forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

Gare Aux réponses // Jatom | Granini
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 501
Avatar(s) : ness ; earthbound / craig tucker ; south park
Dim 15 Oct - 16:09

Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente

c’est vrai que c’est salissant le sang écarlate que ça fait mal les hématomes bleus
que la dernière la boisson ça laisse des tâches couleur de terre sur ta précieuse calligraphie
je rougis jusqu’aux oreilles m’embrase jusqu’aux dents de mes erreurs de ces coups de pinceau à la volette sur ta bichromie
et c’est vrai qu’au fond ça me fait plaisir d’encrasser ton noir et blanc (noir sur noir mais aussi un peu de soleil sur ta peau de carmin sur tes lèvres d’horreur sur tes mains d’espoir dans tes yeux-)
on est bien loin de la bichromie tout compte fait, je rajoute juste quelques histoires sur ta toile
des autocollants de mots de symboles de mots de soupirs sur les plaies- traces d’ébats (de débat) houleux entre toi et moi
j’ai beau tenter d’ignorer les petites cicatrice sur tes menottes les brides de silence un peu amères mais ça revient et ça accroche mon regard
j’ai envie de poser des questions sur les légendes de tes phalanges (celles qui ont posé un vernis sur mes ongles tout autre que celui qu’on prédestine aux donzelles
ceux qu’on retrouve en flacon)
et aucunes de mes horreurs ne pourra être enfermée dans un bocal
tu ris (ricanes) et ça paraît facile ce genre de choses alors je baisse les yeux soumis au poids de mes propres conneries
j’avale une goulée vide (un peu d’air) car je n’ai pas de répartie pour la vérité (je ne peux que l’approuver d’un timide hochement de tête)
ça dérive et ça m’arrange
sur une curiosité qui laisse rarement indifférent
les enfants
après tout policier on s’attend à ce que chaque jour soit épopée que ça fasse
pan pan !
dans les ruelles sombres
mais non ce n’est pas comme ça enfin je crois j’affirme en bombant le torse (je suis si si fier de mon papa-maman peu importe s’il a déjà tiré sur quelqu’un) un peu doux mensonge aussi sûrement
bien sûr que oui ! il a déjà arrêté des membres de la mafia italienne et il les a tués ! (pistolet de(ux) doigts tire dans le vide) pan ! pan ! pan ! comme ça !
léger sourire et j’ai un peu d’espoir
dis ton père, il est mort car il était lui aussi dans la police ? ou pompier et c’était pour sauver des gens ?
((ce que je suis censé faire avec ces réincarnés))
j’essaye d’attraper tes poignets pour fixer les égratignures passées
tu t’es fait ça en t’entraînant avec lui ?
peut-être que ça te vient de là, ces idées de justicier céleste
copie colorée d’un papa en noir et blanc
sauf que je doute,
que la police approuve les blasphèmes du moulin
BY MITZI
En ligne 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 763
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Jeu 19 Oct - 0:07

tu dois

ses dents agrippent le plastique encore coincé entre sa dentition

être tellement fier de lui.

Grince roule avant qu'il ne la crache dans son chocolat.
(bruit de balle)
Sale gosse
sale gosse qu'il disait.
Les poignets entre les doigts de Tomate,  non même eux ne suffisent pas à détourner
ce feu qui bout en lui

Le gamin au rire narquois, mourant, le visage qui se balade d'un côté
Ah...
puis devant
(drôle d'histoire)
(baisse la tête)
pour mieux la relever munit de ce putain de faciès qui veut tout dire (qui a déjà tout dit, sourcil en compagnon, redressé).

Si tu ne ment pas bien sûr...mais t'es pas comme ça hein je te connais bien.

bang bang lui aussi
avec son regard criminel dans le tiens (il sait)
Ce sale gosse jaloux.
Parce qu'il a vu en quelques secondes
les étoiles dans tes yeux.

