beyond memories
forum rpg tout public ☆ univers fantastique/paranormal ☆ aucun minimum de mots ☆ avatars illustrés 200*320px

basorexia + ft. hannah
Invité
 
Invité
avatar
Sam 24 Juin - 15:08
(( basorexia ))
feat hannah
couleurs azur et verdure
l'eurythmie estivale
des mains qui se tiennent tout en courbures
et qui à rien ne s'égalent.
précieuse jolie précieuse tu observes admires le ciel tout gris qui pleure sur tes joues opalines c'est un peu
un peu triste et malheureux
mais ton coeur lui est tout heureux
((désolée))
de ne pas pouvoir sympathiser
((mes condoléances))
aux larmes qu'il fait tomber
aujourd'hui il est temps pour toi d'exister ; égoïste humaine terrible caprice espiègle de tes mains qui se posent sur les bretelles de ton sac. celui qui devrait contenir tout et n'importe quoi mais les gens comme toi précieuse ils n'ont rien à emporter alors ton sac à dos il est des plus légers.
on dirait que tu fugues - venant de toi ça ne serait qu'à moitié surprenant - quand tu te glisses loin des regards indiscrets
mais au fond c'est pas très grave
c'est pas comme si on te connaissait
tu n'es qu'un petit fantôme
qui un jour cessera de flotter.
mais en attendant tu relèves la tête ((jolie alouette)) vers la brune à tes côtés si oh
hannah hannah hannah
elle se sent bien chanceuse d'être à côté de toi
c'est pas beaucoup oui elle sait - forcément, ça pourrait sembler évident, insensé
mais pour elle tu vois c'est déjà beaucoup ; et peut-être pas assez.
si elle était transparente un peu honnête et moins condescendante peut-être qu'elle te tiendrait la main pendant que vous marchez ; elle le fait des fois, sans jamais prévenir, toujours un peu brutale bestiale et surement sentimentale
précieuse tu l'aimes fort hein, ta meilleure amie.
au moins assez pour prendre le risque de passer une nuit en dehors de l'hôpital ((sans vraiment lui avoir tout dit)) mais tu ne veux pas qu'elle te rejette qu'elle te regarde de travers comme les adultes
un peu de pitié dans son regard acidulé
un peu trop de cannelle
avec laquelle tu t'étoufferais
quand elle te parlerait
t'en as pas envie ; alors t'as menti ((encore un peu plus)) ce ne sont que de jolis laïus.
tu finis par t'arrêter le regard qui se lève vers la maison qui n'a rien d'un cabanon - rien de tes chambres blanches à foison. et précieuse tu
es terriblement nerveuse
ça te fait tout drôle
le coeur qui bat si vite
l'estomac en vrac et les mains un peu moites
que tu essuies timidement sur le bas de ton sweat
un regard vers ta semblable, le faciès toujours terriblement trop calme trop mature trop faux on y est ? tu lèves le regard en hauteur, encore sous la surprise c'est... grand. très grand. mais le jardin est joli et les fleurs fleuries, alors tu préfères observer ce qui est tout petit plutôt qu'être impressionnée.
codage par joy
 
myosotis
myosotis
avatar

Messages : 162
Pouvoir : transmission
Symbole : une main d'enfant
Occupation : écolière.
Sam 1 Juil - 20:09

basorexia

précinah



main dans la main,
meilleures amies encore demain
(ma mie)gnonne
allons voir si la rose est fânée
si la précieuse ce matin devra s'habiller
de
doux
(linceuls)
hannah sera la seule
à y déposer des chrysanthèmes
(tendre baptême)
le cœur battant
pour le moment
elle est encore dans le monde des vivants
(misécorde d'un dieu sans humour)
qui sans pitié laisse grossir l'amour
la mort vivifiée qui la mord
en une douce présence - absence
(allégorie d'une tendresse personnifiée)

p   r   é   c   i   e   u   s   e
fantôme à la force doucereuse
éloges d'une vie ratée
aux premières loges
d'une idylle qui n'a pas commencée
(elle le sera là-bas contre les oreillers)

c'est grand
elle est d'accord hannah
tu sais
il lui arrive encore de se perdre - parfois
de tourner
de ne plus savoir d'où elle vient
entre ce couloir-ci et ce petit chemin

- oui
trop grand même


(labyrinthe de grès)
que la maison des holloway

passe une main sur les plis de sa jupe
carmins de satin qui sous ses doigts se décuplent
(sanglants parchemins)
habits d'un autre âge; mauvaise présage
hannah qui n'écoute pas les oiseaux de mauvaise augure

- viens, ma mère doit nous attendre

emprunte la petite allée de pierre
au milieu du lierre et des lys - c'est malheureux ça se glisse
comme une promesse à moitié dite
hannah est un peu anxieuse - te prie de la suivre, toujours silencieuse

la main sur la poignée
un léger coup pour dévoiler un sourire
(un soupir)
madame holloway
grande dame de fer et de lait
(bonjour précieuse)
un rien menteuse
ses orbes d'automne qui coulent sur tes cheveux de platine
telle mère telle fille
(sourires qui bombinent)
des bombonnes de plastique
p a  r  f  a  i  t  e
hannah triste alouette
évite le regard inquisiteur - d'une mère sévère et pleine de rancœurs
(mais qui l'aime)
elle a au moins le luxe et non pas le blasphème

et finalement vous avez le droit de monter
la juge qui s'éclipse - la cour qui se ferme sans ellipse
elle relève le regard
un léger coup d'œil à ses côtés
(précieuse)
déjà un peu amoureuse

