beyond memories
forum rpg tout public ☆ univers fantastique/paranormal ☆ aucun minimum de mots ☆ avatars illustrés 200*320px

[PEGI 18][ON PARLE DE LA MERE DE VITO][Y A DES TRUCS CRADE DEDANS JUGEZ PAS] #mère #vito #18 #sexe #mélixdylan #mélylan #dyli #vito'smother #dédiboobsàvito #sex #rpsex #reese's #méli #grosse #milf #porn #brazzers #nudes [PV MELI LA +++ BELLE]
Invité
 
Invité
avatar
Sam 1 Oct - 16:23



     
      ta mère vito  just right  
     
   

   
 

Allongé de tout mon long en travers du lit, je laissais mes jambes se balancer nonchalamment dans le vide alors que je soutenais ma tête d’un bras et de la main libre, lançait en l’air des reese’s en essayant de les avaler avec étonnement de succès, et pas les reese’s les gateaux, non, les reese’s pieces là avec la petite boite orange et les genres de smarties chelou rouge jaune et marron.

Ca là :


Et bah cette merde, ça s’avale encore plus facilement que les sextoy de Vito, tellement c’est bon. Pas que les sextoy de Vito ne le soient pas, enfin, c’est pas comme si j’avais testé, mais s’il en avait autant, ça devait être le cas. Je devrais peut-être essayé tien. Et alors que je pensais à la flexibilité de mon anus par apport à la masse considérable de ces engins, je lançais notre sujet de prédilection d’une voix goguenarde tout en regardant mon colocataire :

« - T’as pas un peu des doutes sur la provenance de Vito ? Non parce que c’est pas qu’il est pas bg mais quand même. Lui et sa mère. Sa mère. »  Rick Look

Oui. Sa mère.
Parce que la mère de Vito, c’était quelque chose. Un peu comme la douceur d’un rayon de soleil ou l’odeur de l’herbe fraichement coupé - et je ne parle absolument pas de son duvet - que je n’ai jamais eu l’audace d’imaginer (évidement) - mais du fait que sa présence illumine une pièce et embaume l’air d’une senteur si agréable que vous êtes bien obligé de vous avouer vaincu. Parce que oui, on le dit, la mère de Vito est un véritable fantasme pour les yeux. Personne ne pouvait dire le contraire, c’était un fait. Une vérité générale. Et on se demandaient encore pourquoi elle ne faisait pas partie d’une des septs merveilles du monde.

J’arrêtais de fixer mon ami pour recommencer mon manège, regardant le plafond en balançant la nourriture, tout en poursuivant la conversation qui suivait le cheminement de mes pensées :

« - Tu penses pas qu’elle devrait être exposé ou un truc du genre ? Tu sais dans les musées là, parce que y a du potentiel quand même, si j’étais elle, j’y penserais vraiment. Ca pourrait rapporter, quoique je sais pas si ça se fait de demander à être exposé encore vivant et j’pense pas que Vito serait trop open à ce qu’elle clams’... D’ailleurs, SI, j’étais elle, j’pense que y aurait pas de Vito : j’passerais la vie à me faire l’amour moi-même ! »  TeM go college !

Putain, raté.
et j’en balançais un nouveau,
ouvrant la bouche comme un idiot.
( ͡° ͜ʖ ͡°)

   

       
        ptn g écrit quoi MDRRR        

       
        #00cccc
       
     


Invité
 
Invité
avatar
Sam 1 Oct - 17:43

   
je n'écrirais pas ce titre
dylan & la mère de vito
Parfois, on te disait gros – si ce n'est grosse – Méli Cendre, mais actuellement tu n'étais pas celui qui prenait le plus de place sur ton lit. À y mettre des miettes de Reese's, si ce n'est des dragées entiers dans les plis de tes draps non faits. Tu ne laissais pas tout le monde faire ça, loin de là. Mais là, Dylan t'offrait des provisions pour cet hiver alors tu n'allais pas lui dire de manger ceux qu'il loupait.