(pourquoi a t-il éteint les siennes hein ? pourquoi c'est que lui
que Jack
qui a du les chercher dans le ciel ?)
Dit Jacques
(qu'il murmure pour lui même, vaincu)

Puis
c'est quoi cette entourloupe il pensait les avoir éteintes pour mieux tu sais
les rallumer
toutes ces jolies fées
mais les voilà qui dansent, qui étirent des risettes sur ton minois et comme si de rien n'était
te font attraper ses poignets
poser des questions tabou comme si tu étais le premier innocent venu.
C'est fou
fou fou fou Tom tu dis toujours
qu'il t'a tout pris mais Jack tu sais lui il
a l'impression d'avoir acquit que la poussière de tes larmes, tes cris, tes ressentiments en cet instant.

Construire son empire en un château de sable et de sang étaient loin d'être l'idée du siècle il voudra bien te l'accorder mais
C'est pas un amoureux du béton du goudron des goulots des lumières crades
pas un amoureux des carrelages collants qui couinent sous les baskets non.

c'est au final
comprendre que
il y avait de l'amour pour te sauver
il y a de l'amour pour te faire briller

même . sans . lui .

ses mains sont en prières entre les tiennes si on omet les poings serrés.

Non.

Le ton est sérieux, il est énervé mais il ne sait plus pourquoi sur l'instant T. Plutôt, il sait trop alors il oublie exprès.

Mon père, c'était un héros, il a fait l'armé, il a fait la guerre, il a tué des tonnes de gens, je crois pas qu'il en ait sauvé beaucoup 'fin c'est pas le but de la guerre de toute manière, mais c'était quand même un héros, c'est ce que dit toujours maman. Rien à voir avec l'autre pochtron. Bref, mes cicatrices, c'est en jouant avec les couteaux.

pas que, mais il coupe court à la conversation, il n'a pas envie d'aborder le sujet. Jack qui aime bien d'habitude son petit air mystique va juste de but en blanc. S'il déballe il y a rien à dire après. S'il est cru il y a plus de questions sur le sujet.
Il a pas envie
de mentir
d'en parler
tout simplement de dévoiler
il a pas envie de perdre pour de vrai face à toi à ce jeu là
parce qu'il a déjà perdu tu sais.
En deux mot et un sourire de ta part il n'a plus qu'à se rendre.
tu as
ce qu'il n'a jamais eut, ce qu'il n'aura jamais, ce qui est trop tard pour avoir maintenant.

Mais c'est pas grave
respire expire reprend le rythme du sujet Jack
Jack Jack tu es plus loin que ça tu vole plus haut que ça tu es parti puis revenu tu es plus fort qu'eux plus fort
que ces débiles d'adultes qui t'ont abandonné chacun à leur manière
t'es le dur à cuir que tu as toujours voulu être, oh non jamais tu ne peux être hors caractère sinon
sinon...

Il doit être bien occupé n'empêche, je ferai les photocopies moi-même. Tu sais, j'ai pas peur de la police, t'en parle comme d'un chic type ton père, tu veux vraiment pas que j'aille te les déposer les photocop' après chez toi ? C'est pas grave s'il est là on révisera et tout.

C'est toi qui commande à la maison à présent.






Merci ♥♥♥:
 
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 501
Avatar(s) : ness ; earthbound / craig tucker ; south park
Jeu 19 Oct - 7:29

Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente

tellement tellement fier- tellement tellement plein d'amour pour un seul unique
((père ?))
ou plutôt mère ou plutôt un peu des deux- je m'en veux au final d'avoir menti alors quand tu croises mon regard (le tien est un peu vide) je rougis et je pince des lèvres
tu affirmes que je ne suis pas un menteur et je pense que tu te doutes mais je ne préfère rien dire encore
tes muscles sont tendus entre mes mains et c'est bizarre car j'ai beau être en colère souvent mon corps se crispe pas autant- c'est juste maintenant que dévale la colline de ta peau pour remarquer que
tes poignets sont un rien moins tendres, plus fermes et peut-être plus adultes
au fond ça colle bien avec tes mots car tu es un peu moins enfant un peu plus mature que la plupart des gamins de notre âge
surtout quand tes mots traversent tes lèvres-
un héros ?
c'est un peu étonnant mais à la fois pas surprenant
toi aussi tu fais un peu la guerre à travers la douleur des enfants, toi aussi tu prends des vies sans
sauver grand monde
mais je garde toutes ces remarques pour moi ça serait un peu déplacé et franchement pas délicat face à tant de sincérité
ça fait presque étrange que tu dises les choses avec tant de simplicité que tu n'arrondis pas les bords avec de jolies paroles
c'est un peu étrange ce que tu dis là
aurais-tu deux papas
je fronce un peu des sourcils sans te lâcher- pris ferme sur toi
et puis les couteaux faut croire qu'ils reviennent tous seuls
une inspiration- changement de sujet je te relâche
un chic type ?
une chic personne oui.
un aveu bredouillé car c'est injuste au vue de la gravité de tes dires que je continue à faire comme si j'avais pas menti
en fait j'ai menti- j'en sais rien si mon père a tiré sur quelqu'un déjà déjà je l'appelle maman et pas papa ; et les mamans ça tirent pas vraiment sur les gens.
tu sais c'est deux hommes qui s'aiment
(je crois) mes parents, alors je sais ce que ça fait d'avoir un papa pourri...
si seulement
je frotte mes mains et reprend sans sourire
je sais pas jack- je sais pas s'il est prêt s'il sera d'accord et imagine on peut plus se voir après ?
c'est triste que maintenant je cherche à t'entretenir à rire avec ta personne
alors qu'il y'a quelques mois
je tremblais rien qu'en pensant à toi
BY MITZI
En ligne 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 763
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Ven 20 Oct - 16:33

