forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

Donner ses mots — NANA
 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 40
Pouvoir : destruction
Symbole : Rasoirs ensanglantés
Occupation : écrivain & critique de théâtre & prof de théâtre & metteur en scène & dog-sitter
Avatar(s) : Dimple - MP100
Jeu 21 Sep - 1:29
DONNER SES MOTS

Pas calme. Pas serein.
Comme si ses jambes préféraient le faire tomber plutôt que de le laisser avancer. Comme si ses doigts voulaient lâcher le paquet qu’il agrippait avec appréhension.

Il marchait, tranchait l’air léger et chaud en traversant les ruelles.
La fumée de la cigarette se cachait longuement dans sa bouche. Il la sentait danser sur sa langue et s’échapper peu à peu par ses narines. Il ne savourait pas vraiment, alors que ses lèvres pinçait le filtre et aspiraient le poison. Il aimait l’idée de se faire mourir à chaque bouffée un peu plus. Préférait en rire plutôt que d’en pleurer.

Roy n’était pas de ces gens craintifs. Il était fier et sûr.
Malgré tout, un éclat vibrait fiévreusement dans ses yeux. Vacillait.
Mais il continuait de faire claquer ses pas bruyamment sur le sol avec entêtement. Pour écarter les craintes inutiles qui venaient mordiller ses épaules. Après tout, il n’avait pas à avoir peur, il était talentueux, il écrivait bien. Il savait… Mais l’écriture n’était peut-être pas la source de ses tourments.

Il se demandait, alors qu’il s’approchait, d’où lui venait cet élan. Qui contrastait tant avec Levillain et son manque flagrant d’empathie. Pourtant il arrivait et saluait d’un air détaché. La porte derrière lui se refermait dans un claquement léger presque inaudible.
Il bomba le torse et sourit avec complaisance, étirant ses jambes à chaque pas, lançant des regards hauts autour de lui. Tout n’était qu’attitude alors qu’il se dirigeait vers la délicate libraire pour lui lancer un bonjour faussement ravageur en s’accoudant mollement à l'un des étalages.

« Salut poupée, ça gaz aujourd’hui ? » Voix mielleuse, qui valse et danse, glissante. Presque visqueuse.

« Pas trop d’ambiance j’ai l’impression… » Se moqua-t-il avec une moue faussement triste.

Comme si de rien était, il tenait le paquet en éloignant le moment fatidique. Attaquant par de petites piques stupides, pour détourner l’attention. Allonger la discussion à l'aide d'une politesse grinçante dans sa bouche. Oublier, lui-même, la raison de sa venue.

ROY & NANA

 
luzerne
luzerne
avatar

Messages : 295
Occupation : libraire
Avatar(s) : felicia (fire emblem if)
Lun 9 Oct - 15:00
donner ses mots


par chaque irruption roy était foudroyant
tonitruante intrusion tourbillonnante
comme une tempête pour balayer ses doutes
l'écho de ses pas sur le pavé alors qu'il s'approchait de la librairie
résonnaient en harmonie avec les battements de son coeur
choeur dissonant de leur affection bancale
de l'apoptose d'une amitié vouée à mourir avant même d'être née
oui ses pas
-- c'était comme les trois coups sur la scène de leurs vies et
la porte s'ouvre (le rideau se lève)
sur une nouvelle comédie
(tragédie)
de sophocle à shakespeare ils les avaient toutes jouées
mille
fois
la prose les vers
les mensonges les vérités amères
il donnait un grand coup de ciseaux dans la dentelle de sa personnalité
n a n a
pièce soigneusement composée qu'il venait entacher
(d'injures
d'amertume aussi)
on pourrait croire en les voyant qu'elle était la blanche dulcinée et qu'il était
LE
     GRAND
                 VIL(l)AIN
mais dans cette tragicomédie les rôles n'étaient-ils pas inversés ?
alors qu'elle s'englue dans ses mots aigres
et pourtant
toujours plus attentionnés
je vais bien, oui. et toi comment vas-tu ?
enrober de ses politesses élégiaques sa vulgarité dégoulinante
car leurs dialogues étaient étranges
caprice de dramaturge peut-être deux mondes en fracture
une grotesque valse à quatre temps ou
un sonnet inachevé
ainsi tu viens pour mettre l'ambiance ? c'est gentil de ta part.
elle a le menton dans sa paume et son coude sur le comptoir la peau réchauffée par un rayon de soleil
(on dirait une peinture)
et elle le fixe doucereuse attendant la sentence
comme une judith fixant son holopherne ici la proie
n'est peut-être pas celle que vous croyez