De toute façon, tu étais trop occupé à te serrer tel un rongeur dans le coin du matelas disponible, on oreiller derrière ton dos pour ne pas avoir directement la fraîcheur du mur contre ton dos – car oui, comme à ton habitude, tu es encore torse nu. Mur sur lequel on pouvait apercevoir quelques dessins faits mains. Dessins de tes plus grands fantasmes. Soit le cher ami bleu de Vito et sa maman si belle, si parfait, si incroyable, si magique. Tu ne parles pas de la maman de l'ami bleu de Vito, non, mais bel et bien de la mère de ton colocataire.
De toute façon vous ne parlez que de ça, avec Dylan.

Je vois totalement ce que tu veux dire, tu sais ? Genre les fesses de sa mère comparées aux fesses de Vito, frère, c'est quelque chose. Genre les mains de sa mère. Putain, si Vito avait les même je lui dirais grave un petit coup de main, si tu vois ce que je veux dire ? Non parce que … sa mère.

Soupire de soulagement, comme si tu venais tout juste de venir dans ton caleçon alors que la simple pensée de cette divine créature t’effleurait l'esprit. La mère de Vito. Apogée de tous les fantasmes humains et non-humains. Comme le dirait un grand philosophe français « j'aimerais être la chaise sur laquelle elle s'assoit ». Et en fait non, il ne vaudrait mieux pas qu'elle s’assoit parce qu'il ya de grandes chances que tu bandes face à son fessier, ou tout du moins contre son fessier.
Une chaise qui bande.
C'est un peu comme si une chaise découvrait qu'une branche lui poussait dessus.

Tu as cet air bien niais sur le visage alors que diverses images arrivent dans ton esprit, et pour un peu tu baverais presque. Oh wait, voilà que tu passes ton avant bras contre tes lèvres parce qu'en fait tu baves, alors il faut bien contrer cela. Tu écoutes attentivement Dylan et sa merveilleuse idée alors que de nombreuses pensées se forment dans ton esprit.
Et soudain, triste révélation.

On ne peut pas Dylan ! Il ne faut PAS ! Pauvre fou mon dieu, tu es si jeune tu ne vois pas le mal dans ce que tu dis mais Dydy, trésor, poussin, si on la met dans un musée tout le monde pourra la voir ! Imagine son regard ne nous voit plus parce qu'elle en voit un autre ? Tu veux perdre ton privilège ? Parce que ce qu'on a là c'est mieux qu'une carte VIP de Disney Land. C'est la mère de Vito, bro ! Et purée si j'étais moi je la baiserais dès que possible c'est-à-dire la prochaine fois qu'elle vient, tu vois ? Genre woaw plus on attend et plus c'est risqué on va se faire friendzone alors qu'on pourrait grave la charmer, tu crois pas ? Non parce que quand même, la mère de Vito, mama mia. just right

Avec tout cela, tu as fait des grands gestes pleins de sens, les mains vers le ciel pour bien montrer la gravité de cette pensée. Parce que oui, tu voulais bien partager les plaisirs charnelles de cette mère avec Dylan, mais pas avec le reste du monde, alors là; jamais ! Et lui, il trouvait ça normal à en manger des Reese's ? Ce n'était pas bon, pas bon du coup.

Mec arrêtes d'ouvrir la bouche où je vais te fourrer quelque chose d'autre qu'un Reese's entre tes lèvres. Et par autre chose je parle bien d'un des magnifiques jouer de Vito à la mère parfaite.