Hors de ton emprise, ses mains glissent le long de la table tandis qu'il se rétracte à son tour.
Jack dos au mur contre le dossier, les fesses bien engoncées dans le simili-cuir du canapé.
Le bout de ses doigts ont tapoter un peu contre le bord de la table avant de se laisser tomber contre ses cuisses.
C'est pourtant
le meilleur moment
pour t'attraper enfin dans son filet
tu es là à sa merci, enfin désolé pour lui.
mais
oui
Jack n'aime pas que l'on s’apitoie sur lui.
Il savait déjà que tu mentais dummy pourquoi tu sens le besoin de roter ainsi l'évidence.
(tu crois qu'il est stupide ou quoi, si ton père était un aussi parfait employé il serait pas frustré, s'il était pas frustré tu le saurais pas, ni toi, ni plume, ni lénore, à toi tout seul il aurait pu tomber dans le panneau, mais connaissant chacun de vous, il voit bien comme vous êtes éclaté entre vous et tu sais c'est pas à ça que ressemble les vraies familles.)
Il est doué pour reconnaitre les familles dysfonctionnelles tu sais, même s'il est jaloux de ta complicité avec ton père, il sait quand même que c'est bancale. C'est une habitude depuis plusieurs année, il a construit son petit gang de sales garnements ainsi, en venant ramasser les pots cassés.
(Jacques disait qu'un pochtron pouvait reconnaitre ses semblables d'un seul regard,
c'est dans les yeux il parait : le puits sans fond.)
L'enfant ce masque d'un léger rictus, les yeux rivés sur ses doigts bariolés.

Tu as
deux papa hein ?


fils de pédales donc dans ton petit monde.
C'est parce que ton papa il aime parfois faire comme s'il était une maman que c'est un amour qui te frustre ou quoi ?
et ce jour là, t'as juste tout dégobillé sur lui comme si c'était péché, la bonne blague
Alors que c'est cette innocence dont Jack est tombé amoureux au premier regard
c'est le fruit de leur éducation.
(et un peu de qui tu es aussi sûrement)
Ah oui peut-être que tu t'en es rendu compte dit peut-être que c'est ce que tu t'es dit : que si t'avais pas été élevé par deux pds, les autres pds tomberaient pas amoureux de toi, viendraient pas te faire pleurer à leur pieds.
Puis aussi dans leur bras.

Bien sûr Jack turbine bien sûr
une partie de son ego enfantin pas mal enflammé l'ayant toujours mauvaise de toute cette situation
cet ego qui aime bien se dire que c'est absurde
que sous la colère tu ne vois jamais aussi loin.
T'es une courte mèche Tom, juste le bout de ton nez qui s'allume avant d'exploser.
...

