forum rpg contexte original pour tous les âges ☆ univers fantastique et paranormal ☆ aucun minimum de lignes/mots ☆ avatars illustrés 200*320px.

misread ▬ moi
Invité
avatar
Invité

Mar 9 Mai - 1:56
 
 |     
i hope we last the night
C'est avec une terrible faim au ventre que tu t'aventures ce jour-là hors de ton appartement et profite du temps libre que t'offre ton jour de congé pour le ruiner en t'aventurant dans une quelconque supérette. Sans prêter ne serait-ce qu'une seule seconde aux marques, aux prix, ou encore aux emballages tu empiles de façon casse-gueule une montagne de produits alimentaires plus ou moins sélectionner par ton estomac criant famine.

Pourtant, tu as cette facilité à te laisser littéralement mourir de faim par pure paresse et préfère à la cuisine les joies de lézarder les jours où tu n'as pas à t'asseoir derrière un bureau pour essayer d'arranger les déboires sentimentaux de tous ceux qui viennent faire de toi un éphémère exutoire. Alors ce qui t'as poussé à mettre le nez dehors, ce n'était pas la faim qui te cisaillait l'estomac, non. Tout cela était justifié par le simple fait que tu as horreur de boire l'estomac vide et qu'il se trouvait être en ta possession une bouteille de vin qui promettait d'être tout à fait exquise. Tu savais ton rapport à l'alcool tout à fait anormal, mais étonnement, tu pouvais tout à fait fait preuve de bienveillance envers ton organisme qui méritait presque tout sauf se retrouver submerger impuissant par une vinasse impossible à éponger.

Une fois tes achats soigneusement disposé dans un sac en papier, tu déambules les yeux levé sur le ciel d'un ton rouge-orangé crépusculaire pour finir par mentalement te flageller en te remémorant à quel point tu peux, parfois, gâcher tes journées. Enfin, bien avant d'avoir dirigé à ton propre égard bien trop de critiques, l'appartement se dessine à l'horizon.

Tu fouilles dans les abîmes de la poche gauche de ta veste tes clefs et ne remarque pas immédiatement le curieux individu qui semblait faire le pied de grue devant chez toi. Ce qui interpelle ton esprit distrait en revanche sont les cris de plaisirs qui semblent résonner à l'intérieur de l'appartement et qui ne t'arrache à toi qu'un soupire agacé. Tu fais claquer ta langue sur ton palet puis remarque du coin de l’œil la silhouette qui se tenait là depuis le début. Tu fais de ton mieux pour garder ta contenance lorsque apparaît devant tes yeux Gabriel, l'un de tes patients. Tu fais battre tes cils puis écarquille les yeux l'air interdit. Puis un ange passe. Un ange passe avant que tu ne parviennes à formuler un semblant de phrase. Bonjour, tu commences visiblement sur la réserve. L'horreur de mélanger vie privée et vie professionnelle te saute à la gorge, mais tu t'évertues de ne rien laisser paraître. Y parviens-tu seulement ? C'est devant cette porte-ci, tu la désignes aussitôt d'un mouvement bref de la tête, que vous attendez ? Je pense que vous avez dû vous tromper d'appartement, car il s'agit du mien.

tag: #thefuckurdoinhere
luv ♥
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 95
myosotis
myosotis

Mer 17 Mai - 21:03
 
 |     
Surtout pas de coups de gueule, faut être calme, hein
des rires des soupirs des cris
ça va bien
ça va bien c'est comme un mantra ça va bien ça lui tire pas du t o u t sur les nerfs
ce n'est pas tant qu'il est jaloux non
il ne voudrait pas être à la place de cet homme non
c'est qu'il ne se sent pas bien
c'est qu'il ne comprend pas comment cole cole son cole peut être si tendre et si abruti à la fois
se laisser (prendre) ainsi
qui serait-il toutefois pour interrompre ces ébats sexuels plus qu'amoureux
le pourpre aux joues il attend les mains vissées dans ses poches devant la porte (gentil petit chien docile)
il y'a pourtant votre regard jeff
qui intercepte le sien
il y'a pourtant votre regard jeff
qui le laisse lui aussi interdit
il savait le gabriel le lien qui vous unissait c'était justement logique
tout bonnement normal
il répond d'une voix qui déraille dans un souffle sans pour autant se décaler
bonjour docteur.
cette gêne palpable que la gabriel le gentil gabriel (qui a envie de tout casser) n'arrive pas à détruire comme d'habitude
il ne sait pas quoi vous dire alors il se décale d'un pas mais vous l'interrompez reprenez la parole
je
détourne le regard
je- oui.
un temps
j'attends votre frère
un nouveau temps il a le besoin de préciser
cole.
mais
mais il est visiblement occupé. désolé du dérangement vraiment docteur je- si vous voulez je m'en vais ce n'était vraiment pas mon but
d'exister
de vous importuner.
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-