Et comme pour accentuer tes paroles, tu te penches sur son visage pour lui souffler au nez, empêchant au passage le Reese's de lui tomber dans la bouche vu qu'il se répercute sur toi et qu'il tombe entre les courbes du tissu sur lequel vous êtes calmement installés.

   
i lov u bb
#166B95
Invité
 
Invité
avatar
Jeu 6 Oct - 3:39



   
    ta mère vito  just right  
   
 

 

Je le fixe pendant un petit moment, l’air dubitatif et une petite moue sur le visage avant que ce dernier se transforme par un sourire en coin qui ne disait rien qui vaille. Rapidement, je passe une main derrière sa nuque pour le plaquer violemment contre mes lèvres  Bokuto  sans ménagement et aussi sans raison. Je le relâche presque immédiatement avant de lui sourire le plus naturellement possible, comme si ce que je venais de faire avait été tout naturel. Ce qui en soit n’était pas forcément faux, un réflexe quand la situation si prêtait qui devenait peut-être une mauvaise habitude... une très mauvaise habitude.

« - Bwah, t’as les lèvres grave rugueuse s mon pote, le baume ça existe. J't'aurai bien foutu ma langue entre tes lèvres moi, mais désolé mec, ta cavité buccale tout comme les sextoy de Vito, c'est pas trop mon délire. »  just right

Je m’affalais à nouveau, jouant d’une main distraite avec les quelques friandises se trouvant encore dans leur paquet, sans le regarder alors que je reprend la parole d’une voix boudeuse mais entendue :

« - T’as pas tort, ça serait horrible de la savoir à la vue de tous alors que nous sommes privilégiers mais quand même la comparaison à Disney Land, c’est abusé mec, sauf si tu parles de Disney World, là, okay je comprend mais Disney Land Paris ou le Disney Land en Californie, c’est pas du tout pareil, tu peux pas comparer sa mère à ça... quoique, c’est pas à Disney World qu’une petite fille s’est fait bouffer par des alligators ? » je plisse les yeux avant de secouer la tête, reprenant mon monologue habituel : « Mais j’vois où tu veux en venir même si j’aurai plus comparer sa mère à un kinder bueno parce que, putain mec, LES KINDER BUENO. Juste, c’est l’orgasme pour les papilles ses machins-là, tout comme les kinder surprises, j’en ai gouté récemment et merde, pourquoi l’Amérique interdit-Il les kinder surprise, c’est TELLEMENT orgasmique et sa mère est orgasmique alors sa mère est un kinder bueno. Pas une place gratos au premier Disney Land du coin. Désolé mec. »

Je finis par le regarder avec tout le sérieux du monde, comme si cette discussion avait le moindre sens alors qu’ils nous semblaient que l’ont recassaient encore et encore la même chose depuis le jour où Vito à fait la seule chose pour laquelle il est né, la seule chose pour laquelle sa vie ait un sens : nous présenter sa mère.  Rick Look

« Et j’pense que t’as raison. Faut qu’on fonce, Méli. Ca fait trop longtemps qu’on attend et p’têtre qu’elle se languis de nous et pendant ce temps, elle se tape des hombres sexagénaires pour calmer sa libido. Et nous aussi Méli, on doit calmer notre libido et tu sais très bien comment elle est, notre libido, en sa présence. Si on l’a rencontré, c’est pas par hasard, c’est un signe du destin, elle nous est toute assigné, Méli et on laisse passer notre chance ! Il faut sérieusement réfléchir à une tactique si on veut qu’elle porte nos enfants. »

Et je m’enfile une autre poignée de Reese’s avant de mâcher d’un air dramatique, ponctuant l’état critique de la situation.
( ͡° ͜ʖ ͡°)

   

       
       c tro du kk et il fait que parler ce con, jsuis dsl #cry        

       
       #00cccc
       
     


Invité
 
Invité
avatar
Dim 6 Nov - 11:11

je n'écrirais pas ce titre
dylan & la mère de vito
Le contact des lèvres de Dylan contre les tiennes n'est en aucun chacun. C'est un peu le BABA de votre relation, les bailles comme les jeunes diront. Et puis bon, c'est ton bro, alors c'est un peu comme si tu embrassais ta mère, ton père, ton frère, ton chien que tu n'as pas ou n'importe quoi d'autres. En soit, ce n'est pas choquant. C'est même pour ça que tu y réponds. Forcément, tu ne vas pas laisser Dylan prendre tout le plaisir tout seul, ça serait un peu comme s'il se tapait la mère de Vito sans toi. Et ça, ça c'est impensable. Mais vous vous séparez rapidement et tu remets adossé au mur après lui avoir léché le nez comme si tu étais un chien.

