand j'étais plus jeune, je devais me battre pour... Pour me sentir bien.

Pour me sentir en vie. Tu mens Wynnona, et il doit l'avoir sentit. Tu n'es pas douée, mais tu ne veux pas parler de ça. C'est une barrière que je ne peux pas encore franchir.

- Est-ce toujours le cas maintenant ?
- … Oui.

Pas stupide.

- Oui c'est toujours le cas. Mais je n'en parlerais pas.
- Très bien, comme vous le voudrez.
- Avant j'avais un espèce de... De mal-être. Je ne me sentais pas bien chez moi, ni près de mon frère. Je sortais souvent, je ne me souciais pas de mes études, j'en avais un peu rien à faire. Je voulais juste prendre de la distance avec ma famille... Juste prendre l'air.

Et maintenant ? Maintenant tu veux la fuir plus que jamais. Tu te crispes. Tout ça à cause de ces satanés cauchemars. Tu es devenue un peu parano, tu as l'impression d'entendre des bruits la nuit quand plus aucune lumière n'éclaire ta chambre, tu as appris à te battre dans les rues après avoir affrontée un élève dans ton collège. Et c'est en frappant avec tes poings que tu as eu cette sensation de liberté. L'adrénaline du combat t'empêche de trop penser à ces horribles visions. À ces cris trop familier.

- Mais maintenant ça va un peu mieux, j'arrive à gérer ces... Pulsions.

C'est arrivé après le pire malheureusement. Après que tu ai osée frapper ton frère. Après lui avoir presque briser la mâchoire lors d'une de tes crises de colère. C'est arrivé il y a maintenant trois mois et il ne t'en veut pourtant pas. Contrairement à vos parents.

- Comment est-ce que vous les gérez ?
- Eh bien... Je me défoule sur mon oreiller ou bien... Je me retiens.

Il ne semble pas convaincu, mais il n'insiste pas. Tes doigts se décontractent avant que tu ne les serres en deux poings.

- Pendant un moment je prenais des médicaments pour me calmer... Mais au bout d'un certain temps je les utilisais de moins en moins souvent. Seulement quand je n'avais pas d'autres alternatives.
- Vous avez déjà blessée un de vos proches avec...

Il se tut. Ton regard redevient brûlant et tu grimaces.

- J'ai pas envie d'en parler.

Froide, contraste étrange avec tes yeux émeraudes qui semblent contenir un incendie prêt à tout dévorer sur son passage.

- Très bien...

Parce que si ton frère a eu la bonté de te pardonner, tu penses pourtant comme tes parents. C'est impardonnable. Tu serres les dents avant de baisser la tête, mettant tes mains devant ton visage. Comme pour essayer de cacher cette honte qui te domine jusque la moelle.

- C'est quelque chose que je ne me pardonnerais jamais... Jamais.

Elle revient, cette idée de frapper. De faire du mal. De te faire du mal. Tu es trop violente, trop impulsive pour ta propre santé Wynnona. Mais c'est ainsi que tu te punis, en te prenant des coups que tu penses mériter. Tu saisis le verre d'eau posé sur la petite table entre toi et l'homme, tu portes ton regard sur ce dernier sans bouger pendant quelques seconde.

- La dernière chose que je souhaite, c'est leur faire du mal. Et pourtant... Je n'ai pas su m'arrêter...

Souvenir amer, tes doigts se resserrent avant finalement que le verre ne vole pour se briser contre le mur dans un fracas bruyant, éclaboussant le sol et laissant de l'eau sur le papier peint.

- Je n'ai pas su me contrôler ! Et maintenant... Maintenant je dois partir pour ne plus lui faire de mal, je dois... Je dois l'éloigner de moi.

Tu secoues la tête avant de te redresser, le corps tremblant encore.

- Attendez...
- Je m'en vais. Je n'ai plus rien à faire ici. »

Et sans rien attendre, tu te mets à courir pour partir de cette pièce, tu traverses le couloir clair avant de laisser la pluie te tomber dessus une fois dehors. Tu es un monstre. Cette phrase qui te poursuit même dans tes cauchemars, ces mots que tu veux tant ignorer sont pourtant bien représentatifs de ce que tu penses être.