ft. levillain

 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 40
Pouvoir : destruction
Symbole : Rasoirs ensanglantés
Occupation : écrivain & critique de théâtre & prof de théâtre & metteur en scène & dog-sitter
Avatar(s) : Dimple - MP100
Mar 16 Jan - 21:16
DONNER SES MOTS

Il levait les yeux pour faire défiler son regard sur les innombrables étalages de livres, tournoyant sur lui-même pour observer la pièce toute entière alors que la Nana lui parlait. Un moyen comme un autre d'éviter le regard fin de la demoiselle... Levillain préférait garder ses manières déplaisantes, plutôt que se faire passer pour sympathique monsieur intimidé...

Il plissait les yeux pour discerner le titre d'un bouquin qu'il ne lirait jamais, faisait glisser ses longs doigts sur les tranches douces et encore pures de quelques livres. Les pages inanimées auraient pu frissonner rien qu'à sentir la peau froide du vilain effleurer leur papiers froids... Papiers tristes, papiers si solitaire et trop bien gardé. Papiers sans vie, papiers morts nés qui ne quitteront peut-être jamais leurs étagères. Ne les plaignez pas trop, seule l'écriture bancale et morne de leurs auteurs sont fautifs. Protégez vos yeux et vos rêves de ces vomissures du présent. Lisez plutôt ce que j'ai apporté pour vous... Pensa-t-il le temps d'un haussement de sourcil moqueur, le nez humant l'odeur trop neutre, trop fraiche, des livres intouchés et intouchables... Tandis que le bloc d'écrits bien caché dans la pochette enfermée dans l'une de ses paumes, était fait d'un papier chaud, ardent, vif et brûlant... Du moins Levillain l'espérait...

« C'est à dire que je m'ennuyais, mais ce n'est pas forcément l'endroit où je pourrais trouver une meilleure ambiance... » Répondit-il distraitement en fixant le plafond blanc de la librairie, dans un ultime tour de jambes exécuté avec l'élégance affutée d'un faux gentleman.

Pour découvrir la Nana accoudée, regard perçant, sa fine main flirtant avec ses lèvres, menton appuyer dans sa paume délicate. La lionne fixait, aiguisait peut-être ses griffes à l'abris des pupilles indiscrètes de Roy. La reine s'apprêterait-elle à sauter à la gorge de son roi ? Mais il offrit un sourire aiguisé et s'accoudait à son tour, se penchant tout près pour couper cours à toute attaque préméditée.

« Eh, ne me regarde pas comme ça, je ne vais pas te proposer d'aller prendre un café... Ça te ferais trop plaisir. »

Il savait bien que ce n'était pas le cas, mais il aimait tellement se sentir si sûr, jouer avec le faux et ne pas s'en inquiéter.

ROY & NANA

 
luzerne
luzerne
avatar

Messages : 295
Occupation : libraire
Avatar(s) : felicia (fire emblem if)
Lun 21 Mai - 13:20
donner ses mots


vous savez roy n'est pas si vilain, mais à l'ombre des sourires il n'est pas si commun non plus :
monsieur aux pas lancinants qui n'a cesse de tourner au milieu des ouvrages entassés,
la librairie sera peut-être la scène de tous les émois --
sous le regard clair de nana aux yeux bordés d'un amusement candide.
on voudrait fleurir de pivoines sa chevelure de satin rose et ses lèvres au chatoiement des aubes ; son coeur pourtant est pourrissant d'abandon
si belle ou si fade qu'on verrait pousser des roses dans sa gorge pour éclipser sa lancinante délicatesse
si tu cherches une distraction, je peux te conseiller de bons livres, tu sais.