S'il est prêt de quoi ? Tu crois que parce que c'est un policier il devinera direct que c'est moi qui t'ai envoyé à l'hosto ?

sa voix est revêche.
Il aurait du oui profiter de cette subite clémence de ta part. Mais ça le fait chier quelque part.
Il t'a pas gagné non c'est juste encore
son putain de père et beau-père qui lui mâche le travail qui font qu'on dit
"pauvre enfant" aux enterrement. Mais vous savez rien ils savent rien tous ses gens et toi Tom.
Toi Tom. . .
Jack claque ses guibolles, se redresse, vif, la paume des mains d'abords sur la bordure, puis c'est ses phalanges qui touches le bois tandis qu'il les resserrent et se penchent vers toi.

Tu sais quoi ? pourrit parce que c'est deux hommes qui s'aiment ? parce que c'est des sales pédales ? Tu devrais te rappeler de ça lorsque ton papa-maman surprotecteur te fait un bisous sur chaque joue avant que tu t'endormes putain, Tom tu pinailles parce que tes parents s'aiment ?!

L'une de ses mains va chercher dans sa poche avant de faire tinter les pièces de vos boissons dans la coupelle.

Il y a une telle rancune peinte sur le visage de Jack en cet instant, pas contre toi non, contre ses parents qui t'aimaient assez pour qu'avant qu'il te casse tu ressembles à un petit garçon sage, plein de vie, plein de sourires, plein d'amour à revendre à Sarah la morue. Maintenant tu joues la carte de l'enfant mal dans ta famille devant lui, lorsqu'il parle vite fait de ses parents. Il a une telle rage que tu penses avoir eut la dure vie. Il aurait préféré que tu te cantonnes à ton doux mensonges qui au moins le faisait rire.
Qu'est-ce que tu essaies de faire là il ne sait pas.
Jack il sait juste qu'il a envie de prendre l'air, lorsque ses mains se rétractent dans leur poche et qu'il se redresse complètement.

Tu sais au moulin, lorsque je t'ai mis à genou d'un coup, à ce moment là c'était assez clair que t'avait jamais été tapé comme ça de ta vie, et même après, t'as jamais eut le bras cassé par un autre. Tu sais rien, rien du tout. Je t'ai donné une leçon pour t'aider justement, mais ça te donne pas le droit de croire que t'as pas d'amour dans ta famille tu... sa gorge se serre ça faisait bien longtemps qu'il ne se s'était pas senti sur le point de pleurer mais tu sais lors de ton mensonge, t'as pas inventé les étoiles dans tes yeux, c'est impossible ça, ça c'est vrai et il t'aime tellement mais tu sais il est tellement jaloux. TU MENS ET TU CROIS QUE TU PEUX ME MENTIR SUR LE SUJET ?!

Il a les poing serrés mais il est PAS COMME LUI qu'il se hurle dans sa tête alors
non
il va pas te taper
comme il l'aurait fait
parce qu'il ne tape que pour donner des leçons Jack
et pas pour se déverser.
et pas pour se sentir supérieur, pas pour se dire qu'il est pas un naze, pas pour se dire qu'il a loupé sa vie, pas parce qu'il a trop bu, pas parce qu'il se souvient plus pourquoi il tape, tu vois il est pas comme lui lorsqu'il tourne les talons pour sortir du café les yeux rivés sur lui tandis qu'un vieux lui dit de se calmer et que les jeunes vraiment
c'est plus ce que c'était.

(tu peux tout lui retirer Tom mais tu peux pas lui retirer ça, tu peux pas lui retirer que c'est lui qui t'a morcelé, c'est tout ce qui lui reste.)






Merci ♥♥♥:
 
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 501
Avatar(s) : ness ; earthbound / craig tucker ; south park
Ven 20 Oct - 18:27