- ma chambre est en haut

et sans appel
(sous pression)
vos doigts se mêlent
tintement éternel
(ding)
d o n g
c'est en deux temps que sonne le glas
hannah encore une fois regarde en bas

elle te tire doucement vers les escaliers
(la gêne le stress l'aventure)
vu sous toutes les coutures
hannah ne peut que s'y plier

pieds et poings liés
basorexia (noun); a strong craving or hunger for kissing
BY MITZI
Invité
 
Invité
avatar
Mer 9 Aoû - 18:26
sad girls club
(( basorexia ft. hannah ))



trop grand ((sûrement)) précieuse tu ne peux juger quand tu ne connais pour toi les maisons ce ne sont que des fabriques de mousse et de carton des bâtisses lointaines souvent un peu vilaines à la lumière chaleureuse le soir aux volets ouverts à l'aurore des beaux regards ((rythme décadant)) on compte les jours qui passent on va de l'avant alors que toi la maison il n'y en a pas
tu ne sais pas ce que veux dire rentrer chez soi
ce n'est pas à toi ce n'est qu'une
plaque sur le lit ça ne sera qu'un
bilan d'autopsie
une fiche quelques mots au stylo
((précieuse))
suivi d'un numéro
un produit sorti de l'usine pour toujours en révision ; remplacé par tant d'autres en perdition ((je suis avariée, hannah)) mais on dirait que ça ne la gêne pas quand elle te dit de la suivre que sa mère vous attend petite précieuse désopilée par les grands qui pourtant a
tu
nerveuse, précieuse ?
c'est nouveau ((ça ne me ressemble pas)) c'est normal avant tu étais un robot il est temps de connaître ça. sa mère est à l'opposé de la tienne si belle si droite sûrement manichéenne ((hannah désolée mais je ne l'aime déjà pas)) elle est un peu trop comme toi sauf qu'elle n'a pas ton éclat ((tout ton charme)) ta gentillesse elle a dans les yeux
les mensonges des grands heureux
des hypocrites doucereux
et toi impassible salues de la tête
joue gentiment les alouettes
elle a le regard d'amour et les lèvres de velours ((le vocabulaire létal pour les jours où tout va mal)) tu le sens hein précieuse qu'elle sait rendre les petites filles malheureuses.
((mais on s'aime alors
ce n'est pas grave pas vrai
l'amour guéri toujours les blessés))
baiser papillon sur ta main d'autres doigts qui viennent les caresser ton visage qui se redresse un peu abrupte alors que tu la suis sans pour autant te presser ((un dernier regard de politesse)) avant de laisser tomber cette comédie grotesque quand tu montes les escaliers en resserrant sa main ((je suis là hannah)) et dès que vous êtes hors de portée au sommet de votre hauteur nouvelle, tu t'arrêtes de marcher, entrelaçant plus correctement vos doigts avant de lui accorder un léger coup d'épaule ((les doigts qui frôlent sa joue remettent une mèche ébène en place)) le regard un brin amoureusement amical ((un peu jovial)) tu es différente de ta mère, c'est dingue et ça te semble si évident. tu te laisses guider jusqu'à la chambre que tu regardes alors ça ressemble à ça, une chambre curieuse précieuse qui examine les étagères les meubles le lit les affaires sans
jamais
quitter tes doigts ma
chère petite et tendre
((hannah))
 
myosotis
myosotis
avatar

Messages : 162
Pouvoir : transmission
Symbole : une main d'enfant
Occupation : écolière.
Sam 23 Sep - 20:33

basorexia

précinah


hannah n'a que ses doigts à t'offrir pour rendre l'amour plus tendre - sa jupe qui frôle la tienne, le coton joueur des petites filles modèles. elle s'avance dans la pièce toute carminée et te traîne avec elle dans les fastes qui sont les siens ; les rideaux translucides, les draps bien pliés qui sentent la lessive. là pour rendre la vie pour belle, faire comme si on avait quinze ans et du soleil dans la poitrine.
mais non précieuse. la chambre d'hannah non plus, elle n'a pas de couleurs.
frisson parfum de rouge quand tu touches ses pommettes.

- tu trouves ?

ça pique un peu parce que tu sais hannah fait tout pour lui ressembler. porte les mêmes chemises, la même frange, emprunte parfois son parfum parce que maman sent si bon. mais chut - la désobéissance ça se fait en silence.
alors précieuse continue et hannah se sent faillir.
de quoi ?

- euh
oui ?


qu'est-ce qui se passe précieuse ? tu dois te tromper dans les mots. dans le style, alors ça ressemble à ça, ta chambre. parce que ça existe pas, un enfant sans chambre - hannah appelle ça un mendiant.

- j'espère que ça te va. tu as pris des affaires comme, ta brosse à dents ? on rangera tout après si tu veux.

lâche lascivement ta main pour s'asseoir sur le bord du lit
que vous vous amuserez à défaire quand le ciel sera rouge turquoise

- j'ai vu que tu venais pas à l'école des fois, j'espère que c'est pas trop grave h-hein précieuse ?

bave les mots rosis par la peur
basorexia (noun); a strong craving or hunger for kissing
BY MITZI

 Sujets similaires

-
» Hannah Marin || Validée.
» it's time to begin, isn't it. pv hannah
» (F) Hannah Glasby/Lizzie Ross
» Hanna kadhafi en vie?
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-