elle se redresse, statue de chair ou de marbre peut-être à la sainteté toute entachée
il était peut-être roi mais elle doutait être reine quand enfin il s'approche pour,
d'un sourire carnassier dévorer sa couronne.
oh, dommage.
il n'y a pas de venin au bout de ses lèvres embrasées
dans ce cas que me vaut l'honneur de ta visite ?
pourquoi venir t'égarer sous ses yeux bleu myosotis ? et salir son alcôve d'hérésies pour mieux te dérober à la lumière du jour.


 
hellébore
hellébore
avatar

Messages : 40
Pouvoir : destruction
Symbole : Rasoirs ensanglantés
Occupation : écrivain & critique de théâtre & prof de théâtre & metteur en scène & dog-sitter
Avatar(s) : Dimple - MP100
Mer 8 Aoû - 17:48
DONNER SES MOTS

Roy ne craignait pas d'être griffé. Non pas qu'il doutait que Nana puisse l'attaquer, mais plutôt parce qu'il devinait ses armes. Aussi bien que lui-même, Nana combattait avec sa langue. Aguerrie, aux sonorités riches et variées, douce mais aux revers acérés, elle se prélassait derrière deux jolies lèvres qui narguaient celles arides de Roy.

Une délicieuse adversaire... Sans bouger, seul un clignement d'yeux à peine plus fort que les autres et un rapide rictus sur le coin de ses lèvres trahirent la pensée bien camouflée de ROY. Rien ne fut dévoiler, l'idée fut écartée aussitôt : il n'était pas là pour ça.

« Je ne doute pas de la qualité de tes goûts... » Murmura-t-il en hochant exagérément la tête, laissant un de ses doigts glisser sur le bois. « Mais je suis trop occupé à écrire mes propres œuvres ! »

Suivant l'intonation emportée de sa phrase, Roy s'élança, écrasant sa mystérieuse mallette sous le nez de la libraire. Ses grandes mains étirées sur le couvercle sombre gardaient encore un instant le secret trembler à l'intérieur. Ses doigts pianotaient, l'excitation d'un enfant brillait dans ses yeux. Son cœur battait si fort, désormais il ne pouvait plus faire machine arrière.

« Je suis venu partager un secret avec toi... » Souffla-t-il tout bas à l'oreille de Nana pour ne pas être entendu par les esprits des livres, trop curieux.

Le murmure doux était teinté par sa voix sombre. Aux accents travaillés, virevoltants sans s'égarer, précis et sûrs. L'air chaud qui s'échappait venait se glisser dans le cou de Nana. On l'aurait cru glacé, mais il brulait de vie. Roy, arborant toujours son sourire dont on ne savait pas s'il était sincère ou vicieux s'écarta, fixant la jeune femme droit dans les yeux.

« A condition que tu me rendes un service en échange, évidemment. »

Evidemment. Levillain était un business aux transactions étranges. Sa fortune se bâtissait comme un château de carte englué, il trichait effrontément. Il était un homme de compromis particuliers, qui souvent ne l'arrangeaient pas vraiment. Auprès de Nana, l'échange lui paraissait généreux. Du moins il bombait le torse pour en donner l'air. Les mains gardiennes ouvrirent d'un geste expert, la noire mallette et une fois les papiers découverts, l'assurance de Roy trembla légèrement.

« Je travaille sur une idée ces derniers temps. » Les longs doigts piochèrent avec lenteur les mots de l'auteur. «J'aimerai avoir ton avis. »

Il tendit l'ébauche de son œuvre, si fragile et sans défense.


ROY & NANA

Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» NEKO CANICHE MALE 10 ANS A DONNER - ADOPTE
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour
» Des mots (à deux)
» Au delà des mots...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-