Soleil éteint sans pouvoir remonter la pente

tu ne me regardes plus mais j'opine tout doucement quand tu me poses cette question (qui ne méritait peut-être pas de réponse)
aux aguets
((est-ce que tu vas m'insulter ? ça serait quand même malvenu de ta part non))
toi qui aimes aussi
les garçons
je te fixe te dévisage un peu nerveux pas vraiment à l'aise pas vraiment dans mon élément
c'est sec c'est dur et ça fait mal
pourquoi tu commences dès maintenant à parler comme ça jack
pourquoi ça fait mal quand tu rappelles ces choses qui ne sont au fond
que la pure vérité
ça fait mal de conter ces histoires trop de fois entendues- je déglutis avec peine
l'hosto et son odeur trop prenante trop dégueulasse qui donne la gerbe à force
et c'est pas ça le souci c'est pas qu'il qu'elle soit flic c'est que
c'est que c'est une maman
et les mamans elles savent toujours tout souvent on ramène des copains et elles disent que celui-ci est pas bien pour nous
on s'entête
((et souvent elles ont raison))
je garde la tête haute le regard incompréhensif
tu te lèves et tu sembles à bout ça tord mon cœur ça tord mes tripes
et j'ai si peur
je m'enfonce dans mon siège quand tu te penches et que tu dégurgites des choses qui ne sont pas vraies des choses qui sont loin de la réalité
c'est pas ce que je voulais dire
mais c'est dans ces moments-là que l'essentiel ne sort pas, reste coincé dans la gorge je regarde mes genoux et mes mains (blanches et rouges tellement elles sont crispées elles aussi maintenant)
c'est tellement tellement humiliant tellement cuisant
j'ai envie de craquer mais ma mâchoire reste ferme et j'encaisse
et au fond peut-être que tu as raison jack, que c'est rien ce que j'ai vécu
que ma maman-papa, elle a assez d'amour pour mon père pour qu'on considère qu'ils s'aiment tous les deux
sans doute que tu comprends plus vite que moi je comprends
et c'est vrai que ses bisous sont toujours là, et c'est vrai que mes t-shirts sont toujours repassés
et que j'en demande trop, à toujours vouloir être tout en haut de l'échelle des cœurs des gens
le numéro un- l'étoile la plus brillante
ça claque les pièces, comme un gong alors que le bruit est infime face à ta voix
tu te redresses car je vois l'ombre grandir prendre de la hauteur
quelques larmes roulent- mais ce n'est rien
c'est pas grave je renifle un coup
c'est traître d'être aussi cruel jack
de rappeler ces épisodes qu'on s'efforce de combler de compenser ensemble pour des choses un peu plus radieuses
j'ai un petit hoquet qui me sort aux images qui reviennent à la douleur
je sais que le bruit c'est arrêté dans le café, après tout on est que des enfants
et tu dis des choses si dures jack
que ça choquent les adultes et les plus vieux, que ça choque ce monde
qui ne peut rien comprendre
à nos histoires de sales gamins
c'est vrai ça y'a personne qui m'a jamais cassé le bras à part toi
((donc tu es le seul à en avoir le droit))
j'ai envie de te dire que je ne t'appartiens pas, que y'a pas juste ce qui frappe qui fait mal
j'ai envie de te dire toutes ces choses mais c'est le même refrain
rien ne sort tout pèse
tu cries sur la fin et je sais pas à quel moment je t'ai menti
sauf si à un moment
je me suis menti à moi-même
j'ai pas envie de m'excuser j'ai envie de gueuler que je t'ai jamais rien demandé que tu peux partir et que tu comptes pas que tu fais que me faire mal
mais tu te détournes déjà et je me mets à sangloter
ça vient tout seul je relâche tout quand tu es parti après que le vieil homme t'ait sermonné
et les revoilà les grands qui ne savent pas quoi faire,
souvent c'est une femme qui s'approche et ça ne manque pas à l'appel
pour me demander si ça va
et dans ces moments là on peut juste bredouiller et opiner
quand ils nous parlent que y'a des numéros qu'on peut aller voir à l'école
mais ils peuvent pas comprendre ils peuvent rien faire
ne peuvent pas détruire avec leurs grands pieds
l'empire de sa majesté des mouches
alors je me lève et je tiens à peine je range tes affaires dans ton sac referme tout prestement enfile ma casquette le profil bas espérant cacher un peu de ma peine
(ahah)
avant de sortir hâtivement de ce lieu pesant
je continue à pleurer et j'ai dû mal à respirer
les goulées d'air sont irrégulières et ça prend aux poumons
c'était longer les murs- puisque ta silhouette est déjà loin puisque tes cris sont éteints
retour à la case départ- peut-être sans lendemain
et les épaules affaissées de propriétés qui ne sont miennes
BY MITZI
Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» Derrière la gare, terrain vague{Sonia
» Gare aux fromages géants au bord des routes suisses...
» Gare à l'eau bouillante ! [ Libre ]
» /Gare/Des retrouvailles peu habituelles…[PV : Soph',...
» Gare de Lyon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-