forum rpg tout public univers fantastique/paranormal aucun minimum de mots avatars illustrés 200*320px

Au clair de la lune // Jatom | Granini • terminé
En ligne 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 763
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Sam 29 Juil - 7:56

Qu'est-ce qu'il fait bon, lorsque du lourd sommeil, il revient enfin.
Oui Jack se dit, sans avoir encore vu mais il peut sentir
la brise qui caresse d'à peine son visage, comme timide de venir s'y poser.
La nuit a été courte pour certain (mais lui n'en sait rien)
Lui non il se lève
comme si de rien n'était.
Baille un bon coup, regarde sa fenêtre ouverte (sûrement par sa maman, il l'a même pas entendu tiens).
Puis
semble se souvenir
reporte son regard sur la couche de fortune vide de lui.
(il n'est donc pas revenu)
mais Jack préfère se raconter
une toute autre histoire
(il a pu se lever plus tôt, il a pu vouloir venir dormir mais il aurait prit toute la place, c'est vrai, on lui a souvent dit à Jack qu'une fois endormi il s'étalait un peu trop dans le lit, que c'est difficile de le pousser, de se faire une place contre lui)
De bonne humeur il décide de ne pas en vouloir à Tom, il a forcément une explication mais le matin il vaut mieux le commencer
du bon pied.

sort ses affaires, décide de prendre son temps, une douche, se rafraichir, finir de somnoler sous l'eau avant de se vêtir comme prêt.
déjà remettre les couverts (alors on va barouder où aujourd'hui ?)
Mais avant de jouer aux aventuriers il va falloir se restaurer.
Jack le cœur battant de retrouver celui qu'il considère comme sa moitié dévale les marches.
(il a mit de jolis vêtements, au cas où tu as envie de trainer en ville, des vêtements qui lui donne bonne mine)
Alors lorsqu'il déboule en trombe dans le salon pour te voir, là, en dormeuse, il est plutôt surprit.
Pourquoi tu dors encore Tomtom ? t'es pas du matin ou quoi ? Mais il ne dit rien et va dans la cuisine s'installer pour discuter avec sa mère qui commence à s'activer, lui prépare sa boisson favorite tandis que Jack sort de quoi bouloter.
Tranches de mie de pain, beurre de cacahouète et gâteaux sans marque s'empilent sur la table.
Gelda qui ne pose pas de questions (sur comme est arrivé dans leur maisonnée cet enfant)
Jack qui ne lui donne pas de réponses. C'est une relation qui fonctionne bien ainsi
sans questions, pas de réponses problématiques, pas de crise de nerfs, tout est plus facile lorsqu'on se sourit et on fait comme si
tout allait bien.

Jack commence même à sortir un petit plateau et le remplir d'un verre de jus de fruit et de jolies tartines tartinées par lui-même pour, une fois son colis bien garnit, venir le porter sur la table basse face à Tom.
Il a juste envie sans se l'avouer, de faire la paix.

Tomate tu dors beaucoup dit donc, c'est la matin, si tu te lèves trop tard on va pas pouvoir bien profiter de notre dimanche...


Il se fait une petite place à côté de toi et allume la télévision -qui tombe sur Oggy et les cafards- sans plus rien dire.
Tu vois il est assez galant pour t'attendre avant de commencer lui même à grailler.






Merci ♥♥♥:
 
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 501
Avatar(s) : ness ; earthbound / craig tucker ; south park
Sam 29 Juil - 10:15

