forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

set me free ≈
Le Lanceur de couteaux
set me free ≈ 180115060143147335
Messages : 71
Pouvoir : sensation
Symbole : De la lingerie
Occupation : Lanceur de couteau au cirque Arcadius
Avatar(s) : Jean Kirschtein - Shingeki no Kyojin
Mar 10 Oct - 17:02






Le lanceur de couteaux
(Leo Cavalieri)
29 ans
cirque arcadius
sensation
chicago
italo-américain


Ciao bella.

(charmeur, éclatant, doux
arrogant, manipulateur, jamais sérieux
menteur et obsessionnel
sentimental et brillant
séducteur de femmes mariées
fou amoureux de son ancienne vie, en a effacé les souvenirs
installé avec Daphné, pas vraiment en couple
rencontrée sur un pont où ils comptaient tous les deux se suicider
issu des bas-fonds de chicago
fils de pute, littéralement
un je ne sais quoi qui me rend c i n g l é . e )


(ROSE
française
maquerelle, 35 ans
meurtrière, amoureuse)

terminé

léthargie Daphné
vinegar and salt Salome
sunny afternoon Salome
le cœur sous le pieu Moi
les amants d'un jour Madame

en cours

≈ eh bien

à venir

≈ le pont
©️️️cecil/nationofulysses

Le Lanceur de couteaux
set me free ≈ 180115060143147335
Messages : 71
Pouvoir : sensation
Symbole : De la lingerie
Occupation : Lanceur de couteau au cirque Arcadius
Avatar(s) : Jean Kirschtein - Shingeki no Kyojin
Mar 10 Oct - 17:02




rose — Elle est magnifique et le sera toujours : à son sourire-souvenir s'accrochent des épines qui jamais ne fanent, et sa nuque est un doux rêve qui ne s'exaucera jamais sous ses lèvres. Rose est belle car elle est insaisissable.
daphné — C'est un brin d'azur mal tombé au bord des rivières, et il la préfère échouée entre ses bras que sautée du pont : il chérit tendrement cette âme rebelle et lisse qu'il n'aime pas, et en lui promettant la mort il croise les doigts.
moi — Ah tiens lui, c'est un faquin qu'on n'a pas demandé - venu louvoyer d'arrogance glacée à l'ombre des ponts, on prie qu'il retourne s'effondrer dans la solitude de son théâtre.
heartless christie — N'a-t-on pas idée de faire des femmes, et de broder leurs lèvres d'orties mauves : il ne veut pas de cette sorcière dans son sillage, et il a un peu peur de se faire épingler la couronne par ce cœur sauvage.  
apollyon — C'est une camaraderie bien dorée au bord des bières : Jean à une insouciance couleur maison au fond du sourire, et c'est réconfortant de s'entendre raisonner au clairon de son rire. Enfin : jusqu'à ce que Jean se détourne pour des baisers mal tombés, et Leo n'a plus de temps à accorder pour des colosses aux pieds d'argile.
levillain — Cette langue fourbe fait concurrence à la sienne : mais son regard à lui est perfide et serpentin, et peut-être que les lions doivent craindre les cobras. Mais ! Il lui tordra le cou avant ! Et tant qu'il garde ses crochets de venin bien loin : calme plat.
réglisse&caramel — Elle est si légère que déjà elle s'est envolée : mais même les enfants doivent redescendre un jour à terre, et lorsque Félix est condamnée à fouler le sol, Léo lui rappelle le nord d'un lancer de couteau.
monsieur — Ce drôle-là à des yeux bordés d'hiver, et Léo le défie perpétuellement de son verbe trop rose, et se fait une lame en soleil pour faucher les bleuets de ses mains.  
madame — Jolie Lola a le cœur en fleur au bord du sable : il lui a souri habituellement à la fin du spectacle, mais à été frappé d'une flèche de bon cœur - Léo rêve des corolles plutôt que des décolletés, et veut lui tisser un bonheur d'azur.  
salome — C'est une sotte à la bouche en furie dont on connaît trop bien les rires et les sanglots, baveux d'exubérance, que Léo ne se lasse ni de causer ni de tempérer. C'est toujours un ballet étrange de l'avoir dans les bras, et Léo croit qu'il ne veut pas qu'elle le fuie.
midi — Dis donc, il n'avait jamais souri à ce genre d'angelots, mais, mais c'est au zénith la place de Léo : sous le soleil de Midi il éclot bien étrangement, et il s'abreuve d'un amour d'hirondelle.  
tom — Oh pourquoi ces yeux de défis sont-ils remplis de rivière : Léo n'est plus menacé par les fleuves depuis longtemps, et plutôt il connaît bien cette hargne juvénile alors, alors il adore la tempérer gentiment, couteau en main et sourire aux lèvres. Rendre à Tom les rires des enfants : jusqu'à ce que l'enfance le fuie.
©️️️cecil/nationofulysses

 Sujets similaires

-
» 10 eme hussard FREE !!!
» young, wild and free ✰ juyne & louis
» Happiness is free.
» Ed Free Versus The World
» Free Tel 2euros / mois + autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-