T'aurais pu les humidifier mec, genre, je sais pas moi, avec ta langue, ou même avec un baume comme tu dis. Là je me sens insulté maintenant. Et j'espère que tu fais référence au grand bleu en parlant des godes de Vito, si tu vois ce que je veux dire. Parce que je ne cautionne que celui-ci, c'est le meilleur stp.

Tu passes une main dans tes cheveux de BG et tu attends un peu la suite, mais ce que tu entends c'est le bruit du paquet de plastique et ça te donne grave faim ta race. Ça Méli, c'est ta nature cachée. C'est parce qu'à ce qu'il paraît t'était un putain d'écureuil avant. Et pourtant, c'est pas les glands de la mère de Vito que tu veux manger, mais plus son abricot. Ah tiens, Dylan reparle et tes yeux se redirigent vers son visage pour voir quel genre de tête ce stupide peut bien faire en ce moment même. Et il dit des trucs pas cons. Les kinder bueno, mama mia. just right T'es un peu trop perdu dans tes fantasmes alimentaires et sexuels pour répliquer avant qu'il ne continue de parler alors t'écoute sagement, les yeux pétillants, peut-être un filet de bave au coin de la bouche. Et putain, que tu l'aimes Dylan et son intelligence, pour le coup.

Je propose un dîner aux chandelles et pendant ce temps on a qu'à envoyer Vito au commissariat, il pourra jouer – ou jouir – avec les menottes là. On sera trois : la déesse, toi et moi. Et si on veut pimenter la soirée, on rajoute un kinder bueno qu'on lui force à manger pendant qu'on la baise. Non parce qu'un dîner aux chandelles, ça fini toujours pas la baise, ou au moins un bon french kiss sa mère. Et justement, on va french kiss sa mère mec. Et sa libido nous sera exclusive, je te le jure, je te le promets. Rien qu'elle, toi et moi, sur la tableau dans la cuisine. Si dieu a mis deux trous à une femme, ce n'est pas pour rien après tout ! Burgerpants

Et tu te laisses bercer par ses douces images, un sourire niais/lubriques sur le visage alors que tu poses tes mains sur le torse de Dylan, comme pour vérifier que tu es toujours dans le monde réel et … et …

Putain mec je crois que je viens d'avoir la gaule en pensant à la mère de Vito suçant un kinder bueno. kermit scream
Sorry i'm not sorry.

i lov u bb
#166B95
Invité
 
Invité
avatar
Ven 11 Nov - 20:30



   
    ta mère vito  just right  
   
 

 


- putain mec je crois que je viens d'avoir la gaule en pensant à la mère de Vito suçant un kinder bueno.

Les yeux plissés, j’imaginais mentalement la chose avant de déglutir pour éviter de bander à mon tour. Posant mes mains sur ses poignets positionnés sur mon torse, je le regarde droit dans les yeux alors qu'une lueur déterminée semble brûler au fond de mon regard, pesant chacun de mes mots avec précaution comme pour clarifier ma pensée :

- mec. je pensais pas dire ça un jour, mais tu es un véritable génie.

tintintintiiiiiin  DOGE SUCH MUCH WOW

un long silence suit cette déclaration, comme si une loi universelle venait d'être chamboulée à jamais et permettait au monde de voir les choses d'une autre façon, d'un autre point de vue.
Et non, tout comme la Terre n'est pas aussi plate tel la mère de Vito, Méli n'est pas entièremment con.   Bokuto

Cependant, un problème demeure.