Il fait si peur, il fait si froid dans ma tête la nuit

de nuit noire j'aurais préféré la nuit blanche
ne pas ressentir ce manque de sommeil- l'envie de plus bousculée par ta présence
et juste continuer à garder les yeux ouverts
je préfère ne pas dormir du tout que
quelques heures qui achèvent
sortir du sommeil dans un gémissement plaintif
ronronnement de la télévision
et toi qui commences déjà à (trop) parler dès le matin
juste tais-toi
car
c'est juste dans les contes que blanche neige se réveille au chant des oiseaux
et toi tu piailles un peu trop fort
main sur le crâne- faim de rien
soupir un peu long
profiter mh
ça me semble un peu tendu jack tu sais de profiter de quelque chose
je rentre mes jambes, m'appuie et frotte mes yeux
couverture me couvrant toujours
maigre protection
ouais...
j'aurais peut-être mieux dormi sans les cris
mais quel genre d'individus serais-je pour le souligner
moi qui ait sans doute une part de responsabilité dans tout ça
regard désintéressé vers le petit déjeuner
me lever en m'étirant
soupir d'effort
laisser retomber paresseusement la couverture sur le canapé
je vais me laver, commence à manger sans moi j'ai pas faim.
sans un regard vers toi
te dépasser
grimper les escaliers et m'enfermer dans la salle de bain
retirer les vêtements et les mettre dans ce que je suppose le panier à linge sale
chercher à faire fonctionner les trucs en persiflant
allumer l'eau
((tant pis les douches froides ça me convient aussi))
savon aux fleurs
se shampouiner- effacer les dernières traces de notre course nocturne
lentement
se rincer
mécaniquement
prendre une serviette au hasard
s'essuyer dans un bâillement
l'enrouler autour des hanches et pénétrer dans la chambre
foncer vers l'armoire- empêcher le regard de dévier vers des éléments dérangeant
et se servir sans gêne, tu ne me diras rien hein
tee-shirt gris foncé
un jean pioché au hasard sur le tas
redescendre en se frottant les yeux
démarche plus traînante que fringante
me poser à tes côtés à nouveau
m'étaler
sans un mot juste les yeux fermés
complètement exténué
BY MITZI
En ligne 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 763
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Dim 30 Juil - 7:48
tes cheveux ébouriffés lui décoche un sourire facile
c'est si facile le matin, tout donne l'impression d'être
sain
Alors tu es un peu Ours ? T'es pas de l'aurore ? Jack il trouve ça mignon que tu sois un petit peu
bougon
(il ne pense à rien d'autre qu'à l'instant présent).
Lorsque tu te défiles il ne fait que t'accorder se temps d'un petit ok ! joviale.
une jovialité sans arrière-pensées
sans penser du tout.
Parce que dès que tu disparais
tel le prince laissé avec l’énigme du chausson de verre
(si fragile, si spécifique)
Les

tourments questions la nuit d'avant la guerre des boutons puis tout à la fois celle intestine sur plusieurs générations qu'il t'as transmis se savoir de bonne guerre de bonté de cœur et pourtant il le noircit de son aura néfaste qui saupoudre
sur le noir sur noir
un gris cendré au goût des enfances brûlées.
Avec l'excuse que c'est mieux de se reconstruire à sa façon mais
on peut jamais se reconstruire comme avant
et puis ce n'est pas vraiment à ta manière c'est plus à la sienne
celle que Jack dit.

C'est drôle.
Il n'a plus faim non plus.
(la télévision continue de débiter mais les images pop se balayent sous ses cils ombragés.)
Ses mains crispées sur ses genoux il attend, regarde ton jus de fruit
frais pressée
(avec beaucoup d'attention assurément de la part de sa maman qui essaie toujours de bien faire, tout du moins, mieux qu'avant)
Son corps plaqué en fausse détente contre le canapé (se laisse couler dedans)
Mais aujourd'hui nous sommes demain et Jack il espère qu'après t'être débarbouillé tu vas retrouver ta joie toi aussi
toi aussi
puisqu'on est plus au clair de lune
puisqu'on est pas encore sous le soleil écrasant
puisque t'es loin de l'ombre du moulin
Dans se présent présentement présent.

Le matin c'est un peu magique tu penses pas Tomtom ? il y réfléchit en étudiant ses ongles.
C'est tout autant un entremet qu'un renouveau, et de ce fait, le plat de résistance.
C'est tout aussi important que le reste et pourtant ce n'est que le début de la journée, que son balbutiement
une ébauche à peine esquissée.
Un peu comme vous et c'est vrai, il suppose, maintenant que ça lui revient petit à petit,
le clair obscure de votre soirée
que Jack a barbouillé en premier lieu toute la page au fusain
avant d'essayer de gommer à l'intérieur par la suite des formes épurées.
C'est expérimental il te l'accorde mais. . .
(est-ce si condamnable que ça de vouloir faire entrer dans son monde celui que le môme souhaite voir partager tout avec lui, visions, sentiments)
etc
.
.
.
Alea jacta est
Une fois le décor de noir vilipendé
les paumes de ses mains resteront coupables du méfait.