Un monstre.

Invité
 
Invité
Mer 6 Déc - 22:29
comme je disais sur le chan une surveillante je suis tellement heureuse ?? enfin je suis tellement ravie pis ça promet du lourd et ta fiche est magnifique gg @scylla
bienvenue et bon courage, hésite pas si tu as des questions !!
 
myosotis
myosotis
avatar

Messages : 81
Pouvoir : émotion
Symbole : Pleine lune
Occupation : Etudiant insomniaque
Avatar(s) : Kim Tae-Hyung - BTS
Mer 6 Déc - 22:47
Omgggggg ce code est troooop joli bravo Scylla just right

on a encore pas grand-chose à se mettre sous la dent dommage mais déjà j'approuve aussi le job :dfkbv:jdfsbv si t'as pas plein de liens avec ça je ne sais plus qui je suis voilà. Et ce visu est super joli (aussi je sais pas si c'est toi qui a graph ton avatar, mais si c'est le cas WOAH car c'est troooop joli !)
Puis voilà on a hâte de lire la suite de ce personnage au si joli patronyme ♥️ Plein de courage pour la suite magnifique enfant !!
Invité
 
Invité
Mer 6 Déc - 23:43
Heeeey merciii vous êtes trop gentils ;;

(L'avatar c'est aussi Scylla, elle gère et graph tout)

Après de demain jusque samedi je suis pas là donc je vais essayer d'avancer un max ce soir mais voilà ;;
Et mercii encore <3
 
luzerne
luzerne
avatar

Messages : 146
Symbole : nombreux.
Occupation : serrurier et emmerdeur à plein temps.
Avatar(s) : pipou min yoongi (bts).
Ven 8 Déc - 13:27
WOW.
L'AESTHETISM DE CETTE FICHE EST FABULEUSE !!!

j'ai hâte de voir la suite !!
BIENVENUE ! ♥️


locked
Invité
 
Invité
Ven 8 Déc - 14:24
jpp de l'aesthetisme, scylla t'es une reine just right
que dire si ce n'est que le métier est juste la meilleure idée du monde, ça promet tellement j'ai hâte !
bienvenue bbchat ♥️
Invité
 
Invité
Dim 10 Déc - 15:26
Validation

je vais encore répéter ce que j'ai dit dans mon message au-dessus mais je trouve que l'avoir fait surveillante est une super bonne idée et hyper cohérent, dans le sens qu'elle se cherche encore et c'est le type de boulot qu'on imagine réellement en métier "passerelle" juste pour avoir de l'argent le temps de trouver une reconversion !! et même que parfois ils en ont font leur métier à vie enfin bref ça lui colle super bien je ♥️♥️♥️
j'ai envie de lui faire des câlins ça se voit qu'elle est clairement pas mauvaise et incomprise vis à vis de sa violence ?? le choix d'avoir fait l'histoire sous forme d'un dialogue avec son psy est une excellente idée, et j'ai trouvé -pardon si je me trompe- sa désillusion à la fin très touchante, le côté que même lui ne pourra pas comprendre. elle est très humaine et émouvante, cette fiche est so much wow et très aesthetic j'admire l'effort fait autant dans l'écriture ou dans le codage/graphisme (cc scylla)
pour sûr que je viendrai te prendre des liens et c'est avec un immense plaisir que je te valide ♥️♥️♥️
Tu peux faire ta fiche de lien, ton portable pour spamme tes potes et même un petit journal pour te faire plaisir. Pas besoin de recenser ton ou tes avatar(s) mais si tu le souhaites, tu peux te choisir un (ou deux) visuel réel et le rajouter dans le bottin irl. Si tu recherches des partenaires de rp, n'hésite pas à faire une demande.

Et pour conclure, amuse-toi bien sur le forum ! ♥️
Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Music is my life •

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-