Je lâche ses poignets avant de me reposer contre le mur dernière moi, l'air pensif me donnant des traits si tirés que l'ont aurait pu croire que j'étais constipé. Ce qui n'était pas le cas, je n'ai jamais été constipé pour vous dire et mon anus se porte très bien, ce qui est un atout conséquent pour la suite des événements dans ma drama life mais on taira le tout, pour ne pas spoiler, même si tout le forum est au courant sauf ce pauvre Méli qu'on aime quand même et que j'aime tout particulièrement parce qu'il n'a pas peur de passer à la télé sur des chaines de télévision foireuse.

- sauf qu'un dîner aux chandelles, ça coûte bonbon et que le fric que je gagne en me prostituant c'est pas assez pour me permettre un truc pareils, après je peux payer le kinder mais faut voir. je connais le numéro de carte bancaire de vito, si on arrive à la lui chourrer, on pourra ??? pas qu'je pense que ton boulot rapporte pas assez, loin de là une telle idée hein...mais c'est possible et puis vito ne nous en voudra pas, si c'est pour faire plaisir à sa mère, pas vrai ?  TeM go college !

Je finis par lui sourire, d'un sourire complice qui nous caractérisaient tant et pointant un doigt sur son torse, je fis d'une voix chaude :

- nous sommes des génies.

et il riait comme un abruti.
( ° ʖ °)

   

       
       GROSSE BITE        

       
       #000000
       
     


Invité
 
Invité
avatar
Ven 25 Nov - 15:15

 
je n'écrirais pas ce titre
dylan & la mère de vito
Alors que vos regards se croisent, s'attrapent et se parlent, ta situation se calme. Parce que franchement, entre Dylan et la mère de Vito avec Bueno ? C'est la mère de Vito qui gagne, et Dylan c'est clairement la débandade. Par contre, Dylan qui te complimente, qui te praise, ça, ça c'est bandant. Tu fais peut-être même la tête du noticeme actuellement, les yeux qui brillent comme une adolescente de douze ans devant les one direction il y a cinq ans de cela.

Bro, c'est la plus belle chose que l'on m'a dit de toute ma vie … je … *coeur briséù

Tu en as presque les larmes aux yeux, mais t'es trop viril pour pleurer face à Dylan putain. Alors, tu te retiens, faisant une tête digne d'un poisson pour retenir la peut-être morve et les gouttelettes qui risquent d’apparaître au coin de tes yeux. Mais ce moment d'émotions, de drama, est bien vite coupé à court alors que ses mains s'éloignent de toi, t'arrachent le cœur comme un lego peut t'arracher le pied quand tu marches dessus sans chausson. Mais ce qui fait encore plus mal, c'est la vérité qui te fait un uppercut genre bim bam boom dans la chatte à macdoom comme le dirait une si grande mouette dans ce monde de brute.

Tu vas pas me dire que mettre deux bougies premier prix sur la table de la cuisine avec des assiettes en plastique et des couverts jetables ça coûte cher mec. On n'achète des pizzas et un kinder bueno – tout cela au frai des Vito, ça je suis ok genre 1000 % – et ensuite on la bang violemment sur la table, dans le canapé, dans la douche, contre les murs etc etc etc. Tu vois le plan ?

Le regard plein de malice entendu, sa main frôle ta peau nue – car rappelons que tu es à la limite du nudisme dans cet appartement, quand même – et tu trouves cela drôle, de rajouter quelques autres paroles.

Et elle pourra nous alléger un peu si tu vois ce que je veux dire … Sauf si tu veux faire le job, bb.  TeM go college !

 
i lov u bb
#166B95

 Sujets similaires

-
» BELLE TAPISSERIE
» Meli - melo / poster !
» Texte qui parle d'un scandale autour du colloque de Montreal VRAI OU FAUX!!!
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Il fallait bien qu'on en parle [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-