A ton retour il est tout sourire à nouveau.
ça te va bien ses vêtements.
de sa main qui t'a souillé dans le seul but de t'élever il l'appose contre ton crâne, contemple ton visage en manque de Morphée
caresse
les cheveux si semblables aux siens.  
sans rien dire en supplément pour t'enquiquiner car de ce geste
ne parle-t-il déjà pas assez ?






Merci ♥♥♥:
 
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 501
Avatar(s) : ness ; earthbound / craig tucker ; south park
Lun 31 Juil - 4:51

Il fait si peur, il fait si froid dans ma tête la nuit

la main dans les cheveux- un silence en prose
est-ce que ça ne te rappelle pas quelque chose
et je me demande, j'attends presque le moment où tu vas recommencer à
faire une caresse
puis deux
enserrer tes doigts et cogner
((est-ce que cette fois-ci, ça sera contre la table))
à défaut d'avoir les pierres du moulin
hier n'était sans doute qu'une parenthèse,
et je sais pas si je dois espérer jack
qu'un jour cet aparté
se transforme en envolée lyrique- en phrase qui ne se terminera jamais par
un point final
par ta mort tu as voulu en poser un,
mais il s'est aussitôt transformé en virgule
((pour pouvoir terminer le calvaire il faudrait que je sois capable de terminer le paragraphe))
mais la page est difficile à tourner
et la chute du chapitre
dure à exprimer
il faudrait un dialogue qui prouve aux lecteurs
que le méchant de l'histoire est en fait du côté,
de moi,
le héros,
de ma propre épopée
mais es-tu prêt à me le céder complètement jack, ce pardon qui résoudrait tout
qui apaiserait mon corps qui doute encore de ta sincérité
je me demande si tu n'es pas un faux-repenti
qui dissimule derrière un grand sourire
d'immenses crocs
dignes d'un monstre sous le lit
je suis usé et fatigué, j'ai envie de vomir à la douleur qui remonte et mes traits se tirent
je déglutis un coup avant de saisir d'un geste que je veux sec mais qui est plus déterminé comme nerveux
ton poignet
ça serait presque du comique de répétition,
sauf que moi je ne trouve pas ça vraiment drôle
ouvrir les yeux pour réaliser que je suis dans le salon, pour me rappeler de cette réalité malgré tout encore hantée par le grincement du moulin
tordre méthodiquement, exactement comme la dernière fois
t'as récupéré le couteau dans l'eau, pour qu'il soit sur ta table de chevet ?
parler assez bas, pour que depuis la cuisine ma voix soit couverte par les rires de la télévision
ça te fait quoi de le voir tous les soirs, hein ? à moins que ça soit car tu as peur, mais tu étais pas censé les dévorer, tes monstres ?
ça reste dans la gorge
et je n'en peux plus de lutter
contre la rancœur
j'ai envie de l'exterminer une bonne fois pour toute,
histoire qu'il ne reste que le cœur
BY MITZI
En ligne 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 763
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Lun 31 Juil - 6:07
cette toison douce dans laquelle il a plongé ses doigts sécrète enfin une odeur respectable
qui lui convient mieux en tout cas. (le sourire de Jack s'élargit, il a envie d'y plonger son visage, de t'embêter un peu sur le sujet en te disant que tu sens si bon, taquin, mais tu ne lui laisse pas l'occasion)
Oh que non Tom
Il a bien pu rêver, se dire qu'en mâtiné meurt la lune et ses reflets (mais il est bien placé pour savoir que ce n'est pas vrai)
Le soleil encore timide
n'a besoin que de pointer le bout de son nez pour venir
dardant, embraser le froid du granit foulé.

