poker // hiro
avatar


Messages : 255
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : couteau.
Occupation : lycéenne.
hellébore

Mer 3 Mai - 23:38
Ne joue pas au poker avec moi dans ma manche j'ai toutes les cartes
le soleil suinte nous illumine nous liquide dessus toute sa graisse brûlante
les cours terminés
besoin de cette solitude qui m’appartient
besoin de marcher ici et là le long de la rivière de suivre le courant de m’adapter à son rythme
courir
((m'essouffler en quelques secondes))
reprendre mon souffle
((recommencer))
les bottines de cuir noir vernies qui claquent en rythme sur les gravillons et mes poumons qui font mal pour une cinquantaine de mètres parcourus
me recoiffe remet ma robe correctement (un peu colorée pour harland pour tous ceux qui sont là finis les vêtements excessivement sombres)
tu es
assis dans l’herbe
réincarné
donc
je
connais le nom
car c’est comme ça, car à la confrérie on se les murmure dans le creux de l’oreille
on rit et on parie sur celui qui lui prendra ce qui lui appartient
enfin
eux le font, moi pas
pas le courage
((les sourires timides ne se sont pas encore métamorphosés en éclats rieurs))
pas encore faite pour jouer
là pour découvrir et apprendre leurs secrets
ceux qui nous appartiennent et pas à ceux comme moi
tu es de dos vers la rivière
j’ose
un simple murmure que tu ne dois pas entendre
hiro.
tu ne me connais et moi si moi je
je connais ton adresse
ton numéro de téléphone
tes amis ou pas d’ailleurs
((un des pouvoirs de réincarné qui permet de faire ça))
tu le connais ou pas
le myosotis
serait d’autant plus ravissant en épanoui luzerne
je m’approche d’un geste un peu brusque je tente je tente d’enrouler mon bras de chiffon mon bras deux fois moins épais que le tien autour de ton cou le souffle tremblement prête à t’étrangler si tu venais à bouger
ça
je
sera
suis
sans
infiniment
douleur.
désolée.
BY MITZI

Revenir en haut Aller en bas
avatar
je découvre toute cette technologie :fascinated:

Messages : 175
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : Le son d'un grelot sous la pluie.
Occupation : Gardien de Nuit
myosotis

Mer 10 Mai - 21:50


J’ai le crâne qui bourdonne au bord de l’océan meuble
le calme résonne : j’ai mal à la gueule.

Une tristesse infinie
coule sur moi
comme autant de rideau de plomb
qui suintent en éclatant ma peau
j’ai la cage thoracique en feu
l’acide coule à flot
je n’ai pas le courage de me perdre
alors je erre
depuis des nuits



      « Aleks, donne moi de la morphine »Il est appuyé dans la commissure d’une porte que l’obscurité dévore. Une tête blapharde, qui semble léviter au milieu du malheur. De la transpiration sur ses joues émaciées. De la transpiration ou des larmes déchainées ?



Combien de jours ?
Tout semble sec
Cette ville est devenue un désert
Cette ville ou mon âme

Il y a un petit ange qui ne sourira plus
pareil.

La vie est une pute.
Une pute.
Une pute.

Hiro est las
Hiro est là : sur le bord aquatique
l’herbe sèche pique sous ses mains
son dos est courbe
son regard est perdu
Hiro est là sans être

il guète
plus rien
non plus rien

Combien de temps, depuis qu’il n’a pas vu Kye ?
/ Ce serait trop dur. /
/ Ce serait trop moche. /
Combien de temps, depuis sa première injection ?

Il plane, Hiro
non
il s’’écrase.