Le sourire de Jack continue de s'élargir pour mieux que ses commissures se tordent en grimace sous celle que tu appliques à son poignet.
ça fait pas si mal que ça en vrai
ce qui est douloureux c'est ton expression c'est
ce rejet
(toujours lui)

Les mots réveillent une vieille lame qui rouille à présent au fond de l'eau
(mais il parait qu'après avoir coulé un cadavre fini bien souvent
par remonter flotter à la surface)

Le sourire de Jack se fane.
Les sourcils en pagailles encombrent son front de ces plis de l'incompréhension.
Non ce n'est pas le-
Même
même que...
La gorge sèche il ne déglutit pourtant pas.
(et bien Jack, où est passé ta nonchalance usuelle ?)
c'est parce que
ce n'est pas le même non c'est plus un gris-gris
un souvenir émoussé comme le tiens mais pas par l'eau douce non
un souvenir qu'il s'est approprié et il se souvient de cette pensée nocturne
de Jack Jacques et Tom au milieu.
Cette arme, il t'a retiré la possibilité de l'apprivoiser.
Les mirettes de Jack s'ouvre en grand
Mais bien sûr
comment il a pu passer à côté de cela ?!
Si tu ne peux pas t'approprier l'objet d'une de tes douleurs il reste en ta mémoire
comme une griffe mystique sûrement comme les grandes mains bariolées de Jacques pour lui qu'il n'a compris
qu'une fois les siennes décorées.

Jack sans douceur retire son poignet rougit de ton emprise et bondit sur ses pieds.
Le faciès solennel, il se dirige vers le buffet du salon.
Premier tiroir
Brille l'acier, il en tire l'un d'eux. (non il est amoureux mais peut-être pas assez pour t'apporter celui de sa table basse)
Puis
se tourne vers toi
Coup de poignet,
Lame qui s'ouvre
petit mouvement
Lame qui se referme
(pas de cran d'arrêt à celui-ci, plus fin, plus petit, plus raffiné et tout à la fois le manche délesté de décorations,
tout dans la pureté)

J'ai une collection (demi-mensonge, ce n'est pas vraiment la sienne, mais il suppose que maintenant c'est du pareil au même.)

Un pas puis deux il ne sait pas
ce qui se passe dans tes émotions en ce moment, pas vraiment, il ne fait que supposer mais Jack, tu le sais bien
a sa manière de faire.
Rapide coup d’œil vers la porte de la cuisine ouverte, le son de l'eau et de la vaisselle qui claque un peu contre l'inox du lavabo le conforte dans son idée.
L'approche est douce il prend le temps, jusqu'à revenir se poser avec précaution à tes côtés.
Son expression toujours aussi sérieuse, il fait claquer comme si de rien n'était
ouvert
fermé
la lame qui danse entre ses doigts, sans même un regard -l'effrayante aisance.

Je suis désolé Tomate j'aurai du y penser plus tôt, tu dois avoir besoin d'apprivoiser cette peur pour t'aider à surmonter l'épreuve.

C'est si arrangeant, de faire comme si tu n'as pas mis sur le tapis ses démons Jack n'a pas envie d'en parler non il n'a même pas envie d'y réfléchir, tout entier concentré sur ta progression, ta leçon oui il te l'a bien donnée, mais rien n'empêche qu'il t'aide un peu plus longtemps pour que tu la connaisses par cœur.
Jusqu'à même
qu'elle ne sois plus qu'une banale bagatelle que tu puisses réciter sans trembler sous la pression.
Fermer.  
Il tourne le couteau vers toi.

Tiens, je te l'offre Tomate c'est un outil, rien de plus...

Il essaie de t'envoyer un sourire d'apaisement.
Ni divinités, ni démons, ni passions, ce n'est qu'un objet inerte qui ne prend de sens que dans la main de son porteur. Lui aussi il lui a fallut du temps pour ne plus le voir comme cette chose froide et terrifiante qui est animée d'un grand ressentiment.

...avec un couteau tu peux éplucher des fruits, tu peux faire un pipeau pour chanter avec les oiseaux, tu peux tailler des bâtons pour y planter des marshmallow lorsqu'on fait un feu de camp.

Tu peux
en faire tout ce que tu veux, ce n'est pas lui qui est dangereux c'est ce qu'on en fait
Et si tu peux te tenir à ses côtés, prendre sa main dans la tienne comme hier, alors c'est que tu n'as déjà plus réellement peur
de la véritable cause de ton aversion.
Où est-ce juste que tu la refoules encore et encore et la défoules sur tout
tout ce qui l'entour lui, Jack.

Je peux t'apprendre à l'utiliser si tu veux.






Merci ♥♥♥:
 
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 501
Avatar(s) : ness ; earthbound / craig tucker ; south park
Lun 31 Juil - 6:53

Il fait si peur, il fait si froid dans ma tête la nuit

tu te dégages et ça ne me fait ni chaud ni froid
ça ne me couvre pas
ne me désape pas
je ne suis même pas soulagé de ma violence soudaine, j'ai envie de cogner mais je sais que c'est une défaite évidente si je m'y risquais avec toi
je te suis du regard quand à nouveau tu restes muet
clac
sourcils froncés
poings qui se serrent
le bruit familier
j'ai la gorge prise et je ne peux rien prononcer le c l a c
quand je l'ai entendu au moulin, c'était la première fois
maintenant je sais très bien ce qu'il veut dire
tu ouvres les lèvres et j'attends des réponses
des réponses qui ne viennent pas
remue le couteau dans la plaie hein
tu reviens
mouvements de doigts répétés (clic clac clic clac)
mais jack on a qu'onze ans
et c'est censé me rassurer de constater avec quelle aisance avec si peu de crainte
tu manies un couteau
ça fait mal
ça fait mal car je suis persuadé de ne pas avoir besoin de ton aide de ne plus avoir besoin de toi
car il est possible qu'à ta prochaine tentative de m'offrir un instant miséricordieux pour me résoudre moi-même
je finisse éventré
pourtant je continue d'écouter
((est-ce que tu vas me répondre ?))
c'est pas pour ça que tu dois t'excuser jack,
tu sais qu'en tant qu'anti-héros t'es juste censé faire du mal autour de toi
on est censés adorer te détester
t'es pas censé sourire comme ça, t'es censé avoir des rictus cruels
mais le problème c'est qu'on n'est pas dans les livres
je sais très bien à quoi ça sert un couteau et la seule chose que tu me prouves c'est qu'au moulin tu l'utilisais pas correctement
je m'en saisis
sans un mot
l'observe
et le serre entre mes doigts, sans l'ouvrir
proposition
apprendre
à utiliser
ce couteau
je m'attends à une suite à un "ps" qui ne vient pas
silence
je me lève et jette le couteau à ma place, là où j'étais assis
si tu ne veux pas me répondre, je ne veux pas t'écouter
je prends le verre de jus de fruit en main, le vide d'une traite
tu comprends rien à rien jack
pour une fois je prononce ton prénom à voix haute
j'ai pas envie de pleurer
pas envie de hurler
je veux juste rentrer à la maison
et tenter d'oublier
j'en veux pas de tes leçons, tu m'as dit qu'on était à égalité et que cette nuit on avait surmonté l'étape de toutou que tu tentes de dresser, qu'élève que tu tentes de faire voir ta pseudo-lumière.
je m'écarte vers la sortie
tu me reparleras quand tu sauras répondre à mes questions, t'façon tu t'en fous si je te déteste c'est même toi qui l'as dit alors pourquoi tu perds ton temps hein ?
je crache les mots
trop fatigué pour chercher à te comprendre à trier pour trouver le un peu de bon dans ton intention
au revoir, madame et merci pour l'accueil.
essayer d'ouvrir la porte,
pour te fuir, toi qui à onze ans
trouve normal
d'avoir un couteau sur sa table de chevet
nous ne sommes que des enfants après tout
BY MITZI
En ligne 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 763
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Lun 31 Juil - 7:26
ça lui donne parfois l'envie de te mettre en charpie pour que tu ne puisses plus t'échapper.
ça fait déjà
plusieurs fois à présent
jamais deux sans trois hein ?

Tu t'es levé
Tu a balancé son cadeau comme si c'était rien
Tu as débité de la bile comme si tout ça c'est trop, pour toi c'est
sans queue ni tête sans autre sens que de te mettre à l'envers
pour mieux correspondre à son endroit.