Il y a des mains autour de ses jambes : elles sortent du ruisseau
qui est une rivière
qui devient une mère
océan de tourments

Il y a des mains
proches
pas loin
des mains qui glissent

La chaleur et le parfum
elle sourit et ses dents sont acérées
de diaphane sa peau
se ternie, un vert moisissure

Hiro se demande ce qu’il voit, depuis les reflets irisés du liquide
est-ce son passé ? son futur
Hiro, Hiro, Hiro
il y a des mains qui se rapprochent
qui sont témoins
bientôt
il sent quelque chose qui touche à sa nuque

Hiro a des frissons
la chaleur d’un bain
la chaleur d’une maison
le parquet de lattes de bois
elles claquent sous ses pieds menus

Une main qui se tends
une main à sa nuque, une caresse, un amant ?
baiser ou baffe ?
qui de…. qui est-ce ?

Et là, vif, vif, vif !
Un serpent qui s’enroule autour de sa gorge
Un serpent fluet mais un serpent
serpent-venin
venin-mal
Hiro sursaute :
Hiroréagit

Ses mains puissantes filent sur ce serpent de chair qui à son cou a jeté ses écailles
Il les attrape, CRAC
les serres, et ouvre la bouche
mais ses mâchoires sont closes
de sa gueule semble dégouliner
un semblant de salive, qui se mêle aux larmes
Un gémissement : le sien
Hiro proteste
Ce contact, contre sa gorge, il le hais.
Et à des bras, même de serpent, se rajoutent toujours un corps.
Hiro lève le membre qui lui reste de libre, et tourne la tête en arrière
des yeux révulsés : les siens
/ qui ose, qui es-tu, JE ME SOUVIENS DE TOI /

Je ne te laisserai pas
me reprendre
ce que je suis
tu n’as pas le droit de disposer de moi
comme ça.


Son étau se ressere. Il va bientôt briser la colonne du serpent
la faire ployer sous le poids de ses griffes
une brindille
pauvre brindille
meurs, brindille.

son élan de rage abouti
sa tête est retournée, sa main agrippe une tête
pas la sienne
il tombe nez à nez avec le visage fin
cerclé d’une nappe d’or

Mais dans ses rêves réels
Hiro ne sait plus trop
qui es-tu vraiment
si tu es
vraiment

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 255
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : couteau.
Occupation : lycéenne.
hellébore

Mer 10 Mai - 22:43
Ne joue pas au poker avec moi dans ma manche j'ai toutes les cartes
on m'avait dit
attaque-toi à des petites proies amélia
des gens de ton âge
des gens que tu peux attraper et faire taire
couper le souffle
des gens à qui tu peux faire peur pour qu'ils se taisent
j'ai vu trop gros je crois
j'ai vu trop gros car la main ta main qui entoure mon bras est bien trop immense bien trop
disproportionnée à côté de mes bras
mon souffle se coupe un peu et je regrette déjà
((putain de connerie))
quand la prison rétrécit quand la rage te tient en laisse quand tu ne maîtrises sûrement plus tes pulsions
c'est la mienne qui lâche en premier ton cou quand tu viens saisir mon crâne
(j'ai perdu)
quand les colères se rencontrent l'une contre l'autre quand je devine les traits de ton visage
me saute aux yeux
tu as l'air si
fatigué
si
usé
si à côté
je suis désolée je suis désolée
((ne pas attaquer ceux qui ont des problèmes je me l'étais promis)
mes traits se crispent dans un mélange de peur et d'anxiété
je me débats un peu sur hurler poussant des petits couinements désespérés
((prise au sac))
à qui la faute
((à moi))
lâchez-moi ! je suis désolée, lâchez-moi !
laissez-moi vous faire oublier ma venue
et fuir sans faire un seul retour en arrière
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
je découvre toute cette technologie :fascinated:

Messages : 175
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : Le son d'un grelot sous la pluie.
Occupation : Gardien de Nuit
myosotis

Ven 26 Mai - 22:45


Tu peux toujours me demander pardon
mais moi je n’entends plus rien
j’ai fermé mes oreilles
en y coulant du béton.


Est-ce un écho lointain
cette voie faible et surprise ((panique))
qui réalise son erreur
se fond en terreur
s'agite trépigne
regrette son geste, vacille
tente de raisonner ton élan
ta hargne, et la bave qui luit sur tes dents ?