Pas
le
temps
de moufter
que déjà
te voilà à la porte d'entrée (va cour vole et
te venge)

et lui au fond ça crisse ça broie
du noir
dans son usine à cauchemar
tel un pétrolier qui coule (vous auriez pu faire la paire dans vos semblables calvaires)
Tu aurais pu être cette lame sensible qu'il a tant de mal à être.
Mais encore tu refuses son offre
comme si tout ce qu'il touche se contamine de cette suie infâme
pourtant infime car visible que dans ton regard
(ce qu'il ne voit pas
ce qu'il ne comprend pas
pourtant l'accapare)
Jack qui ne veut pas répondre de son crime
Jack qui ne veut pas te laisser t'en tirer à si bon compte (de prendre son cœur et a répétition le jeter sur le bas côté)
Quand bien même il t'a donné ce droit, ça ne le rend pas plus aimable.

Maman n'a pas entendue après tout elle n'est pas juste à côté. (mais elle sera sûrement un peu triste en se rendant compte)
Jack n'y pense pas à sa tristesse il est bien trop occupé à fulminer, à penser à lui encore une fois tandis qu'il se redresse, d'un bon coup de talon va enfourcher ses chaussures pour te courir après.
Il ne sait
plus quoi faire
Enfin il sait mais ça il ne peut pas non.
Te donner l'excuse que tu attends tant (quelle excuse tu n'en pas besoin ce n'est pas le message, si tu la veux encore c'est que tu n'as pas intégrée
la leçon
autant qu'il l'imaginait)

Lorsqu'il te rattrape c'est pour se jeter sur toi, passer ses bras autour de ton corps et ramener à lui serrer si fort à t'en étouffer, les mains plantées dans ce t-shirt qui lui appartient.
A son tour d'avoir son visage contre ton épaule.  
Il se souvient que
ça lui donne parfois l'envie de te mettre en charpie, la, les ongles prêt à s'enfoncer contre le tissu, chercher ta peau.
Il n'en fait rien pourtant
les battements résonnent dans ses tympans il n'entend pas dehors le beau temps les oiseaux le petit vent.
Il est si
si faible face à toi si
dans le besoin de se sentir aimé.
Il n'en veut pas, ni de l'adoration, ni de l'effroi, il veut cette pureté qu'il a vu en toi le jour où ses iris ont croisés les tiennes.
Et il ne sait pas quoi dire pour rattraper le coup
il ne comprend même pas pourquoi tu remets sur le tapis cette histoire de chien c'est le matin lui ne pensait déjà plus au loup.
Il pourrait dire tellement de choses mais qu'est-ce qu'il fait s'il dit encore ce que tu prends pour des conneries
et que tu t'enfuis
il sait même pas où tu habites
est-ce que tu vas continuer de l'ignorer comme la dernière fois ?
est-ce que tu vas lui faire faux bond pour toujours comme à la patinoire ?
est-ce qu'il est voué à attendre toute sa vie ce qui ne viendra pas ?
ça parait si long d'un seul coup la vie, lorsqu'on a décidé de s'accorder de grandir.

Non la pilule ne passe pas, alors il se serre, t'enserre, t'emprisonne contre lui y met toute sa force, toute sa volonté à te retenir planté là, à ne plus pouvoir faire un pas.
ne va plus ne cours plus ne vole plus
puisses tu garder ton évasion pour tes songes.





Merci ♥♥♥:
 
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 501
Avatar(s) : ness ; earthbound / craig tucker ; south park
Mer 2 Aoû - 4:06

Il fait si peur, il fait si froid dans ma tête la nuit

ça m'étouffe cette étreinte
encore plus que le soleil
encore plus que n'importe quoi
ça m'étouffe et tu me serres avec tant de force tant d'énergie que je ne peux me dégager
alors c'est plus facile pour toi de me courir après que répondre à deux petites questions
il y'a quelques personnes dans la rue
qui s'avancent en nous ignorant
après tout,
nous sommes que des enfants
ton visage tout près du mien- un peu trop d'ailleurs ça en serait presque dangereux
je suis en colère
mais trop fatigué pour lutter
tu ne dis plus rien mais tous tes gestes hurlent
r e s t e
avec moi
c'est cruel comme comportement jack et j'espère que tu le sais
que c'est égoïste
que tu es un menteur
m e n t e u r. tu mentais quand tu disais que tu t'en fiches, que je te déteste.
c'est pas beau de mentir
et maintenant que je me rappelle que tu as dit ça
dans l'obscurité du moulin
je vais l'utiliser tout le temps
te faire regretter
pour que tu répondes à mes questions
((dis pourquoi tu as toujours le couteau sur ta table de chevet ce couteau qui m'a souillé dis pourquoi tu l'as encore alors que tu n'as pas peur la nuit))
t'es un menteur. tu les as pas dévorés tes bêtes de sous ton lit, sinon tu aurais pas fait une crise cette nuit.
j'ai tellement la hargne que je m'en fiche que je ne sens plus coupable- je laisse ça à plus tard quand tu m'auras parlé et qu'on pourra se tenir la main l'air de rien
tu me fais pitié.
à mentir tout le temps comme ça
c'est faux mais tu ne peux pas voir les traits de mon visage un peu trop tendus qui contredisent tout
c'est faux
mais tu peux savoir pour une fois
toi qui as des yeux partout
un peu plus bas
lâche-moi, je veux pas être vu avec toi.
t'es mon sale secret
j'espère que tu le sais
et ça c'est un peu plus sincère
car on peut compter sur le doigt de la main
ceux qui sont au courant pour la regrettable et toujours
scène du moulin
BY MITZI
En ligne 
myosotis
myosotis
avatar
Crève
Messages : 763
Pouvoir : création
Symbole : gâteau d'anniv'
Occupation : I play Pokemon GO everyday
Avatar(s) : Mob & Ritsu / mob psycho 100%
Mer 2 Aoû - 5:39
Les paumes à plats contre ton torse d'enfant se mettent à trembler sous tes mots
Jack qui a connu la violence des coups
Jack qui a connu la violence de l'ignorance
Jack paré à l'un comme l'autre et tu sais même contre la haine mais il n'est pas paré Jack oh non
Face à la douleur d'être sûrement hais par la personne que l'on aime
(c'est un tout autre combat)
Il n'a jamais eu avant
à essayer de se faire aimer tout en ayant pas le droit
(il s'est lui même retiré celui-ci en voulant jouer à l'étoile filante)
Voilà
le rêve
éteint
l'étoile a filée sans lui
ne reste plus que la poussière de sa trainée si combustible dans cette belle matinée.

Jamais
deux sans trois n'est-ce pas.
Mais le sale gosse de la cour de récré est une terreur tu te souviens
c'est un petit chef
qui mène à la baguette son troupeau
c'est un berger
qui à l'habitude que l'on trottine à ses côtés
Mais toi tu as toujours été différent tu as toujours détourné ton regard
comme si
le noir sur noir
n'a jamais été qu'un mirage grisâtre
(ça bout en lui, ça l'enrage de ne pas sentir cette réciprocité, dès qu'il pense l'obtenir, elle lui échappe à nouveau)

Te serrer ainsi contre lui tu sais Tomtom c'est un peu comme
te supplier de lui offrir ne serait-ce qu'une compassion de pacotille
(mais ça non plus il n'y a pas le droit, bien qu'il ait envie de se l'offrir)
Dans ses plans tout a été toujours a peu près maitrisé jusqu'à ce jour
mais ce jour est passé depuis longtemps à présent et le voilà à devoir improviser jour à jour
avec les conséquences qu'il a lui-même créé mais dont il n'a jamais imaginé les retombées.

Tout est en échec à présent, tu as vu des choses qu'il n'avait pas envie que tu vois
(Jack et les nuits hurlantes)
tu as entendu ses mots qui continuent de creuser dans tes blessures alors que son intention est de les soigner.
Pourquoi tout semble toujours
s'échapper d'entre ses doigts ?! (d'habitude il est si simple de tenir au creux de ses mains le cœur des enfants)
Jack qui ne s'imagine même pas à quel point le tiens est haché menu, tellement qu'il ne peut en retenir aucun bout.
et c'est vrai ça dit ? que tu ne veux pas être vu avec lui ?
Lui le boucher de tes sentiments ?
A ça c'est sûr il a bien empaqueté ta haine tout comme un autre l'avait fait avec lui.
Mais si tu as pitié c'est qu'il n'est au fond
pas comme lui
parce que Jack n'a jamais eu pitié pour les paluches de Jacques.