Mais je ne vois rien devant moi
des éclairs bleus qui se fondent dans le blanc
je sent juste ta peau sous mes mains
et la victoire qui assaille d’ecchymose ta peau d’enfant

    « Pas cette fois-ci, non »

C’est bien la voix d’Hiro qui a percé en un râle
son américain est limpide, dramatique
pourtant Hiro
Hiro est loin
son cœur bat à mille à l’heure et ses membres craquent
il s’enivre d’une réalité absente
pour lui, Amélia n’est rien
pas là
qu’un souvenir étrange
il superpose à son visage d’ange quelqu’un d’autre
une femme, un parfum
des rondeurs que la jeune fille ne possède pas
pour lui
tout ce que sent Hiro c’est ce parfum d’antan
ce sourire faux-semblant
ces excuses en demi-teintes
d’une femme qu’il hais
hais hais
hais

Mais Hiro ne sait plus
qui est cette femme
ce corps familier qui semble
comme
une brisure, un éclat
Hiro veut fondre en larme et sa poigne se resserre, encore
il rapproche le visage de sa poigne
pour lui susurrer
un mot trouble

    « Je sais que tu mens. »

Son autre main continue d’entourer le bras menu
il devrait savoir, que ce bras est trop jeune, trop faible, trop enfantin
une enfant-femme
et pas une femme d’antan.
Mais son esprit ivre est fou
de colère
et quelque chose afflux dans le fond de son être
un recoin fermé qui s’entrouvre peu à peu
la porte des enfer
la boite de Pandore
Hiro devra bien s’y faire
depuis le temps qu’il s’ignore.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 255
Pouvoir : réinitialisation
Symbole : couteau.
Occupation : lycéenne.
hellébore

Dim 28 Mai - 23:20
Ne joue pas au poker avec moi dans ma manche j'ai toutes les cartes
pas cette fois
mais hiro ce toi et moi
n'est-ce pas notre première fois
comme un premier amour un premier baiser une première rencontre
c'est notre premier combat
au numéro un au premier on devrait être plus indulgent avec le plus faible on devrait lui tapoter la tête et juste lui dire de pas recommencer
et ta main se resserre encore et j'ose à peine respirer j'ose à peine cligner des yeux
on n'a pas les règles de la première fois
car en ce moment il n'y'a ni foi ni loi
juste ta saloperie foutue et forte rage
qui fait écho à mon putain d'ancien courage
mais maintenant il a disparu il n'a plus rien entre tes doigts qui à un moment vont faire craquer ma peau et mes os à force de serrer toujours plus toujours plus
le souffle court
il n'y'a personne pour faire régner les règles
car moi j'ai rien fait de mal
car le décret qui interdit de voler les souvenirs d'autrui
il existe pas encore
alors théoriquement j'ai le droit
mais
pas à tes yeux
j'ai envie de pleurer et j'ai la gorge serrée le coeur lourd et l’entièreté de mon corps qui frémit
comme un papillon
qui n'arrive plus à prendre son envol
coincé dans la toile d’araignée ((plus on s'agite plus on resserre))
et j'ai tant de mots à dire des jolis qui sortent des livres même si tu veux rien que pour toi j'ai tant de choses à promettre comme
je mens pas ! je vous promets je vous jure- je- je voulais pas.
il y'a un sanglot dans mes cordes vocales
mais pas de larmes qui coulent
je suis désolée vraiment vraiment
le souffle court j'ai dû mal à respirer
vraiment
en suspens
comme si ma phrase n'était pas terminée
mais je ne trouve plus quoi dire
alors je préfère me taire
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Signature please !! ^^ Pour un pauvre joueur de poker !
» Fiche Technique de Poker
» Qui veut poker le Schtroumpf?
» Kaker Laken Poker
» [POUR TOUS] Partie de poker entre camarades.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-