Les mains de l'enfant descendent sans pourtant se décoller de ton corps. Sa respiration est courte tu lui as mis tellement de coup en si peu de temps mais il est toujours debout (c'est tout ce qu'il sait faire, tenir en place, c'est son héritage le plus méritant). Il attrape ton bras gauche et enfin ne te relâche que pour te faire pivoter brusquement face à lui (bien vite enfermer ton bras droit de sa menotte encore libre, sévère)
Jack tu sais il a
les épaules tombantes (il n'est pas habité par la colère ni le regret, juste par la douleur)
de ce jamais deux sans trois (mais t'arrêteras-tu seulement là ?)
Il a la gorge sèche mais il est encore pas assez pleutre pour pas
relever son regard dans le tiens pour t'y affronter (confronter vos sentiments).

ça vaut pas mieux ? sa gorge est sèche et son ton désabusé, mais pas pour deux sous rancunier, tu peux juste ... prendre cette info et me poignarder encore et encore avec. le sourire qui nait sur ses lèvres n'est éclairé d'aucune lumière. Mais tu vas me dire que t'es pas comme moi Tomate hein.. t'es bien mieux... ses lèvres tremblent pourtant parce qu'il sait que c'est vrai qu'il est bien mieux, c'est vrai sinon il ne serait pas amoureux. T'es...

et il ne sait pas comment le dire sans que ça ait l'air risible alors pour une fois ses paupières tombent et ses pupilles observent vos pieds, même pas tes doigts lorsqu'il vient les chercher pour les renfermer dans les siens, sentir la tendresse de tes paumes d'enfant (pas barbouillées non, de la rancœur dont il a vêtu les siennes).
et peut-être la réponse est celle qu'il n'a pas envie d'entendre : qu'il doit te laisser respirer
pour de vrai
arrêter de vouloir tout enfermer de toi
ne risque-t-il pas de t'asphyxier à toujours te vouloir dans ses bras ? Ne risque-t-il pas de finir d'achever
de tuer
ce qu'il souhaite sauver ?
Alors
ses lèvres se pincent, ses dents se serrent par derrière lorsqu'il lâche tes mains et se force à mettre les siennes dans ses poches.
Voilà c'est fait tu es libres de t'en aller
tu es libres Tomtom comme tu l'as toujours au fond été, est-ce que tu le vois maintenant ?
et enfin Jack, réussit à dessiner un sourire comme pour se consoler lui-même.
C'est ce que tu es :
libéré en cet instant.





Merci ♥♥♥:
 
 
magnolia
magnolia
avatar

Messages : 501
Avatar(s) : ness ; earthbound / craig tucker ; south park
Mer 2 Aoû - 6:23

Il fait si peur, il fait si froid dans ma tête la nuit

glissent doucement
tes mains tremblantes
((je t'ai fait du mal))
mais c'est nécessaire hein
glissent et saissent
une seule plutôt qui me fait pivoter virevolter comme une danse de salsa
tout d'abord tu enserres tu enfermes à nouveau comme si tu ne savais faire que ça comme si c'était l'unique action que tu arrivais à faire me concernant
ou même
tout court
je m'attendais à de la douleur de la colère de la moquerie mais pas à cette douleur dégoulinante
peiner à rester fixe
faire
le vide
pour ignorer les émotions qui menacent de faire écho avec les tiennes
qui hurlent et qui se déchaînent mais que j'enchaine aussitôt
tu souris en parlant et j'aurais préféré une grimace ou une moue un peu vide
que ce rien
qui résonne en tout
et non je suis pas comme ça en te voyant je m'y efforce
je n'aspire à te seconder
tes mains en relief toujours tendres qui descendent et qui saissent
serrent et relâchent
très bien
je détourne mon minois jusque là fermer
recul d'un pas goûtant à la liberté
fallait sauter du train avant que je te tire.
puisque tu m'y avais poussé
je saurais t'attendre au bout du quai. avec des réponses.
et j'espère sans mouchoir blanc
se détourner et repartir en trottinant
BY MITZI
Contenu sponsorisé
 

 Sujets similaires

-
» Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh]
» Au clair de la lune [Asuna]
» Au clair de la lune, mon ami Theo [PV]
» Au clair de la lune [Asuna Tutsiki]
» Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-